• krisspics
    krisspics
    Que dire de cet avis dithyrambique ?
    Je suis vraiment d'accord sur le problème de la règle, même si aujourd'hui avec les tablettes il n'y a pas à imprimer 24 feuillets.
    Le fait qu'il y'ai des faq et déjà des erratum n'est pas (en mon sens) un vrai gros problème.
    Il y'a des FAQ sur plein de super bon jeu et les erratum, soit tu le sais, soit tu joues sans, hors compétition ca ne fait pas trop de différence.
    Pour l'équilibrage des decks , les chaines ne semble plus vraiment utilisée comme ca, en effet en tournoi (3 des 5 types qui existe déjà) tu joues ton decks, la seconde manche on joue avec le deck de adversaire (et là, même si tu as un deck de la mort qui tue, ben, tu vas devoir faire contre) et si il y'a égalité tu vas enfin enchérir des chaines pour choisir le deck que tu joues...
    Pas mal niveau équilibre.
    Mais comme tu le dis, plus haut, il faut connaitre et un peu étudier les cartes et possibilité de deck adverse, sinon, tu vas te faire rouler dessus.
    Ou , encore une fois, tu joues causual avec des potes et, ben, c'est moins important.
    Et, c'est fou comme, les avis et les parties peuvent diverger, mais, Res Arcana, ca ne m'a pas plus du tout.
    Ceci dit, j'ai qu'une partie de RES à mon actif donc, pas de quoi donner un vrai avis.
    Six
    Six
    L’avis ressemble en effet plus à une diatribe qu’a un avis dithyrambique.
    Par contre, l’artefact qui récupère les aombres adverses lorsqu’il forge des clés...Faut plus que de l’imagination pour le décrire comme “sans contrepartie”. La contrepartie est que tu passes ta phase de “forger une clé”. Ce qui est, pour info, le but du jeu. Tu forges pas de clés, tu sais pas gagner (je sais que la règle papier n’est pas développée mais quand même...).
  • Six
    Six  liked this review.
    il y a 7 mois
    Kampf um den Olymp
    Pas vraiment bon
    sur Kampf um den Olymp
    Docteur Mops

    Docteur Mops
  • warlath
    warlath
    Les résultats des catégories expert et jeu de l'année me laissent perplexe.

    Déjà, je n'aime pas le mélange jeu de société et nouvelles technologies (chercher sur internet, besoin d'une application et du smartphone qui va avec et de la connexion wifi, pas toujours disponible). Jouer me permet de me couper des écrans. De plus, cela pose la question du suivi (application toujours active, contenu accessible même en cas de rachat en occasion, plateforme toujours disponible des années plus tard, question de la compatibilité avec les logiciels d'exploitation futurs...). Détective peut être bon, innovant, ce choix ne me plait pas car il entrouvre une porte qui risque de me laisser, moi et d'autres pas forcément connectés, sur le bord de la route. Je dois être en mode vieux c** sans doute, pourtant j'ai la trentaine.

    Quant à the mind, je suis de ceux qui ne l'apprécient pas et n'y retrouvent pas ce qui fait le "société" d'un jeu. Oui, c'est novateur. Mais cela suffit-il pour en faire un bon jeu ? Pas pour moi. Je ne vois rien d'amusant ou relevant d'un défi stimulant dans le fait de regarder les autres en silence en attendant de pouvoir placer sa carte. J'y ai joué une fois, par curiosité. Ça n'a pas été une bonne expérience. Alors oui, ce jeu attire, suscite la curiosité. Mais suscitera-t-il l'envie d'y revenir ou bien le jeu lassera-t-il dès la partie suivante ? Je n'ai pas eu l'impression qu'il existait une possibilité de progresser, une courbe de progression. Et une fois la partie achevée, il n'y a pas eu de discussion, de retour sur un moment mémorable ou une analyse permettant de comprendre pourquoi on avait échoué. On est passé à un autre jeu, sans nous attarder. Bref, je ne souscris pas aux choix du jury. Mais c'est mon avis.
    Six
    Six
    Je suis perplexe sur ta perplexité.

    D’abord l’argument de la connectivité pour Détective me surprend. C’est étrange d’être contre les écrans et de passer son temps libre à lire et écrire des avis sur un site internet. Mais admettons.
    Tu lui reproches aussi le fait que du coup il est pas jouable partout, tout le temps (Le wi-fi, le smartphone). C’est le cas de la plupart des jeux. Ça demande un minimum de préparations (lire les règles, avoir un lieu, des joueurs ...)Tu te trimballes rarement avec ton sac rempli de jeux dans la forêt sans smarthone juste au cas où tu trouverais des partenaires de jeux si? En fait, des jeux qui demandent peu de préparation et sont transportables partout, il en existe quelques-uns: The mind par exemple.

    Mais tu n’aimes pas The mind non plus. Ah zut. Mais tu n’es pas le seul. Il est clivant.
    Par contre les raisons sont là encore étonnantes pour moi.
    Tu trouves qu’il a pas le côté « société » de ta définition. Et quand un internaute t’évoque le fait qu’au fil des parties le groupe se soude, apprend à se connaître...Tu répliques que la progression doit se faire au niveau des mécaniques et non du groupe de joueurs. C’est ça pour toi le côté « société » dans « jeu de société »? La maîtrise des mécaniques? Bon, pourquoi pas.

    En conclusion, je lis que tu n’aimes pas les jeux avec applications, tu n’aimes pas les jeux de type legacy, tu n’aimes pas les jeux à élimination, tu n’aimes pas les jeux avec du hasard...Tu dois donc te préparer à être encore souvent en déssacord avec les récompenses ludiques car le jury est souvent plus ouvert que tu ne sembles l’être sur l’offre ludique.