1944 : Race to the Rhine
This game has been added to the database at May 25, 2014

edition 2014
Par Jaro Andruszkiewicz and Waldek Gumienny
Illustré par Piotr Slaby
Édité par Asyncron Games, Phalanx Games and Diablos Polacos
Distributed by Asyncron Games

Standalone 1 extension
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Amazon
OU

Un jeu atypique très intéressant

Race to the Rhine est un jeu étrange. Sous des apparences de wargame il cache un redoutable jeu de gestion et de planification. Reprenant les événements de fin 1944 avec la progression alliée vers l'Allemagne il s'agit d'une course entre trois armées alliées. Lors du jeu il y aura des combats liés à la rencontre avec des unités allemandes mas ici pas de dés pour déterminer leur issue : si vous disposez du carburant et des munitions nécessaires vous l'emportez.

On comprend rapidement qu'il s'agit de former une chaine logistique efficace pour acheminer vers l'avant les ressources nécessaires. Et ce n'est pas simple: le nombre de camion est limité, les routes sont encombrées, il faut protéger ses arrières...
D'autant que l'ennemi allemand est joué par vos concurrents qui se feront un malin plaisir de placer des embûches aux endroits stratégiques ou de miner votre avancée avec des contre-attaques.

Pour gagner deux options : relier le Rhin avant que toutes les troupes allemandes soient déployées ou, par défaut, posséder le plus de médailles, obtenues lors des combats.

Autre originalité du jeu : il ne se joue que de 1 à 3 avec une configuration optimale à 3 joueurs (il est cependant très bon à deux, je n'ai pas essayé le mode solo). Chacun des joueurs incarne un commandant allié avec des spécificité assez marquées : Patton est plus mobile et dispose de zones de ravitaillement intermédiaires, Montgomery ravitaille plus vite mais a son flanc ouest infesté d'Allemands et Bradley évolue comme un équilibriste entre les deux. Il faut donc adapter sa stratégie à son personnage ce qui garantit une bonne rejouabilité, augmentée par la sortie aléatoire de cartes et l'avancée allemande qui est gérée par les concurrents.

Les premières parties servent à apprendre à déployer le flux logistique : il est assez fréquent d'arriver assez rapidement, tout fier, au bord du Rhin avant de s'apercevoir que l'on a pas les moyens de le franchir. Au bout de quelques (3 ou 4) parties on arrive à utiliser efficacement tout le potentiel disponible (troupes aéroportées, appui aérien...) et l'objectif devient atteignable mais c'est là que va se manifester la redoutable interaction du jeu.

Il existe en effet une phase d'approvisionnement qui oblige à disposer de nourriture sous peine d'être immobilisé. Si lors des premières parties cette phase se déclenche automatiquement on apprend vite à la provoquer (en récupérant des camions même si l'on en a pas besoin) pour paralyser l'adversaire en plein milieu de sa montée en puissance logistique. Bien plus que les Allemands se sont alors vos concurrents qui ruineront vos espoirs de victoire.

L'édition est remarquable avec du matériel parfaitement adapté en quantité et en qualité. Les règles sont claires mais denses. Si vous les lisez un peu vite vous risquez de sauter un mot qui va faire la différence. Dites vous que si lors de vos premières parties vous franchissez facilement le Rhin il doit y avoir un problème.
Les parties durent entre 60 et 90 minutes et nécessitent une table assez grande car le beau plateau est imposant.

Race to the Rhine est un jeu exigeant qui mélange efficacement des mécaniques ludiques rarement utilisées sur ce thème. Il est impitoyable avec les débutants et ne prend toute sa mesure qu'avec trois joueurs un peu expérimentés et motivés. Dans ces conditions, pas forcément simples à réunir, c'est un excellent jeu dont l'originalité et la qualité éditoriale font qu'il a sa place dans toute bonne ludothèque.

 See other reviews...

Comments

Default