Les contrées (ludiques) du rêve

8,5

Joueur régulier d'Horreur à Arkham j'attendais avec une certaine impatience cette nouvelle déclinaison, supposée gommer une partie des défauts (en tout cas selon moi) de son parent. Après une grosse dizaine de parties (dont les plus récentes jouées avec Forsaken Lore et Mountains of Madness) je dois dire que la mission est accomplie haut la main ! Pour resituer les choses, les jeux de la gamme s'adressent plutôt à un public rôliste : coopératif pur, tout y est très aléatoire (événements et résolution des actions), les parties sont de longue haleine et l'ambiance et la narration sont primordiaux. Toutes choses qui peuvent dérouter un public plus habitué au jeu à l'allemande et qui, bien souvent, s'y ennuie. Pour ces raisons il me semble que ces jeux fonctionnent mieux à 3-4 joueurs ; au-delà les parties durent trop longtemps, chaque joueur joue trop peu pour se sentir impliqué et l'ambiance se délite.

La grande qualité des titres FFG c'est de réussir, à partir d'un système où l'aléa est présent à tous les étages, à générer une dramaturgie riche, pleine d'espérances déçues, de catastrophes inévitables et pourtant évitées de justesse et d'une victoire ou d'une défaite qui se décide dans les derniers instants. La mécanique s'enraye rarement, même s'il peut arriver qu'une partie tombe à plat. La volonté affichée avec les Contrées de l'Horreur était de 'lisser' Horreur à Arkham, d'en simplifier le système afin de le rendre plus fluide et de raccourcir le déroulement des parties, tout en conservant ses qualités. En particulier quelques étapes laborieuses comme la gestion des compétences, le déplacement des monstres ou l'acquisition des objets et services ont été tranchées dans le vif. D'autres choix peuvent sembler - en apparence au moins - plus contestables : la simplification de l'exploration des autres mondes, le changement d'échelle (les Contrées de l'Horreur se joue au niveau mondial) et le fait que les monstres ne 'retiennent' plus les investigateurs (avec son corollaire : la compétence discrétion et la nécessité de se frayer un itinéraire dans les rues d'Arkham). En contrepartie les Contrées de l'Horreur fait apparaître deux qualités inattendues et essentielles, qui le placent à mon goût un bon cran au-dessus de son aîné : sa variabilité (et l'incertitude qui en découle) et un souci maniaque de l'ambiance. Sans extension Horreur à Arkham est en fait assez facile et peut-être résolu avec la même martingale, quel que soit l'Ancien qui menace l'humanité ; la méthode qui consiste à se précipiter sur la boutique de souvenirs (et éventuellement à contracter un emprunt à la banque toute proche) pour s'équiper sérieusement puis sceller six portails permet de gagner la plupart du temps avant le réveil de l'Ancien (d'ailleurs un pan complet du jeu, la magie, n'est guère qu'une distraction). Les Contrées de l'Horreur propose un panel plus réduit d'Anciens et d'investigateurs mais chaque Ancien introduit une thématique propre qui change parfois radicalement l'approche de la partie (et avec lui son lot de cartes spécifiques, ce qui contribue fortement à l'ambiance) et chaque investigateur dispose de deux avantages uniques et très marqués, ce qui renforce leur personnalité et influe sur la manière d'aborder la partie pour tirer profits de ceux-ci (sans parler de la très bonne idée en terme d'ambiance de la rencontre avec un investigateur défait). Les parties des Contrées de l'Horreur ne se ressemblent pas et pour le moment aucune approche 'systématique' n'a été trouvée au cours de mes parties. Le jeu semble mieux équilibré et bien plus difficile. Seuls bémols : si le jeu est plus fluide il n'est pas beaucoup plus court à jouer que son prédécesseur et le contenu de la boîte de base est un peu chiche*. Personnellement je suis plus que séduit et je donne un bon 8.5 pour le jeu de base (qui passe à 9 avec le contenu de Forsaken Lore).

* en fait il n'est pas seulement un peu chiche ; il donne la désagréable impression que le contenu initial du jeu à été tronçonné pour vendre une première extension (Forsaken Lore) dans la foulée. Certes le prix de la boîte de base en est réduit d'autant mais je désapprouve cette pratique car Forsaken Lore comble tellement parfaitement les trous que son acquisition me semble incontournable.

Comments

Default