Aucune catégorie
1 to 4
Joueurs
13 ans et +
Age
60 min
Temps de partie
Button to buy on PhilibertButton to buy on Acheter chez CulturaButton to buy on Boutique Ludique

Le ruisseau où on boit la tasse.

5,0
Everdell est un jeu qui possède déjà une grande rejouabilité tant les combos et la mise en place des évènements spéciaux + lieux dans la forêt sont variés. Il fait donc parti de ces jeux qui se suffisent à eux-mêmes mais dont l'attrait peut nous pousser à tenter d'enrichir le jeu de base.
A mon avis, à tort en ce qui concerne Pearlbrook.

Le jeu de base propose des actions simples (les optimiser en est une autre chose). Une nouvelle est proposée avec Pearlbrook : récupérer des perles par 2 moyens à notre disposition. Ces actions sont là aussi simples mais finalement alourdissent le jeu en le rendant plus pataud.
Les perles sont chères, mais pour autant pas difficiles à obtenir. Cependant le bénéfice est discutable : on finira par en avoir trop pour activer les ornements mais pas assez pour obtenir un monument si alléchant en PV.
Les monuments sont très gourmands en ressources et ne sont que des bonus et non le coeur du jeu. Chercher à en récupérer dévalorisera votre village sans garanti d'équilibre.
Les monuments sont les seuls liens effectifs entre la forêt et le ruisseau puisqu'il faudra de toutes les ressources pour les obtenir. Des évènements spéciaux font aussi la passerelle entre le jeu de base et l'extension mais là encore cela ressemble davantage à du decorum.

Bref l'insertion mécanique et thématique de Pearlbrook est comme son plateau : posé à côté du principal sans réussir à s'y mêler.

Everdell est un jeu d'opportunisme et d'optimisation, Pearlbrook tente d'y apporter une touche de stratégie mais le lit de la rivière gonfle et finit par engloutir le jeu global.

Pour les amateurs de la version solo, Paillasson vous mettra de belles raclées.


PS : mon avis n'est pas influencé par le ratio prix/matériel (quelque peu décrié) des boîtes vendues en boutique puisque j'y ai joué sur la version KS collector.

Comments (3)

koala von koala
koala von koala
Je ne suis pas vraiment d'accord.
Les perles bien gérées permettent d'obtenir (plutôt à l'automne) les merveilles dont la valeur en points permet de faire basculer une partie. Certaines des cartes (comme le bateau pirate) augmentent l'interaction dans le jeu). Les destinations fluviales pas encore révélées nécessitent une certaine anticipation. Bref, même si le jeu de base se renouvelle beaucoup, Pearlbrook offre une variante intéressante. Reste le vrai problème de Pearlbrook : le rapport qualité/prix de la boite retail qui est aberrant. J'ai la chance d'avoir une boite collector, mais ça ne m'empêche pas de trouver cette stratégie commerciale complètement contre productive.
Antoinette
Antoinette
C'est vrai que certains effets de cartes sont sympa, et certaines ont déjà des équivalences avec des upgrades (le Pirate de Pearlbrook ressemble beaucoup au Jongleur de Extra-extra).
J'aime bien aussi le fait que des monuments s'obtiennent autrement que par le nombre de telle catégorie de cartes dans son village. Mais on retrouve cette contrainte dans l'activation des lieux/citoyens de la rivière + l'aléatoire de la première visite qui peut être frustrant car absolument dépendant du hasard sans possibilité de le contrer, de l'optimiser.
Je ne sais pas si c'est le hasard des parties, mais avec Pearlbrook les ressources et jetons PV étaient finalement faciles à obtenir mais toujours coincées entre trop pour le village et pas assez pour les monuments.

Concernant le prix, en étant à l'affût il était possible d'obtenir la boîte collector neuve et VF pour 40€ un tout petit peu de temps avant la sortie officielle en boutique.
Les extensions ne sont pas les meilleures ventes des éditeurs, elles n'attirent que les connaisseurs, parfois prêts à mettre cher pour le matos proposé. C'est relativement fréquent mais disons que Pearlbrook se fait plus remarquer que d'autres.
eldarh
eldarh
Je suis assez d'accord avec Koala, même si je comprends la critique et partage certains points. Je n'ai fait qu'une dizaine de parties avec Pearlbrook, qui reste l'extension que j'aime le moins pour le moment dans tout les cas, donc je n'ai pas un recule fou mais on a toujours orienté notre stratégie sur la course aux merveilles. ça semble tellement rentable même si très couteux en action que j'ai du mal à envisager une autre stratégie. Alors oui, du coup on délaisse un peu le village qui devient presque un simple moteur à ressource dédiée à la construction de merveilles.
Default