Villainous Marvel : Le pouvoir du mensonge

Par Monsieur Guillaume

Published on 2 Mar • Lecture 5 min. •  3718 vues

Villainous Marvel : Le pouvoir du mensonge

Non, il ne sera nullement question de politique, ici, et toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite. Non, nous faisons juste une incursion dans la première extension de la déclinaison du Villainous dans l'univers Marvel. 

Tric TracOui parce que si vous suivez un peu les niouzes par chez nous ou par ailleurs, vous savez que chez Ravensburger, Villainous, de l'équipe Prospero Hall, vous permet de jouer les méchants de Disney... Juste pour rappel, du côté de chez Disney, vient de sortir en VF, la dernière extension Monstrueusement Malsain avec Gaston (si, si : "leeee pluuuuus beau, c'est Gaston...") de la Belle et la Bête en couverture est sorti il y a peu. Vous y retrouvez également Lady Tremaine et Le seigneur des ténèbres. Ajoutez la liste des existants : le Capitaine Crochet, Maléfique, Jafar, La Reine de Cœur, Le Prince Jean ou Ursula (boite de base) ; la méchante reine, Hadès et le Dr Facilier (Mauvais jusqu'à l'os) ; Scar, Yzma et Ratigan (La fin est proche) ; Cruella d'Enfer, le Capitaine Pete ou la Mère Gothel (Cruellement Infect) ; Et nous attendons Syndrome, Lotso, et Madame Mim !... 21 méchants, ça en fait de la vilenie, n'est-ce pas ?

Tric TracEn 2020, soit deux ans après la sortie de la version Disney, dans une version légèrement différente (très légèrement de fait), sortait donc la version Marvel pour jouer les méchants de cette autre univers racheté par Mickey fin 2009. Héla, Killmonger, Taskmaster, Ultron et le symbolique Thanos ouvraient le bal !

Tric TracLa différence principale d'avec la version Disney concerne les cartes Fatalité. Ces dernières, spécifiques et dans un paquet à part dans la première version, restent spécifiques à tel ou tel méchant mais sont mélangées en début de partie aux 15 cartes fatalités communes pour former un unique paquet Fatalité. Ce simple petit changement implique un ralentissement plus aisé lors du "tous contre un" lorsqu'un joueur prend une avance un peu trop visible dans la réalisation de son plan machiavélique. De plus, dans un univers où les passages des supers-héros d'un monde à l'autre sont courants, c'est plus thématique ainsi !

Soyons complet et précisons également que des cartes "Compétence" donnant des capacités à long terme aux Méchants sont également de la partie avec une place réservée sur le plateau personnel, ainsi que des cartes "Crise" à gérer sur un plus long terme également. 

Tric Trac

Le pouvoir du mensonge est donc cette première extension et Loki, une fois encore très logiquement après la série qui lui est consacré, est en couverture, rejoint dans la boite par M.O.D.O.K. et Madame Masque. Notons, en passant, que Mike Mulvihill est crédité comme auteur ayant travaillé les méchants de cette boite.

Tric Trac

Madame Masque

La tueuse à gage, célèbre cheffe de la Maggia, devra éliminer 8 héros pour réussir sa vendetta, petite piste à part pour distinguer les éliminations "personnelles" et les contrats "professionnels". Toujours sur la brèche, elle jouera à chaque partie la première. L'équilibrage face à la "facilité" de son objectif est qu'elle n'a aucune action "gagner des jetons Pouvoir" sur son plateau. Sa façon, pour elle, d'en gagner, est d'éliminer des héros dans le cadre d'un contrat pour la valeur de force actuelle du héros éliminé... Ce qui est bien mais ne fait pas avancer sa vendetta. L'autre possibilité est de contrôle des lieux de son plateau grâce à la famille Nefaria. On pourrait légitimement se dire qu'alors il suffit de ne pas envoyer de héros chez elle... C'est oublier sa carte "Ligne de mire" qui permet d'éliminer un héros sur un plateau adverse ou "Tendre un piège" pour les ramener chez elle ! Ajoutez un Comte Nefaria pour attirer les héros et des Dreadnoughts pour les affaiblir et le tour est joué. Du côté des héros, Tony Stark ne pouvait pas être là vu les relations particulières qu'ils entretiennent. Moon Knight dont la série arrive est également présent. 

Conclusion : Un style de jeu basé sur les héros, les mouvements de héros et un "moteur à jeton Pouvoir" pour gérer sa Vendetta le plus vite possible

Tric Trac

M.O.D.O.K.

Tarleton a changé son Mental Organism Designed Only for Computing en Mental Organism Designed Only for Killing. Il lui faudra gagner la confiance de l'A.I.M (Advanced Idea Mechanics), un plateau à part allant jusqu'à 5 et avoir en jeu les cartes "Création du Cube" et "Cube Cosmique" pour l'emporter. Les occasions d'évoluer sur la piste confiance dépendra grandement des cartes jouées et de l'ordre dans lesquelles elles sont jouées. Les soldats de l'AIM sont là et le Leader vous permet de les jouer avec une réduction mais éliminer des héros avec des scientifiques ou ne pas en avoir assez sur le plateau peut vous faire perdre de la loyauté. Sans compter sur les cartes Fatalité "Traitre" ou "Impuissant" qui peuvent faire bien mal. Heureusement "Explosion Psionique" permet de réduire la force d'un héros à 0 pour l'éliminer sans perdre de précieux alliés et "Vive M.O.D.O.K." vous fera gagner de la Loyauté à peu de frais... Si vous maintenez suffisamment d'alliés A.I.M en jeu. Notons enfin la possibilité particulière de capturer un héros pour l'envoyer, certes affaibli, au tour suivant chez un adversaire. Du côté des cartes Fatalité, voyez également ce Hulk très colère qui se joue horizontalement pour bloquer trois actions au lieu de deux et qui, la première fois qu'il est battu (Force 6, quand même) se redresse au lieu d'être défaussé. Costaud l'animal !

Conclusion : Un style de jeu basé sur la maitrise de son paquet de carte et son tempo de jeu. Un brin plus complexe, il faut veiller à tout et ne pas laisser un grain de sable enrayé la mécanique de jeu pour l'emporter.

Tric Trac

Loki

Personne ne devrait être surpris de son objectif : Récolter et dépenser 10 jetons Discorde. Le fauteur de troubles en maître. Et mécanisme amusant et thématique, il possède dans son deck plusieurs version de lui-même sous différents aspects au mot-clé "Multivers" qu'il envoie sous le plateau d'un adversaire pour que ce dernier en tire partie... Et Loki aussi, par la même occasion... Et entre autre, de la discorde... Ben tiens ! Et ensuite, de se la péter avec "Qui est le plus rusé" pour en récolter encore, et aller, tapis rouge pour Loki ! Et on termine par Le destructeur qu'il envoie en tant que Héros chez ses potes et qui lui rapporte de la discorde lorsqu'il est détruit... Mais quel fouteur de m****, ce Loki ! Effet amusant, Thor, frère de Loki se retrouve du côté des Allié... Parfois à combattre les héros, ses amis d'en face ! Pour dépenser ses jetons Discorde, il utilisera "Le pouvoir d'un Dieu" pour éliminer des héros... et ses alliés (ça ne fait pas dans la dentelle, un dieu) ou "Un jeu dans le jeu" pour transférer ses facettes nuire ailleurs ! Après, dans les cartes Fatalité, toute la petite famille est là et généralement, ça ne fait pas plaisir à Loki ! Outch ! Et être banni, ce qu'il connait bien, peut lui remettre des jetons Discorde récoltés dans la réserve avant même de les avoir dépensé et là aussi, ça fait mal ! 

Conclusion : L'empêcheur de tourner en rond, en étant présent sur plusieurs tableaux et en gérant les automatiques retours de flamme. Un jeu demandant de la subtilité, un peu "en sous-marin" parfois ou "en deux ou trois bandes" pour se régaler ensuite lorsque tout s'enchaîne. Notre préféré de la boite, sans aucun doute !

Tric Trac

Conclusion des conclusions, sans mentir !

Une bonne extension donc où l'on y pourrait déceler une attention plus soutenue à l'intégration de la thématique dans les mécanismes mais également, il semblerait, à l'équilibrage entre les personnages, même si les difficultés de prise en main en sont pas égales.

Par contre, à moins d'être connaisseurs (et fans) de l'univers Marvel et de ses méchants, on sent assez sensiblement qu'il est plus difficile d'emporter l'approbation "des foules" à jouer des méchants pratiquement inconnus là où les méchants de Disney sont, de fait, plus facilement "rassembleurs". A voir donc pour la suite et les prochaines extensions !

 

Et pour retrouver Jean-Baptiste et découvrir le pourquoi du comment de Villainous et du rythme de traduction, retrouvez-nous dans le Tric Trac Show !


Monsieur Guillaume

Comments (1)

Default
Hinashi
Hinashi
J'adore la licence Villainous. Je trouve qu'aucun méchant se répète niveau gameplay.
Et avec Villainous Marvel j'ai l'impression qu'on parte dans le même délire et ça me convient parfaitement.
Il y a une date de sortie pour lui?