Monsieur Phal

Twinz, un jeu Cocktail Cowboys signé Hervé Marly

Twinz, un jeu Cocktail Cowboys signé Hervé Marly

Il y a quasi un an, le Docteur Mops parlait ici même de « Think Twice ! », un prototype d’Hervé Marly sur lequel planchaient Cocktail Games et les Space Cowboys (cliquez ici). Depuis, les choses ont bien avancé. Tellement que le jeu va arriver sur les étals des boutiques là de très bientôt. En changeant de nom. Et en étant tamponné Cocktail Games et JD Editions (la branche comique et fun de Space Cowboys, ou un truc comme ça).

Default

Twinz.

C’est sous le nom de « Twinz » qu’a finalement été édité ce party game. Car il s’agit d’un party game, d’un jeu simple fait pour passer un bon moment sans se prendre le chou entre amis. Mais attention, si le jeu est simple, ces ressorts ne le sont pas forcément. J’explique.

Default

Matériel.

Le jeu, qui se présente sous le format boite métal, est essentiellement composé de cartes. 108, contenant chacune 12 mots. Je vous laisse faire le calcul quand aux possibilités. Il y a aussi 42 jetons pour marquer des points et un livret de règle.

Les cartes.

Le jeu propose 2 niveaux. Le novice, cartes jaunes, et l’expert, cartes bleues. Avant chaque partie, vous choisissez quel niveau, vous prenez le paquet correspondant que vous posez au centre de la table, la face « mots » cachée, et vous rangez l’autre dans la boite.

Default

Sur ces cartes figurent 2x6 mots d’un coté, et un chiffre de 1 à 6 sur l’autre. Quand un Duo piochera une carte, il jouera avec le mot dont le numéro est indiqué sur le dessus de la pioche. Malin. La numérotation donne un indice. En effet, 1 concernera des mots très courts, là où 6 indiquera un mot assez long (en syllabes).

Duo.

Dans le chapitre du dessus, si vous êtes attentif, vous avez lu que je parle de « duo ». Eh bien oui, il s’agit d’un jeu basé sur le principe de joueurs émetteurs et de joueurs récepteurs. En gros, des joueurs vont devoir faire deviner un mot aux autres. Et là, dans « Twinz », cela se passe avec un « duo » d’émetteurs. C’est même le fondement de la base du principe de l’idée. Donc, deux joueurs côte à côte sont désignés « Duo ». Ils piochent une carte, prennent connaissances du « Mot Mystère » et là, sans attendre, les autres joueurs font un compte à rebours. 5… 4… 3… 2… 1…

Zéro !

A 0, le Duo doit, sans s’être concerté du tout, pas un seul instant, lâcher un mot-indice en rapport avec le « Mot Mystère ». Ils doivent donner leur indice exactement en même temps. Sinon pénalité pour celui qui est en retard. Ils ne doivent pas donner le même indice. Sinon pénalité pour les deux. C’est là tout le sel du jeu. On doit éviter le mot évident afin de ne pas hurler la même chose que son duettiste. Mais on doit aussi se demander ce qui ne va pas paraitre évident à son compère afin de ne pas prononcer une non-évidence qui en fait en devient une tout en se disant que si on fait trop compliquer les autres joueurs, les récepteurs ne vont rien capter, tout en étant différent de l’autre… Bref, vous balancez un mot et cela fait, si tout va bien, 2 mots pour que les autres trouvent. Un exemple, c’est mieux.

Default

Récepteur.

Les autres joueurs, les récepteurs, vont tenter de découvrir le mot mystère à partir des 2 mots indices. Si tout se passe bien. La chose se déroule à la volée. Le premier qui hurle la bonne réponse va emporter les points. Attention, une seule proposition par joueur est possible. Donc, soit-vous faites dans la précipitation, en crachant le premier truc qui vous vient. Soit vous rusez et attendez qu’un ou deux joueurs se vautrent avant vous, ce qui vous permet d’ajuster. Mais aussi de prendre le risque que l’un d’eux est finalement, criez la bonne réponse…

Les points.

Bon, je vous passe les détails des points de victoire, en général, avec ce type de jeu, tout le monde s’en fout un peu. Finalement. Je vous passe aussi les détails concernant le fait de savoir ce qui se passe quand personne ne trouve. Vous lirez la règle. Je vous passe ces détails parce que le mieux est d’aller voir la petite Tric Trac TV que nous avons faite avec Hervé Marly. Une partie avec Monsieur Croc. Et là, vous verrez l’essentiel. Oui. L’ambiance. Car c’est cela qui est important. L’ambiance et la finesse de la chose. Car sous des dehors de jeu simpliste, « Twinz » n’est pas simple du tout. C’est un jeu fin et intelligent. Un peu comme Monsieur Croc et moi.

Default

En bonus, une petite illustration faite spécialement pour Tric Trac.

« Twinz » est illustré par Stivo et Pandaluna. Une partie dure une trentaine de minutes. Il faut être au minimum 4 pour jouer. On peut le pratiquer à 10. Il faut au moins 12 ans, sauf si vos enfants sont très malins. Et il en coutera autour de 20€. Le jeu arrive sur les étals le 16 octobre. Normalement vous avez tous les éléments pour savoir si c’est pour vous ou pas.

Default


TWINZ
Un jeu de Hervé Marly
Illustré par Stivo
Publié par Cocktail Games, JD Editions
3 à 10 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 20,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Twinz
Twinz
Par Hervé Marly
Illustré par Stivo
4-10 10+ 30´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Amazon

Comments (4)

Default
Hervé Marly
Hervé Marly

Et le voilà, le petit frisson de l'auteur qui voit son jeu lâché dans le vaste monde. Brrr.

Merci aux équipes de Cocktail Games et JD qui ont permis à ce jeu de voir le jour et merci à tous les testeurs qui l'on, heuuu, testé !

Pour ce qui est du titre, comme Bruno j'aimais bien Thinck-Twice, mais je comprends le choix de Matthieu et l'ai validé. ceci dit, depuis le succès de "Mémoire 44", je pense que le titre d'un jeu n'est pas fondamental dans son éventuel succès. Contrairement à ce que certains candidats de téléréalité laissent à supposer ;-)

Ce jeu est destiné à ceux qui souhaitent passer un bon moment de fun, avec des règles maîtrisées en 3 minutes. Évidemment, il sera difficile de frimer sur TT en y rapportant sa victoire, mais telle n'est pas mon ambition. Marrons-nous les uns les autres, voici mon credo.

duinhir
duinhir

cool de revoir la plume de stivo :)

faidutti
faidutti

Le proto s'appelait Think Twice, ce qui était quand même beaucoup plus parlant, mais le jeu reste hilarant, excellent et toujours surprenant.

Matthieu.CIP
Matthieu.CIP

@faidutti : Think twice est un bon nom mais très difficile à prononcer pour les gens qui parlent pas ou peu anglais. On s'est fait plaisir en gardant le nom "What the fake" pour un jeu récent de Walter Obert et cela a clairement "handicapé" la carrière commerciale du jeu. Reproduire cette erreur n'était pas envisageable...