Docteur Mops

Turlututu Chapeaux pointus sur les étals

Turlututu Chapeaux pointus sur les étals

Il fut publié pour la première fois en 1994 chez FX Schmid en Allemagne avant de passer chez divers éditeurs comme Ravensburger puis Zoch et le revoici en francophonique chez Gigamic.

Ce désormais classique de Heinz Meister s'adresse au jeune voire très jeune public (à partir de 3 ou 4 ans suivant les éditions).

Le jeu combine deux mécanisme classiques : le mémory et la course sur un parcours.


L‘histoire C‘est la course des chapeaux pointus ! Vite, vite, petite sorcière : saute sur ton balai et envole-toi : la grande fête des sorcières va bientôt commencer.

Chaque pion coloré est caché par un chapeau, puis mélangé en bas du plateau. A ton tour, lance le dé, puis à l’aide de ta mémoire, retrouve le pion de la couleur demandée en soulevant un des chapeaux. Si tu trouves le bon pion, il avance d’une case et tu relances le dé. Si tu te trompes, c’est au tour du joueur suivant. Sur le dé il y a aussi un drôle de symbole qui va permettre de semer la pagaille en inversant deux pions ! Le premier à amener l’une des sorcières sur la dernière case du plateau de jeu gagne la partie.

Préparatifs
Placez une sorcière en dessous de chaque chapeau.
Puis, mélangez tous les chapeaux de manière à ce que personne ne sache plus où se trouvent les sorcières. Maintenant,placez les chapeaux avec les sorcières sur la case de départ, les uns à côté des autres.

But du jeu
Le premier à amener l’une quelconque des sorcières sur la dernière case du plateau de jeu - le feu de camp - gagne la partie.

Déroulement de la partie
Le joueur le plus jeune commence et lance le dé.
Le dé indique une couleur ?
Le joueur tente de retrouver le pion-sorcière de la bonne couleur en soulevant un chapeau.
Hourra ! Le joueur trouve la sorcière de la bonne couleur !
Il recouvre alors la sorcière avec le chapeau et déplace l’ensemble d’une case vers le haut du plateau. Puis il rejoue, et ainsi de suite tant qu’il découvre des sorcières de la bonne couleur.

Oh, ce n‘est pas la bonne sorcière !
Le joueur remet le chapeau au-dessus de la sorcière sans la déplacer. Son tour est terminé et c’est au tour du joueur suivant.

Le dé indique le symbole de la double flèche ?
Le joueur ne soulève pas de chapeau, mais il en intervertit deux. Il faut les déplacer sur le plateau de manière à ce que personne ne puisse voir quelles sorcières se trouvent en dessous. Cette action va semer la confusion dans la mémoire des joueurs... Ensuite, son tour est terminé : c‘est au suivant de jouer.

Fin de la partie
Dès qu’un joueur atteint la dernière case du plateau de jeu (le feu de camp) avec un quelconque chapeau, donc avec n’importe laquelle des sorcières, la partie se termine : il a gagné !

Un indispensable dans toute bonne ludothèque.

L'édition Ravensburger allemande de 2004
L'édition Ravensburger française de 1999


"Turlututu Chapeaux Pointus"
Un jeu de Heinz Meister
Publié chez Gigamic - Zoch
Pour 2 à 6 petites sorcières d'au moins 4 ans
Disponible de là tout de suite immédiatement

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

To be continued in redactors news...

Comments (2)

Default
Roulio Lombric

Je confirme : jouable très tôt, et les enfants peuvent le sortir seuls et l'expliquer à leurs copains/copines/cousin(e)s, ça a vraiment le mérite d'être facile d'accès et très agréable à manipuler. Moi, j'ai l'édition Ravensburger bord rose "Petites Sorcières". En allemand cela s'appelait Husch-Husch je crois. Une excellente idée de réédition, et le nouveau plateau a l'air joli.

AM
AM

ça, c'est vraiment un super jeu pour les petits. Jouable vraiment à partir de 3 ans.