Monsieur Phal

Tic Talk, le jeu du Bac à petits Papiers

Tic Talk, le jeu du Bac à petits Papiers

On le dit, on le répète depuis notre reportage vidéo à la Toy Fair de New York 2012, le jeu de société en Amérique, ce n’est pas vraiment le « Kubenbois », ni seulement « d’la fig ». Non. Nous avions suivi Monsieur Matthieu de Cocktail Games dans les travers de cet immense salon et nous avions constaté que le « party game » se préparait à dominer le monde. En France, si l’on regarde du côté des succès, des vrais, des gros, des énormes, ce sont des jeux simples, des jeux pour toutes la famille à base rigolade à l’intérieur qui explosent les records de ventes. Ce n’est pas demain la veille qu’un jeu à base de ressources en cube fera 800 000 exemplaires par an. Ho non. C’est pour cela que de plus d’éditeurs vont à la Toy Fair de NY, ils y vont pour renifler l’air du temps, ils y vont pour espérer tomber sur le futur hit. Parce que là-bas, il y a du potentiel. Les auteurs n’ont pas peur d’adapter, de recycler jusqu’à plus soif. Et c’est là-bas qu’Asmodee est allé chercher son prochain jeu en sac.

De l’édition

Asmodee est un éditeur, mais aussi un distributeur. Il fut un temps où c’était plus un éditeur qu’un distributeur, puis c’est devenu plus un distributeur qu’un éditeur. Alors chez Asmodee, pour que ce soit plus clair, ils ont créé Marabunta pour les jeux Core. Du coup, on y voit plus clair. Sous Marabunta on aura les jeux pour spécialistes comme il en traine ici, et sous l’étiquette Asmodee, nous allons donc retrouver les jeux main Stream, les trucs fun à base de rigolade. Non pas que les spécialistes ne rigolent pas. Non. Ce n’est juste pas le même rire. C’est ça. Pas le même rire.

Donc, ces Asmodee, ils ont envoyé quelqu’un faire un tour à la Toy Fair. Et ce quelqu’un est revenu avec un jeu qui tient maintenant dans un sac. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un jeu qui tient dans un sac, je vais dire « Jungle Speed », je vais dire « Time’s Up ». Et là, normalement, vous savez qui quoi et comment.

Default

Mot Verbeux.

Le jeu dont il est question est une adaptation française d’un jeu américain. Son nom « Wordy Word ». Un jeu de Dave Yearick édité par Marbles The Brain Store. Une traduction littérale donne « Mot Verbeux », ce qui vous l’avouerez, est un peu... Verbeux. Du coup, la chose devient « Tic Talk ». Ce qui ne veut pas dire grand-chose tant que l’on n’a pas joué. Du coup, comme j’ai eu la chance d’y jouer, je vais vous expliquer.

Tic Tac, Tic Tac… Parle !

Le principe est ultra simple pour ne pas dire déjà connu de tous. En gros, « Tic Talk » serait l’enfant caché du « petit bac » et du « jeu des papiers ». Dave Yearick a assemblé ces 2 ultras classiques pour en faire un seul jeu. Je vous explique.

« Tic Talk » se pratique en équipe, ce qui pour un jeu d’ambiance pose une ambiance. Forcément. Une manche de « Tic Talk » se déroule en 2 phases. Durant la première, on est dans une espèce de genre de comme qui dirait de « Petit Bac ». Il va falloir trouver des mots. Mots que l’un des membres de l’équipe adverse devra faire deviner à ses partenaires durant la seconde phase, un peu comme dans « le jeu des papiers ». Vous y êtes ? Et le Tic, Tac, Tic, Tac, c’est parce que tout cela se fait sous la pression d’un sablier.

Default

Le matériel.

Vous trouverez dans le sac jaune 5 gros dés à 12 faces avec des lettres dessus. 2 sabliers, 1 par équipe, 2 crayons puisqu’on joue à 2 équipes, et un gros carnet de feuilles pour écrire dessus avec les crayons. C’est bien fait.

Default

Default

Tic…

La première phase d’un tour de jeu commence par un lancer de dés. On prend les 5 gros dés et on les fait rouler. Là, on obtient 5 lettres que l’on va copier sur la feuille de son équipe. L’idée c’est que chaque équipe ne va pas avoir les lettres aux mêmes endroits, ce qui évite de se retrouver avec les mêmes mots. Si vous regardez bien la feuille de papier, il y a 5 lignes, ce qui correspond aux 5 dés, et donc aux 5 lettres. Vous constatez aussi qu’il y a des cases de couleur. Vous allez écrire la lettre dans la case correspondant à sa couleur. Et là, le truc, c’est que les feuilles ne proposent pas les couleurs aux mêmes endroits, et donc pas au même emplacement. Par exemple, si le dé rouge propose un L, il est possible qu’il soit en début de mot pour une équipe et à la 3 places pour l’autre.

Default

Une fois que les deux équipes ont reporté les lettres, on lance les sabliers. Chaque équipe en a un. Vous avez au maximum la durée du sablier pour trouver vos 5 mots. Dès que vous avez vos 5 mots, vous couchez votre sablier ! C’est très important. Je dirais même, c’est ultra important, car la seconde phase de la manche va se dérouler en fonction de ce que vous avez consommé comme temps durant la première phase. Le choix des mots de fait de façon collégiale, on s’emprunte le crayon quand on a une idée. Vous pouvez avoir un « rédacteur » à qui vous soufflez dans l’oreille vos idées. Vous pouvez aussi décider de faire le « rédacteur » chacun votre tour. Bref, c’est comme vous voulez.

Default

Talk…

Quand les deux équipes ont écrit leurs mots, on passe à la seconde phase. On donne la feuille de son équipe à un adversaire qui va devoir faire deviner à ses partenaires les mots que vous avez inscrits. Et là, on est dans le jeu des « petits papiers » dont la plus célèbre adaptation est « Time’s Up ». L’astuce, c’est que le temps accordé pour faire deviner est égal au temps que vous avez mis pour écrire vos mots. J’explique.

Vous vous souvenez que vous avez couché le sablier à la fin de la phase 1. Oui ? Et bien lorsqu’un joueur se lance pour faire deviner les mots, on retourne le sablier de l’équipe adverse qui s’écoule donc en sens inverse, et du coup vous avez le même temps qu’ils ont mis pour écrire leur mot. Donc s’ils ont été vites, vous avez peu de temps, alors que s’ils ont été lents vous avez beaucoup de temps. Enfin, beaucoup… Disons au maximum 60 secondes. Pour faire deviner, vous pouvez dire ce que vous voulez, sauf le mot, évidemment, ou des mots de la même racine.

Oui, mais comment je gagne ?

Pour chaque mot deviné, l’équipe marque 1 point, pour chaque mot qui n’a pas été deviné, l’équipe adverse marque 1 point. Chaque manche il y a donc un potentiel de 10 points à se répartir. On joue 5 manches et l’équipe qui a le plus de points est déclarée « Grande Vainqueur ». Mais ça, c’est dans la théorie. Parce que dans la pratique, c’est typiquement le genre de jeu où le comptage de points est accessoire, voir secondaire. 5 manches, 10 manches, 20 manches… On arête quand on en a envie.

Alors, c’est comment.

Il n’y a rien de révolutionnaire, ni d’innovant. Non. Mais force est de constater que cela fonctionne. Et à merveille encore. Oui. Bon, si vous êtes réfractaire aux jeux d’ambiance de type stressant parce qu’il y a un sablier, ce n’est pas pour vous. Si vous n’aimez pas chercher des mots, surtout si votre orthographe est toute pourrie, ce n’est pas pour vous. Si vous n’aimez pas prendre la parole et déblatérer des mots, ce n’est pas pour vous. Par contre, si vous aimez les petits jeux d’apéro praticables par n’importe qui parce que la règle s’explique en 1 minute, je vous invite à regarder « Tic Talk » de près. Il est possible que cela vous séduise.

Le jeu est plus fin qu’il n’y paraît. En effet, vaut-il mieux trouver des mots simples en très peu de temps, des mots compliqués, à double sens en y passant plus de temps, mais du coup en laissant l’opportunité de placer plus d’indices ?

Les spécialistes amateurs de la chose ludique vont faire le rapprochement avec « Time’s Up ». Forcément. Mais « Tic Talk » n’a, au final, pas grand-chose à voir avec ce désormais grand classique. Comme les mots ne sont pas imposés, vous allez avoir un degré de difficulté qui est, normalement, en adéquation avec vos amis. Et la partie de recherche de mot est tout aussi amusante que la phase devinette. Le plaisir de piéger ses adversaires est très présent. Je me demande même si ce n’est pas tout le sel du jeu. Ce moment où on voit buter ses camarades sur un mot que l’on a subtilement choisi. Et attention, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sont les mots les plus simples qui peuvent parfois poser le plus de problèmes.

Default

Bref, ce « Tic Talk » est à essayer. Et cela tombe bien, le jeu est prévu en avant-première à Cannes à la fin du mois, durant le Festival international des Jeux. Vous ne pourrez pas le louper, Asmodee va mettre la lumière dessus. C’est leur jeu grand public de l’année. Donc vous pourrez l’essayer avant de dépenser vos sous, comme ça vous saurez si c’est pour vous ou pas. Pour ceux qui ne vont pas à Cannes, nous ferons une petite vidéo d’explication, comme ça vous pourrez vous faire une idée sans vous déplacer. Et pour finir, nous lançons un concours pour gagner des boites ! Du coup, vous pourrez, si vous gagnez, y jouer gratuitement ! Dingue.

En boutique.

Le jeu est prévu en boutique en mars, juste après Cannes. Il coutera 21€ prix public conseillé. Attention de ne pas confondre dans le magasin, car la boite ressemble à celle de « Jungle Speed ». Elle est rouge et dans le même format. Mais comme vous savez lire, ça devrait le faire.

► Le concours sur Tric Trac, c’est par ici !

► Le reportage sur la Toy Fair de NY en 2012, c'est par là !


« Tic Talk »
Un jeu de Dave Yearick
Illustré par Studio Asmodee
Publié chez Asmodee
2 à 6 joueurs
à partir de 10 ans
Langue des règles: France
Durée: 30 minutes
Prix: 21€


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (1)

Default
Lapinesco
Lapinesco

Merci pour les bonnes vannes glissees :)

assez malin, à essayer !