test de blueprints

test de blueprints
arthelius

Vous voici devenus les architectes d’un jour, et à l’aide de dés et de plans imprimés sur du joli papier bleu, vous allez devoir construire divers édifices cubiques. Si votre truc c’est plus les cercles, je vous invite à refermer la boite doucement, et à vous diriger vers un autre jeu, car ici le dé est la base de tout. Mais si cela ne vous fait pas peur je vous invite à lire la suite.


« Blueprints »
Un jeu de Yves Tourigny
Illustré par Chris Quilliams
Publié par Z-Man Games
2 à 4 joueurs
A partir de 13 ans
Langue de la règle: France
Durée: 30 minutes
Prix: 29,00 €


Les règles :

Au début de la partie, chaque joueur reçoit un plan, qu’il dissimule derrière son paravent à sa couleur. Sur celui-ci est dessiné un plan à plat avec indiqué le nombre de dés qu’il va falloir déposer sur chaque case pour réussir à monter l’édifice représenté à droite, mais cette fois-ci en vue isométrique. Si à la fin du tour les joueurs ont réussi à construire leur structure, ils gagnent 6 points, mais il n’est pas obligatoire de la terminer. C’est d’ailleurs un point important qui influe directement sur l’une des cartes « prix », que l’on reçoit à la fin de chaque manche, si l’un des objectifs a été rempli. Ce prix c’est « le plus haut gratte-ciel », car pour obtenir ce prix il faut avoir une hauteur de 5 dés ou plus. Or aucun plan ne propose de réaliser un édifice de plus de 3 dés, il faudra donc se résigner à ne pas construire ce gratte-ciel pour obtenir ce prix. Parmi les prix on retrouve également le « prix de l’intégrité structurelle », que l’on reçoit lorsque notre édifice fut réalisé avec au moins 4 dés de la même valeur. Il y a aussi le « prix du géomètre », que l’on reçoit en ayant utilisé des dés allant de 1 à 6, et enfin le « prix des matériaux » qui revient au joueur ayant construit son édifice avec 5 dés de la même couleur. Un seul prix par catégorie est distribué en fin de manche, par contre un même gratte-ciel peut obtenir plusieurs prix.

De même qu’à la fin de la manche chaque joueur reçoit (ou non) des distinctions, en fonction de son nombre de points et du nombre de joueurs. On retrouve donc l’or avec 3 points pour le premier, l’argent pour le second qui octroie 2 points et enfin le bronze avec 1 point unique. Ces points on les obtient en fonction de la position et de la nature des dés que l’on a utilisés.

Je parle, je parle, mais je ne vous ai même pas dit comment on joue. Dans Blueprints nous allons construire des gratte-ciel à l’aide de dés. Les dés peuvent être soit en bois, en verre, en métal ou enfin en matière recyclée. Cela a son importance car chaque matière ne se calcule pas de la même façon. Le verre ne prend en compte que la face visible, tandis que le bois lui voit ses points augmenter en fonction des dés adjacents, le métal prend de la valeur en montant dans les étages, et enfin le matériau recyclé gagne des points en présence d’autres dés de la même couleur.

On place au début de la manche 2 dés sur le plateau des décomptes des points, se seront les matériaux à forte demande, ils serviront à départager les joueurs en cas d’égalité, à propos des prix et distinctions. Puis on tire 7,8 ou 9 dés du sac, en fonction du nombre de joueurs. Il s’agit de la réserve où chaque joueur va prendre ses dés pour construire son immeuble. Ensuite le premier joueur en choisit un qu’il place sur sa carte, derrière son paravent, puis tire un nouveau dé en remplacement. Et ainsi de suite jusqu’à que tous les joueurs aient choisi 6 dés, qui constitueront ou non leur édifice. On révèle alors son gratte-ciel, on compte les points et l’on distribue les prix et distinctions. Attention élément important des règles, les points sur le plateau sont remis à zéro entre chaque manche, ce qui compte au final ce sont donc les distinctions et les prix.

Le jeu se joue en 3 manches, le joueur ayant le plus de points remporte la partie.

Default
Les règles justement, en français et en anglais

Le matériel :

Blueprints se présente sous la forme d’une boite (oh la bonne nouvelle !) à la taille modeste, mais très bien remplie. A l’intérieur on retrouve donc 4 paravents, 32 dés, 1 plateau de score avec 4 pions de couleur, beaucoup de cartes, et enfin la règle en français et en anglais.

Le style graphique retenu pour le jeu est un très bon choix, entre le dessin à la main et le dessin vectoriel, tout est raccord. Le visuel de la boite donne une bonne idée du style employé pour la totalité du jeu. Aucun souci de lisibilité ou autre n’est à déplorer. Par contre, le jeu n’est pas exempt de défauts, les paravents ne sont pas tout à fait assez longs sur les côtés, même si la présence de rappels de score à l’intérieur est très bien vue. De même pour le petit sac qui est vraiment trop juste, et qui empêche de bien mélanger les dés ou de passer les (grosses) mains à l’intérieur. Bien entendu ces pièces sont réduites afin de tenir à l’intérieur de la boite, certes, car tout tient au poil, mais un peu de « largeur » aurait été bien vu.

Cependant cela n’enlève en rien à la qualité de cette édition, qui nous est servi dans une boite toilée du plus bel effet, les dés sont forts jolis (même si les transparents peuvent être durs à lire), les cartes sont bien lisibles, les icônes parlent d’elles mêmes. Le tout est donc de très bonne qualité.

Default
Un aperçu des différentes cartes.

Le ressenti durant les parties :

La lecture des règles n’a rien de laborieux, la prise en main est donc aisé et simple, permettant ainsi de se lancer à corps perdu dans la construction de gratte-ciels à pois. L’expliquer à d’autres joueurs n’est également pas très complexe, en une manche les bases sont acquises.

Le jeu tourne aussi bien à 2 joueurs, où chaque point compte qu’à 3 ou 4, où celui-ci devient alors un poil plus complexe et stressant. Les parties sont rapides, mais non dénuées d’intérêt, de plus le hasard qui pourrait sembler être un frein, est très bien compensé par le nombre conséquent de dés mis à disposition des joueurs.

Blueprints tape dans le mille aussi bien au niveau de la concordance avec son thème, qu’au niveau de l’intérêt ludique. C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai fait mes différentes parties, surveillant à droite mon voisin qui semblait s’intéresser de près aux dés verts, que celui de gauche qui ne prenait que des dés avec 3 de valeur. Bref on surveille, on optimise, on fait des choix cornéliens, on modifie sa stratégie à chaque tour, Blueprints est un jeu vivant et plaisant.

Default
Les précieux dés, qui serviront de matériaux de construction

La durée de vie :

Il existe de nombreuses tactiques à essayer, appliquer, tenter, ce qui fait de Blueprints un jeu à la rejouabilité assez forte. De plus le fait de tirer au hasard, aussi bien les cartes que les dés, permet au jeu d’ajouter une part de hasard qui fait que chaque partie est bien différente d’une autre. Dans le domaine du jeu d’urbanisme, les candidats sont assez nombreux, mais peu nous permettent de construire en 3D nos édifices (même s’ils sont éphémères), et cela pour une durée de partie assez courte.

Blueprints est certes un jeu assez léger, cependant le cataloguer comme un jeu d’apéro ou pour petits joueurs serait une erreur, tant les tactiques sont nombreuses, et la courbe de progression importante.

Le sortir ne posera pas de problème, car sa mise en place est rapide et simple, ce qui fait un bon point en plus. Pour peu que vous aimiez les jeux de dés et de construction, Blueprints est fait pour vous.

Default
Un gratte ciel terminé, les dés sont posés sur la carte selon les indications données

Mon avis :

Blueprints est la preuve qu’une bonne idée bien menée peut créer un excellent jeu, et cela même avec du matériel classique. Car qui n’a jamais réalisé des tours avec ses dés ? Qui n’a jamais empilé ses petits cubes jusqu’à l’écroulement ? Peu de joueurs je pense. Blueprints prend cette manie de joueur pour en faire un jeu complet, fin et intéressant, adapté à un large public et un nombre de joueurs variables.

Une très bonne surprise, qui malgré ses maigres défauts saura récompensé l’âme d’enfant du constructeur qui sommeille en vous, et qui a toujours vu dans ces petits cubes à pois la grandeur qui dormait en eux, et que Blueprints a su réveiller.

Default
Partie en cours (photo prise lors des rencontres ludiques à Tonnerre)

Plus de tests sur le blog Les 1D Ludiques.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

1I don't like

Games this article speaks about

Blueprints
Blueprints
Par Yves Tourigny
Illustré par Chris Quilliams
2-4 13+ 30´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar

Comments (8)

Default
arthelius
arthelius

Merci à tous pour vos commentaires.

Mea Culpa pour la config du gratte ciel, j'ai fais attention à la forme mais pas aux chiffres, c'est pas bien.

NOLI60
NOLI60

J'ai découvert ce jeu grâce à une petite revue dans plato magazine et j'adore ! Une utilisation différente des dés.

DarkMorox
DarkMorox

Juste par souci du détail, la photo du "gratte ciel" n'est pas possible car ne respecte pas les règles.

Il ne peut y avoir le deux au dessus vu la valeur du dé du dessous (on voit le 6 et le 5, donc ce n'est pas non plus le 1 ou le 2, la valeur du dessous est donc forcément 3 ou 4, et on ne peut pas poser un dé d'une valeur inférieur au dessus ;)

Ce détail du psycho rigide que je suis mis à part, j'ai récemment acquis le jeu et confirme que le facteur chance est finalement assez réduit vu qu'on a souvent du choix et qu'il faut aussi adapter celui-ci à ce que font les autres (ou du moins à ce que l'on pense qu'ils sont en train de construire)

En synthèse, un jeu rapide mais plus profond qu'il n'y parait comme le souligne si bien le test et très agréable à jouer.

Izobretenik
Izobretenik

Je suis assez d'accord, globalement. Je trouve le jeu à 2 très tendu entre deux joueurs de niveau équivalent. Mais plus plaisant à 3 ou 4. Et je double la remarque sur la taille du sac. C'est à la limite du supportable quand même. On a remplacé le sac de notre côté parce que même avec mes mains de secrétaire, comme disait mon grand-papi, c'est vraiment difficile de sortir les dés, en ne parlons même pas de les mélanger dans le sac.

Toujours est-il que ce jeu fait partie de nos coups de coeur depuis quelques mois déjà. C'est beau, c'est malin, c'est plein de rejouabilité et ce n'est pas trop long, bref, le cocktail parfait pour joueurs imberbes.

Mahaultitz
Mahaultitz

J'ai exactement le même ressenti que toi après la 10aine de partie que j'ai fait.

Je trouve que pour une famille joueuse, c'est un trés bon produit. A la fois simple et rapide, avec prise en main facile mais possédant un fond tactique subtil permettant des parties plus profonde et plus stratégiques.

Lapinesco
Lapinesco

Démarrage un peu laborieux, le coté je rentre dans le spécifique, revient au général, puis repars dans le détail, mais après c'est mieux :)

Et cela fait toujours plaisir d'entendre (ou de lire) un bel article sur un jeu que l'on aime !

ahuacatl
ahuacatl

Test intéressant à lire, merci.