Sur le Vif! Review de Orbis, caprice des Dieux!

Sur le Vif! Review de Orbis, caprice des Dieux!
Timi JeuxATheme

Voici mes premières impressions sur le jeu Orbis (après 3 parties)...

 

L’antiquité, les Dieux Grecs…ça vous parle ? Orbis vous propose de jouer le rôle d’un Dieu, le temps d’une partie avec moult adorateurs dévoués… Bon le truc c’est que ce sera un peu sur le tard que vous saurez quel Dieu vous jouez…bref voyons tout cela plus en détail !

 

Orbis est une sorte de puzzle/casse-tête à deux, trois ou quatre joueurs… avec un peu d’interaction puisqu’en prenant certaines tuiles, vous allez en priver les autres joueurs et comme vous êtes un Dieu taquin, vous allez forcément prendre aussi un peu en fonction des autres!

 Neuf tuiles hexagonales sont placées au milieu de la table, elles portent diverses couleurs. Chaque couleur représente un type de terrain avec ses spécificités : ferme, village, forêt, volcan, irrigation et temple. A chaque prise d'une tuile du pot commun, on pioche une nouvelle tuile. Simple. 

 

Tric Trac

 

Sur ces tuiles se trouvent (ou pas) des cubes en bois colorés (des adorateurs dans le jeu...de simples cubes en bois en réalité).  Ces cubes que vous récupérez en prenant les tuiles…vous permettent d’acheter des tuiles plus chères au tour suivant et de valider certaines actions. 

D’ailleurs en prenant une tuile région, automatiquement vous disséminez des adorateurs de la même couleur sur les tuiles région alentours (adorateurs venant de la réserve générale !)…créant ainsi des tuiles « bien chargées » en cubes vite convoitées.

Votre mission en tant que Dieu est donc simple : placer 14 tuiles en forme de pyramide (obligatoire), avec peu de contraintes sur le papier :

  • La base de 5 tuiles est totalement libre (couleurs au choix)
  • L’étage supérieur et les deux suivants (4 tuiles, 3 tuiles puis 2 tuiles) doivent avoir une couleur commune sur l’une des frontières. 
  • On peut commencer l’étage 3 avant d’avoir terminé l’étage 2, à condition d’avoir toujours quand même 2 tuiles région qui servent de base à la nouvelle tuile que vous posez.

Enfin on pose le Dieu qu’on aura choisi durant la partie tout en haut, voilà, c’est tout. Quatorze tours, pile poil. Avec des joueurs rapides, le jeu va donc vite, entre 20 et 30 minutes. A 4 joueurs on partira plutôt sur 45 minutes/1 heure. En fait, nous avons surtout joué à 3 pour des parties de 30 minutes. Un jeu qui ne s'éternise pas en somme. On a donc bien affaire à un petit jeu stratégique que l'on pourrait classer dans la catégorie "familiale"/"familiale plus"....

Tric Trac

 

Alors tout ceci serait un peu trop simple si les tuiles n’apportaient par leur lot de petites récompenses et petites contraintes.  Au niveau du score, les tuiles rapportent parfois des points…sous conditions. Exemple : une tuile région « volcan » (rouge) sera totalement validée en fin de partie si vous avez pu retirer de la zone commune 4 adorateurs verts. Rageant pour vos adversaires s’ils ont besoin de cubes verts justement, de quoi faire d’une pierre deux coups.


D’autres tuiles permettront de marquer des points de spiritualité (on gagne alors des temples de plus forte valeur, bref plus de points). D’autres encore apportent des cubes en plus de quelques points de victoire.  Enfin, et c’est le petit truc du jeu, si vous êtes bloqué, ne pouvez rien « acheter » dans le pot commun au milieu de la table…et bien vous prenez une tuile de votre choix (une qui arrangerait les autres tiens donc) et vous la retournez : incolore, elle vous pénalisera d’un point en fin de partie.


Enfin parlons des Dieux : ces derniers ont des pouvoirs variés mais souvent basés sur la composition de votre propre pyramide : par exemple, si vous êtes le joueur avec le plus de tuiles bleues (eau/irrigation), il sera avisé de prendre le Dieu des Océans !

Le décompte des points en fin de partie est assez rapide, les points de « création » (PC) étant clairement identifiés sur les zones violettes de certaines tuiles… pas besoin de sortir la calculatrice dans ce jeu !

 

Un mot sur le matériel… Des tuiles de bonne facture, bien épaisses et très joliment illustrées. On aurait par contre apprécié autre chose que des cubes en bois pour représenter les adorateurs…des cubes en bakélite (version Azul) ou des pions translucides peut être…il manque un petit truc « moderne » au niveau du matériel mais bon là je chipote ! 

Tric Trac

 

Bref, Orbis est un jeu assez simple à prendre en main mais qui nous aura laissé un peu sur notre faim. Peut être en raison d’une ambiance un peu froide finalement…chacun jouant un peu dans son coin, tout en observant ce que font les autres. Mais personne ne joue « chez » les autres ou ce genre de choses. D’autre part, certaines situations sont parfois frustrantes: vous aurez parfois absolument besoin de tuiles village ou forêt…et aucune ne sort ou alors on vous les prend juste avant votre tour… vous obligeant ainsi à jouer une tuile « Terre sauvage »…

 

Bref, on attendait peut être trop de ce jeu…. Sans pouvoir expliquer pourquoi, il nous a juste manqué une petite étincelle… Mais attention Orbis est un joli jeu assez rapide, agréable  et malin et reste un bon choix pour les amateurs de jeux de pose et de placement. Si vous avez un doute, essayez-le et vous saurez en à peine 30 minutes si c’est votre "came" ou pas ! 

 

Tric Trac

 

 

 

Orbis (Space Cowboys) (2018)

 

 

 

 

Ludiquement votre.

petitlogojat.png

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Orbis
Orbis
Par Tim Armstrong
Illustré par Davide Tosello
2-4 10+ 45´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Acheter chez CulturaButton to buy on Boutique Ludique

Comments (2)

Default
axelian73
axelian73
Je plussoie, testé lors d'un festival, un peu trop l'impression de suivre les règles contraignantes plutôt que d'avoir le choix de faire ce que je voulais, tout en restant dans le cadre des règles, euh c'est clair ? :-)
matmax54
matmax54
Même ressenti ici... bon petit jeu. Format parfait mais après 5 parties dans différentes configurations, il manque la petite étincelle, un petit truc. Mais le jeu est bon, sans savoir vraiment pourquoi je n’ai pas forcément envie d’en refaire une partie