Timi

Sur le Vif! Review de Corinth ! Un Roll & Write léger, parfait pour l'apéro!

Sur le Vif! Review de Corinth ! Un Roll & Write léger, parfait pour l'apéro!

Voici mes premières impressions sur le jeu Corinth (après environ 6 parties)...

 

Nous incarnons dans Corinth des marchands du port de la cité grecque Corinthe, à la période de l’Antiquité, qui livrent diverses marchandises (huile d’olives, raisin, tissu et épices). Corinth, la toute dernière sortie de chez Days Of Wonder, forcément très attendue! Trop peut être ?

 

Tric Trac

Aucune déception au niveau du matériel : c'est beau et qualitatif! Des feuilles en papyrus ou presque car bien épaisses et des dés vraiment extras (avec des bords bien raides, ils ne changent pas de valeur quand notre grosse main vient se servir). A noter aussi un joli travail de l’illustrateur.


A chaque tour de jeu, ces fameuses marchandises vont arriver sous forme de dés (entre 9 et 12 dés plus précisément) qui seront eux-mêmes transformés en croix sur nos feuilles de score papier.


Comme dans tout jeu de dés, le hasard sera assez présent, et une fois cela posé, reste à voir ce que l'on peut en faire. Ici on répartira les dés dans le marché : les 1 seront des chèvres, le chiffre suivant directement supérieur sera de l'huile d’olive et ainsi de suite… Pour les dés de plus forte valeur (donc en général de valeur 6) cela sera toujours des pièces d’Or. Ainsi les denrées les plus rares du marché comme les épices d’Egypte ou le tissu ne seront pas toujours disponibles… On retrouve là exactement le même mécanisme que dans le très bon Yspahan, édité en 2006 et qui n’est autre que le « grand frère » de Corinth puisque du même auteur.

 

Tric Trac

Les joueurs vont ensuite se servir, en commençant par le joueur actif. On prend les dés d'une zone, et du coup on coche certaines cases de sa feuille de score, du pur Roll & Write donc. Le goût sera parfois amer pour le dernier joueur du tour...quand il ne lui restera qu'un pauvre petit dé à récupérer.


A deux joueurs par contre on subit beaucoup moins ce mécanisme: le premier joueur se servira, le second fera ensuite de même, puis le premier joueur se servira une seconde et dernière fois. Cette configuration ouvre clairement plus de choix et de stratégies possibles aux deux protagonistes!

 

Tric Trac

Alors les feuillets de score comportent quand même d'autres zones que ces zones de livraison de marchandises :


A/ Les quartiers de l'intendant : les dés d'une zone seront ici choisis pour déplacer l'intendant de la valeur des dés. Chaque déplacement rapportera soit des pièces, soit des marchandises, soit des dés supplémentaires...et surtout des points de victoire de façon cumulative lorsque l’on passe par certaines cases bien spécifiques. L'intendant peut ainsi se montrer fort utile lorsqu’il ne reste plus rien d’intéressant dans le marché. En fait, l’intendant est là pour limiter en quelque sorte les dégâts du hasard…


B/ On peut également construire des bâtiments qui vont bonifier certains choix ultérieurs. C’est principalement à cela que servent les chèvres et (dans une moindre mesure) les pièces d’Or. C’est vraiment une possibilité de scoring à ne surtout pas négliger… Avec une petite préférence personnelle pour le Temple, bâtiment qui me rapporte assez souvent 9 ou 12 points de victoire !!!

 

Tric Trac

Alors nous avons joué à Corinth avec aussi bien la famille, que les collègues ou divers amis joueurs. L’accueil général est toujours très positif ! Il ressort principalement que Corinth est un jeu léger et plaisant.

 

Depuis quelques mois nous jouons beaucoup à divers jeux de Roll & Write, principalement à des jeux comme Très Futé ! (Schmidt Spiele) ou Welcome To… (Blue Cocker). Et Corinth selon moi, n’est finalement pas à comparer avec ces jeux. L’excellent Très Futé ! est beaucoup plus complexe, un peu comme un casse tête. Le non moins excellent Welcome To est lui aussi très « neuronal » ! 

Corinth est quant à lui beaucoup plus abordable. En d’autres termes on pourrait dire plus « familial »… Corinth va se montrer une option gagnante en présence d'enfants (à partir de 8/10 ans) ou de joueurs occasionnels (et entrer en concurrence avec certains Penny Papers (Sit Down !) par exemple) par son esthétique épurée, sa fluidité et sa mise en route rapide.

 

Bref un jeu idéal pour un apéro au soleil où l’on déguste du raisin…

 

Tric Trac

 

 

Tric Trac

 

Corinth - Days Of Wonder (2019)

 

 

 

 

 

 

Ludiquement votre.

petitlogojat.png

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

1I don't like

Games this article speaks about

Comments

Default