20.100

Speech est sur les étals

Speech est sur les étals

Le tout nouveau jeu en boite de Cocktail Games arrive aujourd'hui. C'est "Speech", un jeu signé Yves Hirschfeld et Fabien Bleuze.

Alors pour 10€, que propose cette petite boîte ? "Speech" est un jeu dans la lignée de "Il était une fois" ou "Pur Week-end" qu'il est possible de découvrir sur la Tric trac tv. C'est un jeu d'improvisation et donc de communication où il va falloir échafauder et d'improviser des histoires abracadabrantes à partir de quelques éléments.

Une partie de "Speech" est une suite de duels à base de phrases et d'histoires inspirées par des illustrations. À son tour, un joueur doit défier son voisin en choisissant un des quatre modes de jeu possibles. La première façon de jouer s'appelle "Alors raconte". Le premier jouer tire cinq cartes qu'il ne peut pas regarder (point important). Après avoir découvert la première, il la pose, prend connaissance de la deuxième et commence à raconter son histoire. Évidemment, celle-ci doit s'inspirer directement de l'illustration, c'est mieux pour espérer gagner. Une fois qu'il a égrainé ses cinq cartes, c'est au tour de son adversaire d'en faire autant avec cinq nouvelles cartes. Avec "Qui dit mieux", c'est un la même chose, à un détail près : les deux joueurs utilisent le même set de cartes mais pas nécessairement dans le même ordre. La troisième, "Questions-Réponses", change plus profondément le jeu. Les deux joueurs prennent huit cartes en main, faces cachées. Le premier joueur en retourne une (la première) et, du tac au tac, pose une question que lui inspire l'image. Et là, paf! l'autre lui répond grâce à sa première carte. Et ainsi de suite dans un ping-pong de quatre questions chacun. Enfin, il y a "Le débat". Fans de mauvaise foi, celui-ci est fait pour vous. Une carte est tirée qui sert de thème. Chacun, ensuite, à l'aide cinq cartes, va devoir argumenter dans un sens ou dans l'autre.

Default

Par exemple, avec les images ci-dessus, un paquebot, un orage, un hamburger, etc. Quelle histoire êtes-vous capable de créer ?

Pour ce qui est de l'emporter, ce sont les joueurs ne participant pas à la joute qui choisissent le vainqueur en le désignant du doigt, même si c'est pas bien de montrer du doigt, en tenant compte de la pertinence de l'histoire par rapport aux cartes, de l'humour, de l'émotion suscitée, de l'imagination, de tout ce qu'on veut en fait.


> Les cinq cartes en plus grand

> La fiche du jeu chez Cocktail Games


"Speech"
un jeu de Fabien Bleuze et Yves Hirschfeld
pour 3 à 12 joueurs
à partir de 8 ans
édité par Cocktail Games
prix conseillé : 10€
disponible en boutique

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Speech
Speech
3-12 8+ 15´
Pur Week-End
Pur Week-End
2-10 16-99 30´

Comments (5)

Default
Arthas54
Arthas54

C'est le genre de jeu que j'adore, comme oui seigneur des tenebres, mais il faut avoir de l'imagination et personellement de mon coté, je ne trouve pas vraiment de joueurs qui aiment cela. Il es vrai que cela s'adresse à un public tres ciblé et cela ne peux pas plaire a tout le monde ( non ce n'est pas un appel au secours de joueurs pour jouer avec moi.... SORTEZ MOI DE LAAAAA ! )

thire
thire

J'ai fait quelques "coups" lors d'une démo vendredi dernier et je le trouve très chouette, surtout dans sa variante "questions/réponses". On a bien ri ! :-)

Kalen
Kalen

Bah voilà je voulais prendre Pur Week-end et maintenant je suis tout perdu!

Trop dur !

BONY
BONY

oui, cette tendance de jeu d'impro est en train de se démocratiser. Monsieur 20.100 cite il était une fois, je rajouterais qu'il y a aussi "oui seigneur des tenebre" mais aussi "petit meurtre et fait divers" et puis le futur libellud que certains ont pu apercevoir en salon : "grimm"... Bref une constellation de choix. Si 2009 était l'année du jeu coop, 2010 sera celle du jeu d'impro.

mister.dante
mister.dante

Speech et Pur Week End, ça fait deux jeux d'ambiance et de "story telling" dans un univers contemporain qui sortent en même temps... ça va être difficile de choisir entre les deux. Je choisirais bien le plan D : ne pas choisir et prendre les deux !