Docteur Mops

Skâândal : Analyse d'urnes

Skâândal : Analyse d'urnes

Il est sorti déjà depuis quelques temps mais surtout en Bretagne, en fait, où exerce depuis peu une nouvelle maison d'édition au doux nom de Ludikif et qui propose son premier jeu : "Skâândal".

À mi chemin entre édition pro et micro-édition, le jeu est, en tout cas, micro-distribué puisque c'est l'éditeur lui-même qui s'en charge. Vous ne trouverez donc le jeu que majoritairement dans l'ouest de la France et sur des boutiques en lignes quand aux autres, elles peuvent toujours contacter l'éditeur via son site Internet (voir lien en fin d'annonce)

La perspective des prochaines élections présidentielles attise forcément l'esprit de certains éditeurs et d'auteurs, comme on a déjà pu le voir avec le petit jeu "Casse-toi pov'con" publié chez Cocktail Games. Un petit jeu mais qui a su surmonter l'épreuve du marketing pour ne pas être un thème sans jeu tout en provoquant suffisamment de buzz pour faire parler de lui un peu partout.

Sera-ce le cas de "Skâândal" ?
C'est tout le mal que nous lui souhaitons.

Ce jeu de 110 cartes vous propose de vivre les élections depuis les primaires jusqu'au dernier tour des présidentielles.

Chaque joueur commence la partie avec deux candidats d'un parti allant de l'extrême gauche à l'extrême droite. Il ne vous faudra pas très longtemps pour identifier les personnages qui se cachent sous des noms en forme de jeux de mots.

Les autres cartes sont mélangées (flop ! flop !), la carte des primaires prend place vers le centre du paquet qui forme la pioche.

C'est dans cette pioche que vous prélèverez trois cartes vous permettant de jouer : Provoquer des scandales, s'allier, attaquer, contre-scandaler, retro-scandaler, défendre.

Le but de tout cela ? Faire grimper la popularité de ses chouchous et baisser celles des pourris d'adversaires. Chaque carte possédant une valeur positive ou négative.

Une fois arrivé à la carte des primaires, on devra alors choisir un seul de ses candidats pour continuer la partie. Un candidat qui peut avoir un allié.
Et c'est reparti et cette fois pour la présidentielle finale ou le perso avec le plus de popularité deviendra la ou le nouveau président. Et sa ou son joueur remportera la partie.

Vous l'aurez compris, rien de révolutionnaire dans ce "Skâândal" qui emprunte les classiques chemins du "1000 Bornes".

Le jeu est abondamment illustré avec une qualité pouvant être très variable.

Le jeu est très simple et s'adresse à un public très large.

Le mieux pour vous forger votre avis est encore de tester le jeu en ligne, ce qui vous est proposé pour peu que vous vous inscriviez sur le site de l'éditeur. Pour ma part, je vais voter blanc...

En route vers le site officiel de l'éditeur

"Skâândal"
Un jeu de Chris Baheux
Illustré par Alex Delplace
Publié chez Ludikif
Distribué par les mêmes
Pour 2 à 6 joueurs à partir de 8 ans
Tout public
Disponible dans les 12€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Skâândal
Skâândal
Par Chris baheux
Illustré par Alex Delplace
2-6 8+ 25´

Comments (2)

Default
Diablange
Diablange

Je regrette quand même que notre bon docteur oublie ses "i"... :(

Euh, non, sinon j'ai rien à dire ! :D

goupil
goupil

Les tempes grisonnent, et l'odeur de souffre du Skâândal remplace la douce brise houblonnée du Skaaland... o tempo'a ! o mo'es !