Safari photo : Shooting animalier en Afrique

Par KmylleMuzo

Published on 26 Aug • Lecture 2 min. •  2000 vues

Safari photo : Shooting animalier en Afrique

Chers photographes animaliers amateurs, voici venue votre chance de soumettre votre travail à une prestigieuse revue photographique pour devenir leur nouveau reporter (non, des photos de votre chat dans une boîte de jeu ne suffira pas cette fois) ! Le petit jeu de cartes Safari photo vous demande de réaliser des collections de portraits d’animaux en utilisant intelligemment leurs pouvoirs afin de faire un maximum de points.

 

On mélange le paquet et on distribue 2 cartes à chaque joueur qu’ils consultent et placent ensuite devant eux face cachée, l’une en dessous de l’autre, pour former le début de leurs panoramas. On pioche ensuite des cartes que l’on pose face visible à côté de la pioche pour former une rivière (enfin, une savane). Le plus jeune joueur prend la carte gorille qui fait office de tie-breaker durant la partie et rapporte 1 point de victoire à la fin.

 

Panorama du bestiaire africain

Les joueurs reçoivent 3 cartes au début de chaque manche. Ils en choisissent une pour la jouer lors de ce tour et révèlent en même temps les cartes choisies. Le joueur avec la carte de plus forte valeur commence.

 

Safari photo

Les cartes disponibles dans la rivière - crédit photo : éditeur

 

Il a le choix entre poser sa carte à la suite de l’un de ses panoramas (si sa valeur est supérieure ou égale à celle de la dernière carte qui le compose) et ainsi appliquer son effet, échanger sa carte avec une ou plusieurs cartes de la rivière dont la somme des valeurs est équivalente à celle de la carte et les poser sans appliquer leurs effets, ou enfin placer sa carte sous ses panoramas, face cachée, pour en commencer un nouveau.

Les effets des cartes permettent de prendre des animaux dans la savane, d’intervertir des animaux ou encore d’en prendre à vos adversaires. Durant toute la partie, les égalités sont départagées par la carte gorille : le joueur qui la détient peut trancher en sa faveur, mais il donne alors la carte à son adversaire. Les 2 cartes non jouées sont passées à votre voisin et on réalise un deuxième tour en jouant l’une des deux. La dernière carte est placée dans la rivière à la fin de la manche.

 

Un jeu pas cliché

La partie se termine lorsqu’il n’est plus possible de piocher de cartes. On procède alors au décompte des points. Tout d’abord, tous les joueurs retournent la première carte de leurs panoramas. Puis, on compte les points pour chaque panorama : 1 point par espèce différente, 2 points par troupeau de 3 animaux ou plus, puis 2 points par animal supplémentaire du même type, et enfin 1 point par étoile. Le photographe ayant le plus de points l’emporte !

 

Tric Trac

De bien beaux panoramas !

 

Safari photo est un petit jeu malin et accessible de collection avec de jolies illustrations. Il est stratégique dans le choix des cartes à laisser à son adversaire pour la manche suivante et l’utilisation intelligente des pouvoirs des animaux. Une carte règle rappelle la signification des effets des cartes et donne également leur répartition dans le jeu (la regarder vous évitera d’attendre comme moi le troisième éléphant qui n’existe pas…).

100 % du jeu est réalisé et produit du côté de Toulouse, intégralement sans plastique ! Son format de poche permet de l’emmener partout avec soi. Et pour les amateurs, une variante solo est proposée !

 

Fiche technique

Éditeur : DodoGames

Auteurs : Frédéric Colombier et Sylvain Blanchet

Illustrateur : Victor Neveu

Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs

Âge : 14+

Durée : 30 minutes


KmylleMuzo

Comments (4)

Default
Molmo
Molmo
Tout s'explique....
morlockbob
morlockbob
100 % du jeu est réalisé et produit du côté de Toulouse....ah oui, qd un des avis à le code postal de toulouse, on se dit qu il y a de l objectivité dans l air !!
Acathla
Acathla
et cela continue, mais ils ont ralenti le rythme
jmguiche
jmguiche
Avec 4 comptes créés dans la journée uniquement pour faire du bourrage d’urne en mettant des avis sur ce jeu… Ce petit jeu sympathique va s’attirer beaucoup d’antipathie.