Monsieur Guillaume

Push a Monster : doucement derrière !

Push a Monster : doucement derrière !

Salutations à vous, jeunes PushMasters et bienvenue en cette nouvelle soirée dans l'Arena de la Poussette où vont se dérouler devant vos yeux ébahis la grande finale de PushaMonster. Ça va pincer, mordre, griffer… mais ça va surtout s’éjecter sévère ! Mais attention, les monstres qui s’éjectent, c’est bien uniquement lorsque ce sont les autres qui en sont responsables. A-tten-tion… Push Go !

Dans la ribambelle de jeux Queen Games qui se suivent et ne se ressemblent pas tous, voici qu’arrive, « Push a Monster », un jeu de Wolgang Dirscherl et Manfred le mammouth Reindl pour 2 à 4 joueurs. Si je dis que ces deux auteurs sont des habitués des jeux Haba ? Que c’est à partir de 5 ans et dans la collection « Queen Kids », vous voyez de suite à qui ce jeu s’adresse. Pourtant…

Default

Meuldor, si tu me pousses, je te mords !

Munissez-vous de la monster Arena et placez-y comme vous le voulez 7 monstres, un de chaque couleur et un violet en plus (oui, vous avez raison, il y a 6 couleurs différentes). Ces monstres, au nombre de 27, font se faire un ramdam d’enfer dans l’arène et à chaque tour, un joueur va lancer le dé pour savoir quel nouveau monstre rentre dans l’tas ! Si le dé tombe sur le point d’interrogation, le monstre en réserve le plus représenté est choisi. Allez, fainéant, dans la mêlée, comme tout l’monde !

Le joueur place alors le mignonet "streumon" en bois sur la grande plaquette, appelé dans les règles perche, puis de l’autre main attrape la petite plaquette. Eh oui, les monstres, ça mord et autres désagréables contacts corporels, il faut mieux prendre des pincettes dans leur manipulation. Il s’approche de l’arène par le biais de son choix et avec la petite perche va pousser le monstre dans l’arène jusqu’à ce qu’il y soit complètement rentrer… d’où le nom du jeu !

Default

"Et voilà Yétos le Blanc qui se précipite dans l'Arène, et il va lui être difficile d'éviter l'éjection de Grobule le Vert, ce qui serait un moindre mal... à vous, les studios !"

Mais ce faisant, ça finit par faire du monde dans ce gloubiboulga de pattes et de tentacules. Il risque donc d’éjecter de l’arène d’autres monstres, par ricochet de « poussette ». « Ole » s’écrient alors les autres joueurs (ou toute autre exclamation de joie adéquat) car ils vont récupérer chacun un pion Monstre par monstre ainsi monstrueusement « jarter ».

Aïe… hé, bousse-doi d’là, c’est bon dez qu’t’écrase !

Rhub' La Trompe, demi-finale de PushaMonster, 2015

Qui c’est qui à la plus longue, finalement ?

L’astuce, c’est que ces pions Monstre n’ont pas la même largueur. S’acharner sur les p’tits, c’est facile, surtout les verts ou rouges, mais ils ne sont pas larges. Alors que pousser l’adversaire à éjecter un monstre orange ou violet, là, ça a carrément de l’allure. Pourquoi, me direz-vous ? Et bien si un jet de dé indique un monstre qui n’est plus en réserve, la partie se termine (oui, ça va couiner car tous ne joueront pas le même nombre de tour) ! Chaque joueur va aligner alors les pions Monstre reçus et celui qui a la plus longue ligne de monstre l’emporte.

Default

Sauf que, je le répète, ce n’est qu’à la chute des monstres lors des tours adverses que je récupère des pions… à moi donc de placer adroitement mes monstres dans l’arène pour forcer les autres joueurs à en faire tomber.

Faut pas pousser Mémé dans les orties !

Voici un jeu qui n’est pas sans rappeler les affreux automates « pousse pièces » dans les fêtes foraines où nous avons toujours l’impression que la tonne de pièces en suspension est prête à tomber avec son lot de lots mal taillés et ça n’arrive jamais. Faisons fi de ce moment de frustration pour remarquer qu’ici, à l’inverse, on ne se réjouit que lorsque ce sont les autres qui font tomber. Et si les enfants prendront sans nul doute plaisir à jouer à « Push a Monster », je ne suis pas loin d’imaginer que quelques adultes parmi nous prendraient également un plaisir vicieux et gentiment régressif à s’essayer à cette lutte des crasses. Placer ses monstres pour pousser à la faute, choisir son angle en essayant d'imaginer où ça va pousser et qui va tomber...

Bref, nous, en tout cas, nous serions bien tentés pour voir ce que ça donnerait en TTTV

Default

Default


Push a Monster
Un jeu de Wolfgang Dirscherl, Manfred Reindl
Illustré par
Publié par Queen Games
2 à 4 joueurs
A partir de 5 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 15 minutes
Prix: 34,99 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments

Default