Harry Cover

Ponzi Scheme, je te tiens par les Bourses

Ponzi Scheme, je te tiens par les Bourses

Il y a quelques temps, on m'a gentiment proposé d'essayer des jeux de l'éditeur TBD (Taiwan Boardgame Design). La seule contrepartie étant d'en faire une review. Je vais donc procéder en 2 temps, présentation du jeu puis compte-rendu de parties, que je publierai sur l'espace bloggueur de TT.


J'attaque par un gros morceau, car j'ai lu, je ne sais plus où sur TricTrac, qu'on s'étonnait que les jeux asiatiques arrivant en Europe ne soient que des jeux d'ambiances et minimalistes.

La Bourse ou la mort, un jeu d'escroc ?

Je dois avouer que je ne connais rien à la bourse, mais après quelques recherches, j'ai appris que Charles Ponzi, un escroc de haute volée a ouvert le chemin à des gars sympathiques comme Madoff, là je pense que ça vous parle déjà un peu plus ...

L'illustre M. Sathimon; ayant fait la traduction des règles (que vous trouverez dans la boite), je me permets de copier l'intégralité de son introduction :
1919, au lendemain de la Première Guerre Mondiale. La globalité des marchés financiers sont dans un chaos total. Charles Ponzi, qui vient juste d'arriver à Boston, se présente avec un système financier brillant. Il persuade quelques investisseurs grâce à un plan d'investissement dans des coupons-réponses européens, qui ne furent jamais produits. Au lieu de cela, il utilise les fonds initiaux pour payer les dividendes, et pour combler les vides il organise de nouvelles levées de fonds grâce à de nouveaux investisseurs. A cause de l’opacité des informations, ce « nouvel investissement avec un retour suprême » est promu par les postes de Boston. Ce système a duré pendant un an, lorsque finalement il finit par s’écrouler à cause de blancs divergents dans la comptabilité, ce qui a pour effet de conduire Ponzi à la banqueroute. Des systèmes similaires ont vu le jour tout au long du siècle dernier, avec des plans d’investissements toujours plus « prometteurs » et toujours plus complexes. Le terme « Système de Ponzi » est même rentré dans le jargon professionnel de la finance.

Dans ce jeu, les joueurs sont des professionnels de la finance qui lèvent des fonds en annonçant des plans d’investissement dans différentes industries. Au jour donné, les joueurs doivent payer les intérêts promis. De plus, les joueurs peuvent échanger ces industries virtuelles grâce à des opérations entre initiés. Lorsqu’un joueur n’arrive pas à payer les intérêts, la partie se termine immédiatement. Tous les joueurs qui ont « survécu » marquent des points selon leurs industries virtuelles.

Une bourse bien pleine

La première surprise de ce jeu, c'est le poids de la boite par rapport à sa taille quand on la tient en main. Cela s'explique par un nombre de planches impressionnant et d'une épaisseur tout aussi impressionnante.

Default

Default

Il y a aussi des cartes représentant des fonds d'investissement, des aides de jeu, des billets et des trucs étranges ...

Default

... qui prennent tout leur sens une fois assemblés

Default

Raffinement tout asiatique !! la classe quoi

Default

"Y a pas à dire ! tu as vraiment mauvais fond"
(Gaspard Niépercé)

Comme dit plus haut, le but du jeu va t être de tenir le plus longtemps sur le marché jusqu'à ce qu'un joueur ne puisse plus payer des intérêts de ses fonds. Bien sur, en toute immoralité, on va pouvoir contribuer à précipiter sa chute.

Default

Le design du jeu reste très sobre et plutôt agréable

Oui, mais alors comment joue-t-on avec l'argent des autres ?

Default

Le jeu est jouable de 3 à 5 joueurs pour des parties annoncées de 60 à 90 minutes.

Le setup est très rapide et fixe, quelque soit le nombre de joueur.

Chaque joueur dispose d'un écran, derrière lequel il cachera son cash (on commence sans argent), d'une roue du temps permettant de placer les cartes fonds choisies devant leur échéance.

Le premier joueur prend le marqueur en forme de stylo (échelle 1 !)

On installe au centre de la table le plateau du marché sur lequel sont disposés les fonds de départ, triés sur trois niveaux suivant leur valeur croissante (l’ordre des valeurs sur un même ligne n'a pas d'importance).

On forme une réserve pour les billets et pour les 4 types d'industrie (Transport, Blé, Média et Immobilier).

Un tour de jeu se déroule en 6 phases, une fois que tous les joueurs ont joué une phase dans le sens horaire, on passe à la suivante.

  • Financement : Prendre une industrie et une carte
  • Fond Échanges entre Initiés
  • Passer le marqueur de Premier Joueur et retirer une carte Fond du plateau de jeu.
  • Krach du Marché
  • Tourner la Roue
  • Payer les Intérêts

Financement

Le joueur prend une industrie puis une carte Fond sur plateau central. Il ne peut prendre une carte fond qu'en fonction du nombre d'industrie de ce type qu'il possède.
Donc pour la première, il doit prendre une carte au niveau 1, pour la seconde du même type au niveau 2 de même pour la 3e au niveau 3.

On pioche une nouvelle carte Fond, pour la placer sur le plateau du marché en retriant par ordre croissant.

Le joueur place son industrie visible devant son écran, il prend le cash à la banque suivant le montant indiqué en gros au centre de la carte fond, il cache son argent derrière son écran.
Il place la carte fond sur le coté de sa roue correspondant à l'échéance de paiement des intérêts.
Les intérêts sont indiqués en bas en plus petit au milieu.

Pour marquer des points en fin de partie il va falloir cumuler le plus d'industries possibles dans chaque catégorie. Et ce ne sera possible qu'en procédant a des échanges si on veut dépasser plus de 3 industries d'un même catégorie. Pour 1 industrie on marquera 1 point, pour 2 industries du même type on marquera 3 points, puis 6 pts, 10 points, 15 points, 21 points, ...

Échanges entre Initiés : petits arrangements entre "amis"

Default

En commençant par le premier joueur, on peut proposer un échange à un autre joeur sur une industrie d'un type qu'on possède en commun.

Le système est très vicieux, vous allez voir.

Le "proposant" indique l'industrie qu'il veut échanger, il met secrètement du cash dans la pochette (en vrai cuir de Skaille) et la donne à l'autre joueur.

Celui-ci a alors 2 choix :

  • soit il prend le cash et donne son industrie
  • soit il remet autant de cash que proposé et prend l’Industrie du "proposant"

donc si on initie un échange, obligatoirement une industrie sera échangée.

On passe ensuite le "Stylo" premier joueur
au joueur de gauche et celui-ci peut défausser une carte fond du plateau pour la remplacer par une nouvelle.

On vérifie ensuite s'il y a un Krach boursier,
cela se produit lors de la présence de carte Fond Bear sur le plateau du marché. On les reconnait à leur valeur (c'est aussi un vrai terme boursier pour indiquer une forte tendance à la baisse).

S'il y en plus ou autant de cartes Bears que le nombre de joueur, il y a un Krach.
Lors d'un Krach, on défausse les cartes Bear, on mélange la défausse au paquet de cartes et les joueurs devront tourner leur roue de 2 crans au lieu d'1 seul.

Tourner la roue d'1 ou 2 crans selon ...

Payer les intérêts

"T'inquiète Ruth, je gère" Bernie Madoff

Chaque joueur paye les intérets de la ou des cartes Fond en face de la flèche rouge de sa roue
et les replace devant leur échéance correspondante !
Et oui, on garde nos fonds toute la partie. si tout le monde a pu payer, on commence un nouveau tour.

Si un ou des joueurs n'ont pas pu payer, la partie s'arrête, ils sont éliminés, les autres comptent leur score. On compte les points des industries comme je l'ai indiqué et suivant le cash que l'on a, on gagne un bonus "produits luxueux" de 0 à 4 points.

Mode Expert

Ces produits luxueux, au lieu de rester sur le plateau, un joueur peut décider d'en acheter un au lieu de faire un échange, il paye le cash à la banque et gagnera les points indiqués dessus en fin de partie, en privant les autres joueurs ... à mon avis c'est dangereux pour l'équilibre des comptes.

Voilà, une présentation un peu longue, mais j'ai l'impression que le jeu en vaut la chandelle, je ne suis pas vraiment attiré par le thème mais la mécanique fait diablement envie. Le système pyramidal va forcément s'effondrer à un moment ou un autre. Le jeu est très simple et purée comme on dit ici !!

à bientôt pour un compte rendu de partie et attendant vous pouvez venir en discuter sur le forum

un énorme merci à S. Athimon et à Smoox Chen de TBD !!
merci à Enpassant pour le titre

Default


Ponzi Scheme
Un jeu de Jesse Li
Illustré par Chen Zhifan
Publié par Homosapiens Lab
3 à 5 joueurs
A partir de 12 ans
Langue des règles: Française, Américaine, Japonaise
Durée: 60 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

To be continued in bloggers news...

Comments (4)

Default
Harry Cover
Harry Cover

plus rapide que moi !!

je ferais une belle mise en page sur une niouze

sathimon
sathimon

A noter le superbe compte rendu de partie de M. Cover dans le sujet du forum : http://www.trictrac.net/forum/viewtopic.php?f=1&t=153518&start=56

morlockbob
morlockbob

Je ne suis pas attiré par le thème mais merci pour cette découverte, comme quoi, l'asie ne fonctionne pas

qu 'au "chi fou mi"... il suffit de creuser un peu.

Harry Cover
Harry Cover

J'ai oublié d'indiquer qu'on trouve dans la boite des cartes bonus pour le jeu Design Town