Monsieur Guillaume

Pandemic Legacy : Daviau et LEacock de dos !

Pandemic Legacy : Daviau et LEacock de dos !

Et dire que nous avons attrapé ce virus... et dire que simplement avec un dos de boite et ce que nous savons déjà, nous voilà à effectuer des déductions pour en savoir plus...

Ayant reçu ce dos de la boite de Pandemic Legacy, nous avons croisés toutes les informations connues actuellement pour les amener tous ici et dans les ténèbres les... Non, rien à voir ! Enlevez l'anneau !

Default

Pandemic Legacy, le jeu 100% plateau, 100% campagne !

Une partie complète se déroulera sur 12 mois, une année "temps simulé", sachant que chaque partie représentera entre un mois si vous l'emportez et un demi-mois si vous échouez. De fait, gagnez toutes vos parties et vous voici à la fin décembre après 12 parties. Perdez-les toutes et vous voici à la fin de l'année, certainement dans un sale état après 24 défaites infamantes. La boite donne le ton avec "Une des pires années dans l'histoire de l'humanité". Nous retrouvons là un aspect bien connu des rôlistes : la campagne où les parties de jeu de rôle s'enchaîne comme autant d'épisode d'une même et grande épopée.

Au départ, l'objectif est de trouver les 4 remèdes mais il y a d'autres emplacements pour des objectifs supplémentaires. Il va donc se passer des choses qui changeront, modifieront, complèteront notre façon de jouer.

24 cubes par maladie, ça, c'est habituel, pour 4 virus à combattre. Par contre, la façon de jouer n'est pas complètement identique à Pandémie vu que les villes et connexions sont différentes, ce qui n'est pas un mal quand ces routes peuvent être définitivement fermées ou que la façon de soigner les virus peut être modifiée.

Chaque ville a une série d'icône représentant l'humeur de sa population. Chaque éclosion vous fera cocher l'icône la plus à gauche. La première n'indiquant aucun changement, la deuxième et la troisième, les festivités commencent avec des émeutes. Impossible d'y prendre l'avion ou d'y atterrir, sans même parler du fait d'y installer un centre de recherche ; sans compter que celui qui y était éventuellement construit sera détruit ! Et dire qu'il y a encore deux niveaux supplémentaires de catastrophes urbaines : au niveau 4, il faudra défausser une carte de la couleur de la ville pour y entrer... et encore une carte de plus au niveau 5. Et dire qu'un jeton "incendie" peut même y prendre place.

Default

5 cartes "Personnage" montrent un "storytelling" prononcé, un peu comme des fiches de personnage dans les jeux de rôle. Vos capacités de jeu vont pouvoir être améliorées (lorsque vous gagnez une partie) ou vous pourrez en gagner de nouvelles, des relations seront tissées entre les personnages des joueurs ou des "civils" (4 cartes présentes) :

Non, je ne peux travailler avec le docteur Spom... nous avons divorcé et elle a obtenu la garde de ma collection complète d'Heroquest là où je n'ai eu que la garde des enfants !

Vous serez aussi marqué par vos échecs (si vous vous trouvez dans une ville au moment d'une éclosion) et au bout de trois traumatismes, c'est la mort pour votre personnage :

Je... je ne peux rentrer dans cette ville en pleine émeute... je... ça m'est déjà arrivé et ils jouaient à des party games dans la foule... je... je ne peux plus le supporter ! snif !

Pas moins de 61 cartes "Personnage" à découvrir... même s'il semblerait que les joueurs "choisissent" leurs évolutions, y compris les "traumatismes", ce qui n'est pas très "réel" mais certainement moins frustrant que de se retrouver avec un médecin amnésique et hypocondriaque.

Default

Mais... mais, j'altère mon plateau avec un autocollant ????

Les cartes Legacy ne sont pas pour vos yeux... ou plutôt il serait dommage de se gâcher la surprise en les lisant trop vite. Il y en a 62 dans la boite et chacune se déclenche à un moment précis. Celle qui vous est présentée se lit au commencement de la première partie. Ces cartes peuvent même déclencher la pioche d'autres cartes... jusqu'au prochain gros "STOP" rouge. De quoi donner envie de jouer juste pour satisfaire sa curiosité.

Default

Crédit Photo : W. Eric Martin

Enfin, 5 dossiers avec divers autocollants vous fourniront de quoi faire vivre à votre équipe et votre jeu une histoire à nulle autre pareil. Vous commencez le mois de Janvier de votre année avec un niveau 4 de subvention gouvernemental, soit 4 cartes Evènement de votre choix dans le deck de cartes Joueur. En perdant cette première partie, vous passerez niveau 6 en Subvention, soit 6 cartes Evènement sur 8 pour tenter une deuxième et dernière fois de l'emporter sur cette fin de mois : De l'aide et des cartes Epidémie délayées dans le paquet. Oui, Leacock et Daviau, les auteurs, considèrent que perdre, ça ne prend qu'une moitié de mois !

Par contre, si vous êtes une équipe de choc et que vous l'emportez, vous démarrez votre mois de Février (parce que la victoire, ça prend le mois complet... que voulez-vous, le temps est capricieux) avec un niveau de subvention de 2 seulement... Cependant, en récompense de votre victoire, vous pourriez choisir de coller un autocollant "évènement" sur une carte Joueur de la couleur de votre choix : et oui, une carte bi-classée "Ville/Evènement". Bref, le défi s'adapte à votre niveau de jeu, garantissant un challenge suffisamment constant tout au long de votre campagne.


Default

Un billet d'avion pour Osaka ou des racines d'herbes pour décoller... hum ? un sens caché ?

crédit photo : W. Eric Martin

Bref, nous commençons à en deviner assez pour cerner davantage le jeu, mais pas encore assez pour s'en contenter (sauf ceux qui savent déjà que ce n'est pas pour eux). Pourtant, l'attente risque d'être longue puisque la sortie mondiale du jeu est actuellement prévue pour octobre 2015... et ça, c'est long !

Mais, il se murmure que quelques chanceux parmi vous pourraient se retrouver avec l'équipe Trictrac pour vivre le premier trimestre d'une campagne Pandemic Legacy en avant-première. Si ça n'est pas génial, ça ? Dés que nous avons les ultimes détails de tout ça, nous vous tenons au courant bien sûr !

Default

La base de nos investigations !

Default


Pandemic Legacy
Un jeu de Rob Daviau, Matt Leacock
Illustré par Chris Quilliams
Publié par Filosofia, Z-Man Games
1 à 4 joueurs
A partir de 13 ans
Langue des règles: Française, Anglaise
Durée: 60 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (12)

Default
Coyote90
Coyote90

Je reste sceptique sur le système de jeu "jetable".
Je joue avec plusieurs groupes, et je n'ai pas envie d'acheter une boite par groupe.

Autre question, il y a-t-il une différence entre l'édition bleu et la rouge ?

Monsieur Phal

Cher monsieur @Coyote90 ,

parce que c'est vous qui achetez tous les jeux de tous vos groupes ? Vos amis sont rudes avec vous :) vous leur payez aussi tous les restau ? Tous les cinés ? Ils ont de la chance :)

ceci etant, une boîte permets de jouer au moisn 12 parties mini, donc vous pouvez jouer avec plusieurs groupes...

batelier
batelier

@filosofia : pas tout à fait comme une campagne de JdR. Quand j'ai fait joué une campagne à mon groupe de joueurs, je peux ressortir le matériel pour la faire jouer à un autre groupe (ou la faire jouer parallèlement à 2 groupes différents comme ça m'est arrivé il y a quelques mois). Là, comme le matériel est définitivement altéré, un autre groupe de joueurs ne pas la jouer sans racheter le tout... Et l'achat d'occasion est impossible mais je comprends qu'un éditeur n'y soit pas sensible.

@duinhir : avec la durée de la campagne, je pense que tu soulèves un point majeur. Je connais beaucoup de joueurs de JdR qui se tournent vers le jeu de plateau (et abandonnent donc le JdR) car il ne veulent justement plus s'engager à jouer dans une campagne qui s'étale sur plusieurs mois. Pandémie est un très bon jeu, mais je ne me vois pas ne jouer qu'à ça pendant 6 mois. Le potentiel de renouvellement n'est tout de même pas celui de l'imagination d'un MJ ou d'un scénariste de JdR (ou alors Mrs Leacock et Daviau sont vraiment des génies que j'ai sous-estimés).

Sparky
Sparky

Je pense qu'il y a moins radical qu'un autocollant même repositionnable, des clip avec des cartes complémentaires à associer ou d'autres solutions existent.

Personnellement, je suis à 200% pour l'aspect campagne et progression mais à - 200 % pour un jeu jetable, surtout à l'époque de la réduction du gaspillage.

Je n'accorderai pas beaucoup d'euros à un jeu jetable, par contre je pourrai accorder un plus gros budget à un jeu avec un matériel qui donne envie et qui est réutilisable.

Filosofia
Filosofia

@Sparky : Le Jeu n'est pas jetable, il aura acquis une histoire, il représentera l'évolution que vous avez donner au jeu. On peut parfaitement continuer a jouer avec. Où Monsieur Guillaume a parfaitement raison c'est de comparé cela a une campagne de jeu de rôle. Quand j'ai fini ma campagne de JDr, mon perso et mes bouquins ne sont pas jeter a la poubelle. Simplement le monde du jeu aura aussi évolué et je peux continuer a le parcourir si je le désire ou considéré que c'est bon je suis arrivé au bout de la chronique. ;)

Lonni
Lonni

Le jeu semble vraiment intéressant !

C'est l'aspect altérable qui me chagrine un peu..

Je pense que je vais tenter des technique pour que le jeu ne soit pas jetable, comme faire un scan du plateau et de griffonner la progression à la fin des scénarios, comme ça si le jeu est rangé, bien pour la prochaine fois il faudra reprendre le schéma et le refaire sur le plateau.

Pour les cartes, je les mettrais sous sleeves et il suffira de glisser l'autocollant dedans dans en décoller la partie qui fait que ça colle..

Et pour les personnages, même principe, un scan et voilà.

Même si le jeu offrira probablement pas mal d'heures de jeu et une expérience unique à chaque fois. C'est quand même dommage qu'il finisse à pourrir sur l'étagère à Essen 2016 ..

Ou sinon c'est un bon coup marketing !

duinhir
duinhir

@sparky, c'est le principe même du legacy, après on adhère ou pas, et puis je pense qu'il y a possibilité de faire des contournements pour refaire une campagne sans trop abimer le plateau (feutres effaçables etc...). par contre ce sera comme revoir une série TV, on est spoilé, il n'y a plus le plaisir de la découverte.

Ce qui m'inquiète un peu par contre, c'est le potentiel de frustration en cas de défaite, une série TV, ça se termine toujours bien (ou plus ou moins bien). Là, si on enchaine les défaites, on se retrouve au bout de 12 mois avec un constat d'échec et pas de possibilité de reprendre. Est-ce que ce sera l'école des fans avec un jeu équilibré pour assurer toujours une victoire (avec sang, sueur et larmes), quid de la poisse qui parfois frappe dans pandémie?

Autre question, combien de temps pour une campagne complète? si une partie dure 40 minutes en moyenne et qu'on a 12 à 24 parties, ça fait 8 à 12 h de jeu, donc réunir exctement les mêmes joueurs sur 3-4 soirées, c'est un facteur à prendre en compte.

Beaucoup de questions et un jeu très enthousiasmant.

Sparky
Sparky

Etant donné qu'il y aura des autocollants à coller au cours de la progression, est ce à dire que le jeu est jetable?

Parce que lorsque l'année aura été jouée, nous ne pourrons plus recommencer une nouvelle année.

raccoon
raccoon

est-ce que les recommandations d'age restent d'habitude les mêmes pour la version publiée aux États-Unis et la version européenne ?

après une comparaison vite faite du jeu de base, ZMan propose 14+ ans, tandis que la version Pegasus (Allemagne) prévoit 10+.

tihroflan
tihroflan

Youpi, comme ça je perdrai toujours autant, mais ça sera plus de ma faute, mais de celle du scénar

papiercanson
papiercanson

Achat automatique pour ma part.

Ced78
Ced78

Huuum je connais au moins une personne que ça pourrait intéresser :-)