KmylleMuzo

[Overbooked] : parés au décollage !

[Overbooked] : parés au décollage !

Enfin ! Le grand jour est arrivé, vous allez décoller pour un voyage inoubliable à l’autre bout du monde ! Mais arrivé à l’aéroport, mauvaise surprise, vous avez été surbooké ! Vous restez sur le tarmac à regarder s’envoler tous vos projets, puis vous rentrez chez vous faire un petit jeu pour vous remonter le moral. 

 

Dans Overbooked, vous dirigez une compagnie aérienne et devez vous assurer de remplir au maximum votre avion sans laisser de voyageurs sur le côté. Ce jeu de Daryl Chow, illustré par Gyom Seijnhaeve et édité par Jumbo, est une sorte de puzzle que vous allez devoir résoudre. Il y a en effet plus de réservations pour ce vol que de places dans l’avion.

Overbooked

Mise en place du jeu pour une partie à 3 joueurs

Chaque joueur dispose d’un avion dans lequel il va placer ses passagers. À son tour, on prend l’une des 4 cartes passagers disponibles sur le plateau central. Elles représentent des couleurs de passagers ainsi qu’un quadrillage indiquant où vous devrez placer ces personnes dans votre avion. Et… c’est tout ! Rien de plus simple me direz-vous ? Eh bien, pas vraiment en fait… 

En effet, chaque type de passagers a des demandes spécifiques quant à son positionnement dans l’avion : les amoureux veulent être placés côte-à-côte, les enfants doivent être entourés par des adultes, tandis que les amis, les joueurs de rugby et les personnes âgées veulent chacun former un groupe le plus nombreux possible. Il faut donc réussir à bien anticiper où vous allez placer chaque passager, sous peine de vous retrouver bloqué par la suite.

De plus, au fur et à mesure que votre avion se remplit, il devient de plus en plus difficile de placer des passagers suivant les contraintes indiquées par les cartes car certains sièges sont déjà occupés. Lorsque cela arrive, le passager qui doit être placé remplace celui qui était déjà assis ; ce dernier a été surbooké ! Il est placé sur l’escalier d’embarquement du joueur et lui retirera des points en fin de partie. 

On continue ainsi jusqu’à ce qu’une couleur de passagers soit épuisée et l’on procède ensuite au décompte des points.

Overbooked

Cet avion est en cours de remplissage

Une fois l’avion arrivé à bon port, enfin aéroport, on gagne des points pour chaque couple d’amoureux assis l’un à côté de l’autre (attention, les trouples ne rapportent pas de points !) et pour chaque enfant complètement entouré d’adultes (eh non, un enfant ne peut pas surveiller un autre enfant). Ensuite, on regarde quel est le plus grand groupe d’amis, de sportifs et de personnes âgées que l’on a constitué dans l’avion, et on marque autant de points que sa taille. Puis, on compare avec les autres joueurs et celui qui a réuni le plus grand groupe de chaque catégorie double ses points. Enfin, on marque des points pour les chèque-repas (sorte de joker qui permet de choisir quelle carte passager prendre sur le plateau principal) qui nous restent.

Pour finir, on perd des points pour chaque passager que l’on a surbooké, et celui qui en a surbooké le plus perd des points supplémentaires. Ah oui, chaque place vide dans l’avion enlève également des points. Il faut donc essayer de le remplir au maximum, tout en évitant le surbooking. Le joueur qui a le plus de points remporte la partie.

 

Overbooked est donc une sorte de puzzle à compléter en optimisant ses placements. On apprécie la mécanique extrêmement simple du jeu : à son tour, on prend une carte et les passagers aux couleurs correspondantes et on les place sur notre plateau personnel. Cependant, Overbooked est également un jeu très riche qui demande de bien penser chaque coup, de réfléchir avant de placer ses passagers, et sur la fin, de limiter les dégâts et les points négatifs avant qu’une couleur ne soit épuisée. 

Il est donc possible d’y jouer avec des enfants, car la mécanique est très simple, mais les joueurs avertis y trouveront également leur compte. D’abord en essayant de réaliser un “perfect” (bon courage !). Mais il existe aussi plusieurs modules complémentaires qui permettent de pimenter la partie : des icônes sur les cartes passagers représentent des pouvoirs à utiliser lorsqu’on place les voyageurs dans l’avion, des cartes passagers "avancées" demandent un placement spécifique dans l'avion (hublot ou couloir par exemple) et des cartes événements apportent des modifications au comptage des points en fin de partie. D’ailleurs, je vous recommande d’utiliser les icônes sur les cartes passagers, car leurs pouvoirs vous faciliteront souvent le placement des voyageurs dans votre avion surbooké ! Enfin, les sympathiques illustrations sont bourrées de références et de clins d’oeil. 

Overbooked

Ça se bouscule au portillon !

Overbooked est donc un excellent jeu d’optimisation qui change du kubenbois et qui saura combler à la fois les joueurs casuals et les plus expérimentés !

 

Fiche technique du jeu

Éditeur : Jumbo

Auteur : Daryl Chow

Illustrateur : Gyom Seijnhaeve

Nombre de joueurs : 1 à 4

Âge : 8+

Durée : 30 minutes

 

Conseil d’ambiance : on écoute "I believe I can fly" de R. Kelly (pour le côté nostalgie) et ensuite on regarde le film "Maman j’ai râté l’avion", évidemment ! 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Overbooked
Overbooked
Par Daryl Chow
Illustré par Gyom Seijnhaeve
1-4 8+ 30´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar

Comments (2)

Default
flangad
flangad
le thème est un peu surprenant, mais au moins c'est original, et c'est joliment réalisé.
Immyr
Immyr
....ou comment former les futurs "managers" avant la privatisation des Aéroports de Paris ! Etonnant...mais si c'est un jeu... n'est ce pas?