Docteur Mops

Ou pas, Houpa ! loin des gros KS, la micro édition qu'elle est bien

Ou pas, Houpa ! loin des gros KS, la micro édition qu'elle est bien

Default

Vous savez comme nous aimons aller faire nos courses à rêves dans les méandres doux de l’auto édition en Asie. Seulement il n’y a pas que l’Asie où des créateurs produisent à la main (ou pas) des jeux maisons. La différence tient peut-être dans l’éloignement qui nous protège des élans parfois un peu intempestifs de leur exaltation couplés à un sentiment très très ancré d’avoir produit une petite merveille révolutionnaire qui va faire d’eux les futurs propriétaires du compte en banque des ayant droits du Monopoly tout en faisant passer l’inventeur anonyme des Échecs pour un nain. Ce qui me fiche à chaque fois la trouille ; je dois en convenir.

Rien à craindre avec Eddy Laval qui nous a envoyé son jeu à lui qu’il a en s’excusant de nous déranger de nous remercier. Bon alors c’est noté pour la gentillesse reste un petit moment un peu flottant en se demandant bien ce que cela peut laisser présager cette petite boîte verte aux graphismes et typos approximatifs.

Default

C’est donc en plissant nos nez de vieux schnocks à qui on ne la fait pas que nous avons parcouru les règles avec peu le fameux petit haussement de sourcil qui signifie un truc du genre : « ha !? Ben… Ça n’a pas l’air si mal dit donc en fait ..? ».

Et de fait, ça n’a pas seulement l’air mal, c’est aussi simple que malin dans le genre jeu d’ambiance qui fait causer en rigolant.

Si vous avez une minute, je vous explique la chose.

Ou pas, Houpa ! est constitué de cartes moches mais en plastique qui dure toute la vie et qu’on peut quand même boire en jouant.

Chaque joueur reçoit une mini carte 1, 3 et 5 points. C’est pour miser.

DefaultDefault

Le joueur actif, le conteur, pioche une grande carte avec deux propositions. Il s’agit de raconter une anecdote sur un des sujets donnés. Cette petite histoire peut être une aventure personnelle ou bien une pure invention.

D’ailleurs, le conteur va, avant de commencer, poser une carte face cachée qui indiquera s’il va conter une histoire personnelle ou pas.

Ensuite il raconte et à la fin de l’histoire les autres joueurs vont voter avec une de leurs mises. Histoire vécue ou pas ? Vous êtes sûr de vous ? Misez 5 points. Pas sûr du tout ? Ne misez qu’un point !

Default

Le comptage est simple, un joueur qui se trompe offre ses points à l’équipe du conteur. Je ne vous avais pas dit qu’on jouait en équipe ? On peut. Ou pas.

Un joueur qui a deviné juste offre les points misés à son équipe.

Pour les pros de la narration ou les bavards, il est possible que le conteur se mette un défi supplémentaire. Là encore, il s’agit de cartes qui imposeront un genre comme un accent, des cris d’animaux ou autres joyeusetés débiles.

Default

Ce qui est bien l’air de rien c’est que Ou pas, Houpa ! va nous permettre de causer de nous. Ou pas.

Il nous permet aussi de faire les couillons. Ou pas.

L’auteur ne force jamais la main et ne met jamais le pied dans l’ouverture de la porte. Les plus exhibitionnistes y seront à l’aise, les plus discrets également. Reste le souci des bègues ce qui nous change un peu des soucis de daltoniens en même temps… Évitez également de jouer avec Papy radoteur pour des parties trop longues. Par contre, j’imagine assez bien cela fonctionner avec des enfants.

Ne foncez pas chez votre dealer de jeux après ce convainquant (ou pas) compliment car l’auteur est aussi forcément le distributeur. Allez donc sur son site où vous pourrez acheter le jeu et trouver les quelques boutiques qui ont su se laisser séduire.

Alors quand monsieur Laval aura terminé de vendre ses petites boîtes maisons, ce qui serait bien c’est qu’un éditeur dont c’est le vari boulot jette un petit œil là-dessus. En attendant si vous aimez les jeux d’ambiance simples et/ou les productions maisons, ne vous laissez pas avoir par l’aspect très amateur. Nous sommes ici dans tout ce que l’amateurisme a de bon. Et puis j’ai déjà vu des micro jeux japonais qui piquaient plus les yeux. Ou pas !

Default


Ou pas, Houpa !
Un jeu de Eddy Laval
Illustré par Marc Plas, Noëlle Matip
Publié par Ou pas, houpa !
4 à 12 joueurs
A partir de 13 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 15,00 €
Disponible pas partout


- Mais alors ? Aucun rapport avec le Mazupilami Hans ?
- Che ne crois pas Gunther...

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Ou pas, Houpa !
Ou pas, Houpa !
Par Eddy Laval
Illustré par Marc Plas and Noëlle Matip
4-12 13+ 30´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Amazon

To be continued in redactors news...

Comments (1)

Default
Xióngmāo
Xióngmāo

Hum ca me rappel étrangement un jeu qu'on fait en séjour de vac avec les enfants... Un jeu de veillé qui demande aucune préparation et donc souvent fait le premier soir du séjour (après un long voyage jusqu'à la colo).

Le même principe donc sauf que pas les cartes et défis qui pimente la partie. Et puis des cartes plasitfiées même si tout le monde n'est pas fan... Pour un jeu d'ambiance c'est bien pratiques (apéro/colo...), ca s'use vite mine de rien.

Pour info voilà le principe : chacun va raconter une histoire (animateur/enfants). Et la fin de chaque petite histoire on se regroupe par ceux disant vrai ou faux. Chacun comptabilise ses points à la fin ou pas...

Une variante sinon : les anim' qui s'y collent, on rassemble tout les enfants... Chacun son tour on raconte une histoire fictive/réelle sauf que chaque anim' raconte l'histoire de l'un des autres anim'... Les enfants doivent savoir à qui sa correspond et si c'est vrai ou faux...

PS: J'ai été sur le site pour voir la vidéo explicative pour me rendre compte. Ca a l'air assez bien développer