Monsieur Guillaume

Monster Hero Academy : le jury délibère

Monster Hero Academy : le jury délibère

Je vous emmène vers de nouveaux horizons ludiques, si vous le voulez bien. Direction la Malaisie. Il y a un an, quasiment jour pour jour, Blue Mana Games voyait le jour, une nouvelle maison d’édition. Leur premier projet, jouable et achetable à Essen, nous emporte dans une école un peu particulière où vous prendrez le rôle de professeurs qui ne le sont pas moins. Bienvenue à :

Default

J'ai cours de Baston, là...

Default

Dans Monster Hero Academy, après avoir choisi avec quelle face de professeur vous êtes le plus en phase, récupérez les cinq cartes numérotées et votre jeton marqueur de score. Vous voilà parti pour 4 trimestres d’une folle année à enseigner à ces charmantes têtes… euh… blondes, pour certaines…

A la fin de chaque trimestre, une épreuve genre Coupe de Feu va être organisée. A vous de sélectionner l’apprenti monstre le plus à même de bien profiter de votre enseignement, et vous pourriez acquérir le titre honorifi-glorifiant de « Professeur de l’Année »

euh, m'dame, c'est pas moi, la boulette de papier !

Default

Le trimestre commence lorsque le Professeur Principal, celui qui a le jeton « Class Monitor », retourne une des cartes Epreuve. Elle indique la compétence évaluée (Combat, Magie ou Ruse), la règle particulière qui s’applique à cette épreuve et la réputation gagnée par les joueurs qui auront placé leur « poulain » sur le podium. L’astuce, c’est que ce n’est pas forcément le premier qui obtiendra la plus belle récompense.

Rien ne sert de courir, il faut voler à point !

DefaultLe Professeur Principal mélange alors les 7 cartes « Etudiant », en écarte une, en choisit une, puis passe le restant au suivant qui en choisit une à son tour, etc. Sur cette carte, l’antihéros se révèle avec un modificateur par compétence. Eh oui, il est aisé de comprendre que Piksi, la guerrière gobeline-licorne, est plus encline à vandaliser qu’autre chose. De son côté, le Professeur choisit une de ces 5 cartes dont la valeur indique son appétence à transmettre son savoir. Malheureusement, cette carte, jetée à la fin du trimestre, ne sera plus accessible. N’espérez pas être au top de votre forme toute l’année (valeur 5), ça n’a jamais été le cas dans la réalité ! Ces cartes sont gardées faces cachées. C’est la phase académique.

Quoi ? il n'y a même pas quelqu'un à trucider ? j'vais encore avoir une bâche !

Default

Ensuite, en sens antihoraire et en commençant par le dernier joueur, on révèle le premier adversaire du paquet de l’opposition (rien de politique ici). Ce joueur choisit qui va se prendre le pénible à gérer (ce peut être lui-même). Ces adversaires, généralement humains, ces méchants qui disent que c’est nous les méchants à vouloir piller/détruire/écharper tout dans leur citadelle pour réussir nos examens, ont des modificateurs et une capacité spéciale qui s’appliqueront alors. C’est la phase des méchants vagabonds.

Chouette, une tignasse de Gobeline pour ma collection...

Vient alors la phase d’action où, en commençant par le Principal, chaque joueur révèle son couple de carte, applique éventuellement la capacité de son étudiant, celle du méchant puis calcule sa note finale à l’épreuve.

Les récompenses sont distribuées en fonction des notes, avec l’éventuel bonus spécifique à l’épreuve sur la piste de score. En cas d’égalité, tout le monde prend les points. Ça, c’est le côté « Ecole des fans ».

A la fin des 4 trimestres, le meilleur professeur l’emporte... mais là encore, petite astuce, en cas d'égalité, les joueurs comparent leur dernière carte Professeur et la plus forte valeur l'emporte. A bon entendeur...

Tiens, j'ai le Tigre de Malaisie en prof' de backstab !

Que voici un jeu qui fait saliver, un petit jeu qui irait bien dans une gamme de jeu petit format !

C’est pratiquement un jeu apéritif aussi bien de par sa durée (30 min) que par son contenu : 7 cartes Etudiant, 7 cartes Méchant, 7 cartes Epreuve, 30 cartes Professeur et leur jeton pour jouer jusqu’à 6…

Oh, ce n’est pas un jeu super contrôlable, certes ! C’est surtout un peu de « bon sang, pourvu qu’ça passe » avec un peu de « pan, dans tes dents », histoire de vivre de bons moments ponctués d’éclats de rire. Gérer ses cartes Professeur demande un peu de stratégie et ensuite, on va gérer dans l’instant, comme ça vient… pour le plaisir d’essayer : "Tiens, j'ai l'opportunité de m'arranger avec ma carte Professeur 1 et le cyclope Paladin pour détruire le château à moindre coût... je ne serai pas premier mais bon ! Par contre, si je me prends l'As du Fleuret, ça va mal finir... allez, je tente !"

Monsieur Sathimon, merci à lui, nous a fait une petite traduction des règles, hop-là et attiré notre attention sur ce jeu. Mais attention, il n’est pas distribué par chez nous ! Pire, il est difficilement trouvable. Peut-être qu'en s’y mettant à plusieurs une version française pourrait voir le jour, non ?

Default

Je m'appelle Reni, et je suis sans-famille...

Enfin, sans éditeur VF...

► Le site de Blue Mana Games avec les règles en anglais

Default


Monster Hero Academy
Un jeu de Abdul Rahman Ibrahim
Illustré par
Publié par Blue Mana Games
2 à 6 joueurs
A partir de 11 ans
Langue de la règle: Anglaise
Durée: 30 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments

Default