Docteur Mops

Lemming, quand Sebastian Bleasdale fait ses courses

Lemming, quand Sebastian Bleasdale fait ses courses

Default

Nous sommes en 1991. Enfin non. C’est juste un procédé d’écriture pour mettre un peu de dynamisme dans un référent historique. Là nous nous sommes en 2014 dans le vrai monde. Avec des voitures volantes et des chiens robots. Si vous avez douté un instant c’est que, soit vous souffrez de nostalgie chronique, soit votre invention fonctionne enfin.

Donc. Nous sommes en 1991 et le studio écossais DMA Design fait publier chez Psygnosis un jeu informatique nommé Lemmings.

Default

De loin cela ressemble à un jeu de plateforme mais dès que l’on s’approche un peu, on découvre un vrai jeu de stratégie en temps réel dans une ambiance joyeusement absurde où l’on doit extraire des paquets de lemmings humanoïdes habillés en bleu avec une coiffure à la Friedemann Friese de divers tableaux de jeux. Ces charmantes créatures semblent plus pointues dans le domaine vestimentaire que dans l’intelligence. Telles des montons de panurge, elles défilent à la queue leu leu pour se foutre la face dans le premier obstacle venu et même si elles doivent toutes y perdre la vie. Heureusement nous sommes là pour sauver ces crétines hilarantes.

Notons, pour rester à la fois dans le contexte historique et raviver de délicieuses vieilles querelles, que le jeu est sorti le jour de la St Valentin 1991 d’abord sur Amiga. Non mais !

Default

Voilà qui me laisse rongeur...

Le Lemming dont je veux vous entretenir aujourd’hui n’a pas de pluriel pour vraisemblablement éviter les soucis commerciaux mais c’est bien d’une référence au jeu vidéo qu’il s’agit.

Si le clin d’œil est réel, ce Lemming n’est pas pour autant une adaptation en jeu de plateau du célèbre jeu vidéo. Les bestioles de celui-ci sont drôlement plus malignes et il ne s’agit pas de leur sauver la peau malgré elles mais de participer à une course avec quelques astuces assez pendables.

Comme dans toute bonne course, nous trouvons, une fois le plateau de jeu déplié, un parcours avec une ligne de départ et une ligne d’arrivée, le tout empruntant des terrains de diverses natures. Chacun prend un pion Lemming à sa couleur et pan ! C’est parti !

Default

Notez que ce moment pourrait être assez judicieux pour que je vous explique comment cela fonctionne.

Direction le côté du plateau de jeu où vous allez trouver une carte représentant chaque type de terrain : forêt, eau, montagne, marais et désert. En début de jeu seule une carte de chaque et de valeur 2 est présente.

Default

Regardez maintenant votre main. Ho ! Vous êtes en train de tenir quelques cartes de même nature sauf que celles-ci vous ont été distribuées aléatoirement. On y retrouve les mêmes terrains mais avec des valeurs allant de 0 à 4.

Ça tombe bien dîtes donc parce que c’est justement à vous de jouer. Vous connaissez déjà l’objectif, comme dans toute course qui se respecte, il faut franchir la ligne d’arrivée le premier.

L’heure du départ a sonnée

Pour remuer vos petites fesses de bestioles choupinou vous pouvez jouer une carte de votre main. Là, en début de course, le terrain est constitué de Prairie. La Prairie c’est facile, n’importe qu’elle carte peut permettre de s’y mouvoir. Prudent, vous décidez de jouer une carte Eau de 1. Montrons le ralenti de cette action. Puisque vous avez joué une carte eau, direction la carte Eau qui se trouve à côté du plateau. Je vous rappelle qu’elle est de niveau 2. Comme la carte que vous venez de jouer est inférieure ou égale, vous la posez dessus en décalé de manière à voir les deux valeurs. Le montant des deux cartes faisant 3 ; cela vous autorise à avancer de 3 cases. 3 cases qui peuvent être de la Prairie ou de l’Eau mais rien d’autre.

Default

Là vous remarquerez que si le joueur suivant joue lui aussi une carte de 1 Eau, il pourra donc avancer de 2 (la carte de départ)+ 1 (votre carte)+ 1 (la sienne) = 4. Voilà déjà une des premières astuces du jeu.

On rembobine. Imaginons maintenant qu’au lieu de jouer un 1 Eau vous jouiez un 3 Eau. Cette fois votre carte n’est ni égale ni inférieure au 2 Eau qui attend sagement. Dans ce nouveau cas, vous allez défausser toutes les cartes déjà posées (ici uniquement le 2 Eau) pour remplacer par votre nouveau 3 Eau. Et donc vous avancez de 3 cases (Prairie et/ou Eau).

Mais ce n’est pas tout. À côté des cartes Eau visibles se trouve quelques tuiles de jeu qui représentent une case Eau. En posant cette carte supérieure à la dernière jouée, vous gagnez également le droit de prendre cette case amovible et de la placer où vous le désirez sur le parcours.

Cela sert à quoi ? Disons que si vous la placez juste devant un adversaire, soit il devra jouer Eau au prochain tour, soit il devra contourner. C’est l’option Vilain Lemming. L’autre alternative est de la poser sur votre trajet sur une case d’une nature dont vous avez une pénurie de carte pour vous ouvrir un passage plus en correspondance avec votre main de carte. C’est l’option Moïse : Mer ouvre toi !

Et là c’est le drame !

Comme dans toute bonne course de Lemmings, les accidents se produisent souvent. Heureusement sans blessures mais sans pas sans incidence sur la course.

Vous êtes en pleine vitesse quand soudain vous apercevez le sémillant postérieur d’un adversaire juste devant vous. Vous auriez bien contourné mais le terrain aux alentours ne vous est pas favorable. Tant pis ! La collision est inévitable. Dans ce cas vous allez pousser le pion adverse d’une case en avant et prendre sa place. C’est un genre de coup de pouce mais dans les fesses. Et encore… C’est parfois un coup de pouce un peu machiavélique car le pauvre Lemming bien qu’avançant hors de son tour, peut se retrouver dans une case qui ne l’arrange pas.

Default

Attention quand même, il faut disposer de suffisamment de points de déplacements ! 1 point pour entrer dans la case de l’obstacle/adversaire ET 1 point pour le placer dans la case de devant. Si votre déplacement n’est pas suffisant alors vous restez derrière et puis c’est tout ! On n’est jamais tenu d’utiliser tous ses points de mouvement si cela ne nous arrange pas.

Avais-je oublié de vous préciser que nous possédions deux Lemings à nous dans la course ? Alors oui ! Donc le pan ! dans les fesses peut être une bonne manière entre amis.

Et la moule dans tout ça ?

Ce petit nom animalier maritime qui désigne l’aléatoire fait que parfois le tirage des cartes qui y est soumis peut nous faire un peu râler de pas de chance de la déveine. Après avoir maudit les dieux et fait son Calimero pour attirer la sympathie des plus naïfs, il est toujours possible qu’au lieu de son mouvement, on défausse de vilaines cartes pour en repiocher des toutes neuves plus belles.

Default

Alors ? C’était comment ?

Si vous prenez le fait que l’on peut optimiser ses parcours, modifier le montant potentiel des autres joueurs, pousser les copains dans les orties, modifier la nature du terrain, bloquer avec un des Lemming, vous verrez que bien que parfois hasardeux, cette course d’aspect un peu enfantin est un jeu beaucoup plus malin qu’on ne pourrait le croire. Parfait pour jouer dans les fameuses familles plus. D’ailleurs, si vous vivez dans une famille plus, envoyez-nous une photo qu’on se demande toujours à quoi ça ressemble…

Et comment ce fait-il ? Une des explications vient sans doute de l’auteur qui est monsieur Sebastian Bleasdale dont vous avez déjà entendu parler pour son jeu à venir : Black Fleet. Un auteur qu’il va falloir surveiller avec plaisir.


Lemming
Un jeu de Sebastian Bleasdale
Illustré par Loïc Billiau
Publié par Amigo SPIEL + FREIZEIT GMBH, Gigamic, Piatnik
2 à 5 joueurs
A partir de 8 ans
Langue de la règle: Française, allemande, anglaise, polonaise, japonaise
Durée: 30 minutes
Prix: 25,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Lemming
Lemming
2-5 8+ 30´

Comments (8)

Default
El Foko
El Foko

Coucou les Lemmingueux / ses ...
Dites voir, après avoir donné un bref avis sur ce jeu (//www.trictrac.net/avis/lemming-et-une-nuits-0) j'ai qd même des questions qui me taraudent le ciboulot et qui restent sans réponse. Je sens que je vais passer pour le mec qui se complique la vie (l'avis?) mais je suis preneur d'éclaircissements si l'occasion se présentait à moi

Extrait du truc : ........ on s'est vite retrouvé à se poser des questions pour "se compliquer la tâche". Ex : il faut une carte "terrain" pour traverser le dit terrain ... certes, mais si mon déplacement se termine sur une case "terrain" et non pas une case prairie, me faut-il une carte "terrain" (du terrain sur lequel mon lemming se trouve) pour pouvoir en sortir ? Oui / Non ??!! On ne sait pas Surtout qu'on ne voyait pas l'intérêt de pouvoir jouer un pion "terrain" (qu'on récupère avec une carte de valeur + forte que celle présente sur la colonne) sous un lemming.
On a fait une partie sans ce système, et une avec ... et pour sûr, la version "avec" s'est vite révélée + complexe ... et donnait un peu de piment au jeu.
Autre "doute" : une fois que je n'ai plus de carte en main, je pioche combien de carte (en version 2 joueurs, je suis le 1er joueur et j'ai joué mes 5 cartes, du coup, j'en reprends 5 ou 6 (comme le 2ème joueur) et je passe mon tour (comme le dit la règle dans la section "refaire sa main"). FIN DE TRANSMISSION !

Voili voilou, je retourne dans mon trou.


En vous remerciant.
El Foko

talermor
talermor

très bon jeu testé cette été avec des petits et des grands , il peut sembler naif mais devient très vite super fourbe. un vrai plaisir ; en plus jouer sur des hexagones........

un vidéo serait bien vue;)

Totoche
Totoche

@Rina - J'ai eu effectivement la même réaction.

Après avoir relu l'article, car on lit toujours en diagonale dans un premier temps, le Docteur Mops nous avertit

...Si le clin d’œil est réel, ce Lemming n’est pas pour autant une adaptation en jeu de plateau du célèbre jeu vidéo...

C'est vrai qu'il est difficile de ne pas penser au jeu.

;o)

thx1139
thx1139

Et puis si on n'aime plus Kingdom builder, on peut transformer sa boite en Lemming.

Rina
Rina

Après le rappel à ce bon vieux jeu de Lemmings (que ça me donne bien envie de retrouver soit dit en passant), je dois quand même regretter qu'à part le nom, ce jeu n'a rien à voir avec l'autre...

Au début de la lecture de l'article, vous avez attisé mon appétit : ah? ils ont réussi à placer un peu de ce jeu vidéo dans un jeu de plateau?? mais comment??? Hé bien non, en fait.

Franchement j'ai beaucoup aîmé le jeu 7 colors aussi (même époque, jeu video abstrait dans lequel il faut remplir le plus possible l'écran avec SA couleur, que l'on change pour englober les "cellules" de même couleur alentour au fur et à mesure), pourquoi ne pas appeler un jeu de plateau sur les pirates 7 colors? Rien à voir...

Cependant le jeu Lemming a quand même l'air sympa, je dis pas. :) C'est la mode des jeux de courses en ce moment?? (formule E, camel up, maintenant lemming...)

easydoor
easydoor

Pour l'avoir étrainné, c'est effectivement un très bon petit jeu familial, bien malin.

De plus, et cela se remarque, les graphismes sont fort agréable pour un Amigo ;P

morlockbob
morlockbob

et moi je colle un "approuved" à cette bonne surprise estivale

Max Riock
Max Riock

D'Amiga à Amigo, ça se tiens !

Ah Lemmings, que de bon souvenirs sur ce bel engin qu'était l'Amiga 500 !!

Un bon petit jeu on dirait, et qui plus est, avec de jolies illustrations !!