Le hanafuda du rouge-gorge n'est pas que pour les yakusa

Par Docteur Mops

Published on Dec 12, 2013 • Lecture 2 min. •  3915 vues

Le hanafuda du rouge-gorge n'est pas que pour les yakusa

Les gens du Rouge-gorge plus connus sous le nom des éditions Robin Red Games pour faire plus mondial, nous avaient déjà séduit en proposant sur le marché des jeux de cartes agréablement illustrés avec une version pour les malvoyants.

Cette fois ils nous reviennent avec de l’exotisme en proposant une version maison du jeu de cartes traditionnel japonais : Hanafuda ou jeu des fleurs. Le Hanafuda n’est pas un jeu en soi mais le type des cartes comme nous dirions ici un jeu de 32 ou 54 cartes avec portraits à la française. Il existe donc tout comme notre jeu de cartes local de nombreuses règles de jeu qui utilisent ce type de cartes.

Default

S’il semble établie que les jeux de cartes nous viennent d’Asie, le Hanafuda possède une histoire particulière puisque son origine est européenne. La filiation la plus probable est celle qui l’unit aux jeux de la famille du Hombre. Le Hombre est un jeu désormais tombé en désuétude qui connu son apogée en France dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Ce sont les premières règles connues de jeu de levées à enchères.

C’est avec l’ouverture du commerce avec les occidentaux et via les marins portugais que le jeu arrive au Japon. On y joue alors avec des cartes européennes. L’histoire fait que le Japon se referme sur lui-même et les objets de l’occident deviennent prohibés. C’est à cette époque que nait l’Hanafuda qui reprend le système des cartes mais cette fois avec un univers et une iconographie plus nationale.

Default

Le jeu est toujours pratiqué aujourd’hui sous sa forme traditionnelle. Aujourd’hui encore, certaines règles sont considérées comme « raisonnables » tandis que d’autres plus orientées sur les mises d’argent sont réservées aux yakusa. Le terme de yakusa provient d’ailleurs de ce jeu. Le terme est en effet la contraction de yattsu, ku, san qui signifie 8,9,3 soit le score de 20 qui est la plus mauvaise main dans la règle du jeu Oicho-Kabu. Un yakusa est donc un moins que rien.

Robin Red Games ne nous transformera donc pas en vilaines personnes car leur version du Hanafuda est spécialisée dans la règle Koi Koi. Le Koi Koi est une sorte de réussite qui se joue à deux joueurs. Cette règle est accessible dès 8 ans voire même plus jeune avec un peu d’aide.

Default

Pour aider à découvrir le jeu ses multiples combinaisons, cette édition présente sur chacune des cartes une icône de couleur permettant de savoir ainsi dans combien de combinaisons cette carte peut prendre place. Ceci est très pratique pour découvrir ce jeu. Rien n’empêche par ailleurs de pratiquer avec ces mêmes cartes d’autres règles.

Les cartes ont été retranscrites dans un format occidental. Au japon, on utilise des cartes plus cartonnées et plus petites. Si les dessins ont été refait par l’éditeur, ceux-ci respectent point par point la symbolique du jeu avec un rendu qu’on croirait venu directement de l’île du soleil levant.

Si l’on voulait pinailler un peu, on remarquera juste que le dragon qui sert de dos de carte est plus chinois que japonais. Le dragon japonais a plus souvent 3 doigts à chaque pattes… oui je sais…

La règle du jeu se trouvant dans cette petite boîte est multilingue. Le gros atout de cette version sont les cartes d’aide de jeu qui permettent à chacun d’avoir les combinaisons sous les yeux à tout moment.


"Hanafuda, koi koi"
Un jeu traditionnel
Illustré par Pascal Boucher
Publié chez Robin Red Games
Pour 2 joueurs dès 8 ans
Public : tout
Durée : 40 min
Prix : 12€
Disponible : novembre 2013



Docteur Mops

Comments (3)

Default
Urielsama
Urielsama

Très bonne initiative de l'éditeur, surtout avec l'idée des petites icônes ! Un des principaux obstacles que je rencontre pour initier au Koi Koi c'est justement la difficulté de retenir les diverses combinaisons possibles.

PS : Chroniques de la Guerre de Lodoss est une retranscription de partie de AD&D, il ne faut pas trop s'attendre à des dragons japonais dedans ^^

Yzarc
Yzarc

Jamais je ne remplacerai mon Hanafuda made in Nintendo (pour rappel, Big N était un fabricant de cartes à jouer avant de se lancer dans le jeu vidéo) !
Mais sinon, très bonne initiative pour remettre au goût du jour ce jeu chez les joueurs occidentaux.

Blodkhag
Blodkhag

j'avais recu cette petite boite y'a presque deux mois et je m'etonnais de pas voir le Dr. Mops en parler sur TricTrac, grand amateur de la culture asiatique qu'il est... d'autant que l'éditeur est basé dans le centre france bien de chez nous.

Mais il doit crouler sous les boites et le boulot, quand on voit que le lightning reaction torture game a pris la poussiere plusieurs mois sous son bureau :) M'enfin jeu "asiatique" quoi... où sont passées ses prioritées au docteur ?

les illustrations sont en effet magnifiques dans le style japonais. Pour le coup du dragon je savais pas que les japonais eux aussi avaient des dragons tekkels-saucisses extra longs et que la difference se faisait sur le nombre de griffes. En meme temps les seuls dragons japonais que j'ai vu c'etait dans Lodoss wars :)