LE DIAMANT D’OR : des jeux taillés pour durer. Analyse et résultats 2021

LE DIAMANT D’OR : des jeux taillés pour durer. Analyse et résultats 2021
KmylleMuzo

Le Diamant d’or est un prix ludique créé par des passionnés qui récompense chaque année depuis 2015-2016 les meilleurs jeux experts « à l’allemande ». Point de The Crew ici, on ne parle nullement de jeux tous publics mais bien de gros bébés bien lourds qui réduiront vos neurones en charpie, pour votre plus grand plaisir ! Après une phase de présélection réunissant les principaux jeux de gestion sortis l’année précédente, ce sont 8 lauréats qui s’affrontent dans la grande finale pour élire le meilleur des meilleurs, le fabuleux Diamant d’or !

 

HISTORIQUE

Palmarès précédents

La promesse du Diamant d’or est que les jeux sélectionnés, au-delà de celui qui remporte le prix, sont « taillés pour durer ». Autrement dit, vous pourrez en faire et en refaire des parties sans jamais vous lasser, et celles-ci dureront également dans le temps car les parties seront rarement courtes. Alors je vous propose une petite rétrospective des jeux primés au cours des cinq dernières années avec un petit point sur leur note TricTrac attribuée par les membres ainsi que sur leur classement sur le site BoardGameGeek.com (BGG pour les intimes, rien à voir avec le Bon Gros Géant de Roald Dahl), notamment dans la catégorie « jeux de stratégie » qui correspond plus ou moins à la catégorie « expert », et enfin leur indice de complexité estimée (note donnée par les internautes allant de 1 à 5).

 

Le podium de 2015-2016 :

Tric Trac

Diamant d'argent

Tric Trac

Diamant d'or

Tric Trac

Diamant de bronze

 

  • Diamant de bronze : The Gallerist, un jeu de Vital Lacerda, illustré par Ian O’Toole, et issu d’un financement participatif sur la plateforme Kickstarter en 2015. Le jeu est noté 9,01/10 sur TricTrac et 8/10 sur BGG sur lequel il est classé 44ème dans la catégorie « stratégie » et 58ème au classement général, pour une complexité estimée à 4.28/5.
  • Diamant d’argent : Tuscany, l’extension pour Viticulture, un jeu de Jamey Stegmaier et Alan Stone, illustré par Beth Sobel. Le jeu est noté 9.38/10 sur TricTrac et 8.6/10 sur BGG sur lequel il est classé 133ème dans la catégorie « stratégie » et 192ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.4/5.
  • Diamant d’or : Mombasa, un jeu d’Alexander Pfister, illustré par Klemens Franz et Andreas Resch. Le jeu est noté 9.11/10 sur TricTrac et 7.9/10 sur BGG sur lequel il est classé 57ème dans la catégorie « stratégie » et 85ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.9/5.

 

Le podium de 2017 :

Tric Trac

Diamant d'argent

Tric Trac

Diamant d'or

Tric Trac

Diamant de bronze

 

  • Diamant de bronze : Yokohama, un jeu de Hisashi Hayashi, illustré par Ryo Nyamo. Le jeu est noté 9.14/10 sur TricTrac et 7.9/10 sur BGG sur lequel il est classé 73ème dans la catégorie « stratégie » et 103ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.28/5.
  • Diamant d’argent : Terraforming Mars, un jeu de Jacob Fryxelius, illustré par Isaac Fryxelius. Le jeu est noté 8.96/10 sur TricTrac et 8.4/10 sur BGG sur lequel il est classé 5ème dans la catégorie « stratégie » et 4ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.24/5.
  • Diamant d’or : Great Western Trail, un jeu d’Alexander Pfister (encore lui !), illustré par Andreas Resch (encore lui !). Le jeu est noté 9.02/10 sur TricTrac et 8.3/10 sur BGG sur lequel il est classé 9ème dans la catégorie « stratégie » et 11ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.71/5.

 

Le podium de 2018 :

Tric Trac

Diamant d'argent

Tric Trac

Diamant d'or

Tric Trac

Diamant de bronze

 

  • Diamant de bronze : Spirit Island, un jeu de R. Éric Reuss, illustré par Jason Behnke, et issu d’un financement participatif sur la plateforme Kickstarter en 2015. Le jeu est noté 9.04/10 sur TricTrac et 8.4/10 sur BGG sur lequel il est classé 11ème dans la catégorie « stratégie » et 13ème au classement général, pour une complexité estimée à 4.01/5.
  • Diamant d’argent : Lisboa, un jeu de Vital Lacerda (encore lui !), illustré par Ian O’Toole (encore lui !), et issu d’un financement participatif sur la plateforme Kickstarter en 2016. Le jeu est noté 8.99/10 sur TricTrac et 8.2/10 sur BGG sur lequel il est classé 41ème dans la catégorie « stratégie » et 65ème au classement général, pour une complexité estimée à 4.56/5.
  • Diamant d’or : Projet Gaia, un jeu de Jens Drögemüller et Helge Ostertag, illustré par Dennis Lohausen. Le jeu est noté 9.29/10 sur TricTrac et 8.5/10 sur BGG sur lequel il est classé 7ème dans la catégorie « stratégie » et 8ème au classement général, pour une complexité estimée à 4.35/5.

 

Le podium de 2019 :

Tric Trac

Diamant d'argent

Tric Trac

Diamant d'or

Tric Trac

Diamant de bronze

 

  • Diamant de bronze : Prehistory, un jeu d’Attila Szogyi, illustré par lui-même et Gyula Poszgay, et issu d’un financement participatif sur la plateforme Kickstarter en 2018. Le jeu est noté 6.58/10 sur TricTrac et 7.3/10 sur BGG sur lequel il est classé 961ème dans la catégorie « stratégie » et 2108ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.96/5.
  • Diamant d’argent : Newton, un jeu de Simone Luciani et Nestore Mangone, illustré par Klemens Franz. Le jeu est noté 8.64/10 sur TricTrac et 7.6/10 sur BGG sur lequel il est classé 192ème dans la catégorie « stratégie » et 347ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.4/5.
  • Diamant d’or : Underwater cities, un jeu de Vladimír Suchý, illustré par Milan Vavroñ. Le jeu est noté 8.55/10 sur TricTrac et 8.1/10 sur BGG sur lequel il est classé 28ème dans la catégorie « stratégie » et 42ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.59/5.

 

Le podium de 2020 :

 

Tric Trac

Diamant d'argent

 

Tric Trac

Diamant d'or

 

 

Tric Trac

Diamant de bronze

 

  • Diamant de bronze : Barrage, un jeu de Simone Luciani (encore lui !) et Tommaso Battista, illustré par Antonio De Luca, et issu d’un financement participatif sur la plateforme Kickstarter en 2018. Le jeu est noté 9.29/10 sur TricTrac et 8.2/10 sur BGG sur lequel il est classé 33ème dans la catégorie « stratégie » et 54ème au classement général, pour une complexité estimée à 4.02/5.
  • Diamant d’argent : On Mars, un jeu de Vital Lacerda (et de 3 !), illustré par Ian O’Toole (et de 3 aussi !). Le jeu est noté 8.93/10 sur TricTrac et 8.3/10 sur BGG sur lequel il est classé 38ème dans la catégorie « stratégie » et 63ème au classement général, pour une complexité estimée à 4.63/5.
  • Diamant d’or : Crystal Palace, un jeu de Carsten Lauber, illustré par Andrea Alemano. Le jeu est noté 7.9/10 sur TricTrac et 7.6/10 sur BGG sur lequel il est classé 372ème dans la catégorie « stratégie » et 758ème au classement général, pour une complexité estimée à 3.74/5.

 

Des jeux "taillés pour durer", promesse tenue ?

Que nous apprennent les podiums de ces cinq dernières années ? Les promesses de jeux « experts », taillés pour durer, vers lesquels on va revenir avec plaisir, sont-elles tenues ? Plusieurs points à prendre en compte ici.

Tout d’abord, s’agit-il bien de jeux experts, avec un certain niveau de complexité, qui vont titiller notre cerveau et mettre notre matière grise à rude épreuve ? Si l’on utilise l’indice de complexité estimé par BGG (sous la dénomination de « weight », soit « poids » en anglais, ça vous pose bien la chose, si le jeu est « lourd » à comprendre), on remarque que la moyenne des jeux ayant accédé au podium est de 3.87/5 (bien loin donc des 1.99/5 de The Crew, juste pour vous montrer le fossé qui les sépare) et que la médiane est à 3.9/5 (on n’a donc pas d’influence énorme des valeurs extrêmes). De plus, parmi ces 15 jeux, 6 dépassent la barre symbolique des 4/5 de complexité, en faisant des jeux particulièrement retors.

Ensuite, si l’on regarde les notes attribuées par les joueurs, on peut remarquer que les jeux sont souvent un peu moins bien notés sur BGG que sur TricTrac, mais ceci peut notamment s’expliquer par un nombre beaucoup plus important de votes sur BGG qui bénéficie d’un auditoire plus grand puisqu’il est en anglais. Néanmoins il n’y a pas de différence énorme entre les notes des jeux sur les deux sites ce qui tend à démontrer qu’ils ont été pareillement appréciés. La moyenne des notes sur TricTrac est de 8.79/10 (avec une médiane à 9.01 ce qui élimine les 2 jeux aux valeurs plus basses) et de 8.09/10 sur BGG (avec une médiane à 8.2 très proche de la moyenne).

Mais au-delà des notes, ce que je trouve plus intéressant c’est à quel point les jeux sont bien classés sur BGG. En effet, 10 de ces jeux sont dans le « Top 100 » des jeux les mieux notés au classement général et 4 sont même dans le « Top 15 » ! Si l’on regarde le classement des jeux de stratégie, 11 sont dans le « Top 100 ». Ce qui est notable, c’est que même les jeux qui sont sortis il y a plusieurs années bénéficient d’une belle place dans le classement, ce qui tend à éliminer l’effet de mode des jeux et à prouver qu’ils sont bel et bien « taillés pour durer ». Citons par exemple Terraforming Mars, sorti en 2017 et 4ème au classement général, idem pour Great Western Trail sorti la même année et 11ème au classement général ou encore Projet Gaia, sorti en 2018 et 8ème au classement général.

Il est également notable que la plupart de ces jeux ont bénéficié depuis de l’ajout d’extensions permettant de renouveler le plaisir et de ramener le jeu sur le devant de la scène (l’un des jeux primés est d’ailleurs une extension). C’est aussi la preuve que ces jeux ont eu un certain succès commercial car autrement il n’y aurait pas eu d’extensions. De plus, un tiers de ces jeux est issu d’un financement participatif sur la plateforme Kickstarter qui est particulièrement utile à mon sens pour permettre le financement de ce genre de jeux, qui par essence visent un public bien plus réduit que les jeux familiaux ou d’ambiance et qui, sans le crowdfunding, ne verraient peut-être pas le jour faute de trouver un éditeur ayant les reins assez solides ou la volonté de s’engager pour ce type de projet.

On remarque aussi que certains auteurs ont une certaine tendance à être sur le podium, le record étant détenu par Vital Lacerda, associé à Ian O’Toole pour l’illustration, dont un jeu a été Diamant de bronze et deux autres ont été Diamant d’argent. Simone Luciani a quant à lui été récompensé d’un Diamant de bronze et d’un Diamant d’argent, tandis qu’Alexander Pfister a gagné deux fois le prestigieux Diamant d’or !

Pour ma part, j’ai eu le plaisir de jouer à Yokohama, Projet Gaia, Spirit Island et Underwater cities, et je reviens toujours avec énormément de plaisir à Terraforming Mars, Great Western Trail et à Crystal Palace (d’ailleurs vous trouverez ma chronique pour ce dernier juste ici). Quant à Lisboa, The Gallerist et Barrage, ils font partie de ma liste « à essayer d’urgence ».

 

RENCONTRE AVEC DIMITRI PERRIER, L'UN DES ORGANISATEURS

Après ce retour sur image sur le Diamant d’or de ces dernières années, passons à l’actualité brûlante et la remise du prix pour le cru 2021. Cette année a évidemment été particulière eu égard à la situation sanitaire. Habituellement, les lauréats sont annoncés fin janvier, au terme d’un week-end passionnant de tests et d’échanges. Les récents confinements et interdictions de se rassembler ont quelque peu compliqué les choses, poussant les organisateurs à repousser le week-end de l’annonce des résultats à celui des 10 et 11 avril. Pour en discuter, je vous propose la transcription de l’entretien par visioconférence que j’ai eu avec l’un des éminents organisateurs du Diamant d’or, également auteur de jeux, Monsieur Dimitri Perrier !

 

Kmylle Muzo : Bonjour Dimitri, merci infiniment de prendre le temps de répondre à mes questions à quelques jours de la cérémonie de remise du prix du Diamant d'or ! Tout d'abord, comment vous est venue l'idée de créer ce prix ?

Dimitri Perrier : À l’origine, mon épouse Anne Cat et moi faisions partie du jury (qui était encore un jury physique) des TricTrac d’or avec tout un groupe d’amis, et nous avions l’envie de transmettre notre appétit pour les jeux experts à travers un prix ciblant spécifiquement ce genre de jeux.

 

KM : Comment vivez-vous l’affaiblissement du niveau des prix « experts » du Spiel et de l’As d’or ?

DP : Je pense que ces prix et le nôtre ne visent pas tout à fait le même public. Nous nous adressons davantage à des joueurs qui aiment des jeux un peu plus complexes, les jeux de gestion « à l’allemande », plutôt exigeants, et pas forcément à l’ensemble du grand public qui commence tout juste à découvrir le jeu de société moderne.

 

KM : Combien de personnes participent au jury ?

DP : Nous avons réuni une quarantaine de présélectionneurs dans le jury 2021. Ils ont testé des jeux tout au long de l’année et ont aidé à choisir ceux qui font partie de la sélection finale. Cependant, tous ne participent pas au vote final, seuls ceux qui ont pu tester encore et encore les 8 finalistes ont ce plaisir, soit environ 25 personnes cette année.

 

KM : Quels sont les profils des présélectionneurs ?

DP : Les profils sont variés, il s’agit d’auteurs, parfois aussi d’éditeurs, de présidents d’associations, de blogueurs ou encore de membres d’autres jurys ludiques. L’objectif est que nos membres soient des habitués des gros jeux de gestion et qu’ils fassent partie de réseaux de joueurs leur permettant de tester le plus de jeux possible dans des configurations différentes afin d’avoir une forme d’expertise et de regard critique.

 

KM : Il s’agit donc d’experts des jeux experts ! Quels sont les critères pour ajouter un jeu dans la présélection, puis dans la sélection ?

DP : Les présélectionneurs participent tous à la veille ludique pour lister les jeux pouvant prétendre à la sélection. Les critères sont : un jeu sorti dans l’année, qui ne soit pas une réédition, de style eurogame et de poids plutôt lourd (un jeu expert quoi) avec une grande rejouabilité. Généralement, une quarantaine de jeux font partie de la présélection. Les joueurs donnent ensuite des notes aux jeux qu’ils ont pu tester et celles-ci sont pondérées notamment par le nombre de parties jouées.

Certains « gros joueurs » arrivent à tester une trentaine de jeux parmi la présélection, ce qui est énorme quand on sait qu’il s’agit de jeux aux règles plutôt complexes et que les tests impliquent d’y jouer avec des personnes différentes dans la mesure du possible, nécessitant donc une réexplication des règles. L’investissement en temps peut donc être conséquent ! Ce sont les notes des présélectionneurs qui décident des 8 finalistes. Les jeux non retenus qui ont raté la sélection car ils ont eu un nombre insuffisant de notes peuvent être reproposés l’année suivante. Nous n’hésitons pas à sélectionner aussi des jeux n’ayant pas encore de version française en espérant que le prix puisse représenter une vitrine permettant aux éditeurs francophones de découvrir de futures pépites.

Il y a une certaine homogénéité dans la sélection de cette année, on retrouve des jeux qui ne sont pas trop complexes, avec une durée de partie de 2h à quatre joueurs en moyenne. De plus, ils correspondent à ce que la plupart des amateurs de jeux de gestion recherchent aujourd’hui : un jeu avec une excellente rejouabilité et un bon rythme, dans lequel vous n’attendrez pas un quart d’heure entre chacun de vos tours.

 

KM : Les confinements successifs et autres interdictions de se rassembler ont émaillé l’année 2020 et le début de 2021. Comment vous êtes-vous organisés pour tester les jeux cette année ? Avez-vous eu recours à des outils comme Tabletop Simulator ?

DP : Nous n’avons pas utilisé Tabletop Simulator car avoir un regard sur le matériel, pouvoir constater en vrai comment le jeu s’organise et se dispose autour de la table est très important, tandis qu’une mauvaise adaptation d’un jeu sur la plateforme peut gâcher l’expérience en raison des bugs ou d’une durée de partie rallongée. Mais le problème posé par les conditions sanitaires va même au-delà des tests puisque l’annulation de festivals, et notamment de celui d’Essen, nous a obligés à nous débrouiller autrement pour faire du repérage et nous procurer les jeux. Nous avons essayé de faire tourner au maximum les jeux entre nous par des envois postaux pour ceux que tout le monde ne pouvait pas se procurer (notamment pour Beyond the Sun) et certains éditeurs nous ont aimablement envoyé quelques exemplaires.

 

KM : Nous en arrivons au plus important, comment s’établit le podium ?

DP : Comme les années précédentes, chaque membre du jury doit attribuer un total de 20 points qu’il doit répartir sur au moins 4 jeux, sans dépasser 10 points par jeu. On additionne au fur et à mesure du dépouillement les points pour tous les jeux, et celui qui en reçoit le plus remporte le Diamant d’or. Je tiens à préciser que le jeu couronné n’est pas forcément le meilleur pour tous les joueurs, il est celui qui produit un consensus autour de lui. Mais l’ensemble des jeux sélectionnés mérite que les joueurs passionnés par les eurogames se penchent dessus, et la variété des mécaniques, le niveau d’interactions permet que chacun y trouve son bonheur.

 

KM : La grande nouveauté de cette édition est le lancement du site internet du Diamant d’or. Quelle sera son utilité ?

DP : L’objectif est d’en faire un site ressource, un endroit regroupant tous nos avis sur les jeux sélectionnés, les points positifs et négatifs, les remarques et propositions de variantes que nous avons pu faire à force d’y jouer. Certains joueurs déploraient la difficulté de retrouver ces informations sur le fil Facebook, c’est maintenant plus facile grâce au site internet dédié au prix.

 

KM : Merci beaucoup pour tes réponses, et rendez-vous dimanche 11 avril 2021 pour les résultats !

 

LA SÉLECTION DU DIAMANT D'OR 2021

La présélection

Comme chaque année, avant de sélectionner les quelques jeux qui concourront pour le titre ultime, les membres du Diamant d’or ont passé de longues heures à tester des jeux experts qui pourraient entrer dans la sélection (pauvres d’eux, nous les remercions chaudement pour leur sacrifice !). Une liste de suggestions a été publiée quelques jours avant Noël dans laquelle, en plus des 8 jeux sélectionnés pour le prix, on trouve :

Tric Trac Tric Trac Tric Trac
Tric Trac Quelques suggestions Tric Trac
Tric Trac Tric Trac Tric Trac

 

 

Présentation des jeux sélectionnés

Les 8 heureux candidats au titre suprême pour l’année 2021 sont donc :

Tric Trac Tric Trac Tric Trac
Tric Trac La sélection 2021 Tric Trac
Tric Trac Tric Trac Tric Trac

 

  • Beyond the Sun, un jeu de Dennis K. Chan illustré par Franz Vohwinkel et édité par Rio Grande Games (version anglaise). Le jeu n’est pas encore noté sur TricTrac (sans doute en raison de l’absence de version française et de sa sortie récente) et noté 8.2/10 sur BGG pour une complexité estimée à 3.03/5. Vous y incarnez une civilisation spatiale et choisissez collectivement les progrès technologiques à accomplir tout en essayant d’être la première nation économique, scientifique et la plus influente.
  • Bonfire, un jeu de Stefan Feld illustré par Dennis Lohausen et édité en français par Matagot. Le jeu est noté 8.62/10 sur TricTrac et 8/10 sur BGG pour une complexité estimée à 3.64/5. Vous incarnez une tribu de gnomes essayant de rallumer des brasiers en accomplissant des quêtes pour les gardiennes de la lumière. Je suis une grande fan du travail de Feld, ses mécaniques doivent particulièrement stimuler mon cerveau, on a beaucoup aimé le jeu à la maison et un article pour en parler est prévu à la fin du mois d’avril !
  • Merv, un jeu de Fabio Lopiano illustré par Ian O’Toole (qui arrive dans la sélection sans son complice Vital Lacerda cette fois-ci) et édité en français par Atalia. Le jeu est noté 6/10 sur TricTrac (avec un seul avis pour l’instant car le jeu n’est pas encore sorti en français) et 7.9/10 sur BGG pour une complexité estimée à 3.43/5. Vous incarnez de grands marchands qui doivent construire des bâtiments, commercer et influencer la politique du palais tout en édifiant des murs pour protéger la ville des barbares mongols. Vous pouvez retrouver mon avis détaillé sur le jeu ici.
  • Praga Caput Regni, un jeu de Vladimír Suchý illustré par Milan Vavroñ (le duo à l’origine d’Underwater cities) et édité en français par Atalia (à venir avant l’été normalement). Le jeu est noté 8.7/10 sur TricTrac et 8.3/10 sur BGG pour une complexité estimée à 3.67/5. Vous incarnez de riches citoyens qui doivent accroître leur richesse afin de construire des bâtiments pour gagner les faveurs du roi. J’ai vraiment hâte de découvrir celui-ci et un article est également prévu.
  • Tawantinsuyu, un jeu de Dávid Turczi illustré par Jakub FajtanowskiJakub Skop, Michał Długaj, Zbigniew Umgelter et Aleksander Zawada et édité en français par Pixie Games. Le jeu est noté 8.5/10 sur TricTrac et 7.8/10 sur BGG pour une complexité estimée à 4.01/5. Vous cherchez à rendre votre empire inca le plus glorieux possible en faisant gravir les marches du temple à vos villageois pour gagner des ressources, construire des bâtiments et conquérir des villages.
  • Tekhenu : l’obélisque du Soleil, un jeu de Daniele Tascini et Dávid Turczi illustré par Jakub Fajtanowski, Michał Długaj, Zbigniew Umgelter et Aleksander Zawada et édité en français par Pixie Games. Le jeu est noté 8.12/10 sur TricTrac et 8/10 sur BGG pour une complexité estimée à 4.01/5. Vous incarnez un pharaon et cherchez à utiliser au mieux vos dés tout en suivant le mouvement de l’obélisque du Soleil pour glorifier les dieux. C’est clairement le genre de jeu où vous avez l’impression de vous faire rouler dessus lors de la première partie et pour lequel vous prenez plus de plaisir à jouer au fil des parties, on a beaucoup aimé la mécanique à la maison.
  • Vicomtes du Royaume de l’Ouest, un jeu de Shem Phillips et Sam J. MacDonald illustré par The Mico et édité par Pixie Games. Le jeu est noté 8.54/10 sur TricTrac et 8.1/10 sur BGG pour une complexité estimée à 3.46/5. Dernier volume de la trilogie du Royaume de l’Ouest, vous incarnez des vicomtes qui font construire des bâtiments, rédiger des manuscrits et tentent d’asseoir leur domination sur le château. J’ai énormément aimé ce dernier jeu de la trilogie de Shem Phillips et vous pouvez retrouver mon avis complet ici.

On remarque dans cette sélection la présence de noms très connus dans le monde du jeu expert : Stefan Feld, Vladimír Suchý, Dávid Turczi et Daniele Tascini pour ne citer que ces patronymes prestigieux. Mais les nouveaux entrants viendront peut-être bousculer la donne ! En tout cas, cette année encore, on est bien dans du gros jeu expert avec une moyenne de complexité de 3.62/5 si l’on en croit les internautes de BGG, ce qui est plus que respectable (et une médiane à 3.65/5).

 

And the winner is...

À la dernière position, de peu, on trouve Tawantinsuyu avec 37 points.

À l’avant-dernière position, de peu également, on trouve Merv avec 39 points.

À la sixième position, on trouve Tekhenu avec 42 points.

À la cinquième position, on trouve Vicomtes du Royaume de l'Ouest avec 46 points.

Au pied du podium, assez loin des quatre précédents mais cependant loin aussi du podium, on trouve Alma Mater avec 66 points.

Diamant de bronze, avec près de quarante points d'avance sur son poursuivant, on trouve Bonfire avec 104 points.

Diamant d’argent, celui qui était si proche de décrocher la timbale, on trouve Praga Caput Regni avec 162 points.

Et enfin Diamant d’or pour l’année 2021, celui qui a obtenu la victoire de justesse après une lutte acharnée avec son second, on trouve Beyond the Sun avec 164 points !

 

Que nous apprennent ces résultats ? Tout d'abord, un point évident, la victoire s'est vraiment joué à pas grand chose entre les deux premiers du classement. Il a fallu attendre jusqu'au dernier moment pour savoir qui allait l'emporter tant ils se sont tiré la bourre tout au long du dépouillement. Ce que l'on peut dire aussi, au-delà du résultat final, c'est qu'ils ont tous les deux réussi à créer un consensus chez les votants puisque 31 d'entre eux ont donné des points à Praga Caput Regni et 30 à Beyond the Sun, le premier ayant également eu un vote à 10 points et le second deux.

Alors, fallait-il avoir un titre en trois mots pour prétendre à la victoire cette année ? Apparemment oui car le troisième, Bonfire, est vraiment loin derrière. Notons néanmoins que c'est la première fois que Stefan Feld arrive à placer un jeu dans les trois premiers alors qu'il est reconnu pour ses gros jeux à l'allemande. Il aura réussi à recueillir les votes de 25 membres du jury, dont un à 10 points, ce qui est tout de même remarquable. Alma Mater fait un beau quatrième avec tout de même 40 points d'écart avec le troisième et 20 avec son premier poursuivant. Enfin, les 4 derniers de la sélection représentent un groupe assez homogène qui s'est également tiré la bourre pendant tout le dépouillement, avec une belle remontée du cinquième, Vicomtes du Royaume de l'Ouest, sur la fin.

Ce que je note aussi par rapport à l'année dernière, c'est l'homogénéité des jeux, comme l'avait d'ailleurs souligné Dimitri Perrier lors de notre entretien. Ils se jouent tous à peu près en 2h, n'ont pas des mécaniques extrêmement complexes, et par conséquent, on n'a pas le sentiment que certains ont vraiment été décrochés et ont recueilli très peu de votes tandis que d'autres enchaînaient les 10 points comme ce fut le cas il y a un an. En effet, seules quatre marques à 10 points ont été données. Enfin, la moyenne de complexité estimée du podium est de 3.44/5, un poil moins complexe que les dernières années donc, sans que cela soit un gap.

 

 

LE DIAMANT D’OR : des jeux taillés pour durer. Analyse et résultats 2021

Diamant d'argent

 

LE DIAMANT D’OR : des jeux taillés pour durer. Analyse et résultats 2021

Diamant d'or

 

LE DIAMANT D’OR : des jeux taillés pour durer. Analyse et résultats 2021

Diamant de bronze

 

Alors, que pensez-vous de ce podium ? Si vous avez eu la chance de tous les essayer, les auriez-vous classés ainsi ? Et sinon, quel est le prochain jeu auquel vous aimeriez vous frotter ? Dites-le en commentaire !

 

Et pour rester dans l’ambiance : on écoute la version de Marilyn Monroe de l’iconique Diamonds are a girl’s best friend (et aussi celui des garçons).

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (47)

Default
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
Merci pour cet excellent article, clair et bien documenté !
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci beaucoup Maurice la Grammaire !
Gilles69
Gilles69
Excellent ! Etant assez débutant dans le domaine je vois qu'il y a des "complexités estimées" aux jeux
Ou pourrais-je trouver ces cotations ?
Acathla
Acathla
Bonjour

on trouve cela sur Board Game Geek (tout en anglais) sur les fiches de jeux (Weight)
KmylleMuzo
KmylleMuzo
C'est tout comme le dit Acathla, rapide comme l'éclair !
p.b
p.b
bel article ^^
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci p.b !
XavO
XavO
Merci pour l'article : c'est une bonne idée je trouve que de faire un point sur ce prix. Je n'ai joué à aucun des 8 jeux sélectionnés et des 8 jeux suggérés en plus pour 2021. Pourtant, j'aime ce type de jeux. Il faut remonter à 2018 pour trouver un jeu que j'ai joué. C'est assez fou le nombre de jeux de cette catégorie qui sortent sachant qu'il faut quand même pas mal de temps pour les maitriser et encore plus pour s'en lasser. Aujourd'hui, je joues toujours à Terra Mystica, avec toutes les extensions... et je n'en ai pas fait le tour malgré des dizaines de parties.
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Au prix d’une analyse brute purement comparative des notes ces dernières années, il semble que Newton et Crystal Palace n’ont, semble-t-il, pas trouvé leur public...
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Oui, et je trouve d'ailleurs cela plus surprenant pour Newton, dont l'auteur est déjà très connu et apprécié, que pour Crystal Palace dont l'auteur est un "nouveau" dans le milieu (on se rue je pense moins facilement sur un Carsten Lauber que sur un Feld).
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Papier R-E-M-A-R-Q-U-A-B-L-E !!!
Nous retrouvons, enfin, un article à lire avec du contenu, du vrai. Il ne s'agit bien évidement pas d'une analyse fouillée de tel ou tel jeu, là n'est pas le sujet. Mais d'une mise en perspective d'un prix, avec ses gloires passées, ses comparaisons, un entretien au milieu de la lecture qui permet de contextualiser le tout, et au final le palmarès.
Il y a de l'information dedans, et un plaisir de lire Tric-Trac probablement aussi important que le temps et le travail qu'il a fallu pour écrire sur le sujet.
C'est complet, précis, documenté, intéressant du bout en bout.
Bref, tout contenu qui génère de la valeur.
On ne peut qu'en redemander.
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci infiniment Nissa la Bella, ça fait très plaisir de lire des commentaires comme ça !
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
Je suis tout à fait d'accord ! Cela fait longtemps que je n'avais pas lu un article de Tric Trac aussi long dans son intégralité. Bravo aussi pour le style, clair et agréable.
Frédo Calrissian
Frédo Calrissian
Superbe article, super travail, de belles synthèses. Très intéressant d'avoir la chronologie, l'interview et et toutes les infos sur cette année 2021 dans un seul article. Les différentes notes et le poids des jeux, top pour commencer à se faire une idée.
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci beaucoup Frédo Calrissian ! ça fait plaisir :)
Jaipur
Jaipur
Article très intéressant et complet ! Merci beaucoup !
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci Jaipur ! :)
GeekLette
GeekLette
Superbe article et bien précis :) (juste pour précision, il y a environ 25 votants selon l'interview mais 31 votants ont donné des points à Beyon the sun (plus loin dans l'article) du coup j'imagine qu'en fait il y avait plus de 30 votants ^^ / beyond the sun et praga sur le podium, ça correspond parfaitement à ce que j'imaginais (n'ayant même pas joué à Beyond the sun mais je le suis depuis longtemps)
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Merci beaucoup ! Oui, l'année dernière il y avait 24 votants si je me souviens bien, et 33 cette année. Manifestement, les confinements successifs ont permis à plus de sélectionneur de tester et retester les jeux :)
Alix
Alix
article intéressant mais commençant par une longue litanie de chiffres et c'est ce qui me dérange. Outre que TT n'offre hélas pas de classement par catégorie ni de poids, on confronte ici les deux sites web qui ne jouent franchement pas dans la même cour ni par la manière de classer, ni par la diversité du public touché(monde vs francophone globalement), ni la manière de noter et encore moins le même nombre d'avis/notes(encore que la note étant passé à 10 au lieu de 5 au début donnant une certaine illusion). On prend Crystal Palace avec sa moyenne TT, elle ne veut rien dire : moins de dix notes, dont une à 4, si on calcul l'écart type, il est de presque 2 (NB j'ai pris ce jeu diamant d'or 2020 par curiosité suite à l'article, sans arrière pensée et le nb d'avis m'a interpellé). On pourrait pousser l'analyse plus loin sur tous les jeux niveau stats et on aurait vite des souci avec des échantillons aussi faible sur TT vs BGG hormis des hit comme GWT je pense. La mise en parallèle est donc pour parti biaisée et c'est dommage d'être parti sur cet angle d'attaque dans l'article je trouve, ce qui n'enlève rien au reste.
KmylleMuzo
KmylleMuzo
Je suis tout à fait d'accord avec vous. On ne peut pas comparer les audiences des deux sites, TT étant uniquement francophone et BGG ayant une stature internationale, néanmoins je trouvais intéressant de mettre en parallèle les notes obtenues par les jeux afin de constater s'il y avait une grosse différence d'appréciation dans les jeux, comme ça peut être le cas pour Prehistory. Mais il n'est absolument pas question de les confronter, plutôt de les rassembler.
Maurice la Grammaire
Maurice la Grammaire
Je soutiens l'auteur de l'article : on est de toute façon obligé de faire avec les chiffres dont on dispose. Ce n'est pas un problème, si on sait par ailleurs (mais tout le monde devrait le savoir une bonne fois pour toutes) que ce genre de chiffres n'est qu'une simple indication, rien de plus.