Le Bendomino et un peu d'histoire du domino

Par Docteur Mops

Published on Oct 22, 2013 • Lecture 2 min.

Le Bendomino et un peu d'histoire du domino

Essen 2013 ce n’est pas que des nouveautés même si cette année sera surement l’objet d’un nouveau record en nombre de nouveaux jeux présentés.

Default

Se sera également l’occasion de retrouver les fameux dominos tordus de monsieur Thierry Denoual qui se nomment désormais les « Bendomino ». Bend comme tordu en anglais, mondialisation oblige. L’ancienne version distribuée par Gigamic se nommait « Rondomino ». Adieu donc les « Rondomino » et welcome the « Bendomino ».

Default

Si vous ne connaissez pas encore ces étranges dominos distordus sachez que l’auteur a fait subir aux dominos traditionnels une petite torsion.

Des dominos dont on connaît d’ailleurs assez peu les origines. Certains les relient aux jeux de dominos chinois comme le « Mahjong » qui dénote une évolution des « cartes » vers la forme plus solide de dominos. Le nom viendrait des moines dominicains vêtus de blanc et de noir bien que ces couleurs ne soient pas les plus représentative de cet ordre monastique. Un nom qui sonnerait donc plus moderne que les hypothèses d’origines évoquées ici ou là. On imagine également bien volontiers que le jeu puisse avoir tiré son nom du Benedicamus Domino (Bénissons le Seigneur) qui fut utilisé comme salut final lors de certaines messes.

On sait que les dominos apparaissent en Italie au XVIIIe siècle et qu’ils connaissent en France leur pic de popularité au XIXe laissant quelques habitudes ludiques plus locales et plus persistantes comme en Normandie où il s’installe comme un jeu de bar incontournable. On nommait d’ailleurs là-bas une pièce de dominos, un dé.

Default

Ceux-ci avaient aussi leurs petits noms pour les taquineurs d’os ou les joueux de dominos : gros père pour le double 6, patrouille pour le cinq (quatre hommes et un caporal), blanchinette pour le double blanc ou le catouilleux pour le double 4.

Rondeur moderne

Ce serait une erreur de croire que l’angle de 120° donné aux pièces de ce « Bendomino » n’est qu’une lubie d’apparence pour rajeunir un classique un peu suranné. Cette forme en tiers de cercle va donner au jeu une nouvelle dimension stratégique en renforçant les tactiques de blocage qui sont le pivot du jeu.

Si les règles du jeu ne changent pas, le placement des dominos va se voir contraint par le chemin sinueux qu’il va prendre. Tel un serpent qui se mort la queue, il est possible de bloquer une extrémité qui se replie sur elle-même.

Par contre, il va être beaucoup plus difficile de réaliser des dominos days en faisant chuter les dominos les uns sur les autres comme on peut le voir dans d’incroyable mises en scènes de dégringolade de milliers de dominos sur le Net.

Retrouvez un article sur les dominos en Normandie dans la Revue de Rouen d'octobre 1924 signé Georges Dubosc. ► Retranscription par la médiathèque de Lisieux et ► Numérisation du journal.


« Bendomino »
La version tordue du jeu de Dominos par Thierry Denoual
Publié chez Blue Orange
Pour 2 à 4 joueurs dès 5 ans
Public : Tout le monde
Durée : environ 15 min
Prix : environ 25€
Disponible : retour fin octobre 2013



Docteur Mops

Comments (1)

Default
angelo
angelo

Oui mais est-ce que l'on prononce "Bindomino" ou "Bandomino" ?