20.100

L'Horreur continue à se répandre

L'Horreur continue à se répandre

Désormais, pour jouer à "Horreur à Arkham", il va sûrement falloir squatter le tapis du salon. Entre le plateau du jeu de base, le plateau de l'extension "L'horreur de Dunwich", le matos de "La malédiction du Pharaon Noir", celui de The King in Yellow, il y avait déjà de quoi faire. L'arrivée de Kingsport Horror ne va rien arranger avec un autre plateau (du même format que pour "L'horreur de Dunwich") et plus de 300 cartes.

Cette quatrième extension, en anglais, va encore renouveler le challenge des Investigateurs prêts à risquer leur santé mentale pour sauver le monde. Celle-ci est vendue dans une grosse boîte au format carré et regorge donc de matériel et de nouveaux concepts.

La première innovation concerne les batailles épiques, une variante destinée à renouveler le combat final contre le Grand Ancien. Les joueurs peuvent anticiper sur la rencontre finale afin de se faciliter cet ultime combat. 16 cartes spécifiques viennent y ajouter du chaos. Au début de chaque round de combat, une carte est tirée ajoutant des bonus, des pénalités ou des évènements spéciaux. Par exemple, le "Noble sacrifice" permet au premier joueur d'être béni pour cette attaque mais il se fait dévorer ensuite.

La difficulté de ces cartes va croissant grâce à deux couleurs de cartes pour finir dans l'horreur la plus totale lorsque la carte "The End of everything" est tirée où tous les investigateurs finissent dévorés.

Pour renouveler toujours plus cette dernière bataille, certaines cartes réclament de tirer une carte dans un paquet spécifique pour chaque Grand Ancien. Dans l'extension, un paquet spécifique (les Ancient Plot cards) est fourni pour tous les Grands Anciens publiés dans le jeu de base et "L'horreur de Dunwich".

Deuxième nouveauté : les failles. A Kingsport, de nouveaux portails ne peuvent pas apparaître mais à la place des failles peuvent s'ouvrir. Lorsque des cartes de Mythe sont tirées, de nouveaux marqueurs sont placés sur une des trois failles. Lorsqu'une a quatre marqueurs, la faille apparaît. Malheureusement celle-ci a la faculté de se déplacer et de "semer" des monstres là où elle passe.

Enfin, apparaissent des Gardiens, des alliés des investigateurs qui sont un peu le pendant des Hérauts introduits dans The King in Yellow. Ceux-ci sont parfaitement optionnels et pour éviter d'avoir absolument cette autre extension, quelques hérauts sont inclus dans la boîte.

Contenu : 1 plateau, 1 livret de règles, 8 Investigateurs, 3 Gardiens, 4 Grands Anciens, 2 Hérauts, 24 marqueurs monstres, 3 Failles, 2 Waterway tokens, 12 rift progress tokens, 4 marqueurs de Portail, 8 bast tokens, 8 marqueurs Investigateurs, 112 cartes Investigateurs, 36 cartes de Lieu d'Arkham, 56 cartes de Lieu de kingsport, 22 cartes du Mythe, 32 cartes Portail, 16 cartes de Bataille épique, 45 cartes spécifique aux Grands Anciens.


"Kingsport Horror"
une extension pour "Horreur à Arkham"
Signée Kevin Wilson et Richard Launius
pour 1 à 8 joueurs
à partir de 12 ans
chez Fantasy Flight Games
distribuée par Millennium
Disponible maintenant, et en français plus tard

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

To be continued in redactors news...

Comments (2)

Default
Groove
Groove

Encore un endroit où ça craint d'aller en vacances....

lambeer
lambeer

bah, on la recevra p-e en même temps que le roi en jaune :-)