Jeux Viens à Vous Lia-Sabine

Jeux Viens à Vous Lia-Sabine
Jeux Viens à Vous

Oui Lia-Sabine est une belle femme,
Oui elle est toujours très bien apprêtée...
Mais qu'avons nous dit en disant cela? 

Car Lia-Sabine avant d'être cela, est avant tout une professionnelle reconnue dans son métier par le monde ludique, efficace, agréable, souriante, prête à aider quand elle le peut.
A la fois drôle par son humour potache et parfois acerbe comme vous pourrez vite le constater, elle tente constamment de vous cacher son moi intérieur.  
J'ai eu beau la torturer, elle n'a pas cédé! 

Avec Lia-Sabine, nous parlons de ses différentes activités, du monde ludique et de sa transformation, du sexisme de certains hommes dans cet univers et du harcèlement que subissent les femmes, de l'inévitable Régis Bonnessée, de l'indomptable Mathilde Spriet et du canadien Christian Lemay, sans oublier le mystérieux Matthieu d'Epenoux, Midnight express et de La vie est belle...




Lia-Sabine, bonjour aurais-tu la gentillesse de te présenter ?

​Je m'appelle Lia-Sabine.
Celle qui a toujours bonne mine 
Et qui rit
Quand on la ....
Taquine.

Bon ça promet pour la suite !!!

 

Plus sérieusement, je travaille dans le monde du jeu depuis une quinzaine d’années.
J'exerce deux activités professionnelles complémentaires :

1) Je suis responsable d'un centre de ressources, lieu référent, dédié au jeu, qui dépend de la direction des affaires scolaires de La Mairie de Paris.
J'ai aménagé cet espace de 100m2, comme une ludothèque, avec un stock de jeux et jouets assez conséquent.
J'ai participé à la formation des animateurs et la constitution de malles de jeux, notamment pour les ateliers périscolaires et pour les centres de loisirs.
Les interventions au centre de ressources, sont très enrichissantes car en contact direct avec le public

"C'est la réalité du terrain" ai-je envie de dire. 

 

2) J'interviens aussi pour du conseil et de l'accompagnement auprès des acteurs du monde ludique.
Sourcing pour des éditeurs de jeux (catégorie enfants et familles) :

Recherche et placement de prototypes de jeux, mise en place de séances de tests auprès de différents publics.
Relecture et correction de règles de jeux, catalogues (je suis une psychorigide de l'orthographe).
J'adore faire la chasse aux coquilles :-)
Aide à la constitution de malles de jeux pour diverses structures.
Formation et accompagnement d'animateurs, boutiques et commerciaux.

 

Pour ces deux activités, je me rends donc sur de nombreux festivals, salons, formations pro éditeurs pour :
- Rencontrer auteurs, éditeurs, joueurs, boutiques, cafés ludiques, associations.
- Découvrir, choisir et proposer des nouveautés pour le centre de ressources.
- Rencontrer des auteurs et tester leurs créations.

J'aime créer du contact et du lien avec et entre les gens : "Mettre l'humain au cœur de mon travail". 


Que puis- je dire de plus?
C'est déjà beaucoup.
Je suis une grande (1m80) bavarde.
 

Que représente le jeu pour toi ?

​C'est un peu bateau si je réponds qu’il représente beaucoup pour moi ?
J’ai toujours joué, avec ma famille, mes amis, lors de voyages à l’étranger, à toutes sortes de jeux, (notamment avec mon grand-père : que de parties de jeux de cartes !).

Le jeu fait donc partie de ma vie, participe à mon développement personnel mais il est aussi l’univers dans lequel je travaille.
C’est un fabuleux créateur de lien social, un moyen de communication, une aide pour gagner de la confiance en soi.
Il est intergénérationnel, pluriethnique, culturel.
Il peut être aussi thérapeutique. 

Tout ce que je viens de citer, non seulement je l’ai appris lors de mes formations, mais j’ai surtout pu le vivre sur le terrain (ludothèques, écoles, centres sociaux, hôpitaux, prisons, entreprises, salons, festivals) et également lors de mes nombreux voyages à l’étranger (Asie, Afrique, Amérique du Sud) où la langue commune était le jeu.

Que du bon. (Oui, j’ai un côté très enthousiaste et ne veux voir que le positif, car je sais qu’il y aura toujours des personnes pour considérer le jeu comme une perte de temps, une activité peu ou pas sérieuse, un divertissement et qui peut même mener à l’addiction !!!)

Pour terminer, je vais mettre en avant deux citations :

​« Le jeu est indispensable à l’individu comme fonction biologique et indispensable à la communauté pour le sens qu’il contient, sa signification, sa valeur expressive, les liens spirituels et sociaux qu’il crée ; en bref, comme fonction de culture »

Johan Huizinga

« On ne s’arrête pas de jouer parce qu’on devient vieux, on devient vieux parce qu’on s’arrête de jouer. »

Georges Bernard Shaw (Petit clin d'œil à Matthieu Lanvin).

Tric Trac


Tu me disais être quelqu'un de « fofolle » mais également de très pro, le monde du jeu est en train de se professionnaliser à grande vitesse, avec l'arrivée de nouvelles personnes, de nouveaux profils, de nouveaux comportements, que certains anciens n'apprécient pas.
Comment vois-tu le monde du jeu actuellement et peut-être ce qu'il est en train de devenir ?

Je vois le monde du jeu, et plus particulièrement celui du jeu de société, en pleine expansion, comme en témoigne le nombre :

de sorties de jeux chaque année,
d’ouvertures de bars à jeux,
d’associations de jeux,
de festivals et salons de jeux,
d’associations d’auteurs de jeux,
de créations de maisons d’éditions de jeux,
de joueurs
 

Il y a plus de visibilité grâce à ces événements ludiques, mais aussi grâce à internet et aux réseaux sociaux  (Tric Trac, Facebook, Twiter, blog, chaîne Youtube, etc…),
Plus de communication de la part des éditeurs, auteurs, illustrateurs, distributeurs, joueurs.
Toujours aussi peu dans la presse grand public où sont souvent abordés les mêmes sujets : Sélection de Noël / été / jeux de plein air etc….

Comme dans beaucoup d’autres secteurs, le métier évolue, est plus structuré. Les différentes personnes intervenant dans l’édition d’un jeu de société sont bien distinctes : auteur, illustrateur, éditeur, même Game Designer dont on parlait surtout dans le jeu vidéo.

Certes, ces avancées entraînent l’arrivée de personnes qui ne sont peut-être pas des passionnés mais qui ont de réelles compétences pour optimiser le développement, le succès et la vente d’un jeu. Mais malheureusement, quelques-uns n’y voient peut-être qu’un intérêt commercial, une manière de satisfaire leur ego ou d’avoir une reconnaissance sociale.
 

Certains n’ont aucune connaissance de l’univers du jeu, surtout de société, constitué de métiers différents qui ne s’improvisent pas.
Des sites participatifs d’édition, qui semblaient des « aventures très prometteuses » ont échoué.
Toute nouvelle personne n’arrive qu’avec l’envie de faire bien, voire mieux, sans nuire…Mais dès que la notion d’argent intervient, elle peut vite prendre le dessus sur tout bon sentiment et ne devenir que « du business ».
Quant aux auteurs, ils se battent pour une reconnaissance d’un statut juridique, et j’approuve.

La relation « auteurs confirmés » et « nouveaux auteurs » est plutôt positive. Ils travaillent en bonne intelligence. Ils vont aussi à la rencontre des joueurs.
Regardez Bruno Cathala qui n’hésite pas à créer des jeux en binôme avec des « nouveaux », ainsi que Bruno Faidutti avec aussi des auteurs étrangers.
 

Le jeu de société va bien mais le nombre de sorties par an est effarant. Impossible de jouer à tout. Impossible de tout avoir dans sa ludothèque. La durée de vie d’un jeu est difficile à prévoir. (Même avec le phénomène des extensions). Sauf pour les « pépites »…et les jeux bien ancrés dans notre patrimoine (dont certains, de surcroît, bénéficient de publicité Télé, radio, grand public, proposés, chaque année, avec « un petit plus »).

Le jeu de société doit être avant tout un divertissement, un plaisir, qui crée du lien entre les personnes, qui nous permet de nous évader, comme peut le faire un livre, un film, une expo, une soirée entre amis, et non une source de conflits.

​Tu vas certainement penser que je suis très « bisounours » dans mes propos. En effet je déteste et évite les situations conflictuelles. (Avant, j’étais plus virulente lorsque je m’exprimais mais « ma franchise » n’était pas toujours bien acceptée….)

​Qu'est ce qui n'était pas appréciée justement dans ta franchise ? Tes propos en eux-mêmes ? Ta façon de les dire ? Ou bien les gens du monde ludique ne souhaitaient peut-être pas entendre certaines critiques ? Notamment de la part d'une femme ? 
Pour cette question 4, j'hésitais à te répondre car j'essaie d'oublier et donc je ne vais rentrer dans les détails.

Il s'avère que j'ai travaillé avec certaines personnes :

- qui n'aimaient pas que je pose des questions (qui fâchent...).
- que je me permette de dire que je n'approuvais pas telle ou telle décision.
- qui n’étaient pas en adéquation avec mon éthique

 

Bref, pas très docile, assez impulsive et peut-être un manque d’assertivité.

« Quand ça veut pas » : Il vaut mieux cesser toute collaboration. Je me rendais malade à prendre les choses trop à cœur.

(Mais ce n'est une situation réservée au monde ludique ni au fait que je sois une femme)

 

En « grandissant », je deviens plus indulgente
Avec le temps, les gens changent...
Et certains en mieux, heureusement.

 

Tu me dis que les gens changent, justement pourrais-tu nous parler de 2 personnes du monde ludique, l'une pour ses qualités professionnelles et l'autre pour ses qualités humaines, l'un n'enlevant rien à l'autre ?

Que deux personnes?!?!?!
Mais tu me frustres Emmanuel.
Il y a tant de belles personnes.

 

Régis Bonnessée.

Mathilde Spriet

Matthieu d'Epenoux

Matthieu Lanvin

Yoann Laurent 

Mikaël Rambeau

(Pour les éditeurs)

 

Jean-Louis Roubira

Roberto Fraga 

Bruno Cathala

Bruno Faidutti

Charles Chevalier

(Pour les auteurs)
 

Tric Trac                              En compagnie notamment de Gaetan Beaujannot et Roberto Fraga

 

2 personnes car c'est la question pour tous les invités ! ;)
En fait je l'ai peut-être pas précisé, c'est en citer 2 mais en expliquant pourquoi, je sais bien que mes invités apprécient plus de 2 personnes mais c'est 2 personnes que l'on choisit de mettre en valeur, cela ne veut pas dire que l'on n'apprécie pas les autres, bien évidemment :-)

Ah ah ah 
Que Je n'aime pas la frustration.
Bouh
Que deux personnes!

 

Alors la première personne, c'est Régis Bonnessée.
Humainement parlant : une personne vraie, humaine, à l'écoute.
La bienveillance personnifiée. 
Et sur le plan professionnel : quel parcours magnifique ! 
Dixit et Libellud : une aventure professionnelle mais avant tout humaine : J’aime.

 

La deuxième personne que je nomme est Mathilde Spriet .
Ç'est une femme incroyable, qui a du caractère, belle, drôle, intelligente, humaine.
Elle ne se laisse absolument pas impressionner par la gent masculine (en forte majorité dans le monde du jeu. Ah tu n'avais pas remarqué ?  :-))))

J'adore parler, jouer, et même tester des protos avec elle.
Professionnellement parlant, elle est hyper compétente et fait l'unanimité.

Oui Régis et Mathilde, mes "chouchous".
 

Tu ne veux toujours pas une troisième personne?????
Dis oui.

Allez soyons fous avec une troisième personne! ;-)

Christian Lemay, la jovialité même mais aussi poète, joueur et un beau parcours professionnel .


Dans une interview que tu donnais, il y a peu de temps, on te demandait si les auteurs avaient de l’ego.
Tu répondais positivement de manière un peu gênée mais en précisant que nous avions tous un peu d’ego.

Tu as regardé les interviews? Quel courage !!! Bon tu as donc remarqué que j'esquivais un peu la question :-)


Sans citer de noms, pourrais-tu nous raconter une anecdote marquante drôle ou pas qui t'es arrivée avec un auteur ou un éditeur où l’ego avait prit le pas sur tout le reste et posait de forts soucis à propos d'une situation professionnelle ?

Une pas top : J’étais super heureuse d’intégrer une équipe constituée majoritairement d’hommes (mais certains avec un coté macho très développé et un ego surdimensionné), qui tiraient la couverture à eux, ne s’écoutaient pas forcément.

Tu te sens donc obligée de te lever pour te faire entendre. Car même si on est venu te chercher, que ta place est justifiée au sein du groupe, il faut t'imposer, prouver tes compétences ». Il n'y a rien de pire que de t’imaginer que tu n'es qu'un simple faire-valoir ou une figurante.

Le monde ludique se professionnalise à grande vitesse, apportant également une personnification, une starification de moindre mesure parfois. Les propos qui peuvent être parfois prononcés en OFF, ne le sont souvent plus en ON.

Les critiques voire les invectives qui fusent parfois entre professionnels se cachent derrière un rideau de solidarité. Penses-tu que le monde ludique se rationalise et se dépassionne comme d'autres autres secteurs économiques ou bien penses-tu qu'après tout c'est une bonne chose de garder une belle image d'un milieu qui reste fragile et veut se moderniser notamment sur des points législatifs (reconnaissance des auteurs....)? 

 

La réponse à cette question exclusivement sur Jeux Viens à Vous ! 

 

Tu as été très discrète jusqu'ici sur ta vie privée. Acceptes-tu d'en parler ? Qui se cache derrière la Lia-Sabine professionnelle ?

En fait, rien à dire sur ma vie privée. "Qui dit privée dit pas publique ".
Je suis une maman poule. C’est tout .

Je parle volontiers de jeu, livre, jouet, ciné, théâtre, comédie musicale, de trucs drôles, de gadgets, je partage.

Mais je garde un jardin secret. :-))))

 

Tric Trac                       Lia-Sabine en compagnie d'une grosse patate (Martin Vidberg) 

 

Un petit jeu, je voudrais que tu définisses chacune de ces personnes par un mot chacun, oui un seul !


Régis Bonnessée : Bienveillance

Matthieu d'Epenoux : Grognongentil

Tom Vuarchex : Artiste

Ian Parovel : Selfie

Roberto  Fraga : Topdélire

Gaëtan Beaujannot : Forgenext

Philippe Des pallières : Etonnant 

Bony : Gentillesse

Rémy Saunier : Douceur 

 

Monsieur Phal : Direct

 Lia Sabine : qui me parle? :-)

Tu es une très belle femme, toujours bien apprêtée, très élégante. Ces derniers jours, des femmes ont souhaité dénoncer sur les réseaux sociaux les harcèlements dont elles ont été l'objet soit dans la rue, soit au travail. Qu'en penses-tu tout d'abord ? Et est-ce que c'est quelque chose qui t'es arrivé déjà personnellement ?

Ouh la la, merci pour les compliments.
Ça fait beaucoup pour une seule personne.

Il est temps de dénoncer ce fléau qu'est le harcèlement, qu'il soit moral, sexuel, scolaire, de rue....
De cesser de le considérer comme un sujet tabou.
De reconnaître les personnes qui le subissent en tant que victime et les soutenir.
D'empêcher ce sentiment de culpabilité voire de honte de ces victimes.
De les aider à, non pas "oublier et reprendre une vie normale", car c'est impossible, mais à ... Vivre 
(Certains diraient "se reconstruire" mais non...)
Dénoncer le harcèlement : Oui
Condamner le harcèlement : Oui.

Quand j'entends ou lis des témoignages de personnes (dont certaines sont proches), je sens combien la douleur est forte et toujours présente même des années après.
Ces personnes en parlent avec tant de précision, tant de "réalité, que nous pourrions penser que c'est arrivé tout récemment pour certaines. Le traumatisme est flagrant, profond, parfois insoutenable.

Imagine, nous ne nous connaissons pas ou peu, et nous passons une soirée ensemble. 
Proposes moi 3 jeux dans le but d'apprendre à se connaître
Ou préfères tu faire des canulars téléphoniques à Matthieu d'Epenoux un verre de Saint-Véran à la main?

​Oh dur de choisir, les deux programmes sont tentants :-))

Je te connais peu, donc la logique, la politesse, le savoir-vivre etc... Voudraient que je te propose trois jeux accessibles et variés pour faire connaissance:

À deux : Braverats, Jaïpur, Quarto.

À plus de deux : Dixit, Las Vegas, Le fou volant.

Ben oui, on ne sort pas un Seasons, Mémoire 44 ou Claustrophobia de suite ...

 

Mais faire des trucs "débiles", j'aime aussi et j'en fais...

Faire des canulars à Matthieu, je ne m'y risquerais pas car je connais déjà sa réaction "merci de m'épargner ce genre de conneries".

Je déteste quand il est bougon même si ça passe.

J'en ai déjà fait l'expérience....

 

Matthieu a en effet un sacré caractère malgré son intelligence, son humour grinçant, et son côté très attachant. Comment expliques-tu cette manière d'être, ces remarques parfois cinglantes à propos du monde ludique alors qu'il en est un des piliers ? Est-ce un moyen de se protéger ?

Matthieu !!!
Ah Ah
Notre Matthieu adoré, (malgré son caractère, parfois... voire souvent... bougon).
Il est direct, cash, dit tout haut ce qu'il pense, aime râler. C’est bien, c'est vivant, souvent drôle et surtout un signe de bonne santé chez lui :-)
Certes il lance des remarques cinglantes qui ne sont que de simples critiques («critiquer", n'est-ce pas "discerner le bien du mal"?..). 

Il n'y a rien de méchant chez lui.
C'est quelqu'un de bien, de généreux.

Et pourtant il m'arrive de m’énerver après lui...Oh la la!!! Mais je prends le parti d'en rire et arrive toujours un moment "de mise au point" -)))

Oui, c'est un pilier du monde ludique : il est souvent dans le vrai quand il s'exprime et ne cherche pas à nuire.

Tu me demandes si ses "taquineries" sont une forme de protection? Je ne peux répondre. 

 

Tu ne peux répondre, mais tu vas pouvoir demander....Si tu pouvais poser une question, là maintenant à une personne du monde ludique? Laquelle serait-ce et à qui? 

Pourquoi je pense à l’émission « Tournez manège » ?....

 

Tric Trac                                                       Lia-Sabine sait s'apprêter...
 

Tric Trac                                                        Mais elle sait aussi changer une roue! 

 

Pourrais-tu nous parler d'un auteur ou d'une œuvre importante à tes yeux, que ce soit en littérature, théâtre, cinéma, jeu, etc... que tu souhaiterais faire découvrir ou redécouvrir à mes lecteurs ?

Amoureuse des livres autant que des jeux...
(Est-ce parce que j'ai passé une partie de mon enfance dans une librairie?)
Il y en a tant que j'aimerais faire découvrir.

Le petit prince d'Antoine de Saint-Exupery

Histoire de ma vie de George Sand

Le médecin d'Ispahan de Noah Gordon

La peur de Stefan Zweig

Et.... Le dictionnaire !!!!

Avant le smartphone, j’en avais toujours un dans mon sac, c’est ludique de chercher un mot.
 

Spectacles :

Turandot au stade de France en 2005.

Et mes trois seuls concerts : Michel Polnareff en 2007, Elton John en 20?? , Joe Isaishi en 2017.

 

Films :

« Midnight Express » et « La vie est belle »

Rien qu'en les nommant, je ressens les sensations éprouvées.



Le jour où tu devras quitter le monde du jeu, d’une manière ou d’une autre, que souhaiterais-tu que l’on retienne de toi professionnellement mais surtout humainement?

Crois-tu qu’on doive quitter le monde du jeu ? Pour changer de boulot peut-être mais pour le plaisir de jouer non.
Sauf lorsque c’est la fin…

Bon pour répondre à ta question, si on retient de moi : une fille, un peu loufoque, mais humaine, sympa, bosseuse c’est suffisant.
 

Lia Sabine, c'est malheureusement la fin de cet entretien, en prenant en compte ta vie professionnelle et personnelle es-tu heureuse ? 
Ah ah 
Suis-je heureuse?
Ah.
Dès que l'on aborde le sujet, j'enfile ma cape d'invisibilité :-)

Si je te dis que je collectionne les moments de bonheur, c'est une bonne réponse ?

Je te remercie infiniment Lia-Sabine

 

Pour ceux qui souhaiteraient soutenir mes entretiens, voici ma page tipeee,  même un petit geste fait plaisir et vous pourrez contribuer à d'autres interviews réalisés sur des festivals (Cannes, Paris est ludique, Essen...) : 

Ma page Tipeee 
 

Merci à mes Tipeeeurs de me soutenir  : Arnaud Urbon, Bruno Faidutti, Emilie Thomas, Nicolas Soubies ,Virgile De Rais, Pierre Rosenthal, et Ludikam! 

 

Pour ceux qui souhaiteraient découvrir les précédents entretiens, mes animations ou suivre ma page facebook  : 

http://www.facebook.com/jeuxviensavous/
 

Saison 1

Yves Hirschfeld
Benoit Forget
Bruno Faidutti 1ère partie
Bruno Faidutti 2ème partie
Naiade
François Haffner 1ère partie
François Haffner 2ème partie
Pierô Lalune
Timothée Leroy
Mathilde Spriet
Sébastien Pauchon
Tom Vuarchex
Vincent Dutrait 1ère partie
Vincent Dutrait 2ème partie
Christophe Boelinger 1 ère partie 
Christophe Boelinger 2ème partie
Régis Bonnessée
Roberto Fraga 1ère partie
Roberto Fraga 2 ème partie
Cyril Demaedg
Bruno Cathala 1 ère partie
Cyril Blondel
Bruno Cathala 2ème partie
Yahndrev 1ère partie
Yahndrev 2ème partie
Emilie Thomas
Sebastien Dujardin
Florian Corroyer
Alexandre Droit
Docteur Mops 1ère partie
Docteur Mops 2ème partie
Arnaud Urbon
Croc
Martin Vidberg
Florent Toscano
Guillaume Chifoumi
Nicolas Soubies
Juan Rodriguez 1ère partie
Juan Rodriguez 2ème partie
Bony
Yannick Robert
Docteur Philippe Proux
Franck Dion 1ère partie
Franck Dion 2ème partie
Franck Dion 3ème partie
Yoann Laurent
Carine Hinder et Jerôme Pélissier
Dominique Ehrhard
Christian Martinez
Maxime Savariaud
Véronique Claude
Shadi Torbey
  

Saison 2 
 

Fabien Bleuze
Serge Laget
Djib 1ère partie
Djib 2me partie
Florian Sirieix
Farid Ben Salem 1 ère partie
Farid Ben Salem 2ème partie
Julien Lamouche
Jean-Louis Roubira 1ère partie
Jean-Louis Roubira 2ème partie
Philippe des Pallières 1ère partie
Philippe des Pallières 2ème partie
Julian Malgat Tome 1
Philippe Tapimoket 1ère partie
Philippe Tapimoket 2ème partie
Théo Rivière
Reixou
Nicolas Bourgoin
Natacha Deshayes
Gary Kim 
Emmanuel Beltrando
Tony Rochon

Thierry Saeys

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

1I don't like

Comments (2)

Default
Jeux Viens à Vous
Jeux Viens à Vous
Bonjour,

Je ne sais pas ce que vous entendez par maladroit, mais mes entretiens ne se veulent pas formater mais ils sont réfléchis d'où le côté perturbant parfois.
Ensuite, simplement Merci pour vos gentils mots.
Content que l'entretien vous ait plu.

En tout cas la troisième saison de Jeux Viens à Vous sera emprunt de féminité autant que faire se peut bien qu'il faille les trouver et surtout qu'elles acceptent le jeu .

Encore Merci

PS : Normalement la liste en fin d'interview permet de retrouver l'ensemble des entretiens sur mon site, pour les retrouver sur Tric trac, il faut fouiller un peu ou simplement regarder sur mon profil la liste des articles que j'ai écrit ;-)
Blanche-
Blanche-
Le format de tes interviews reste un peu maladroit mais la sincérité que tu y mets donne un peu de fraîcheur qui compense pour la lectrice que je suis.

Juste pour te remercier d’avoir mis en lumière cette personnalité du monde ludique. Je ne connaissais pas Lia Sabine et j’apprécie de decou Le parcours de femme qui restent malheureusement encore si souvent dans l’ombre.

Tout est dit dans cet inteview. Beaucoup de pudeur aussi. Son interview est un témoignage des plus importants. Le secteur ludique est observé à plus d’un titre et la phase de transition est celle qui va forger le socle de demain. C’est donc forcement... une sorte de bordel expérimental oú l’on passe du garage avec la sueur et la rigolade aux bureaux vitrés avec le timesheet. Merci Lia Sabine !

P.S: Toujours pas compris comment lire les infos sur ce réseau social alors j’y réponds tardivement en tombant dessus par... sérendipité.