Monsieur Phal

Je suis ton paire

Je suis ton paire

Cet été, j’ai été invité au Canada. Plus précisément au Québec. Avec Monsieur Marcus, celui des jeux vidéo, nous sommes allés au « Mondial des jeux ». Oui. Ensemble. Pour rencontrer les gens qui font du ludique là bas. Le festival est encore en train de se construire, mais la volonté est là. J’y reviendrais.

Default

Default

Scorpion Masqué

Parmi les gens qui font le ludique québécois, il y a Christian Lemay, patron du Scorpion Masqué, et Madame Marie-Eve qui lui donne un coup de main. Forcément, je suis allé les voir à leur officine qu’ils ont. Du coup, ils m’ont présenté une de leurs nouveautés 2015 encore à l’état de prototype. Depuis 5 mois, le jeu a avancé, et l’éditeur est à même de commencer à communiquer. Alors je vais pouvoir vous en parler.

Default
Monsieur Christian sur ses terres, enfin dans son sous-sol...

Pluckin' Pairs.

En 2012, Stephen Glenn proposait « Pluckin' Pairs » chez Hobby World, et c’est sa version française que nous propose le Scorpion Masqué. Mais sous un autre nom. Oui. Dorénavant et pour nous, ce sera « Qui Paire Gagne ».

Default

Quand on voit l’image de la boite, on sent tout de suite que l’on n’est pas dans du cérébral pur avec de l’intelligence brute dedans. Non. On serait dans du familial à base de convivial. C’est vrai. Mais vous allez voir que l’intelligence pure n’est pas à laisser de côté. Au contraire. Je vous explique.

Les 2 font la paire.

Pour jouer à « Qui Paire Gagne », il faut être entre 3 et 8 joueurs, âgés d’au moins 10 ans. L’idée globale est simple, les participants vont devoir associer des images, en faire des paires, puis les confronter aux autres joueurs. Si tous les joueurs ont associé une même paire d’images, elle rapporte 0 point. Si vous êtes le seul à avoir fait une association, vous marquez 0 point. Par contre, et dans tous les autres cas, vous marquez autant de points que le nombre de joueurs ayant fait la même association que vous. Simple.

Déroulement.

Une partie de « Qui Paire Gagne » va se dérouler en 4 manches. À chaque manche on pose sur la table 11 images, aléatoirement, devant les 11 numéros servant à les identifier. Un peu comme sur l’illustration ci-dessous.

Default

Chaque joueur a un set de 11 cartes portant les 11 numéros. On retourne un sablier et tous les participants ont 90 secondes pour associer 2 par 2 les images. Vous faite de petits tas devant vous, face cachée, en mettant par exemple… le 2 avec le 3 / le 6 avec le 9 / le 5 avec le 8 / le 1 avec le 10 / le 4 avec le 11 / et il me reste le 7. Forcément. Il reste toujours une image dite « pomme pourrie ».

Une fois les 90 secondes écoulées, on procède à la vérification, joueur après joueur, un peu à la manière d’un « Unanimo » ou d’un « Kaleidos ». Bien sûr, le truc amusant, le petit plus, c’est d’expliquer ses associations. Là, on tombe carrément dans du « Dixit » avec de l’analyse psychologie de comptoir. Et c’est ça qui est bon. Oui. Car le jeu est bon. Très même.

La Pomme pourrie.

Cette carte restée seule va permettre de marquer des points. Malin. Vous en marquerez autant que le nombre de joueurs ayant laissé cette carte seule, le tout multiplié par 2 ! Rentable si vous avez bien reniflé la tendance.

Un jeu de communication qui devrait séduire !

Infini.

Le jeu propose 150 cartes avec des images recto et verso, soit 300 illustrations différentes. Vous imaginez le nombre de possibilités qu’offre la chose. Le principe est juste excellent pour qui aime les choses comme « Compatibility », « Dixit », « Unanimo »… La part de ruse afin de trouver à la fois l’association la plus rentable et planter ses adversaires est plus fine que ce que l’on pourrait croire. Le jeu est donc extrêmement accessible, mais aussi d’une finesse qui peut tendre vers – attention, ceci est un passage pour les experts qui se la pètent, comme moi - le double guessing avec un zeste de bluff dedans.

Développement

Le jeu est en court de développement. Nous connaissons la date de la sortie qui se situera autour de mai 2015. Nous n’avons pas les images finales, mais l’équipe du Scorpion Masqué viendra nous faire un petit point début 2015 sur leur choix. Car le choix des images est terrrrrriblement important.

Phal Approved.

Sachez que j’adore le principe. Vraiment. Tellement que je lui collerais bien un Phal Approved lorsque j’aurais vu le matériel final. Et je ne dis pas ça parce qu’ils m’ont offert une glace en plein mois de juillet à Montréal. Non. Mon amour propre vaut plus que ça. Je trouve juste la chose particulièrement intéressante, plaisante. On est dans du jeu parfaitement sociabilisant, permettant de lancer des conversations, de rire, de se cultiver grâce aux autres. Bref, un vrai bonheur. Reste à connaître le prix et à voir la qualité du matériel. Mais on peut leur faire confiance…

Ha ha, la pression va être grande chez nos amis québécois du scorpion maintenant.


Qui paire gagne
Un jeu de Stephen Glenn
Illustré par
Publié par Le Scorpion masqué
3 à 8 joueurs
A partir de 12 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 45 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (5)

Default
FlashMcQueen
FlashMcQueen

Ahah bien bien ce petit jeu :)

Ca donne envie d'essayer tiens :

2+3=jeu

1+5=fruit légume

6+9= animaux

7+11= (voilà quoi !) sablier/chiffre on comprend l'idée

8+10= Love & Flowers

Je laisse le rouleau de scotch ...

Scorpion Masqué

En fait, c'est M. Phal qui a payé la glace, rue Fleury, à Montréal… C'est dire que donc il a aimé! ;)

Merci pour cette belle présentation de ce jeu qu'on a super hâte de montrer aux TTciens et TTciennes. En démo à Cannes, sans doute...

sebduj
sebduj

Pour moi, ce sera 1-5, 2-3, 4-9, 7-11, 8-10. Et j'exclus la tortue parce que s'il y a bien un truc qui sert à rien, c'est bien ces stupides tortues. J'adore déjà, bravo Christian !

bouqoss
bouqoss

Oué une sorte de mix entre Dixit et Compatibility, ça s'annonce comme un futur classique Bonne chance au Scorpion masqué

Totoche
Totoche

Je suis ton paire.

Ça ne va pas nous aider dans la démarche de la réhabilitation de l'orthographe.

...

Mouaaarrrfff !

P.-S. : Irrésistible, néanmoins