MBrunnenkant

Itinéraire d'un jeu: Prohis

Itinéraire d'un jeu: Prohis

Le mois prochain Blackrock Editions publie Prohis, mon premier jeu. Je vous propose de découvrir le parcours de ce jeu de cartes, de son idée initiale à son édition...

Default

Prohis est un jeu de cartes pour 3 à 6 joueurs, à partir de 10 ans et d'une durée de 20 minutes.

Etats-Unis, les années 20. La loi Volstead interdit la fabrication et la vente d’alcool. La Prohibition va néanmoins représenter une mine d’or pour les trafiquants osant défier les autorités. Du loubard à l’homme politique respecté, nombreux sont ceux qui tentent leur chance sur ce juteux marché. Une activité pourtant dangereuse car les agents de la prohibition, les Prohis, rôdent…

Dans Prohis chaque joueur incarne un contrebandier qui va tenter de faire fortune en convoyant des marchandises illégales. Un transport fortement périlleux puisque les autres joueurs vont avoir la possibilité de contrôler vos cargaisons, et même de les confisquer s’ils trouvent des articles douteux…

A la fin de la partie, le joueur ayant accumulé le plus de points en convoyant des marchandises et en contrôlant les joueurs adverses remporte la partie.

Les origines de Prohis remontent à 2007. A cette époque je n’étais qu’un joueur novice et je découvrais à peine les jeux de plateau « modernes ». Un soir, frustré de voir mes convives s’ennuyer après leur élimination d’une partie de poker, je me suis dit qu’il fallait que je trouve un jeu de bluff plus court et où tous les participants restent en course jusqu’au bout. A ce moment là il ne s’agissait pas d’inventer un jeu, mais plutôt de regarder en boutique ce qui existait en la matière.

Et si on pouvait retourner les cartes soi-même?

Et puis j’ai poussé la réflexion un peu plus loin : qu’est-ce qui me plaît vraiment au poker ? C’est lorsque l’on confond le joueur adverse et qu’on le force à révéler son jeu. Je voulais retrouver l’intensité et l’adrénaline de ce moment où on fait une action pour voir les cartes de l’autre. Et s’il était possible de retourner les cartes soi-même ? L’idée a trotté dans ma tête et en me réveillant le lendemain matin j’avais le concept de base du jeu. Le soir même nous disputions une première partie avec un jeu bricolé à partir de 2 paquets de tarots. Et là miracle, ça tourne et c’est assez fun en plus! Le thème est encore vague (des trafiquants qui passent des marchandises illégales à la douane) mais l’essence est là. Je transforme mes proches en cobayes et les parties s’enchaînent.

15 jours plus tard c’est le drame… Je découvre qu’il existe des jeux similaires… Découragé, je jette l’éponge et j’envoie mon prototype au placard. La courte vie de Prohis aurait bien pu s’arrêter ce jour là…

Mais plus tard, en 2011, sort « Skull and Roses », un de mes amis accroche bien et me demande si je connais d’autres jeux de bluff. Je lui parle de mon prototype et devant sa curiosité le ressort des oubliettes. Il est vraiment emballé et m’incite à le retravailler (merci Gabriel !). Je me prends au jeu et regarde ma création d’un œil neuf, ayant entre temps développé ma culture ludique. Il existe certes des jeux dans la même catégorie, mais la mécanique de Prohis est originale. De nouvelles idées me viennent et j’essaie de lui façonner une identité plus marquée. Mais rapidement je finis par tourner en rond et j’ai le sentiment qu’il manque un petit quelque chose.

Je décide alors de participer au concours de Boulogne de 2012 (appelé « Europa Ludi » cette année là car en collaboration avec le concours de Granollers). N’ayant pas eu l’occasion de faire essayer le jeu en dehors de mon cercle d’amis j’étais en recherche d’avis experts. Mon objectif était donc de passer le 1er tour de sélection pour obtenir un compte-rendu et des suggestions du jury. Je peaufine le prototype et oriente le thème sur la prohibition, en référence à la série Boardwalk Empire. A ma grande surprise je suis sélectionné parmi les 10 finalistes, avec remise des récompenses en Espagne. Une superbe expérience avec la rencontre d’auteurs de tous les pays et un accueil des plus chaleureux pour Prohis. Bien que non primé, on m’encourage à poursuivre mon parcours pour éditer le jeu.

En rentrant en France, mon ami Yvon, vendeur ludique sur le net, me propose de contacter Blackrock dont la gamme colle avec Prohis. Cela m’a semblé tellement évident ! J’avais découvert « The Boss » peu de temps avant et j’avais eu un véritable coup de cœur. Je rencontre les Auvergnats à la Kidexpo de Paris et leur présente le jeu dans un joyeux brouhaha. Bien que la partie fût sympathique, je ne pensais pas avoir fait forte impression. J’étais bien pessimiste en fait, car ils m’ont rappelé à peine deux semaines plus tard pour me donner leur accord !

L'édition ça marche comment?

Le travail d’édition était lancé, mais beaucoup restait à faire. Finaliser les règles tout d’abord, car le système de corruption doublait le temps d’explication des règles et alourdissait la compréhension générale. Il fallait donc trouver un principe simple, mais qui apporte cette dose supplémentaire de bluff. Et je peux vous dire que beaucoup de choses ont été testées pour un résultat final très satisfaisant : tout en étant claire, la règle définitive permet aux joueurs d’exprimer leur roublardise. Mission accomplie !

Le thème ensuite, doit-on garder la prohibition ? N’est-ce pas trop sombre pour une partie du public? Nous avons bien testé l’univers de l’espionnage, peut-être plus glamour et universel, mais l’adéquation avec les règles n’était pas parfaite. Marche arrière donc, la prohibition est le thème « naturel » de ce jeu et il faut que cela reste ainsi.

L’aspect du jeu enfin, le matériel doit être beau et pratique. Quel ton donner aux illustrations, cartoon - réaliste ? Comment faire figurer les informations vitales sur les cartes, mais si possible sans texte ? Tony Rochon, l’illustrateur, a été particulièrement efficace en la matière : quelques consignes dans un vocabulaire approximatif et hop, le monsieur exprime tout son talent avec des illustrations magnifiques qui collent à notre souci d’ergonomie.

Et au milieu de tout cela, il faut trouver sa place dans la relation avec l’éditeur. Quand dois-je le relancer, parfois-souvent-tout le temps ? Ai-je le droit de dire non s’ils veulent en faire un jeu Pokemon ? Combien de temps cela prend d’éditer un jeu ? Je n’ai pas de nouvelles depuis 2 mois, est-ce normal ? Pas mal d’interrogations pour un auteur débutant qui ne possède pas le guide de « l’édition du jeu de société pour les nuls ». Finalement beaucoup d’appréhension pour rien, le dialogue a toujours été aisé avec la très sympathique équipe de Blackrock.

Default

Le processus d’édition aura pris 2 ans, et les premières boîtes vont sortir presque 7 ans après l’idée initiale… De l’excitation au doute, en passant par la panne d’inspiration et les fous rires, je serai passé par tous les états. Maintenant que mon travail est fini, il ne reste plus qu’une tâche, et c’est à vous joueurs qu’elle incombe : jouer et s’amuser entre amis!

Marc Brunnenkant,

auteur de Prohis

Default


Prohis
Un jeu de Marc Brunnenkant
Illustré par Tony Rochon
Publié par Blackrock Editions
3 à 6 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Non renseigné
Durée: 20 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Prohis
Prohis
Par Marc Brunnenkant
Illustré par Tony Rochon
3-6 10+ 20´

To be continued in professionals news...

Comments (11)

Default
MBrunnenkant
MBrunnenkant

@Morfal: "Hart an der Grenze" principalement, et pour Ystari je pense que mon jeu ne les aurait pas du tout intéressé!

@Dod: les règles sont en lien depuis la fiche du jeu et j'ai rajouté quelques images.

Le jeu est en précommande pour Essen sur le site de Blackrock, avec un petit bonus pour l'occasion...

Morfal
Morfal

Quel sont les jeux similaires qui t'ont découragés ?

Sinon, t'as pas pensé l'appeler Prohys et aller voir Ystari ;-)

Dod
Dod

Hâte d'en voir plus :)

fchevillon
fchevillon

Les coulisses de la création sont toujours un plaisir à parcourir. Je me souviens des quelques parties jouées à Barcelone, lors d'EuropaLudi. Le proto tournait bien à l'époque, avec de bonnes sensations. Sûr qu'avec la patte de Blackrock ce doit maintenant être de la nitroglycérine...

MBrunnenkant
MBrunnenkant

Oui, effectivement... Avec la fiche du jeu c'est mieux Je la compléterai au fur et à mesure

Et Boardwalk Empire c'est très très bon, il faut en manger!

FlashMcQueen
FlashMcQueen

Merci d'abord pour m'avoir fait découvrir une série sur la prohibition ... je ne connaissais pas ...

Et du coup ... merci d'en avoir fait un jeu ! pour moi ça sent bon :)

Pikaraph
Pikaraph

Super retour d'expérience, ça donne envie ^^

MBrunnenkant
MBrunnenkant

Ca ne devrait pas tarder, on va faire une fiche du jeu dans la base de données TT et les règles seront disponibles sur le nouveau site de Blackrock qui sera en ligne très bientôt!

Monsieur Phal

Cher Monsieur @MBrunnenkant,

Le mieux, pour bénéficier de l'effet "Hotness Games", est de faire d'abord la fiche et de la mettre en lien dans l'annonce, comme ça on gagne des vues Mais merci pour cette article, nous aimons ça sur TT.

Max Riock
Max Riock

Merci pour cet article fort sympathique,

Est-il possible d'en voir (cartes, règles, ...) et d'en savoir plus ?

Merci

Max l'Ouvergnat

Nono
Nono

très belle histoire et très beau témoignage.