Imperium Antique, gros plan sur : Les Romains

Par ORIGAMES

Published on Dec 20, 2021 • Lecture 2 min. •  2120 vues

Imperium Antique, gros plan sur : Les Romains

L’ancienne civilisation de Rome, un des plus grands empires de l’antiquité regroupait environ 20 % de la population mondiale à cette époque. Le deck des Romains couvre la période de la République de Rome (509 av. J.-C. – 27 av. J.-C.) et l’Empire romain (27 av. J.-C. – 476 apr. J.-C.).

Tous les chemins mènent à Rome

En regardant la carte Puissance des Romains, vous pouvez avoir une idée des deux principales stratégies de Rome : gagner de la population ou gagner des cartes Renommée. Nous reviendrons sur la Renommée à la fin de cet article.

En début de partie, il vous faut acquérir et jouer des régions pour bâtir votre nation et profiter au maximum de vos deux cartes Prospérité. Expansion romaine est très utile et vous aurez intérêt à la jouer avant que toutes les cartes régions communes soient prises afin de vous garantir deux régions, même si vos adversaires n’en ont pas encore jouées eux-mêmes. Vous pouvez réserver sous vos régions n’importe quelle carte dont vous n’avez pas tout de suite besoin puisque vous savez que vous les retrouverez plus tard en jouant Gloire et en les abandonnant avec les régions associées. Il vous faut aussi mettre en jeu la Cité de Rome pour vous assurer des revenus réguliers, ou un moyen de faire tourner vos cartes. Bien que votre maîtrise de construction des cités ne rivalise avec les légendaires cités-états de la Grèce, avoir Rome en jeu avec une ou deux autres cités acquises au Marché peut vous assurer un bon revenu en population ou une accélération du renouvellement de votre deck, ce qui, dans les deux cas, permet aux Romains de marquer des points.

Tric Trac

Tric TracTric TracTric Trac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jules César, on l'appelait Jules César

Jules César est votre carte d’Avènement et, quand vous l’obtenez, vous devenez un empire. L’idéal est de jouer César quand il y a un Vassal ou une Région au Marché, mais piocher deux cartes peut aussi être utile.

Une fois devenu un empire, vous êtes confronté à un certain nombre de choix : vous pouvez développer vos Légions pour conquérir d’autres régions ou vous pouvez être un peu plus agressif et développer à la place Invasion romaine. N’oubliez pas Rome, la cité éternelle puisque cette amélioration de la Cité de Rome augmente votre score et vous permettra d’éviter de sacrifier une carte pendant la phase Solstice. 

 

Tric TracTric TracTric TracTric Trac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils sont fous ces Romains !

Avec ce gros plan sur les Romains, il peut être utile d’évoquer la Renommée. Le paquet Renommée est une pile de cartes séparée à laquelle tous les joueurs ont accès. Ce sont des cartes puissantes et la plupart rapportent un nombre significatif de points de victoire. Cependant, les obtenir n’est pas facile et demande un sacrifice. La plupart des nations ont une carte Gloire et quand elle est utilisée, vous abandonnez (défaussez) 3 régions jouées pour piocher deux cartes Renommée afin d’en choisir une des deux. Une des faces de la carte Puissance des Romains vous permet d’en piocher une de plus ce qui augmente votre choix. Abandonner 3 Régions est une contrainte, car ces cartes reviennent dans votre deck et vous devrez utiliser des actions pour les rejouer. Toutes les cartes réservées sous ces régions retournent aussi dans votre deck. Cela peut être une bonne chose si vous les conserviez pour pouvoir les jouer plus tard… c’est plus ennuyeux s’il s’agit de cartes Instabilités.

Une fois que toutes les cartes Renommée ont été prises, la prochaine carte Gloire jouée résout à la place la carte Roi des rois qui est retournée pour indiquer que la fin de partie a été déclenchée. Aussi, avant d’effectuer la dernière action Gloire, assurez-vous d’être prêt pour la fin de partie.

 

Tric TracTric TracTric TracTric Trac


ORIGAMES

Comments (1)

Default
hiteck30
hiteck30
Ca s'arrête là ?
On attend la suite des civilisations.
Ca faisait office de traduction du PDF "Factions spotlight" que je trouve très utile, mais encore une fois, nous, pauvres Français n'avons droit qu'au strict minimum.
C'est bien dommage.