Imperial se projette dans le futur

Imperial se projette dans le futur
20.100

En son temps (il y a bien trois ans maintenant), "Imperial" a eu un succès d'estime très fort auprès des joueurs-joueurs à tendance gros jeux de plusieurs heures qui grillent quelques milliers de neurones. Et aussi auprès de ceux qui aiment la diplomatie et les coups fourrés. Fort de ce succès, Mac Gerdts, son auteur, se prépare à en sortir une nouvelle version, "Imperial 2030" basée sur les mêmes mécanismes.

Le changement de thème apporte beaucoup à la compréhension du jeu. Dans "Imperial", les joueurs représentent des investisseurs (genre marchands d'armes et banquiers) qui cherchent à prendre le contrôle des nations européennes au début du XXe siècle pour en tirer profit. Ce qui est sans aucun doute proche de la réalité mais qui était toujours déroutant pour les novices qui avaient tendance à vouloir gérer un pays de bout en bout comme dans un bon vieux Diplo. En le transposant dans le futur proche, et en gardant le même principe, tout s'éclaire. Les méchants financiers voulant prendre le contrôle du monde à leur profit sont tellement d'actualité qu'il sera bien plus facile d'appréhender le jeu. Il devient clair qu'on peut essorer un pays puis passer à un autre.

En avançant d'un bon siècle, le jeu prend une autre dimension géographique. Finie la vieille Europe, c'est à l'échelle mondiale que tout se déroule désormais et les pays à conquérir sont l'Europe, les États-Unis, la Russie, l'Inde, la Chine et le Brésil. L'ex tiers-monde entre par la grande porte !

Default

"Imperial 2030", comme les autres jeux de Mac Gerdts utilise le principe de la roue. Les joueurs y déplacent un pion qui indique quelle action sera réalisable ce tour-ci et quelles actions il pourront réaliser au tour suivant. Ils auront alors le choix d'avancer plus ou moins vite, se privant de certaines actions afin d'en réaliser d'autres plus vite par la suite. Un système très malin utilisé dans tous le jeux de l'auteur.

Ici, l'objectif est de devenir le plus riche possible en prenant le contrôle des pays, en les obligeant à rentrer en conflit les uns avec les autres, ou en en tirant le plus profit financier grâce à la spéculation. En cela, "Imperial" est un jeu alliant le principe des 18xx, ces jeux de trains et de bourse et "Diplomatie". Ce qui en fait aussi un jeu complexe à maitriser.

Il y a quelques changements de règles par rapport à la version 1900, plutôt des réglages qui rééquilibrent le jeu. Par exemple, le déplacement au-delà de trois cases sur la roue est plus onéreux pour les pays les plus puissants (trois millions par case à la place de deux). La carte Investor est modifiée par l'introduction des banques suisses ; il y a une obligation de 30 millions ; chaque pays ne dispose que de quatre provinces et ne peut donc avoir que quatre usines ; les impôts ont été simplifiés et ne nécessitent plus une augmentation des revenus.

Pour les joueurs qui arriveront à passer outre la couverture du jeu, "Imperial 2030" semble être une évolution indispensable à ceux qui aiment ce jeu. Qui seront également contents d'apprendre qu'ils ne seront pas obligés d'acheter tout le jeu (40€ prix conseillé) mais pourront se contenter de la carte et des éléments spécifiques pour 20€ (15€ pendant le salon d'Essen).

> Le site de PD Verlag

> les règles en anglais


"Imperial 2030"
un jeu de Mac Gerdts
pour 2 à 6 joueurs
édité par PD Verlag
prix conseillé : 40€
disponible à Essen

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Imperial 2030
Imperial 2030
2-6 12+ 180´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar
Imperial
Imperial
2-6 12+ 180´
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Magic Bazar

Comments (8)

Default
soze
soze

C'est à voir. Cela fait plusieurs mois que la nouvelle commençait à enfler et je suis content de voir que ça sort. On va pouvoir se faire une idée. Du reste, je pense toujours plus ou moins la même chose:

Premièrement, c'est une bonne idée de pouvoir acheter séparément les éléments permettant d'y jouer. Cela permet d'éviter la couverture très... particulière.

Ensuite, depuis que j'ai entendu parler de cette perspective de transposition dans le futur, j'ai trouvé que c'était une excellente idée. Le rapport des forces en présence est intéressant et jouer sur la carte mondiale me plaît bien. Quant aux modifications de règles, je n'ai pas assez regardé.

Ensuite, nous verrons, peut-être que le mieux est l'ennemi du bien. Imperial est une merveille d'équilibre et de tension. J'ai plaisir à y jouer chaque pays. J'espère que ce 2030 donnera les mêmes sensations. Cependant, il est dors et déjà dans ma liste du père Noël grâce à un TTcien bienveillant.

Le plus important est le point suivant: il y a peu de sorties qui me motivent vraiment en ce moment -- Roma 2 ? Sun Tzu ? -- mais celui-là est clairement au dessus de la mêlée.

Je serais curieux de voir si sur BSW, où je fais la majorité de mes parties, où l'on rencontre de sacré joueurs, et où je finis régulièrement second, le plateau 2030 sera reproduit. Quelqu'un a une idée ?

Joker75
Joker75

Mmm ! Miam !

alighieri
alighieri

le retour du fils de la vengeance du meilleur jeu du monde modernisé !!!

daybay
daybay

Ouiiiiiiiiiiiiiii ^^

J'adore ce jeu, il est dans mon top 3 !

arthiev
arthiev

En même temps, si ça se trouve, il y a un éditeur francophone tout gentil qui pourrait nous compiler les 2, un jour, avec un magnifique plateau recto-verso, de la vraie VF, que du bonheur ... Je lance un appel, donc ...

topkewl
topkewl

je trouve le principe de remplacement de la carte et des elements GENIAL !!!!

merci beaucoup pour ce genre d'initiative

topkewl qui va se prendre imperial de base du coup

20.100
20.100

Certes mais le principe reste bien présent, lui...

thaddeus
thaddeus

Excusez moi, une petite remarque tout à fait respectueusement: la roue n'est pas utilisée dans tous les jeux de Mac Gerdts : Dans les Princes de Machu pichu, elle est suggérée par les déplacement sur la cité mais pas de roue en propre (les incas ne l'avaient peut-être pas encore découverte?)!

To be continued in redactors news...