flick'em up - JOURNAL DE l'auteur 4/4

flick'em up - JOURNAL DE l'auteur 4/4
JYM

Partie 3

Expansion vers les terres fertiles

Depuis le début, la question de mettre les chevaux directement dans la boite de base fit l’objet de nombreux échanges. Un compromis fut trouvé : Pretzel sortira une extension rapidement après la sortie du jeu, l’idée était d’éviter de gonfler encore plus le prix de la boite de base mais également de faire une extension digne de ce nom qui permettrait de poursuivre la communication autour du jeu.

Dès janvier, Pretzel nous demanda de travailler sur cette extension, nous imaginions rapidement les contours : quatre chevaux, deux canyons, de nouveaux bâtiments, et au moins cinq scénarios. L’idée était de dépasser la simple extension sur les chevaux et d’ajouter de nouvelles manières de jouer afin d'accroître l’expérience ludique.

Je retournai à l’écriture. Pour le cheval, il m'apparut tout de suite deux distinctions: le cheval sauvage et celui que montent les cowboys. Des images de films défilent, le nouvel objet sera le lasso. Je fis des essais avec un cercle de cordelettes à lancer, cela fonctionnait.

Sans réaliser de test, compte tenu du temps imparti, les scénarios partirent au Canada. Gaëtan profita du Gathering of Friends (GOF) pour se rendre quelques jours dans les locaux de F2Z. Pretzel et mon co-auteur réglèrent, modifièrent, réécrivèrent les scénarios afin qu’ils soient de qualité :

- Le lasso devint un demi-cercle cartonné à propulser

- La rampe pour tirer en hauteur fit son apparition (J’insistais lourdement depuis longtemps sur le tir en hauteur. Je l’utilisais pour le canon et la carabine pour cibler un meeple au loin par-dessus de petits obstacles. On se rejoint fatalement sur des idées même si leur mise en pratique diffère).

- Le canyon allait permettre de jouer sur plusieurs tables.

Default

Du lancement

La sortie de Flickem ‘up est importante pour F2Z car c’est aussi le lancement de leur nouveau studio. Il s’agit de préparer cette sortie avec perfection.

Les premiers retours des professionnels à Nuremberg sont plus mitigés qu’on l’imaginait. Le jeu a commencé par être présenté au GOF auquel participe Gaëtan. Les premiers retours sont immédiatement enthousiastes avec à leur tête Tom Vasel de Dice Tower, célèbre reviewer américain. Les premiers bons buzz se créent et la pression monte doucement et sûrement. Les quelques boites présentes à Origin partent vitesse grand V. Les retours sont enflammés.

Le jeu est sorti officiellement à la GenCon. Le studio met les moyens pour l’événement : grandes tables construites spécifiquement pour le jeu, tables de Duel, des cactus en bois habillent le stand… c’est juste impressionnant. Impossible de louper le stand! De plus, la première extension Stallion Canyon est présenté en avant première. Elle sera disponible au grand public pour Essen.

A Indianapolis, les résultats sont là : les 400 boites de la Gencon sont parties en 1,5 jours. Le jeu est sold out aux US et deux nouvelles impressions sont déjà prévues pour répondre à la demande. Les quelques doutes de Nuremberg sont loin.

Default

Le jeu arrive en Europe pour la rentrée. Nous vous préparons quelques surprises avant Essen. Mais aussi après car nous sommes déjà repartis sur de nouvelles extensions. L’objectif étant de vous entraîner vers de nouvelles manières de jouer et d’approfondir l’univers de Flick’em up.

Le cowboy solitaire

Je n’ai pas de contacts directs avec Pretzel Games. Forgenext est un filtre entre l’éditeur et moi. Chaque fois que j’ai entendu, vu ou parlé avec Martin Bouchard, c’était avec Gaëtan. J'envoie mes idées et découvre après coup ce qu’elles deviennent. J’ai été tenu au courant de toute l’évolution, les règles me sont parvenues plusieurs fois pour relecture et j’ai émis certaines idées. Chaque nouveau graphisme m’a été présenté, j’ai vu les transformations du prototype. J’apprécie tout particulièrement le travail de Forgenext pour ces liens avec l’éditeur. Le fait d’être en retrait me permet d’être entièrement concentré sur mon travail, de ne pas avoir à gérer cette relation auteur-éditeur. Et l’éditeur a tout intérêt à collaborer avec l’auteur pour les idées qu’il peut apporter à un projet.

//www.trictrac.net/actus/flick-em-up-journal-de-l-auteur-1-4

//www.trictrac.net/actus/flick-em-up-journal-de-l-auteur-1-4-2-4

//www.trictrac.net/actus/flick-em-up-journal-de-l-auteur-1-4-3-4

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (4)

Default
Nono
Nono

ça ouvre le débat sur les frontières entre auteur, agent et éditeur.

p2s
p2s

Journal très enrichissant :)
Et je confirme que le jeux est apprécié, autant par les non joueurs que par les habitués !

Merci, et bon courage pour la suite !

JYM
JYM

Merci de l'avoir lu surtout !

gobo
gobo

Merci pour ce journal de l'auteur en 4 parties. Passionnant !