Docteur Mops

Dreams, pour Essen 2016, Zoch nous fait rêver en couleur et en vf

Dreams, pour Essen 2016, Zoch nous fait rêver en couleur et en vf

Dreams sera une des nouveautés du tout prochain salon d’Essen 2016 et si l’éditeur est le Zoch allemand bien connu, l’auteur est Olivier Grégoire dont vous vous souvenez sans doute avec son (entre autre) Piratoons.

Dreams est un jeu de traitre que l’on peut aisément rapprocher de la famille de Agent Trouble ou de Fake Artist goes to New-York. Ce dernier étant moins connu car du formidable éditeur japonais Oink Games. J’étais d’ailleurs tellement certain de vous l’avoir présenté que je viens de me rendre compte que pas du tout. Ce sera donc réparé dans un prochain article. Pour l’instant restons des les rêves et pas n’importe lesquels puisque ce sont des rêves divins. Enfin pas tous, un vulgaire mortel c’est infiltré parmi nous et il va falloir le remettre à sa place vite fait bien fait.

8b1775a157db0ee766a83edc89e8ea75328d.png

Le jeu va dérouler autour de deux grands axes : le premier est un paquet de cartes façon Dixit réalisé par une bande d’illustrateurs aux talents très variés, allant de géniaux typés arty à du plus mainstream limite neuneu. Donc tout le monde sera à peu près sûr d’y trouver son manger. Pour ma part, vous ne serez surement pas surpris que je mette en avant la talentueuse Giulia Ghigini, le superbe Miguel Coimbra et ma découverte géniale de ce jeu Matthias Holländer qui fait sa première entrée dans la base de Tric Trac. Vous pourrez donc visiter son site et son FB depuis sa fiche d’illustrateur que vous trouverez en cliquant sur son nom.
 

9e9a0ef631690ac8816227d14e70a872703b.jpe
 

Plusieurs cartes seront donc piochées du paquet pour représenter les visualisations des rêves des dieux. Chaque carte est numérotée mais une seule d’entre elle est le rêve divin.

Un petit système de jetons va permettre aux joueurs de savoir qui ils seront pendant une manche. Soit un dieu qui connaitra le numéro de la carte du rêve commun, soit l’intrus : le mortel qui lui ne saura pas quelle carte est la bonne parmi toutes celles qui sont dévoilées.

Vous allez me demander pourquoi les rêves des dieux devraient nous passionner plus que ça ? Car figurez-vous que c’est ainsi qu’ils créent les constellations qui brilleront dans notre firmament. Alors là, question poésie, bravo pour ce thème magnifique !

 

124a78015c6c9cb5bef8ceefc6e54edd481e.jpe

Pour créer une constellation, les joueurs vont donc disposer des étoiles dans le ciel nocturne. Nous aurons des étoiles claires, moyennes et sombres avec en plus différentes tailles. Alors dans le jeu ce sont des petites pierres en plastique. On auraient bien aimé des étoiles mais ça devait être trop cher.

Chacun notre tour nous allons donc placer une étoile en relation avec l’image sélectionnée. Là, nous retrouvons une similarité avec Kezako, puisque chacun posant un élément à la fois, il est fort probable que des membres de la même équipe ne comprennent pas le placement d’un collègue. Ce qui est drôle.

Le petit mortel de crotte, lui, ne connait pas la carte. Il va donc dans un premier temps poser n’importe quoi n’importe où. Puis au fur et à mesure des poses, il va essayer de deviner quelle carte est évoquée, histoire de ne pas se faire repérer.

9dffd0ca51ab1e9c703a30d0d4929da2b426.png

Vous imaginez bien que passer d’une image en couleur à des pierres en noir, gris et blanc est un truc plutôt abstrait. Le doute va donc s’insinuer entre les vrais dieux (mais pourquoi il place une pierre ici ????) et le mortel (mais pourquoi il place une pierre ici ?).

 

Et donc la suite du jeu est limpide ! On vote pour dénoncer qui l’on pense être l’humain qui se prenait pour un dieu. 

  • Personne n’a détecté le mortel ? Il gagne 3 points.
  • Le mortel a découvert la carte des dieux ? Il remporte 2 points.
  • Un dieu a démasqué le mortel ? Il marque 2 points.
  • Aucun autre dieu ne vous a pris pour un mortel ? Le dieu remporte 1 point.

Un joueur remporte son 16e point ? Il remporte la partie ! Et oui, il peut arriver qu’il y ait plusieurs vainqueurs. Dans l'exemple ci-contre, les dieux devaient évoquer la carte 3.

 

Pour le moment, nous ne savons pas si le jeu sera localisé par Gigamic qui collabore souvent avec Zoch mais sachez que les boîtes de cette édition allemande comportent des règles en français. Nous vous les mettrons en ligne si nous en recevons l’autorisation.

 

Alors ? Vous jouez avec les stars ?

 

62b142d08af118155b8e55082a40f875925b.jpe

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (8)

Default
ericflute
ericflute
Si j ai bien suivi je pense qu il s agit de dessiner d une certaine façon la carte correspondante...
Lucky30
Lucky30
C'est jolie et le thème est original mais je n'ai pas du tout compris comment ce fait la correspondance entre les petites pierres célestes et les cartes ???
Docteur Mops
Docteur Mops
J'ai été également surpris quand j'ai découvert le jeu. Il s'agit de créer des correspondances visuelles. De la même manière que si voyez vraiment un ours en regardant la grande casserole, c'est que vous avez beaucoup d'imagination (ou que vous êtes passionné de mythes romains et de la belle mais poilue Callisto)
Hadoken
Hadoken
Dommage que ce soit aussi inégal visuellement...
ericflute
ericflute
Ce jeu me fait clairement de l oeil. ..hâte qu il soit dispo à la vente!
bouqoss
bouqoss
Cher Dr Wops,
Monsieur Coimbra s'appel Miguel et non Michel.
;)
Docteur Mops
Docteur Mops
Tout à fait et je crois bien que ce n'est pas la première fois que je fais cette faute ^^ Rétablissons la vérité immédiatement ! (Wops c'est très mignon ^^)