Docteur Mops

Dirty secrets arrive

Dirty secrets arrive

Amis rôlistes associaux psychopathes nous ne vous oublions pas ! Vous avez survécu à Mireille Dumas, à la déferlante "Magic the Gathering", puis celle des jeux de plateaux que nous contribuons sournoisement à diffuser aussi est-il juste de vous entretenir de temps à autres de cette pratique ludique immersive peu représentée ici-même.

L'invention du jeu de rôle, une véritable révolution du monde ludique ne s'est pas seulement faite dans un éclair de lumière tandis que saint Gigax couchait sur le papier un nouveau système de jeu narratif.

Narratif ? Disons presque. Dans un premier temps, le jeu de rôle est encore englué de wargame et s'affranchit encore mal de plateau de jeu et de figurines sous forme de dungeons floor et de ... figurines donc.

Peu à peu les jeux abandonnèrent leur matérialité triviale pour emprunter les chemins menant au story telling créant ainsi d'amusantes querelles de chapelles entre les bourineurs de dés pourfendeurs du Monster Manuel et du Deities & Demigods d'une part et les sombres éphèbes suceurs aux chemises à jabots d'autre part. Tout ceci pour vous dire que les systèmes de jeu évoluèrent de plus en plus du wargame commenté vers des systèmes qui venait modifier la narration même.

On retrouve d'ailleurs cette recherche dans des jeux de cartes avec un précurseur du genre comme "Il était une fois" ou des jeux plus récents comme "Petits Meurtres...", "Speech" et même les "Loups Garous de Thiercelieux" pour ne citer que ceux-là.

Les éditions de la boîte Heuhh nous avaient déjà proposé un de ces ovnis ludiques avec "Sweet Agatha" et nous reviennent avec un "Dirty Secrets" pas piqué des hannetons.
Le point commun entre les deux ? : offrir un système permettant de construire une narration commune. Exit le maître de jeu et les scénarios construit.

Il vaut mieux prévenir que tout ceci est assez confidentiel de chez pointu. Non pas à cause d'une difficulté insurmontable mais de la grande liberté accordée et de la très grande part de créativité qui est demandée aux participants.

"Dirty Secrets" vous proposera une aventure dans l'univers du polar et vous incitera à créer les personnages, les crimes et autres délits puis de gérer l'enquête. Et le but, comme celui d'un romancier n'est pas tant de deviner qui est coupable mais de construire en groupe le récit.

Le jeu est actuellement disponible en précommande sur le site et ne devrait pas tarder puisqu'il devrait théoriquement déjà être là. (Si c'est clair! Relisez!)
Ne comptez pas le trouver chez libraire d'à côté, allez donc plutôt sur le site de l'éditeur.

Si vous désirez en savoir plus; je vous enjoins à aller regarder les vidéos proposées par monsieur Heuhh
> Ha oui! Bonne idée j'y vais chez monsieur Heuhh.

> Le site de l'éditeur.

"Dirty Secrets"
Un jeu de Seth Ben-Ezra
Publié en petite série chez les éditions La Boîte à Heuhh
Pour 3 à 6 narrateurs
Disponible bientôt pour 18€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (4)

Default
Syro
Syro

"le trouver chez libraire d'à côté" je pense qu'il manque un "le" avant libraire.

Heuhh
Heuhh

Bonne nouvelle ! Les jeux sont arrivés à bon port. :) C'est donc dispo là de maintenant.

Heuhh
Heuhh

C'est pas faux... c'est un point de vue que je respecte, qui est logique, mais que je ne partage pas forcément.

En tout cas la description du Docteur Mops montre bien ce que le jeu propose comme expérience. :)

Prince-Baron
Prince-Baron

Cela a l'air très intéressant. Par contre je ne pense pas que cela soit du jdr. un cousin certes prometteur, une nouvelle expérience ludique. Mais pas de scénario, ni de MJ nous sommes dans une approche différente du jdr. Ce qui ne lui enlève en rien ces qualités. Il ne suffit pas de raconter une histoire(même en commun) pour que cela soit du jdr.