Critique de Candy Chaser

Par arthelius

Published on Mar 11, 2016 • Lecture 2 min.

Critique de Candy Chaser

 

En 2016 la gamme Mini Games continue d’accueillir de nouveaux titres, et cette fois-ci c’est au tour de Candy Chaser de rejoindre la série des petites boites blanches. Un jeu où l’on deale des bonbons, autant vous dire que les gourmands vont être servis. Et à ce jeu-là, ce ne sont pas forcément les enfants les plus polissons.

 

Trafic de bonbons

 

Derrière ce thème acidulé se cache un jeu rapide et simple. En début de partie chaque joueur reçoit un paquet de cartes à l’effigie d’un personnage, ainsi qu’une carte représentant un bonbon qu’il consulte secrètement, c’est le bonbon que le joueur devra essayer de faire gagner. Puis chacun leur tour les joueurs vont lancer le dé, qui va de -2 à + 3, pour ensuite avancer l’un des pions qui représentent les bonbons sur le petit plateau. On peut aussi bien avancer son bonbon que celui des voisins, le but étant de faire prendre de la valeur à notre confiserie sans éveiller les soupçons des autres. Une fois qu’un bonbon atteint la case G, la dernière de la ligne et si au moins un bonbon est sur la case 3 du plateau, la première phase prend fin.

Vient alors le moment de soupçonner les autres, afin de découvrir qui deale tel bonbon. À l’aide des cartes, les joueurs vont pouvoir accuser chacun leur tour les autres, si le joueur voit juste il élimine le joueur concerné, s’il se trompe c’est lui qui est éliminé. Il est parfaitement possible de ne porter aucune accusation. Puis avec les joueurs restants en lice, on détermine un gagnant en comparant la valeur des bonbons.

 

6c9b5ec517cd18fd4297abc0c94c6eece5c2.jpe

 

Boursicotage de bonbecs

 

Une partie de Candy Chaser dure 10 minutes, autant vous dire que les règles sont simples à apprendre et qu’il n’est pas difficile d’enchainer plusieurs parties. Après avoir jonglé avec les pions pour n’éveiller aucun soupçon, en avançant tour à tour la plupart des pions, mais aussi en ne perdant pas de vue sa confiserie, vient le moment tragique du cafardage, et rien ne va plus ! Faut-il prendre le risque d’accuser les autres pour éliminer les joueurs gênants ou bien jouer la sécurité ? C’est le moment de tension par excellence pour les enfants. Le verdict tombe, il ne reste plus qu’un joueur resté par forfait, désigné alors automatiquement vainqueur, mais qu’importe, car une nouvelle partie est déjà mise en place.

Le matériel contenu dans la boite colle parfaitement au jeu, les cartes sont bien illustrées et acidulées, les pions assez gros pour une manipulation aisée. Seul petit bémol, le petit plateau à tendance à se relever en avançant les pions. Le dé quant à lui est assez petit, mais cela n’entache pas réellement le plaisir de jeu. Dans sa petite boite qui se transporte facilement et ses parties hyper rapides, Candy Chaser est idéal comme jeu à emporter partout. Il est juste dommage que l’on ne puisse y jouer qu’à 4 joueurs et pas jusqu’à 5 tant le suspense est amusant à gérer.

 

181ee3bed40bfff56cec6e484e9e5a39fd8b.jpe

 

Attention aux caries

 

Candy Chaser peut être joué dès le plus jeune âge, car les règles ne sont pas complexes et qu’i n’y a pas de calcul à faire. Chaque partie est unique et très rapide, ce qui booste inévitablement sa durée de vie. La phase de fin peut laisser certains joueurs sur le carreau, mais c’est le risque à prendre lorsque l’on joue à Candy Chaser, et puis une défaite amène souvent une revanche.

 

1fac75cb739db1286ec70b1fb2b988a6cd08.jpe

 

Le jeu des gourmands

 

Candy Chaser est un jeu parfaitement accessible, amusant et rapide à jouer. Le thème des bonbons est bien trouvé et va parfaitement avec le jeu qui aurait pu être très abstrait sans celui-ci. Joli, à emporter partout et ludique, ce Candy Chaser ne dénote pas du tout avec le reste de la gamme Mini Games, qui pour le moment ne nous a jamais déçu.


arthelius

Comments

Default

To be continued in bloggers news...