Zulyen

Chronique de GeekMate : Dungeon of Mandom

Chronique de GeekMate : Dungeon of Mandom

Cette chronique est issue du site GeekMate.

Default

1 Chevalier, 1 Nain, 1 Elfe et 1 Amazone sont assis sur un rocher, près d’une grotte, en train de déjeuner. La discussion bat son plein. "Cap ou pas cap de traverser le donjon sans armure?" demande le nain au chevalier. Le Chevalier regarde l’Amazone. "Cap ou pas cap de traverser le donjon sans torche ?" demande l’Amazone à l’Elfe. L’Elfe s’adresse maintenant nonchalamment au Nain : "il parait qu’il y a un Dragon dans ce donjon… Enfin il parait…" Le Nain rigole. "Tu sais ce que je vais en faire de ton Dragon ? De la soupe aux écailles" et le nain se jette la tête la première dans l’ouverture de la grotte.

Default

"Dungeon of Mandom" est un jeu japonais de bluff et de déduction pour 4 joueurs composé de seulement 13 cartes et 7 tuiles. Les parties dépassent rarement la demi heure et sont composées de plusieurs manches. Sur la table sont posés le paquet de cartes représentant les monstres du donjon et les 7 tuiles représentant l’équipement dont dispose nos héros. A son tour, un joueur peut, soit piocher une carte, soit passer. S’il passe, il ne rejouera qu’à la prochaine manche. S’il pioche une carte, il doit choisir entre poser la carte face cachée dans le donjon ou garder la carte face cachée devant lui et retirer une tuile équipement du jeu.

Le bestiaire se compose de deux Gobelins (force 1), deux Squelettes (force 2), deux Orcs (force 3), deux Vampires (force 4), deux Golems (force 5), une Liche (force 6), un Démon (force 7) et un Dragon (force 9). Pour l’équipement, la partie démarre avec une armure qui rajoute 5 points de vie, un bouclier qui ajoute 3 points de vie, une torche pour vaincre tous les monstres dont la force est inférieure ou égale à 3, une coupe pour vaincre tous les monstres dont la force est un chiffre pair, une lance pour éliminer le dragon et l’épée Vorpal qui peut se débarrasser de n’importe quelle créature mais qui vous oblige à cibler un type de créature avant de rentrer dans le donjon.

Chaque tuile équipement permet donc de vaincre un ou plusieurs types de monstre.
Dès qu’il ne reste plus qu’un seul joueur qui n’a pas passé, il doit aller affronter les monstres du donjon avec les tuiles équipement qu’il reste. On retourne alors chaque monstre qui ont été ajouté dans le donjon et on vérifie si le courageux aventurier s’en sort ou pas. Pour cela, rien de plus simple. Si l’aventurier possède l’équipement qui correspond à un monstre, celui ci est éliminé, si ce n’est pas le cas, on regarde la force du monstre et ce sont les dégâts qu’il inflige à notre aventurier. Un aventurier rentre dans le donjon avec 3 points de vie (plus éventuellement ceux ajoutés par le bouclier ou l’armure), si jamais l’aventurier n’a plus de point de vie, il meurt et il échoue dans sa quête. Il perd alors une manche. Si au contraire l’aventurier affronte tous les monstres et sort victorieux, il gagne une manche. Des qu’un joueur a gagné 2 manches, il remporte la partie, mais si un joueur perd 2 manches, il est définitivement éliminé de la partie.

Évidemment la parlotte est autorisée, voire recommandée pour induire vos adversaires en erreur !
Default

Le Feeling.


"Dungeon of Mandom" pourrait être assimilé à un Dungeon Crawler ultra minimaliste, mais sa mécanique le rapproche plus des jeux de bluff ou de guessing à la "Skull & Roses".
Les Anglais parlent de "Push Your Luck" pour décrire la mécanique principale du jeu, et c’est assez descriptif de ce qu’on ressent en jouant.

En rajoutant un monstre dans le donjon, vous prenez connaissance d’un des dangers à affronter, si un autre joueur enlève un équipement qui correspond à ce monstre, vos chances de sortir vainqueur s’amenuisent et il sera préférable de passer au prochain tour. En retirant de l’équipement, vous pouvez vous amuser à retirer un objet que vous jugez absolument nécessaire pour réussir la mission. Attention cependant, les autres joueurs peuvent flairer le mauvais coup et tous décider de passer pour vous obliger à entrer dans un donjon désormais fatal. Retirer de l’équipement peut aussi vous permettre de retirer du jeu une carte monstre menaçante comme le dragon, mais vous serez alors le seul au courant de cette information capitale ! Peut être est-ce le moment d’inciter les autres à passer pour aller casser du squelette tranquillement !

Vos décisions ne doivent jamais être prises à la légère, avant de piocher une nouvelle carte, n’oubliez pas que vous risquez de vous sacrifier pour les autres ! Avec les informations dont vous avez connaissance, n’hésitez pas à faire les différents scénarios dans votre tête pour calculer vos chances. Si vos adversaires retirent des tuiles d’équipement, ils ont surement une idée en tête, essayez de traduire cela par une information utile et évitez de tomber dans les pièges trop voyants. Cette phase de jeu ressemble finalement énormément au Poker lorsque vous devez décider de suivre un coup ou pas.

Default

Conclusion.


Si certains s’agacent déjà de cette nouvelle mode du minimalisme extrême, il faut reconnaître que "Dungeon of Mandom" est d’une pertinence à toute épreuve. Bien que le thème ne soit pas forcément en accord avec la mécanique, il faut constater qu’il offre un habillage fort séduisant à ce jeu de déduction et de bluff. Lorsqu’en plus, un jeu à l’apparence aussi simpliste offre une telle importance à chacune de vos décisions, je ne peux que m’incliner devant tant de talent. Malheureusement sa disponibilité en France n’est pas encore assurée. Cela serait bien qu’un éditeur français s’y intéresse !


Dungeon of Mandom
Un jeu de Jun Sasaki
Publié par Oink Games
2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Japonaise
Durée: 30 minutes
Prix: 15,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (18)

Default
Zemeckis
Zemeckis

Ce jeu a l'air excellent, j'espère qu'il sera vite édité en VF :)

zebehn
zebehn

Voici un prototype maison pour les impatients: http://imgur.com/a/hicgp

micha
micha

je vois que le jeux t'a plu!! ^^

je n'ai pas pu y rejouer depuis... --'

cool article!! ;)

et hâte de voir qui se colle à la VF :p

Izobretenik
Izobretenik

C'est en effet un super jeu que j'avais présenté sur Gus and Co il y a quelques semaines/mois de cela. Avec le nombre de chroniqueurs sur les jeux japonais ces derniers temps, il faut que je pense à ma reconversion :) Le jeu philippin ? Taïwanais ? Mon coeur balance. Bon article, qui traduit bien les impressions que me donne le jeu. Une version française est en effet attendue, wait and see.

J'en parlerai à l'auteur, que je vois samedi prochain.

Zenoob
Zenoob

Mea culpea. J'ai effectivement relu les deux regles. La vf d'IZo qui a d'ailleurs fait le deplacement du Japon a Orleans pour la tttivi et la version anglaise.

J'ai du confondre de jeu ou tout simplement avoir un oubli :-).

bon jeu a vous. J'y rejoue ce weekend :-)

Zulyen
Zulyen

@Zenoob : J'ai cherché d'autres sources d'informations et je pense que j'y ai joué de la bonne manière. La règle en anglais que j'ai trouvé dit :
"If choosing to draw, the player can choose to:
- keep the card and de-equip an equipment
- place the card facedown into the dungeon"

Ici le terme facedown signifie juste que la carte doit être placée face cachée dans le donjon mais pas forcement qu'elle ne doit pas être regarder par le joueur qui la pioche.

En général le terme "piocher" signifie prendre une carte et la regarder, sauf précisions supplémentaires mais je n'ai pas trouvé trace de cette précision.

Voila. Si tu as d'autres informations / précisions, je suis toute ouïe ! :)

Bonne journée

Zulyen
Zulyen

@Zenoob : Alors je t'avoue que ne parlant pas japonais, je me suis basé sur ce fichier sur Boardgamegeek qui traduit les règles en français.

Il est fort possible que la traduction ne soit pas juste...

deltajordan
deltajordan

C'est génial qu'un éditeur se soit emparé de ce jeu, j'espère (et je serais donc un bon français bien râleur) qu'ils vont conserver les illustrations originales, ou alors qu'ils fassent comme Blue Orange dont je salue encore une fois l'initiative sur Braverats !

Moonster Games

Je confirme, nous nous sommes manifestait en novembre 2013 pour ce jeu, mais c'était déjà trop tard... La chasse devient bien dure.

Zenoob
Zenoob

"En rajoutant un monstre dans le donjon, vous prenez connaissance d’un des dangers à affronter,".

D'apres les regles... lorsqu'on pioche (carte non regardée) , soit on la place dans le donjon sans en prendre connaissance, on en prend connaissance si on la garde pour enlever un equipement en adequation ou non justement pour le bluff...

Cordialement.

LAuCoBa57
LAuCoBa57

@Zenoob Sur le blog de Zorriep (http://unexpectedbg.over-blog.com/2014/02/dungeon-of-mandom.html) il est indiqué que le joueur pioche une carte et la regarde avant de la placer dans le donjon/retirer du jeu