Candy Chaser ou comment leur tenir la dragée haute

Par Docteur Mops

Published on Dec 24, 2013 • Lecture 3 min.

Candy Chaser ou comment leur tenir la dragée haute

Lors du dernier salon du jeu de Tokyo, l’éditeur Grounding a présenté une nouveauté à la mode japonaise. Comprenez par là d’adorables graphismes épurés à la limite de l’abstraction et un jeu simple et rapide. Simple et rapide mais méchant malgré son thème de confiseurs et bien entendu une petite boîte car la place est limité dans les logements japonais.

« Candy chaser » nous fait endosser le métier un peu étrange de trafiquants de bonbons. Chaque joueur est la tête d’un lobby qui souhaite faire fructifier le cours d’un bonbon particulier pour devenir un magnat de la friandise. Et là pas de trêve des confiseurs ! Tous les coups en douce sont permis mais se faire prendre est sans appel.

Default

Le jeu se déroule en deux phases distinctes. Dans la première partie, chacun va influer sur le cours des différents bonbons. En début de partie toutes les sortes de bonbons se valent. Un mini plateau de jeu montre la valeur de chaque bonbon. De plus chaque joueur reçoit en secret la nature de son bonbon. C’est uniquement avec celui-ci qu’il pourra s’enrichir et remporter la partie.

Une fois que chacun connaît son bonbon, les joueurs vont, à tour de rôles, jeter un dé qui va indiquer une fluctuation du marché. On peut obtenir un résultat de -2 à +3.

Pour remporter la partie, il faut donc être le propriétaire du bonbon le mieux côté mais … être encore en vie !

Default

Et pour rester en vie (ce sera la seconde phase du jeu) il vaut mieux rester dans l’ombre. Chaque joueur va donc pouvoir augmenter ou baisser la valeur de n’importe quel bonbon mais sous le regard très très attentif des autres joueurs.

Dès qu’un bonbon atteint le plus haut score de sa piste le jeu passe dans la seconde phase.

Normalement à ce stade le joueur qui est propriétaire du bonbon en tête est le vainqueur mais ce n’est évidemment pas si simple que ça.

Règlement de compte. C’est beau la vie tant que ça dure.

Le joueur qui suit dans le tour de jeu le joueur qui a déclenché la seconde phase entame celle-ci. Ce qui fait que celle ou celui qui pousse un bonbon au maxi jouera toujours en dernier cette seconde phase.

Default

Le joueur a le choix entre passer son tour ou accuser un autre joueur.

On peut accuser n’importe quel joueur d’être un méchant lobbyiste. Pour cela on désigne l’accusé et on lui tend en secret une carte qui représente un bonbon.

Si l’accusé est bien le joueur qui préside au destin de ce bonbon, il est dénoncé publiquement et, couvert de honte, quitte immédiatement la partie. Ça ne rigole plus !

Par contre, si le joueur accusé n’est pas celui qui s’est vu attribué en début de partie ce bonbon, alors c’est l’accusateur qui se couvre de honte et qui est immédiatement éliminé. Ça ne rigole pas je vous dis !

Si le joueur a bien accusé, il peut continuer à ses risques et périls sinon on passe au joueur suivant.

Une fois que ce dernier tour mortel est terminé, c’est le joueur qui a survécu et qui possède le bonbon le plus cher qui remporte la partie.

Parce que les fleurs c’est périssable

Voilà une petite mécanique qui présente un visage enfantin mais cache un jeu d’une remarquable et jouissive méchanceté. Il faudra un soupçon de machiavélisme (mais une barrique marche bien aussi) pour tirer son épingle du jeu en faisant suffisamment progresser ses intérêts sans se faire démasquer. Les amateurs de "30 Carats" seront en terrain conquis.

Default

Vous pourrez trouver ici même une traduction française des règles grâce aux bons soins de la famille Athimon, qu’ils soient loués et vénérés sur des générations. Pour le jeu, cela risque d’être un peu plus compliqué et je vous enjoins à jeter un œil sur les boutiques faisant de l’import.

À moins bien sûr qu’un gentil éditeur francophone ne passe par ici ou le possède déjà dans sa besace… En attendant nous pourrons prochainement profiter de « Machi Koro » du même éditeur qui sera proposé en français par Moonster Games. Et Ho ! Mais c’est le même auteur en plus ! Chez Tric Trac on fait du lobbying de jeux. Pourvu qu’on ne se fasse pas attraper dans la seconde phase ;)

► Télécharger les règles en français sur Tric Trac : clic !
► Voir le jeu sur le site de l'éditeur (english/Japanese)


"Candy Chaser"
Un jeu de Masao Suganuma
Illustré par Noboru Hotta
Publié chez Grounding Games
Pour 2 à 4 trafiquants de bonbons dès 10 ans
Public : familial machiavélique
Durée : 10 min
Prix : environ 20€
Disponible : fin 2013 (boutiques imports uniquement)



Docteur Mops

Comments (1)

Default
deltajordan
deltajordan

Reste à les trouver ces fameuses boutiques d'import...