20.100

C'est qui le boss ?

C'est qui le boss ?

"Mieux vaut tard que jamais" dit le proverbe et il a bien raison. C'était il y a presque deux ans, nous annoncions (enfin Ubik annonçait…) la sortie imminente de "C'est moi le Patron". Finalement, c'est Edge qui le fera, à une date non déterminée mais qui devrait être entre cette semaine et mai. En même temps, si vous avez patienté jusque-là, une ou deux semaines de plus…

Attendre, c'est bien mais pour quoi finalement ? "C'est moi le Patron", signé Sid Sackson, est la réédition d'un jeu de 1994 intitulé "Kohles, Kie$ & Knete". Un jeu qui bénéficie d'une sacrée réputation et d'une vraie cote sur le marché de l'occasion difficile à trouver qu'il est. Pour être plus précis, b]"C'est moi le Patron"[/b] est la version française de Im the Boss", ue version éditée par Face 2 Face Games en 2003.

Il s'agit d'un pur jeu de négociation et de coups tordus où on se fait rarement des amis. Une sorte de "Intrige" mélangé à un jeu de commerce. Chaque joueur représente le chef d'une puissante famille qui va chercher à remplir des contrats afin d'amasser le maximum d'argent. Le hic!, c'est que pour s'enrichir, il va nécessairement falloir s'entendre avec les autres joueurs même si c'est de façon très temporaire.

Default

Sur le plateau sont représentés les 16 contrats possibles. Chacun indique quelles seront les conditions pour pouvoir les mener à bien. En général, il faut qu'un certain nombre de familles soient représentées. Le joueur dont c'est le tour peut choisir de tenter de réaliser le contrat sur lequel le pion est posé et donc lancer des négociations ou bien de lancer le dé pour avancer sur un autre contrat. Sur la case d'arrivée, il a le choix entre tenter ce nouveau contrat ou tirer des cartes d'influence.

Ces cartes sont indispensables pour jouer car elles permettent de participer aux contrats via les membres de chaque famille qu'un joueur peut contrôler ou des cartes de clan. Il existe aussi des cartes permettant d'envoyer un joueur en voyage et donc d'en défausser la carte, de recruter les personnages d'autres joueurs, ou carrément de devenir le Boss, c'est à dire prendre la main sur les négociations en cours.

Default

Chaque contrat rapportera un certain nombre de parts, selon sa complexité. Plus un contrat sera tenté tard dans la partie, plus les parts rapporteront d'argent. Un contrat est entériné lorsque les protagonistes se serrent la main... Pendant ce temps, les autres joueurs peuvent proposer leurs services à un prix moindre ou interagir grâce aux cartes qu'ils ont en main, pour essayer de s'emparer des accords des autres joueurs.

La partie s'achève lorsqu'au moins 10 contrats ont été remplis mais il est impossible d'anticiper sur la fin car celle-ci dépend d'un malheureux jet de dé. Bien entendu, c'est alors le plus riche qui l'emporte.


> L'annonce chez Edge


"C'est moi le Patron"
un jeu de Sid Sackson
pour 3 à 6 joueurs
édité par Edge
disponible bientôt

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

To be continued in redactors news...

Comments (1)

Default
pipouche
pipouche

Très bonne nouvelle ! Tractations, coups tordus, retournements, rigolades (parfois jaunes quand une belle promesse d'alliance finie soudain en coup de poignard dans le dos...)