Bureau of Investigation

Par François Décamp

Published on 18 Feb • Lecture 3 min. •  4613 vues

Bureau of Investigation

Quelques années après avoir grandement contribué au retour en boutique de Sherlock Holmes Detective Conseil, Cyril Demaegd eut un jour une conversation avec Grégory Privat, au sujet d’une possible adaptation de ce jeu à l’oeuvre de H.P. Lovecraft. Suite à cette anodine discussion, il aura fallu plus de 5 ans, deux ordinateurs, un logiciel spécialisé*, beaucoup d’enthousiasme, des périodes de découragement et le bienveillant coaching de Croc sur la dernière ligne droite pour voir enfin arriver en boutique ce nouveau jeu..

 

La mystérieuse boite noire

La boite tiroir ayant été abandonnée pour d’obscures raisons de production, c’est dans une boite plus classique que nous est révélé Bureau of Investigation.

Du jeu de déduction au jeu d’enquête : Du Cluedo à Bureau of InvestigationÀ l’ouverture, on se sent tout d’abord en terrain familier, en découvrant les premiers éléments : règle du jeu, plans de Boston et d’Arkham, annuaire du Massachusetts, journaux, et 4 livrets d’enquête. En effet, le cinquième livret est remplacé par une grosse et mystérieuse enveloppe. On y trouve enfin deux livrets annexes (A et B), et quelques aides de jeu supplémentaires.

Tric TracBeaucoup de matériel, et quelques jolis effets "Whaou".

Si vous avez déjà joué à SHDC, et que vous connaissez un tant soi peu l’oeuvre de Lovecraft, la première chose que vous ferez certainement est de vous précipiter sur l’annuaire, afin de voir si certains noms sont présents. Et la réponse est oui, presque tous !

Passé ce petit plaisir, il est temps de passer à l’action, et à l’abandon de vos certitudes et de votre confort : les similitudes avec son grand frère iront en s’étiolant au fur et à mesure des scénarios.

 

La vérité est ailleurs

Loin de moi l’idée de me plaindre, mais il est quand même difficile de parler d’un jeu d’enquête, alors que l’on ne peut en dévoiler le contenu. Laissons donc l’Indicible, et contentons nous de ce que l’on peut dévoiler sans s’attirer les foudres de l’éditeur, de l’auteur, et peut être même des Grands Anciens.

Parlons d’abord du contexte : les cinq enquêtes sont toutes inspirées du Mythe de Cthulhu et des nouvelles de Lovecraft. Point.

Et pas du tout de ses autres dérivés ludiques. Oubliez de suite la relecture très Pulp de la licence Horreur à Arkham. Et ne pensez pas non plus à la vision développée dans le jeu de rôle L’Appel de Cthulhu, qui ne se cantonne pas au Mythe de Cthulhu vu par Lovecraft, mais englobe aussi les récits d’August Derleth et ceux des autres écrivains ayant contribués au Mythe, pour le meilleur mais aussi le pire.

Concernant le système de jeu, on retrouve au début la mécanique centrale de Sherlock Holmes qui est de suivre des pistes. Mais ici, deux façons de procéder. La classique, qui consiste à interroger des individus, et la nouvelle, dans laquelle, comme tout bon agent du BI, vous allez pouvoir fouiller une maison, filer un suspect, ou planquer la nuit devant un lieu de culte un peu louche. A chaque localisation pourra donc correspondre deux façons de procéder, et donc deux pistes différentes.

Tric TracPremière page de la première enquête. Sur la droite, un astucieux système d'onglet permettant d'aller de suite chercher la piste dans le bon quartier et avec la méthode choisie (entretien ou investigation) : cela permet d'accéder plus vite à l'information et l'on risque moins de divulgâcher !

A propos des pistes, leur nombre sera imposé pour chaque enquête par votre supérieur hiérarchique. Et à la fin de l’enquête, plus de questionnaire à remplir, mais un rapport dans lequel vous devrez mentionner les trois lieux éminemment suspects où devront intervenir vos collègues, l’armée, ou toute autre force de frappe proportionnelle à la menace.

Tout ceci serait déjà très bien, suffisamment plaisant par rapport à SHDC, et d’une belle qualité d’écriture. Mais vous vous rendrez vite compte, dès le deuxième livret, que le machiavélique auteur, non content de vous plonger dans une ambiance délicieusement flippante, va retourner toutes vos certitudes quand aux règles que vous preniez pour acquises. Et certaines des situations risquent de vous faire toucher du doigt les sentiments désespérés qui animent souvent les personnages des nouvelles du Maitre de Providence. Vous ne sortirez peut être pas indemnes de certaines enquêtes.

En bref, le ton est ici mature, les enquêtes inquiétantes et l’ambiance sera vraiment au rendez vous.

Âmes sensibles, vous voilà prévenues !

 

Et pour quelques informations de plus

Bureau of Investigation est un jeu de Grégory Privat, illustré par René Aigner, Bernard Bittler et Pascal Quidault. Il est édité par les Space Cowboys. Vous pourrez y jouer de 1 à 8 joueuses et joueurs, pour des parties de 1h30 et plus. Son thème très mature et ses scénarios parfois difficiles, fait qu’il est conseillé à juste titre pour 14 ans et plus.

Son prix de 39,99€, fort honnête au vu du matériel, est plutôt appréciable en cette période d’augmentation parfois vigoureuse du prix des jeux.

Vous pourrez trouver ici une enquête démo mise à disposition par les Space Cowboys.

Rainbow : Warrior de la color !

*Grégory a utilisé Scapple, un logiciel destiné aux écrivains qui n’est pas théorique ment destiné à faire des Mind Maps.


François Décamp

Comments (14)

Default
Tomfuel
Tomfuel
super la version demo ! je ne connais pas du tout cette serie de jeux.

par contre, comment ça marche ?
j'ose pas trop lire le pdf pour pas me faire spolier les indices ou autres, un vrai noob de l'enquête haha
ddexert
ddexert
Trooopp bien !!!! A qd un Detective conseil familial/enfant ?? :)
HagarWulfen
HagarWulfen
"Son prix de 39,99€, fort honnête au vu du matériel, est plutôt appréciable en cette période d’augmentation parfois vigoureuse du prix des jeux."
Super emballé, mais douche froide en apprenant qu'il n'y a que 5 enquêtes. Pour ce prix-là, il y a tout de même une belle inflation.
Joackimf
Joackimf
Je me suis fait exactement la même réflexion. J'étais aussi hyper emballé.
Mais je ne trouve pas qu'une augmentation de 3 euros par enquête soit "plutôt appréciable".
Et je ne trouve pas non plus que le matériel justifie cette augmentation car il a l'air du même acabit ( ce qui n'est pas une critique) que celui des SHDC.
Donc ce sera sans moi, sauf en solde.
Dommage le concept m'emballait vraiment.
Skuthus
Skuthus
On est un peu moins cher que les jeux one-shot d'enquête/énigme autour de 10 euros/aventure style unlock/decktective... Cela doit être en plus plus long et le matériel est plus fourni, cela me parait un bon deal :-)
Immyr
Immyr
On ne touche pas au tarif mais on baisse un peu le poids, c'est la bonne technique pour les choco BN alors pour les jeux....pourquoi pas ? (mais jusqu'à quand ? Alors que notre boulimie de matos n'a pas de faim... oups je voulais dire, de fin) en attendant c'est pas pour moi et je n'irais pas dans le masse ma chaussette....(je préfére la version francisé du quartier)
cirdec0774
cirdec0774
Moi aussi j'attendrai une occasion (soldes ou Okkazeo) car je ne souhaite pas encourager cette politique commerciale. Dommage car j'étais client...
Joackimf
Joackimf
Oui en comparant aux jeux que tu cites, le deal paraît bon.

Mais je comparais avec les autres SHDC (donc des jeux de la même gamme), ça me paraît quand même moins intéressant.
Je ne parle pas du temps de jeu (qui s'il est comme les autres SHDC est assez long), ni du matériel (qui semble assez similaire), mais du rapport prix de la boîte/nombre d'enquêtes.
Skuthus
Skuthus
Moi le jeu me fait envie (et j'espère même une nouvelle boite). Le temps de développement doit être important que d'autres types de jeu, les livrets semblent aussi plus fournis que SHDC (+ qqs surprises pour l'aventure 4 d'après la vidéo TTshow avec l'auteur). Je n'ai pas envie de dépenser plus "que ce qu'il faut" mais j'ai bien kiffé mes expériences de "jeux jetables" comme les unlock et pandemic legacy donc je leur fais confiance et, perso je les suivrai dans cette aventure
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Bonjour,

Le jeu me fait envie, mais je crois avoir compris en lisant les règles que certains scénarios nécessitent d'écrire sur le matériel. Est-ce bien le cas et si oui, y a-t-il moyen de faire autrement (avec des post it par exemple) ? C'est un jeu que je souhaiterais pouvoir prêter par la suite, il y a quelques amateurs de tentacules dans mon entourage !
goupil
goupil
J'ai eu l'impression (mais elle peut être fausse) qu'il s'agissait plus de "prise de notes" que d'altérations irréversibles : s'il ne s'agit pas de plier/déchirer/coller mais plutôt d'annoter un plan ou de compléter une grille, papiers et crayons sont toujours des alternatives efficaces !
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Si c'est le cas, c'est cool, merci !
copyright
copyright
Bonjour. Non, il n'y a aucune nécessité ou besoin d'écrire sur le matériel de jeu. Rien ne vous en empêche non plus, notez bien, mais vous pouvez tout résoudre sans le faire. Votre jeu pourra rester immaculé :).
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Super, merci !