Docteur Mops

Barony de Marc andré, ou les grands ducs

Barony de Marc andré, ou les grands ducs

Default

Barony sera certainement une des bonnes surprises de l’année 2015. Nous l’affirmons avec un certain confort puisque nous avons pu jouer sur la version prototype, très proche de ce que sera le jeu au final. Ce qui attirera également l’attention des joueurs est le nom de son auteur, Marc André, qui a su s’imposer comme nouvelle valeur sûre avec son Splendor, sélectionné parmi les meilleurs jeux de l’année dans plusieurs pays dont la France.

Le jeu n’est prévu que pour le mois de mai prochain mais une version d’essai sera présente lors du prochain Festival International des Jeux de Cannes. Comme tout le monde n’aura pas le plaisir de se retrouver là-bas ; voici une présentation vous permettant de vous faire une première idée de la chose.

Default

Barony est un jeu de conquête et de gestion. Dans un premier temps nous allons créer notre petit monde avec un plateau de jeu modulable. Chaque partie est constituée d’une pièce de 3 hexagones. Les joueurs participent tous à la création du paysage.

Un paysage fort varié d’ailleurs car nous y trouverons des montagnes, des forêts, des plaines, des champs et des lacs qui tous auront des conséquences spécifiques sur le jeu.

Il est temps désormais de faire son petit chez soi. Chaque joueur débutera la partie en positionnant au mieux 3 Cités avec chacune 1 Chevalier.

Nous pouvons commencer. Le monde est à nous. Du moins allons-nous nous y efforcer.

Default

À notre tour nous allons effectuer une action. Oui. Une seule ! Voyons donc ce que nous pouvons faire.

Recruter va nous permettre d’amener en jeu de nouveaux Chevaliers. Deux sur une Cité ou trois si cette Cité est sur les bords d’un Lac. (Le fameux Chevalier du Lac surement)

Le Déplacement nous permet de déplacer 1 ou 2 Chevalier d’un hexagone vers un hexagone adjacent. Attention ! Déplacer un Chevalier deux fois est interdit par contre.

Default

Les différents types de terrains

Les chevaliers ne savent pas nager donc ne vont pas sur un Lac. Ils sont polis alors ils ne rentrent ni dans les Cités, ni dans les Forteresses adverses. Ils sont courageux mais pas téméraires alors ils ne vont pas non plus dans une case avec 2 Chevaliers d’un même adversaire ou un Village habité par un Chevalier adverse. De la même manière, ils ne s’aventurent jamais en montagne si une unité adverse s’y trouve.

Les Chevaliers sont sociaux. On peut trouver des cases avec des Chevaliers de divers joueurs. Tant qu’il n’y en a qu’un de chaque. Ça papote armure et tout se passe bien.

Par contre le Chevalier est aussi un guerrier. Surtout quand ils sont deux ! Dès que deux Chevaliers d’un même joueur se retrouvent dans une case, ils détruisent tous les Chevaliers adverse ou Village qui s’y trouve. Les pions ainsi éliminés reviennent dans les réserves des vaincus.

Default

Formes prévisionnelles des pièces du jeu

Nous pouvons également Construire. Avec cette action primordiale, nous allons pouvoir transformer tout ou une partie de nos Chevaliers en Village ou en Forteresse.

Ces nouvelles constructions permettent également de gagner un jeton Ressource en fonction du type de terrain où elle est faite. Tous les terrains ne sont pas autant avantageux. Les plus rentables sont curieusement les plus vulnérables. C’est vicieux un auteur de jeu…

Construire une Cité est une autre action possible. Une Cité vient toujours prendre la place d’un Village. Cela a pour chouette effet de nous faire gagner immédiatement 10 points de victoire.

DefaultDefault

Monter une Expédition est un moyen plus rapide de se retrouver dans une région lointaine. Un de nos Chevaliers de la réserve peut être placé dans n’importe quelle case du bord du plateau. Attention ! Il y a un prix : un autre Chevalier de notre réserve est détruit (retiré de la partie). Haaaa ! Mon frère est parti au bout du monde ! Je me meure de chagrin ! Notez que ceci est une interprétation personnelle roleplay…

Enfin, il est également possible de grimper l’échelle sociale de la noblesse. En dépensant 15 points de Noblesse (indiqué en jaune sur les jetons Ressources), on peut passer au rang suivant sur la piste de score. Nous passerons ainsi de Baron à Vicomte, Comte, Marquis puis Duc.

Default

Compteur de scores (Noblesse - horizontal & points de victoire - vertical)

Vous remarquerez que chaque titre possède sa limitation en point de victoire. Un Baron est limité à 20 points (construction de 2 Cités). En grimpant de titre de noblesse, on reste sur la ligne de score où l’on était auparavant. Un baron devenant Vicomte avec 0 passe à 15 en score. Un Baron possédant déjà ses 20 points passera lui à 35.

Sur les pions Ressources, on trouve également un nombre gris. Ce sont des points de victoire supplémentaires. Ceux-ci sont scorés en fin de partie.

Une partie de Barony se termine quand un des joueurs gagne son titre de Duc. Les autres ont alors un dernier tour avant que la partie soit terminée. On ajoute à son score les points des jetons Ressources. On peut donc remporter la partie sans pour autant être Duc soi-même.

Default

Pions Ressources suivant les types de terrain

Voilà donc pour ce qui se passe dans ce jeu simple et très tendu. Un bon équilibre entre la construction et les actions offensives pour une course à la victoire.

Une seule action par tour rend le jeu limpide. On retrouve d’ailleurs ici une sensation similaire à Splendor dans le ratio simplicité/profondeur de jeu.

Barony n’est pourtant pas aussi dépouillé que son célèbre prédécesseur. Plus de matériel, plus d’actions différentes et quelques exceptions qui viennent briser le côté épuré pour apporter quelques finesses dans les parties.

Le jeu sera publié sous la forme d'une version française et d'une internationale qui intégrera l'allemand, l'anglais et le néerlandais.

Alors ? Serez-vous séduit également ?

Default


Barony
Un jeu de Marc André
Illustré par Ismaël
Publié par Matagot
2 à 4 joueurs
A partir de 14 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 40 minutes
Prix: 42,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Games this article speaks about

Comments (8)

Default
duinhir
duinhir

Essayé à Cannes, c'est vraiment un jeu très fluide, profond et avec du beau matos. Un seul petit regret, les chevalieeples sont parfois cachés derrière les énormes citéeples, du coup il arrive qu'on ne lise pas correctement le jeu dans la précipitation du tour de jeu.

MarKssin
MarKssin

La question du 14+ est surement la petite astuce pour réduire une certaine taxe... Ce fut le cas pour Black Fleet.

Florent59
Florent59

jeu testé à Essen 2014 en présence de l'auteur. Plaisant avec bcp de stratégie, Barony (ex "Terra Nostra") aborde un thème déjà très fréquent dans le monde ludique. Néanmoins le jeu est fluide et il y a bcp d'interractions entre les joueurs (jeu testé à 4 joueurs pour ma part), de plus je suis d'accord avec Kerquist, le 14+ me parait aussi surestimé, je mettrai volontiers un 10ans et plus.

Kerquist
Kerquist

J'espère que le 14+ du Dr Mops est une coquille, car, pour avoir joué au prototype, pour moi Barony c'est plutôt du 8+ (tout comme Splendor), ce qui n'empêche pas la profondeur de jeu.

FlashMcQueen
FlashMcQueen

Je suis séduit !

Ced78
Ced78

Hum … deux nouvelles sorties à suivre chez Matagot :-)

@kogaratsu : pour les hexagones cela dépend du genre du jeu. Si c'est des hexagone genre Eclipse ça me va, par contre si c'est genre Kingdom builder …..

Vivement les TT TV ;-)

Mayoniaise
Mayoniaise

A suivre!

kogaratsu
kogaratsu

Diantre voilà qui m'a l'air bien vil et prometteur !

je ne suis pas trop fan des hexagones mais j'ai déjà craqué avec Terra mystica, donc...comme il y aura une version d'essai à Cannes, ça titille d'autant plus.