Alone "in the dark"

Alone "in the dark"
rafpark

En 2017 Horrible Guild lance son premier Kickstarter qui porte sur un jeu semi-coopératif un peu particulier. Alone c’est l’histoire d’un spationaute naufragé qui arrive dans une base désaffectée, perdue au milieu de nulle part. Muni de sa seule lampe torche et de ses talents, il va tenter de survivre dans ce lieu inhospitalier … mais au loin des bruits se font entendre … rien d’amical …  et ça se rapproche.
Alone est une sorte de “dungeon crawling” mais la particularité est que les “rôles” sont inversés. Bien souvent vous avez un Maître du jeu pour animer la mission et freiner l’avancée d’un groupe de héros. Ici un joueur va prendre le destin du héro en main et un ou plusieurs “joueurs du Mal” va/vont tenter de l’empêcher de réussir ses missions. Et oui cette fois-ci vous pourrez vous mettre à plusieurs pour coller la pression à ce personnage qui ose troubler la quiétude des lieux.

 

A savoir que le jeu a eu un second kickstarter un peu plus tard, avec bon nombre d’améliorations au niveau des règles et c’est cette version-là que Edge a utilisé pour faire la version Française. Pour une fois, la boîte ne déborde pas de figurines, mais de nombreux plateaux, pions et cartes sont quand même nécessaires au bon déroulement du jeu.

 

Alone "in the dark"

 

Comptez une bonne heure de mise en place et de lecture des règles pour votre première partie, ensuite 2 heures de jeu, avec les retours habituels vers le livret de règles pour confirmer tel ou tel point. Cela reste un “améritrash” avec toutes ses petites règles et exceptions mais les habitués du style vont vite s’y retrouver tellement c'est “logique”.

 

Au niveau de la mise en place il y a en fait trois zones de jeux. 

-Le plateau du héros où il indique l’avancée des rounds et tours de jeu, son niveau de vie et de santé mentale, ses pions adrénalines et son équipement, ainsi qu’un plan “vierge” où il pourra indiquer des rappels des lieux explorés. Bref un véritable ordinateur de bord où il pourra planifier tous ses faits et gestes.

 

Alone "in the dark"

 

-Le plateau des Maîtres du Mal qui est caché derrière un paravent tel un Maître de jeu. On y trouve des aides et rappels de règles de jeu. Mais l’autre utilité de cet “écran de Maître” est de cacher le plan du complexe que vous allez établir de manière aléatoire. Emplacement des escaliers, des salles, des monstres, zones de danger, c'est dans cet environnement que le héros va devoir évoluer à l’aveugle et vous de placer les pièges et autres monstres pour freiner sa progression.

 

Alone "in the dark"

 

-Le plateau central où la figurine du héros est placée sur la tuile de départ. A lui ensuite d’explorer le quartier pour que les Maîtres du mal dévoilent au fur et à mesure la structure du complexe en se référant au plan caché derrière leur paravent.

 

Alone "in the dark"

Le héros choisit un objectif de chaque couleur (bleu, vert et rouge) et, pour réussir la mission, doit réaliser l’objectif bleu ou vert et ensuite l’objectif rouge (qui termine le scénario). Différents niveaux de difficulté s’offrent à lui en variant le matériel de départ et les conditions à mi chemin. Les Maîtres du Mal quant à eux choisissent 2 decks parmis 4, chacun ayant sa spécificité et doivent tout faire pour freiner sa progression et tenter de l’éliminer.

 

Dès la mise en place, tout est fait pour mettre la pression au héros. Le voilà arrivé dans une section de bâtiment, il fait noir, et plusieurs choix s’offrent à lui, sans savoir par où aller. Le pire est qu’il est observé par des paires d’yeux qui attendent dans l’ombre (ou cachées derrière le paravent .. bon ok il n’est pas assez grand!!), à l’affût du moindre de ses gestes pour l'anéantir!

 

Pour jouer c’est relativement simple. Chaque round est composé de 8 tours où le spationaute effectue une action. Après chaque tour le héros doit attendre de voir si les Maîtres du Mal réagissent ou pas en jouant une ou deux carte(s). A la fin on avance un curseur de round et quand il arrive à un certain niveau on passe en mode “cauchemar” où les monstres sont plus forts. La partie s’arrête quand le naufragé réussit ses 2 missions ou que les Maîtres du Mal lui font perdre tous ses pv et santé mentale.

 

A chaque tour le héros peut effectuer une action parmi celles-ci :
-avancer d’une zone
-explorer afin de dévoiler des secteurs adjacents
-effectuer une attaque
-localiser un lieu (les Maîtres du Mal doivent indiquer le nombre de secteurs qui le sépare d’une cible qu'il choisit comme une salle, un monstre, etc).
-Prospecter afin de fouiller les lieux pour trouver des objets
-Interagir sur des éléments (sert pour valider des missions ou remettre la lumière dans des zones).

 

Alone "in the dark"

 

Ces actions peuvent être boostées via de l’équipement qu’il aura récupéré en prospectant dans les couloirs et les salles. Ces derniers ont un nombre limité d’utilisations mais ils peuvent être améliorés en se “combinant” entre eux et être rendus encore plus puissants.

 

Le spationaute peut très bien foncer tête baissée dans les méandres de cette base, il gagne ainsi un précieux temps avant d’arriver au mode cauchemar au risque de se faire surprendre et donc de perdre de la santé mentale. A contrario il peut être prudent et explorer avant d’aller plus loin, dévoilant ainsi les dangers et possibles monstres sur place, évitant ainsi la perte de PV ou de santé mentale.

 

Vous allez me dire autant foncer tête baissée pour créer le plan et ensuite on est peinard. Oui sauf qu’à la fin de chaque tour on défait le plateau principal sauf les secteurs où est présent le héros et les adjacents dévoilés. Bref il y a un petit jeu de mémory, surtout que les monstres peuvent évoluer dedans, idem pour les zones de danger, le tout au gré des cartes actions jouées par les esprits qui vous font face.

 

Je termine par le système de lumière qui est un atout précieux pour notre naufragé. En effet, pour attaquer on lance des dés qui possèdent 3 faces différentes : réussi, loupé et “neutre”. Et bien sachez que lorsqu’il se bat dans un secteur éclairé, la face neutre passe en réussi, de quoi augmenter vos chances de survie et venir à bout de cette faune sauvage. Mais attention, les monstres détestant la lumière, s’ils se trouvent dans un secteur illuminé, ils vont “attaquer” les lumières en priorité pour les éteindre. Et histoire d’optimiser le tout, l’utilisation d’un jeton adrénaline vous permet d’effectuer deux actions lors du même tour ou de récupérer des PV ou de la santé mentale.

 

Alone "in the dark"

Entre la boîte de base et les extensions vous n'aurez que l'embarra du choix de votre naufragé

 

Aller, je passe aux Maîtres du Mal qui vont en fait réagir aux actions du spationaute en jouant des cartes sur la piste de réaction (le nombre de cartes en main varie suivant le nombre de joueurs). Là encore plusieurs choix s’offrent à eux :

-jouer une réaction standard, qui permet de jouer une carte face cachée, vous pourrez déplacer des monstres sur le plan et en ajouter sur la map (dans la limite de 4 par niveau)

-la réaction instantanée qui peut être jouée lors du tour du héros dans des conditions particulières

-les réactions autorisées si par chance vous avez une carte qui correspond à l’action du héro jouée lors de son tour.

Dans ces deux derniers cas vous avez des effets supplémentaires et plus puissants.

A savoir que vous pouvez utiliser une seconde carte lors d’un tour mais cela prend plus d’emplacements sur la piste. A la fin du round s’il reste encore des pions dangers visibles sur la piste des réactions, les Maîtres du Mal peuvent en disposer autant sur le plan. Comme la lumière pour le héros, les zones de dangers sont importantes car cela permet de booster l’effet des cartes et la face “neutre” du dé devient une réussite lorsque les monstres attaquent et donc augmentent les chances de blesser voir de tuer cet intrus. Je termine par le fait qu’il va falloir bien choisir les monstres à envoyer, car si le héros arrive à en tuer deux identiques, celui-ci gagne de l’expérience et donc de nouvelles capacités qui vont l’aider à s’en sortir. Bref il n’est ici pas question d’envoyer une nuée de monstres en croisant les doigts, il va bien falloir réfléchir et faire des choix.

 

Alone "in the dark"

Les Maîtres du Mal vous présentent vos pires cauchemars
 

Je ne vais pas m’étaler sur tous les petits points de règles ou détails, mais le jeu reste “simple et logique”. Sous ses apparences de “monster game” il est facile à prendre en main. Sans parler des aides de jeux qui sont vraiment bien faites et permettent d’éviter des retours dans le livre de règles lors des parties. Règles qui sont d’ailleurs agréables à lire et très claires avec bon nombre d’exemples, un vrai régal.

 

Deux modes de jeux sont proposés, soit une partie aléatoire “one shot” soit un système de campagne où chaque joueur prend le contrôle d’un héros et où le but est de réussir à amasser le plus de points à la fin des 12 parties suivant la réussite des missions. Ce dernier mode est rythmé par un système narratif permettant de vivre une véritable histoire avec son protagoniste.

 

Pour ceux qui n’en auraient pas assez, il existe 3 extensions pour étoffer le jeu :
-Alpha Extension qui contient deux nouveaux héros et deux nouvelles missions avec des boss à éliminer.
-Avatar extension avec deux autres héros mais aussi des “avatars” qui vont aider les Maîtres du Mal à réussir leurs noirs desseins.

-Deep extension possède trois nouveaux héros mais aussi deux modules : celui de créatures spéciales qui vont aider les Maîtres du Mal et de nouvelles actions de salles disponibles pour le héros.

Cela permet déjà d’étoffer le choix des héros et donc de varier les plaisirs vu qu’ils ont chacun des capacités spéciales. Et les autres modules s’ajoutent au gré de vos envies.

 

Alone "in the dark"

"It's a trap !!!"

 

Alone est une réelle surprise, un véritable dungeon crawling SF où le joueur du héros va être mis sous pression. S’il peut être joué de 2 à 4 joueurs, il reste un véritable 1vs1 tel un space hulk. Je conseille quand même de le jouer à 2 Maîtres du Mal contre le spationaute, déjà parce que cela change le “rapport de force” qui aide à mettre la pression sur le joueur et ensuite parce que mettre à jour le plateau principal avec celui caché derrière le paravent reste assez “chronophage” vu qu’on vérifie souvent à deux fois pour ne rien oublier (oui les affres de la vieillesse que voulez-vous!). A deux cerveaux ça passe mieux et on gagne du temps sur les mises à jour des plateaux, chacun s’occupant d’une partie et “contrôlant” ce que fait l’autre pour ne rien oublier.

L’immersion du jeu est vraiment très forte, ça reste très tendu, le naufragé essayant de se repérer dans ce dédale et les joueurs en face réagissant à chacun de ses faits et gestes. Tantôt à ajouter des pièges, tantôt à envoyer un monstre à sa rencontre ou au contraire le mettre à l’affût au coin d’un carrefour. Le tout en optimisant les zones, en ajoutant du danger ou en gardant précieusement une carte qui peut faire mal si elle est jouée au bon moment.

 

Alone est une vraie alternative à un space hulk jouable en 1vs1 ou multijoueur, avec ce côté dungeon crawling où l’exploration est essentielle, sans parler de cette ambiance oppressante en mode “horreur à arkham”.

Comme je le disais une belle surprise qui a fait l’unanimité dans mon groupe de joueurs et que je vous invite chaudement à essayer.

 

RAF Park

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

I don't like

Comments (16)

Default
kiken
kiken
J'ai le jeu, plus extension deep mais pas encore pu jouer donc une petite vidéo serait sympa !
Kane
Kane
Article très sympa...me tente bien tiens...à la lecture de ces lignes, le côté Space Hulk (dont je suis un fan absolu devant l'éternel) m'attire beaucoup...
rafpark
rafpark
quel homme de goût !!
Je suis fan aussi de space hulk (avec toutes les versions et extensions du jeu .. j'ai honte, c'est bon la honte :P )
Woodywoodwoo
Woodywoodwoo
Bel article ! Le thème et le concept « inversé » sont bien tentants. Il va finir dans ma liste je le veux. Une explipartie prévue ?
rafpark
rafpark
sur la chaine de mon blog oui c'est prévu, sur TT c'est en dehors de ma circonscription :P
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Nous en avons fait une vidéo avec l’ami Germain 😉 mais je serai ravi de me mesurer à l’ami Rafpark 😉
rafpark
rafpark
Vivement que Scotty invente la téléportation :D
Hydre
Hydre
Bonjour tout le monde,

Nous en sommes à la deuxième partie qu'est ce magnifique jeu Alone.

Plus on y joue, plus on a envie d'affiner les règles et donc plus on se pose des questions.

Et il y en a deux dont je ne trouve pas les réponses dans les livrets de règles...

Peut-on avoir plusieurs créatures du mal dans la même case? Si oui:


- Peut-on générer une créature là où se trouve déjà une autre créature?
- Et donc peut-on déplacer une créature dans une case là où il en a déjà une?
- En cas de rencontre dans le noir avec le héro, est-ce que chaque créature fait perdre un point de sang-froid?
- En cas de combat, comment cela fonctionne? Toutes, à tour de rôle, contre le héro ou une seule au choix? Et que se passe-t-il pour les attaques d'opportunité?
- Comme il y un maximum de 4 créatures par étage (sauf modification du fait d'une mission activée, apparition de la reine par exemple et donc possibilité d'une 5ème créature sur un même étage), est-ce que ces 4 peuvent être dans la même case ou salle particulière?

Ou alors non à tout ça?

Autre question:
Est-ce la génération de créature est à chaque utilisation d'une réaction standard ou seulement certaines? Si c'est à chaque, dans le cas où certaines réactions standard parle de génération de créature (avec l'utilisation du signal danger /!\) dans ce cas, peut-on générer deux créatures?

Enfin,
Pourquoi mettre une carte réaction standard face cachée sur le plateau de jeu puisque les réactions doivent être annoncées? Ou alors ces réactions sont appliquées, on donne juste les effets (bruit dans le cas de l'apparition d'une créature par exemple), le reste étant à l'imagination du joueur héro?

D'avance merci pour votre aide et excellente journée à vous.

Hydre
White Bear
White Bear
Merci pour cet article, cependant à lire bon nombre d'avis extérieurs sur ce jeu, il semble déconseillé de le jouer autrement qu'en mode 1vs1 (cela semble rester un excellent jeu mais en duo). L'avantage de cela est qu'on peut retrouver ce jeu en occasion à des prix forts intéressants …. (Qui ? Moi l'avoir acheté ? Mais avec l'extension Deep à plus de 50% en dessous de son prix de base, c'était mon devoir ludique ! Reste plus qu'à convaincre ma femme d'y jouer...et de peindre les figurines au passage)
rafpark
rafpark
Oui j'ai lu ça aussi, il est effectivement très bien en 1vs1, là dessus on est d'accord, mais à chaque fois j'ai oublié de placer des trucs ce qui peut nuire à la stratégie (parce qu'il est vraiment faciel d'oublier de placer une porte ce qui va nuire à la stratégie du héro ou un des jetons type danger, ce qui là va nuire à la startégie du maitre du mal!).
Par contre perso je conseille de le jouer AUSSI en 2vs1 pour les raisons évoquées dans l'article.
Après les joueurs font bien ce qu'ils veulent, c'est leur boite de jeu ;)
rafpark
rafpark
Ah oui j'ai oublié un truc pour "l'ambiance" quand un monstre apparait ou bouge, les Maîtres du Mal doivent indiquer au héros qu'il y a du bruit dans telle direction. Outre l'aspect un peu jeu de rôle de ce point de règle où on peu en faire des caisses voir utiliser des logiciels de bruitages, ça reste parfait pour tendre un piège. Vous mettez 1 ou deux monstres à l'affut et faites apparaitre un monstre à l'opposé, le héros "entend" le bruit et se barre dans le sens inverse .. où l'attend des monstres qu'il n'avait pas entendu .. bon ça marche sauf quand un joueur fait son orc et decide de foncer sur le bruit ou décide d'aller n'importe où en se moquant de son entourage .... (vécu !!)
Nic23
Nic23
Bon je vais l'acheter tu fais chier ;)
Ceci etant dit , je ne comprends pas vraiment en regardant la photo coté "maitre du jeu" : le tracé des couloirs ne change jamais , seuls le contenu des sallles et les pieges dans les couloirs varient ?
rafpark
rafpark
en fait tu as deux plateaux recto verso, que tu combines comme tu veux, ça donne 16 dispositions différentes (parce qu'à l'envers ça change aussi la forme du complexe). Je sais qu'en Ks tu as un 3eme plateau qui était une exclue (mais je n’arrive pas à trouver un scan de celui-ci pour me l'imprimer en fan made !!).
Entre ça, le héros différent, les decks des maitres du mal différents, les missions .. y'a une sacrée rejouabilité, même si de base, tu te promènes dans un complexe.
surtout que le héros il ne sait pas d'où il part et mémoriser toutes les possibilités. Bref je trouve que ça suffit (mais si quelqu'un à un scan du plateau Ks exclue je suis preneur aussi :P)
ombrelame
ombrelame
ça à l'air bien sympa !! on peut même imaginer que le héros soit joué par 2 joueurs? même si on perd du coup un peu le côté pression du 1vs multi
rafpark
rafpark
c'est ce qu'on a joué hier soir, 3 méchants et 2 joueurs pour le héros histoire de partager des réflexions.
Franchement ça passe crème !!