This game has been added to the database at Nov 15, 2010

edition 2010

Standalone 2 editions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Amazon
43
réponses
0
follower
By : LARGO9999 | Monday, April 26, 2004 at 5:17 PM
Asthaniel
Asthaniel
xavo dit:
J'ai jamais vu un jeu à plateau qui se raconte aussi bien, on dirait du JDR !


Ca t'étonne qu'on dirait du jdr :

- cooperatif
- basé sur l'oeuvre de tolkien
- des persos avec des carateristiques complementaires
- des plateaux qui s'enchainent (comme des scenars de campagne)

et il ya un Dé :) :) :)

quand je veux faire jouer des rolistes qui ne connaissent pas ou disent ne aps aimer les jdS , je sors le SdA cooperatif :)
My top
No board game found
ChristianM
ChristianM
Bon je vais peut-être pas apporter grand chose de nouveau mais j'adore ce jeux aussi, donc voici quelques petites remarques comme ci comme ça...

Tout d'abord je trouve le jeu à deux également très intéressant, même si au début c'est un peu ardu (avec Sauron à 12).

Concernant la question "pourquoi jouer cartes cachées alors qu'on peut dire ce qu'on veut", c'est justement là la difficulté du jeu, un des challenges : c'est pas seulement un jeu de gestion de ressources, mais un jeu ou il faut réussir à collaborer, ce qui n'est pas toujours évident... "mais pourquoi t'as pas joué Arwen ? Ah bin j'ai pas pensé ! "
De plus, ça prépare le terrain pour l'extension Sauron : on peut dire ce qu'on veut sans rien se montrer, mais l'oeil de Sauron entend tout, arf.

Concernant la victoire militaire, c'est vrai que ça a un côté un peu frustrant, un comble pour une victoire ! Il faut absolument jouer la règle Black Gate : dès qu'il n'y a plus d'ennemis dans la pioche, il faut refaire une pile d'ennemis avec les huits qui on des symboles noirs... Plus rude déjà...

Une partie base + ennemis + Sauron, c'est long mais on sort de là soufflés, ah c'est beau ! (j'ai pas encore testé les dark tiles), pour peu que la partie ait été gagnée à un cheveu près, on s'en rappelle longtemps...

Ce qui m'épate dans ce jeu c'est le renouvellement du jeu alors que les plateaux et même les événements se succèdent dans le même ordre...
Quelques remarques à ce sujet :
Ennemis ajoute un niveau stratégique avec la possibilité de sauter un ou deux plateaux... Sauter au moins un plateau m'a l'air d'ailleurs indispensable (mais je me trompe peut-être).
Ceci dit le fait que scénars et événements soit "connus" d'avance renforce le côté tragédie de l'ensemble. Si on survit c'est du Tolkien, si on meurt tous c'est du Racine...
D'autre part, pour faire un rapprochement avec l'analyse des contes de Propp, ce dernier avait répertorié une trentaine de "fonctions" dans tous ses contes analysés et remarqué que ces fonctions étaient présente ou pas mais se présentaient forcément dans le même ordre (avec éventuellement des sous-routines)... Bref tout ça pour dire que si les contes (et tous les récits, films, etc, qui utilisent les fonctions de Propp, genre Star Wars) arrivent encore à nous fasciner, ça explique peut-être pourquoi un jeu en apparence complètement linéaire est aussi prenant même après 20 parties. Bon le jeu ne plaît pas à tout le monde, normal, les contes non plus d'ailleurs. Qu'en pensez-vous ?
My top
No board game found
loïc
loïc
Pour moi, il a toujours été ionterdit de se dire explicitement ce que l'on avait en main. Peut être une règle qui est né de mon imagination, mais je n'en avais pas l'impression. Pour moi, j'ai toujours interdit de dire explicitement ce que l'on a en main.
J'en ai encore reparlé de par chez moi, et même pour des gens qui ne jouent pas forcèment avec moi, la victoire militaire n'a rien de simple (mais où sont les Krazey et équipe belge qui connaissent tout de ce jeu) et il est rare de piocher tous les ennemis et encore plus dure de les tuer. S'acharner à les tuer, c'est se manger tous les événement et donc perdre. Si je pense qu'en effet, il est plus facile de gagner au militaire, ça ne me semble pas facile (et ça devient carrèment balaise de finir "normalement"). Après, je conais peut-être que des mauvais, et peut être que je suis incapable de voir comment faire, mais il me semble gros de dire : "Gagner militairement, c'est facile".
My top
No board game found
target
target
Si tu veux essayer de sauter des plateaux, il faut que tu n'ais aucun ennemi en jeu au début du plateau. Donc tu dois être assez réactif et ne pas laisser la ligne des ennemis grossir.
Si tu fais ça pour sauter Moria et Le Gouffre de Helm (sauter deux plateau est le seul moyen qu'on a trouver pour avoir une chance à deux joueurs), les ennemis disparaissent vite, et apparaissent vite aussi car tu dois ajouter 4 ennemis lorsque tu sautes un plateau.

Je confirme, victoire militaire facile... sur l'échelle de difficulté du jeu, bien sûr. Donc faisable :P .
My top
No board game found
Frédérick
Frédérick
loic dit:Pour moi, il a toujours été ionterdit de se dire explicitement ce que l'on avait en main. Peut être une règle qui est né de mon imagination, mais je n'en avais pas l'impression. Pour moi, j'ai toujours interdit de dire explicitement ce que l'on a en main.

Il me semble qu'on peut se parler tant qu'on le veut, juste qu'on ne doit pas se montrer les cartes.

Sinon, une vitcoire militaire, ce n'est pas "facile" mais c'est "plus facile" que de terminer le mordor, je trouve.

Et surtout cela n'a pas le même gout, pour moi. Détruire l'anneau, c'est mieux que se faire une trentaine d'orcs :)
My top
No board game found
Blue
Blue
Frédérick dit:
Il me semble qu'on peut se parler tant qu'on le veut, juste qu'on ne doit pas se montrer les cartes.

C'est bien ça...

Mais bon, je fais comme loic : on ne dit pas ce qu'on a en main, on parle juste des manques de temps en temps...
My top
No board game found
Krazey
Krazey
J'ai jamais trouvé la victoire militaire facile. Certainement parce qu'on essaye principalement de finir le plus rapidement les plateaux, par conséquent on révèle moins d'ennemis.

Maintenant, un peu comme Frédérick. Je trouve ça moins gratifiant de gagner en frittant les ennemis plutôt qu'en détruisant l'anneau.
Et pour détruire l'anneau, pas de secret : sauter deux plateaux à tout prix.

Jouer à deux. Bof, bof bof pour moi. Il manque l'ambiance ce qui est quand même le coeur du jeu.
Pour ce qui est des cartes. La règle dit qu'on parle tant qu'on veut, mais sans se les montrer ; ce que l'on fait...

Krazey
My top
No board game found
Ludo le gars
Ludo le gars
Déterrage de topic ! :shock:

Je m'interroge sur le jeu en solitaire : il est dit plus haut qu'on peut prendre de 2 à 5 hobbits dans ce cas-là. Que conseillez-vous : 2 ? 3 ? 4 ? 5 ? faire autrement ? Juste avec le jeu de base je précise, et sans avoir jamais joué au jeu à plusieurs.

Merci
scand1sk
scand1sk
Plus il y a de hobbits, plus la victoire est facile (mais ça peut se moduler en faisant démarrer Sauron moins « loin »), mais en jouant seul, il vaut mieux se limiter à 2 hobbits pour éviter d'avoir à gérer trop de mains de cartes. Le jeu est très difficile dans ces conditions, même avec Sauron qui démarre sur la dernière case…
Ludo le gars
Ludo le gars
scand1sk dit:Plus il y a de hobbits, plus la victoire est facile (mais ça peut se moduler en faisant démarrer Sauron moins « loin »), mais en jouant seul, il vaut mieux se limiter à 2 hobbits pour éviter d'avoir à gérer trop de mains de cartes. Le jeu est très difficile dans ces conditions, même avec Sauron qui démarre sur la dernière case…


Merci.

Combien de temps pour une première partie ?
scand1sk
scand1sk
Une petite heure, je pense. Ce n'est pas un jeu très long, et s'il n'y a pas de discussions, ça peut devenir très rapide. Par contre, les règles sont rédigées de manière peu pratique : en gros, c'est une sorte « d'explication en jouant ». Sans doute conçue pour des non-joueurs qui ont peur de devoir ingurgiter de longues règles avant de se lancer, ça se révèle très peu pratique pour retrouver les détails de points de règles et pour la mémorisation visuelle. En plus, la version Hasbro est parfois traduite mot-à-mot, et ça n'aide pas à la lecture.

Sur le site de ReiXou, on trouve une version remaniée des règles.