Ary Le Rouge
Ary Le Rouge
Je ne pense pas qu'il y ait eu de sujet sous cette forme, il y a bien eu un "quels jeux n'ont pas eux le succès qu'il mérite" mais ici j'aimerai plutôt parler de ce qui fait un bon jeu, même pas en termes de mécaniques ou d'éléments comme le détail Wolfgang Kramer : https://lerepairedesjeux.fr/2011/04/wolfgang-kramer-jeu-jeux-plateau-societe-traduction/

Ou comme l'évoquait Actorios il y a longtemps : https://www.trictrac.net/forum/sujet/10-criteres-pour-un-bon-jeu

Bons jeux et moins bons jeux peuvent connaître le succès même à la place d'un jeu meilleur mais qui n'aura pas eu la visibilité escomptée, etc...Ceci étant dit je vais évoquer quelques critères que je pense pertinent :

C'est quoi le succès pour un jeu : (pour avoir une définition commune)
- 1 Avoir un retirage après avoir écoulé 3000 boîtes (qui est le tirage moyen il me semble)
- Puis être sélectionné pour un ou plusieurs prix (élément de validation)
- Etre ensuite diffusé en magasins type Fnac ou Librairie
- Etre traduit en plusieurs langues et diffusés à l'étranger


Les critères pour qu'un jeu ait du succès (on peut en avoir que quelques-uns mais plus on a plus le jeu à de chance d'avoir du succès ):

- De l'iconographie et pas de textes : Splendor, Res Arcana, 7 wonders, Time Bomb, etc...

- Des jeux où on doit faire deviner des trucs : Dixit, Code Name, Limite Limite

- Des jeux trash Limite Limite, Blanc Manger Coco, etc...vu qu'on doit faire attention en société, là on peut se lâcher

- Des jeux où l'on peut joueur en simultané : Dobble, Twin It, 7 wonders, les Roll & Write de manière générale

- Des jeux courts à expliquer 5 à 10 minutes maximum

- Des jeux avec des parties courtes aux alentours de 30 minutes

- Des jeux où l'on peut jouer nombreux de 3 à 7-10 joueurs : Loup-garous, Time Bomb, 7 wonders

- Le jeu doit être porté par un éditeur bien établi dans le secteur afin de pouvoir promouvoir le jeu et faire de la com et du marketing

- Le jeu doit être ensuite validé par les joueurs et les blogueurs jeux qui laissent des avis sur les divers sites


Je vous invite à débattre de ça dans les futurs posts pour savoir si vous êtes d'accord ou pas avec ces assertions. J'écris ce post après avoir réussir à dénicher quelques avis sur Gare aux Chacals et Allégeance que j'ai pas encore acquis mais ça ne saurait tarder. J'ai joué au premier, pas au second. Les deux me semblent de très bons jeux et je trouve dommage qu'il n'ait pas connu le succès qu'ils méritent.

PS : Le sujet est plus lié à une curiosité qu'a une envie de créer un jeu pour faire de l'argent. C'est pas comme si le jeu de société allait rendre riches les auteurs, on espère que ça fera au moins manger les éditeurs qui prennent les risques financiers. Après si en revanche l'idée est de réussir à diffuser son jeu à large public je pense que ces critères sont pas trop déconnants.
jmguiche
jmguiche
avoir du succès, c’est être connu, plaire et se vendre.

Pour être connu et plaire, tout est  expliqué là :
https://www.youtube.com/watch?v=ppSrAHoGwrI


un peu de qualité, mais avant tout beaucoup de buzz hasardeux… 

a part ça, dans tout les critères que tu donnes, il y a plus de jeux qui sont passés inaperçus que de jeux ayant eu du succès… 
Il n’y a pas de recette du succès. Le succès appelle le succès, un jeu de Cathalla aura plus de chance de sortir du lot s’il est signé Cathalla que le même, signé par Dupont, inconnu. Simplement parce qu’il sera regardé là où l’autre ne le sera pas et donc ne fera pas le buzz.

Le succès, la réussite, on le sait maintenant, est due bien plus à la chance et l’opportunité attrapée qu’au talent et au travail. Le talent et le travail sont nécessaires, mais des gens talentueux qui travaillent il y en a plein mais des gens qui ont des réussites remarquables il y en a peu. Tout n’est que coup de bol, arriver au bon moment, faire les bonne rencontres…

Pour les jeux, c’est pareil.
Liopotame
Liopotame
Tentative de réponse : voici un futur jeu qui aura du succès 

Tric Trac
N'ayant pas accès aux chiffres, je pars du principe qu'un jeu qui marche est un jeu dont on parle ici.
Or de quels jeux (récents) parle-t-on le plus ? De ceux qui ont bénéficié d'une bonne campagne marketing. Récemment on a eu Botanik, Parks, Gorinto...
Est-ce que ça en fait des mauvais jeux pour autant ? Je ne pense pas, je veux bien croire les joueurs lorsqu'ils disent qu'ils sont bons.
Le sont-ils suffisamment pour se distinguer s'ils n'avaient pas bénéficiés d'une campagne de comm' appuyée ? J'en suis moins sûr.

Le cas de Botanik me paraît particulièrement intéressant, car j'ai relevé beaucoup de similitudes avec Mandala. Or Mandala presque personne n'en parle car il n'a pas bénéficié de l'effet buzz (ou serait-ce parce qu'en fait il est nul et que j'ai mauvais goût ? ).

Malheureusement il y a aujourd'hui tellement de (bons) jeux qui sortent que le seul moyen d'être au-dessus du lot, c'est le matraquage. Si j'ai le choix entre essayer un jeu dont j'ai déjà entendu le nom en bien et un autre qui ne me dit rien du tout, je vais plutôt essayer le premier en me disant que j'aurais moins de risques d'être déçu.
Fraisdeau
Fraisdeau
jmguiche dit :avoir du succès, c’est être connu, plaire et se vendre.

Pour être connu et plaire, tout est  expliqué là :
https://www.youtube.com/watch?v=ppSrAHoGwrI


un peu de qualité, mais avant tout beaucoup de buzz hasardeux… 

a part ça, dans tout les critères que tu donnes, il y a plus de jeux qui sont passés inaperçus que de jeux ayant eu du succès… 
Il n’y a pas de recette du succès. Le succès appelle le succès, un jeu de Cathalla aura plus de chance de sortir du lot s’il est signé Cathalla que le même, signé par Dupont, inconnu. Simplement parce qu’il sera regardé là où l’autre ne le sera pas et donc ne fera pas le buzz.

Le succès, la réussite, on le sait maintenant, est due bien plus à la chance et l’opportunité attrapée qu’au talent et au travail. Le talent et le travail sont nécessaires, mais des gens talentueux qui travaillent il y en a plein mais des gens qui ont des réussites remarquables il y en a peu. Tout n’est que coup de bol, arriver au bon moment, faire les bonne rencontres…

Pour les jeux, c’est pareil.

Excellente expérience scientifique en vidéo !

Raison pour laquelle, dans un récent fil sur une recherche ludique, j'invitais le joueur à construire lui-même son goût. Sinon il aura un goût qui sera...celui des autres qui lui ont répondu.

Fraisdeau
Fraisdeau
Ary Le Rouge dit :Je ne pense pas qu'il y ait eu de sujet sous cette forme, il y a bien eu un "quels jeux n'ont pas eux le succès qu'il mérite" mais ici j'aimerai plutôt parler de ce qui fait un bon jeu, même pas en termes de mécaniques ou d'éléments comme le détail Wolfgang Kramer : https://lerepairedesjeux.fr/2011/04/wolfgang-kramer-jeu-jeux-plateau-societe-traduction/

Ou comme l'évoquait Actorios il y a longtemps : https://www.trictrac.net/forum/sujet/10-criteres-pour-un-bon-jeu

Bons jeux et moins bons jeux peuvent connaître le succès même à la place d'un jeu meilleur mais qui n'aura pas eu la visibilité escomptée, etc...Ceci étant dit je vais évoquer quelques critères que je pense pertinent :

C'est quoi le succès pour un jeu : (pour avoir une définition commune)
- 1 Avoir un retirage après avoir écoulé 3000 boîtes (qui est le tirage moyen il me semble)
- Puis être sélectionné pour un ou plusieurs prix (élément de validation)
- Etre ensuite diffusé en magasins type Fnac ou Librairie
- Etre traduit en plusieurs langues et diffusés à l'étranger


Les critères pour qu'un jeu ait du succès (on peut en avoir que quelques-uns mais plus on a plus le jeu à de chance d'avoir du succès ):

- De l'iconographie et pas de textes : Splendor, Res Arcana, 7 wonders, Time Bomb, etc...

- Des jeux où on doit faire deviner des trucs : Dixit, Code Name, Limite Limite

- Des jeux trash Limite Limite, Blanc Manger Coco, etc...vu qu'on doit faire attention en société, là on peut se lâcher

- Des jeux où l'on peut joueur en simultané : Dobble, Twin It, 7 wonders, les Roll & Write de manière générale

- Des jeux courts à expliquer 5 à 10 minutes maximum

- Des jeux avec des parties courtes aux alentours de 30 minutes

- Des jeux où l'on peut jouer nombreux de 3 à 7-10 joueurs : Loup-garous, Time Bomb, 7 wonders

- Le jeu doit être porté par un éditeur bien établi dans le secteur afin de pouvoir promouvoir le jeu et faire de la com et du marketing

- Le jeu doit être ensuite validé par les joueurs et les blogueurs jeux qui laissent des avis sur les divers sites


Je vous invite à débattre de ça dans les futurs posts pour savoir si vous êtes d'accord ou pas avec ces assertions. J'écris ce post après avoir réussir à dénicher quelques avis sur Gare aux Chacals et Allégeance que j'ai pas encore acquis mais ça ne saurait tarder. J'ai joué au premier, pas au second. Les deux me semblent de très bons jeux et je trouve dommage qu'il n'ait pas connu le succès qu'ils méritent.

PS : Le sujet est plus lié à une curiosité qu'a une envie de créer un jeu pour faire de l'argent. C'est pas comme si le jeu de société allait rendre riches les auteurs, on espère que ça fera au moins manger les éditeurs qui prennent les risques financiers. Après si en revanche l'idée est de réussir à diffuser son jeu à large public je pense que ces critères sont pas trop déconnants.

Blanc manger coco se vend énormément et mieux que Limite limite.
Alors que Cards against humanity est disponible gratuitement, y compris en français.
Pourquoi?

Pourquoi Monopoly, Scrabble ou des jeux TV sont-ils les + vendus?
Dans laquelle de tes catégories les classes-tu?

Dans tes critères, tu as oublié : les aspects narratif et immersif, et plus largement le contenu visible vs le non-succès des jeux abstraits à la mécanique avec de la profondeur mais où rien n'est visible immédiatement, il faut se plonger dedans pour voir la profondeur.
 

Ary Le Rouge
Ary Le Rouge
- Pour la vidéo de fouloscopie y en a une autre qui parle des explorateurs et des suiveurs et je pense que ça rentre bien dans le pourquoi Blanc Manger Coco se vend mieux que Cards against humanity.

- Pour les monopoly, scrabble et bonne paye ce sont des jeux références qui sont implantés dans le marché depuis des décennies donc quand papy et mamie vont offrir un jeu c'est ça qu'ils ont en tête, les gens vont pas à aller faire l'effort d'aller ailleurs que dans leur centre commercial de base et en plus faire l'effort de s'intéresser à d'autres jeux, ils ne connaissent pas donc ils vont vers les valeurs refuges. Y a plein d'articles là-dessus.

Par contre est-ce que les jeux à licence se vendent mieux que les autres jeux, ça c'est une vraie question intéressante puisque que tu parles de jeux TV. Après est-ce rentable au vu des licences à payer, je me demande.

J'ai pas l'impression que l'immersif ça perce tant que ça par les réseaux de boutiques traditionnelles. En revanche c'est vrai que ça rencontre un énorme succès sur KS et autres crownfounding.

Mais je pense Liopotame a bien souligné un des points les plus saillants, c'est que si le jeu est bien marketé, il aura une chance de sortir du lot. Là où des jeux non marketés seront morts dans l'oeuf comme les deux exemples que je donne Allégeance et Gare au Chacal qui ont eu très peu de communication.
Proute
Proute
Liopotame dit :

Le cas de Botanik me paraît particulièrement intéressant, car j'ai relevé beaucoup de similitudes avec Mandala. Or Mandala presque personne n'en parle car il n'a pas bénéficié de l'effet buzz (ou serait-ce parce qu'en fait il est nul et que j'ai mauvais goût ? ).
Hop, petit hors sujet : j'ai beaucoup aimé mon unique partie de Mandala et je n'ai maintenant que mes yeux pour pleurer d'avoir hésité si longtemps car il n'est même plus dans la boutique où je fais mes achats !
Je ne connais pas Botanik, mais où Mandala est un bon petit jeu, ou j'ai les mêmes mauvais goûts que toi.
Fraisdeau
Fraisdeau
Ary Le Rouge dit :- Pour la vidéo de fouloscopie y en a une autre qui parle des explorateurs et des suiveurs et je pense que ça rentre bien dans le pourquoi Blanc Manger Coco se vend mieux que Cards against humanity.

- Pour les monopoly, scrabble et bonne paye ce sont des jeux références qui sont implantés dans le marché depuis des décennies donc quand papy et mamie vont offrir un jeu c'est ça qu'ils ont en tête, les gens vont pas à aller faire l'effort d'aller ailleurs que dans leur centre commercial de base et en plus faire l'effort de s'intéresser à d'autres jeux, ils ne connaissent pas donc ils vont vers les valeurs refuges. Y a plein d'articles là-dessus.

Par contre est-ce que les jeux à licence se vendent mieux que les autres jeux, ça c'est une vraie question intéressante puisque que tu parles de jeux TV. Après est-ce rentable au vu des licences à payer, je me demande.

J'ai pas l'impression que l'immersif ça perce tant que ça par les réseaux de boutiques traditionnelles. En revanche c'est vrai que ça rencontre un énorme succès sur KS et autres crownfounding.

Mais je pense Liopotame a bien souligné un des points les plus saillants, c'est que si le jeu est bien marketé, il aura une chance de sortir du lot. Là où des jeux non marketés seront morts dans l'oeuf comme les deux exemples que je donne Allégeance et Gare au Chacal qui ont eu très peu de communication.
TF1 a une société d'édition de jeux.
Je ne sais pas pour FranceTV.

Ah? Les escape games, Micro Macro...ça ne marche pas?
 

Fraisdeau
Fraisdeau
jmguiche dit :avoir du succès, c’est être connu, plaire et se vendre.

Pour être connu et plaire, tout est  expliqué là :
https://www.youtube.com/watch?v=ppSrAHoGwrI


un peu de qualité, mais avant tout beaucoup de buzz hasardeux… 

a part ça, dans tout les critères que tu donnes, il y a plus de jeux qui sont passés inaperçus que de jeux ayant eu du succès… 
Il n’y a pas de recette du succès. Le succès appelle le succès, un jeu de Cathalla aura plus de chance de sortir du lot s’il est signé Cathalla que le même, signé par Dupont, inconnu. Simplement parce qu’il sera regardé là où l’autre ne le sera pas et donc ne fera pas le buzz.

Le succès, la réussite, on le sait maintenant, est due bien plus à la chance et l’opportunité attrapée qu’au talent et au travail. Le talent et le travail sont nécessaires, mais des gens talentueux qui travaillent il y en a plein mais des gens qui ont des réussites remarquables il y en a peu. Tout n’est que coup de bol, arriver au bon moment, faire les bonne rencontres…

Pour les jeux, c’est pareil.

En fait, les 4 "mondes" fonctionnent comme des filter bubbles.