9
réponses
0
follower
By : palferso | Sunday, November 7, 2010 at 5:39 PM
palferso
palferso
N'ayant plus beaucoup de temps pour jouer, en accord avec mon âge :holdpouic: et un peu à contre courant des flots de pseudo nouveautés qui innondent le marché, je fais dans les vieilleries. En effet, je n'ai acquis que 3 jeux cette année qui sont Container (2007), Planet Steam (2008) et Age of Steam (2002). Celui pour lequel j'étais le plus sceptique malgré quelques parties était Planet Steam. J'ai été totalement rassuré hier soir.

Ma crainte était que seule la voie production soit viable. Or, hier soir, je n'ai donc volontairement strictement rien produit pendant plus de 50% de la partie, me contentant d'utiliser l'argent que je ne dépensais pas dans les containers pour acheter massivement des produits sur le marché boursier, influant violemment sur les fluctuations de prix et en en retirant un profit plus immédiat et important que mes adversaires. La fin de partie fut logiquement difficile mes petits camarades ayant un rythme de production élevé à ce stade du jeu mais à ma grande semi surprise, je l'ai emporté en ayant donc produit beaucoup moins mais en ayant bien plus acheté et vendu et donc, en définitive, en ayant eu un contrôle bien plus fort sur le marché boursier.

Planet Steam a donc bien deux grands axes stratégiques (la production, la spéculation) qui rendent du coup le jeu énorme quant aux possibilités à court et à long terme qu'il offre. L'interaction déjà ultra prononcée s'en trouve du coup encore renforcée rendant le jeu plus méchant et violent qu'il ne l'est déjà. Si on y ajoute les qualités que je lui avais trouvé d'emblée (pas d'infinités de produits artificiellement transformables et échangeables entre eux mais seulement 4 aux caractéristiques subtilement différentes avec toujours une marge énorme laissée par la mécanique économique propre au jeu pour faire varier d'un moment sur l'autre, d'une partie à l'autre leur poids direct et indirect sur le jeu; l'épure et la fluidité du mécanisme boursier; des enchères relativement facilement estimables, l'impact et la valeur économique du pouvoir d'un personnage et de son ordre dans le tour étant assez aisément lisible avec un peu d'expérience).

Bref, après Container, Planet Steam entre dans mon panthéon des jeux économiques.
My top
No board game found
loïc
loïc
T'as essayé Wealth of Nations ?

Sinon, en effet, Planet Steam, c'est bon mangez-en !
Mais bon, par chez nous, il a été un peu dépassé par le flot de nouveautés, tout en restant toujours dispo sous le coude, signe des grands jeux.
My top
No board game found
Ed
Ed
Sacré partie en effet, et sacré jeu :pouicok: :pouicok:

Je suis toujours aussi mauvais là-dedans, et je reste bluffé par la tournure qu'a pris cette partie (et oui j'y ai participé !). Je ne peux que m'incliner devant l'imagination et la maîtrise affichée par monsieur Palferso sur cette partie. Quand il a annoncé qu'il ne construisait rien au début, j'ai cru à une blague. Et plus la partie avançait, plus je me disais qu'on était dans une belle mélasse et que Palferso allait nous laminer. Laminer est un grand mot mais il a gagné de façon confortable et quasi prévisible depuis le début.

En tout cas, je suis également conforté dans l'idée que Planet Steam est un jeu extrêmement bon, et riche :pouicok: :pouicok:
RicoH
RicoH
Héhé ça y est j'ai craqué pour Planet Steam, yapluka l'essayer :P
My top
No board game found
palferso
palferso
Ed dit:Quand il a annoncé qu'il ne construisait rien au début, j'ai cru à une blague.

Le problème c'est qu'avec tous les jeux formatés type gestion qui sortent à la chaîne, on a acquis le réflexe conditionné de "je construis, je produis". Qu'un jeu offre une autre alternative viable est admirable. Très franchement, je n'étais pas certain au moment de la tenter que cette option puisse être tout à fait compétitive même si je sentais qu'il y avait du potentiel. Je suis à présent tout à fait rassuré et j'attends avec impatience de remettre le couvert tant cela ouvre des perspectives ludiques intéressantes.
RicoH dit:Héhé ça y est j'ai craqué pour Planet Steam, yapluka l'essayer :P

Toi qui n'aime pas les enchères, il te faudra avec ton groupe de joueurs au moins 1 partie avant de pouvoir estimer les palliers de rentabilité des enchères à lancer (afin d'éviter de perdre du temps en démarrant à 1 alors que le seuil minimum est de 10 par exemple).
loic dit:T'as essayé Wealth of Nations ?


Non, mais j'avais lu la critique sur ton site. Tu y joues régulièrement?
My top
No board game found
LutinRouge
LutinRouge
palferso dit:
loic dit:T'as essayé Wealth of Nations ?

Non, mais j'avais lu la critique sur ton site. Tu y joues régulièrement?


Non, le bougre quand je ramène mon exemplaire, il le spolie :)
Je plussoie Loic c'est vraiment un très bon jeux ce Wealth of Nations, très épuré avec une simulation de marché bien foutu.

Le marché par contre est linéaire contrairement à PlanetSteam (si j'ai bien compris car j'ai jamais eu le temps de l'essayer).

De plus l'extension, rajoute quelques trucs sympa comme les tuiles de production mixte, la guerre, le paiement des emprunts et raccourci un peu la partie.

Par contre, par rapport à ton sentiment sur PlanetSteam, il me parait trèd chaud de jouer à WoN sans produire ...
My top
No board game found
palferso
palferso
Le Zep a fait un CR ici:
http://www.jedisjeux.net/planet-steam?mode=parties&partie_id=2672
My top
No board game found
T-Bow
T-Bow
C'est moi ou la voie spéculative doit forcément passer par le minerai et/ou l'énergie au début du jeu ?
Taper dans l'une de ces 2 ressources présente de nombreux avantages pour le spéculateur :
- elles permettent d'améliorer les vaisseaux, ce dont le spéculateur va avoir besoin
- leur épuisement empêche la production de bou-boules, ce qui va sacrément emmerder les producteurs
- leur épuisement génère un +4 cases à la fin du tour, ce qui va générer un énorme bénéfice supplémentaire

Non ?
My top
No board game found
palferso
palferso
Tub' dit:C'est moi ou la voie spéculative doit forcément passer par le minerai et/ou l'énergie au début du jeu ?

Pas forcément, le quartz est également très intéressant (et facile) à vider d'emblée. Sinon, oui, l'eau est le moins intéressant pour une option spéculative de début de partie vu que c'est la voie la plus naturelle et économique de production (de fait, l'eau me semble être le produit le plus difficile (ou prévisible) à jouer au marché boursier; en effet, il me semble très délicat à contrôler jusqu'à la fin de partie où il monte naturellement (moins de production d'eau) et peut rapporter alors beaucoup). Ce n'est pas pour moi un défaut du jeu, au contraire, puisque chaque produit a ses particularités et ses nuances.
Tub' dit:- leur épuisement génère un +4 cases à la fin du tour, ce qui va générer un énorme bénéfice supplémentaire


Oui. Toute la difficulté évidemment est dans l'enchainement des "contrats" avec les personnages. Lady Steam peut faire faire une énorme plue-value au spéculateur si les joueurs après qu'elle ait vidée le marché d'un produit ne peuvent (ou ne veulent) en vendre. Le problème est que le spéculateur pour attaquer dépense beaucoup et est ainsi souvent mis en difficulté à la phase d'enchère suivante donnant une marge de manoeuvre aux producteurs pour produire et vendre à très bon prix avant que le spéculateur n'ait pu solder son stock acheté sur le marché...

Tu me donnes envie d'y rejouer... C'est malin... :wink:
My top
No board game found