108
réponses
0
follower
By : wattman | Monday, January 14, 2008 at 11:39 AM
Default
sebduj
sebduj
Ca sent le premier 1/5 pour pandemic :D Heureusement que Moz est là pour calmer nos follies dépensières.
soft-bug
soft-bug
C'est marrant .. dans la section "Jouer Presqu'en ligne" il y a un sujet pour annoncer que le module Vassal de Pandemic est disponible :shock:

http://www.trictrac.net/jeux/forum/view ... hp?t=50406

En plus il y aura dans 11 jours une soirée Vassal Pandemic organisé par l'auteur de ce message ...

Alors ? qu'attendez vous pour essayer ce jeu !!! :wink:
My top
No board game found
MOz
MOz
sebduj dit:Ca sent le premier 1/5 pour pandemic :D Heureusement que Moz est là pour calmer nos follies dépensières.

C'était une simple question, pas une affirmation. Je ne me permettrais pas de juger un jeu sans l'avoir pratiqué au moins une fois. :)
rsidie dit:Les cartes tirées donnent surtout des pistes sur comment gérer le jeu. Après c'est sûr que c'est très dépendant du hasard mais pour moi ça fait vraiment partie du plaisir.
Et il est beaucoup plus contrôlable qu'un Horreur à Arkham dans le sens où tu sais où tu vas. Tu connais les cartes qui vont sortir, tu connais les points chauds de la carte donc tu n'agis pas à l'aveuglette et il faut vraiment calculer 4-5 coups à l'avance...


En fait, en dernière analyse, ma question portait sur la complexité du jeu. La question du hasard est annexe. Si on y réfléchit bien, on se rend compte que tout l'enjeu des jeux coopératifs, comme des solitaires, est de donner aux joueurs l'illusion que leurs choix vont réellement donner forme à la partie. Il faut faire croire aux joueurs qu'ils agissent et non pas qu'ils réagissent à ce que le jeu leur propose. Autrement dit, il faut qu'ils aient l'illusion qu'ils ont vraiment le choix. Et je ne vois pas comment cela ne pourrait pas passer par une certaine complexité. Or, est-ce que Pandemic n'est pas au fond trop simple, trop limité dans ce qu'il propose ? La lecture des règles m'a donné cette impression. L'impression qu'au bout de quelques parties, on saura grosso modo comment réagir aux situations générées par le jeu et, en poussant à l'extrême, qu'une partie ne consistera qu'à mélanger le deck de cartes.
My top
No board game found
MOz
MOz
La complexité est un élément primordial en ce qu'elle permet des débats contradictoires entre les joueurs. Si le jeu est trop simple, l'option optimale sautera plus ou moins aux yeux et tous les joueurs seront d'accord pour agir comme ceci ou comme cela. Cela n'a aucun intérêt puisque qu'on en revient à faire à plusieurs ce qu'on pourrait faire seul. Non, l'intérêt des jeux coopératifs, c'est justement la dissension, aussi paradoxal que cela puisse paraître de prime abord. L'enjeu est la coopération. Si elle est donnée d'emblée par des choix évidents - ce ne sont pas vraiment des choix - le jeu manque son but. Il faut que la coopération se construise, qu'elle se gagne. Or, seuls les jeux vraiment complexes autorisent les joueurs à opter pour des options différentes, qui semblent équivalentes si on ne pousse pas trop loin l'analyse. La complexité permet la dissension.
My top
No board game found
Mirmo
Mirmo
MOz dit:La complexité est un élément primordial en ce qu'elle permet des débats contradictoires entre les joueurs. Si le jeu est trop simple, l'option optimale sautera plus ou moins aux yeux et tous les joueurs seront d'accord pour agir comme ceci ou comme cela. Cela n'a aucun intérêt puisque qu'on en revient à faire à plusieurs ce qu'on pourrait faire seul. Non, l'intérêt des jeux coopératifs, c'est justement la dissension, aussi paradoxal que cela puisse paraître de prime abord. L'enjeu est la coopération. Si elle est donnée d'emblée par des choix évidents - ce ne sont pas vraiment des choix - le jeu manque son but. Il faut que la coopération se construise, qu'elle se gagne. Or, seuls les jeux vraiment complexes autorisent les joueurs à opter pour des options différentes, qui semblent équivalentes si on ne pousse pas trop loin l'analyse. La complexité permet la dissension.


Oué je vois ce que tu veux dire...

Bah disons que oui il y aura des phases où les actions seront dictées parce au temps T, c'est le mieux à faire mais la stratégie est très fréquemment remise en question, du fait du tirage des cartes "joueurs" et de la tombée des cartes "epidemic" qui bouleversent régulièrement tous les efforts... Du genre on avait prévu ça, mais en fait je viens d'ajouter telle cart à ma main donc pourquoi pas plutôt faire comme ça etc...

Au final les 8 actions possibles sont vraiment suffisantes je trouve, car certaines sont réellement impliquantes (celles qui obligent à défausser des cartes) : les déplacements en avion, la construction d'un centre de recherches et l'échange de cartes entre les joueurs.

Toutes les parties que j'ai pu jouer ont été âprement discutées, aussi bien à 2 qu'à 4 car le fait d'avoir 4 actions à réaliser parmi 8 à chaque tour n'est pas un luxe.

Après je crois que pour la coopération, c'est peut-être plus sympa de jouer avec son jeu ouvert afin que tout le monde émette un avis sur quoi faire. On a essayé quelques tours main fermée mais on s'est tous sentis un peu frustrés, à réessayer en y mettant un peu de role play sûrement mais dans mon groupe de joueurs c'est pas trop notre truc.

Enfin je pense que le mieux c'est que tu y joues :mrgreen:
Grunt
Grunt
Je pense que ça n'a rien à voir avec la complexité mais avec l'intelligence du mal qui agit contre toi. Plus le mal est un adversaire à "ton niveau", et plus il va falloir se serrer les coudes.
Après les moyens d'y accéder sont nombreux (dont la complexité à la Seigneur des Anneaux que j'adore mais que d'autres détesteront) et rsidie t'a très justement dit le moyen dans Pandemic: le mal va s'acharner encore et encore sur des noeuds, et on a une relative visibilité sur cette pioche. C'est une idée diaboliquement simple qui ne transparait pas à la lecture des règles puisque c'est une dynamique de jeu. Les 5 cartes spéciales du deck (ni plus ni moins) sont savamment choisies.
Les combinaisons de pouvoir et le piochage initial des cartes introduisent suffisamment de diversité (en tout cas pour moi après une petite dizaine de parties).
Bref ça sera plus simple d'en disserter une fois que tu y auras joué.

Par contre, n'hésites pas à commencer directement à 5 épidémies (j'ai fait mes 2 premières comme ça, la première gagné bien tendu, la deuxième plus facilement) pour passer ensuite rapidement en héroïque (où là ça devient un peu plus tendu). Il vaut mieux sentir direct la vraie pression!
BananeDC
BananeDC
Et pour ceux comme moi qui ont loupé la première fournée le jeu est...en rupture de stock partout, y compris chez l'éditeur. :cry:
My top
No board game found
loïc
loïc
BananeDC dit:Et pour ceux comme moi qui ont loupé la première fournée le jeu est...en rupture de stock partout, y compris chez l'éditeur. :cry:


La réédition est prévue prochainement.
Mais je n'aurais pas dit que le jeu était pour toi. Franchement, que tu veuilles acheter un jeu où on représente ders virus par des cubes en bois, ça me surprend :mrgreen:
My top
No board game found
Al1_57
Al1_57
au fait

quelqu'un a des infos sur le fonctionnement du jeu en solo ???

j'ai voulu tenter sur vassal mais ça ne fonctionne pas..à moins que ce soit vassal qui merdouille chez moi.
My top
poivre9
poivre9
BananeDC dit:Et pour ceux comme moi qui ont loupé la première fournée le jeu est...en rupture de stock partout, y compris chez l'éditeur. :cry:


Prochaine cuvée courant Mai d'aprés un magasin en ligne .

Poivre
Default
MOz
MOz
rsidie dit:Enfin je pense que le mieux c'est que tu y joues :mrgreen:

Tout à fait. :D
Grunt dit:Je pense que ça n'a rien à voir avec la complexité mais avec l'intelligence du mal qui agit contre toi. Plus le mal est un adversaire à "ton niveau", et plus il va falloir se serrer les coudes.

C'est vrai, c'est un facteur important. Il ne faut pas que la partie soit gagnée d'avance. Mais cela me parait en fait un prérequis pour des joueurs un peu sérieux. S'il n'y a pas de challenge, où est l'intérêt de jouer ?
Je ne parlais pas de la complexité, c'est-à-dire du "niveau", de l'adversaire-jeu, mais plutôt des moyens mis à disposition des joueurs pour arriver à battre cet adversaire. Pour être clair : ce qui me préoccupe c'est l'existence (ou l'absence) d'une certaine richesse stratégique qui participerait autant au renouvellement des parties que le simple tirage alléatoire des cartes et qui permettrait que pour un tirage de cartes données il puisse exister plusieurs parties réellement différentes et donc débats et argumentations, voire désaccord et donc échec de la coopération, entre les joueurs pour décider de la marche à suivre.
Grunt dit:Par contre, n'hésites pas à commencer directement à 5 épidémies (j'ai fait mes 2 premières comme ça, la première gagné bien tendu, la deuxième plus facilement) pour passer ensuite rapidement en héroïque (où là ça devient un peu plus tendu). Il vaut mieux sentir direct la vraie pression!


Je suivrai ton conseil. Faut qu'on en ch... :twisted:
My top
No board game found
Gloomy
Gloomy
Poivre dit:Prochaine cuvée courant Mai d'aprés un magasin en ligne .
Poivre


Et ben... La période Mai-Juin va me faire mal, entre Pandemic, Agricola, l'extension de RFTG et le nouveau Wallace, ma tune va fondre comme neige au soleil...

Gloomy, l'ours qui aime pas choisir... :kingboulet:
My top
No board game found