This game has been added to the database at Apr 27, 2012

edition 2012

Standalone 2 extensions 2 editions
227
réponses
18
followers
By : el payo | Wednesday, October 10, 2018 at 10:58 AM
Default
Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard
Si certains veulent jouer en tour par tour, invitez-moi, mon pseudo c’est Sysyphus. Je peux jouer 2/3 coups par jour avec des joueurs à l’heure européenne.
Proute
Proute
Notre deuxième partie de Troyes dans le cadre du club...

Chrétien de Troyes et Hugues de Payns seront mes parrains, et mes forces consistent en trois citoyens, deux ecclésiastes et un militaire. Je suis première joueuse.

Je démarre gentiment en m'aidant du Diplomate.

Rapidement, je comprends que monsieur Proute est chapeauté par Henry I et Urbain IV : en effet, il ne s'occupe par principe jamais des événements, et là il se concentre fort dessus dès le début, tout comme il achète les dés blancs à tour de bras pour construire la cathédrale. Ceci dit, de cette façon la perturbation des travaux ne l'aura embêté qu'un tour.

De mon côté, je monte une alliance entre le Moine, le Marchand et l'Aubergiste, qui intègre ensuite très bien le Sculpteur.

Monsieur Proute achète souvent sa place dans les trois bâtiments, je fais donc de même pour ne pas être trop privée de forces vives. De toute la partie, il ne posera aucun habitant sur les cartes activité, ce qui est une première depuis que nous jouons à Troyes.

A la fin, il remporte donc le prestige maximal auprès de Chrétien de Troyes (et seulement 3 points pour moi), d'Hugues de Payns (tout comme moi) et d'Urbain IV (1 point pour moi). Henry I lui octroiera quant à lui 3 points de prestige et 1 pour moi. Nous sommes d'accord pour dire que c'est un des objectifs les plus difficiles à remplir, surtout quand on est à peu près seul sur le coup (pour une fois, cela n'aura pas été moi).

L'utilisation du Diplomate en toute dernière action me permettra de poser deux petits cubes sur deux événements, me rapportant ainsi 2 points.

Nous faisons égalité à 45 points.

Las, si j'avais eu Le Florentin à la place de Chrétien de Troyes, je gagnais sans problème... (Oui, on a parfois de légers regrets comme ça.)
Tonione
Tonione
Nouveau venu dans le club, j’attendais d’avoir une partie intéressante à partager avant de poster...

Hier partie à 2 deux avec ma femme, on joue la version avec un seul personnage par joueur. Je tire le personnage des sous (désolé je ne me souviens plus des noms) et ma femme celui des cartes évènements. Au premier tour sort l’archer, la dime et l’artisan.

Le premier tour voit sortir la carte évènement faisant perdre 3 deniers. Moi qui me suis placé avec 2 militaires et 3 religieux je couine un peu... Heureusement nous voyons tout de suite le combo artisan-archer et détruisions rapidement les deux évènements. De mon côté je me place un peu à la cathédrale.

Le deuxième tour voit arriver le forgeron, le métier religieux qui transforme tout lot en lot de 5 et le percepteur que nous voyons pour la première fois. Je décide de me placer sur la dime car je suis pauvre en dés jaunes (1 seul toute la partie) et continue à rentabiliser mon archer, tout comme ma femme qui joue les évènements mieux que moi et monte rapidement à 3 cartes (je commence à sévèrement soupçonner le personnage des évènements). De son côté elle se place chez le forgeron qu’elle utilisera à bon escient, même par exemple pour me voler un 1 rouge et le transformer en 6, m’empêchant ainsi de le retourner alors que je le gardait bien au chaud. Je finis le tour en achetant un dé rouge à gégé (notre joueur neutre) pour me mettre sur le percepteur et rétablir un peu l’équilibre économique.

Au troisième tour nous avons les joutes, l’orfèvre et le procession. Cette dernière nous semble super dure à jouer à 2 joueurs. Je me place sur les joutes et l’active pour un maigre 4 points tandis que ma femme se place sur l’orfèvre pour un résultat mitigé aussi. On continue à se battre sur les évènements qui disparaissent aussitôt sortis. 

Le dernier tour est intense: très mauvais tirage pour tout le monde, l’influence en flux tendu (on dépasse rarement 6 de toute la partie et utilisons beaucoup l’artisan et le retournage de dés). On joue jusqu’au dernier dé de gégé, elle rentabilise à nouveau bien le forgeron et le métier blanc pour transformer tout lot en lot de 5 qu’elle utilise aussi sur des lots de 1 pour m’empêcher de tourner en rond. J’attend l’ultime moment pour activer l’artisan et remonter au dessus de 18 deniers, j’avais beaucoup brouillé les pistes en mettant beaucoup de monde à la cathédrale tout a long de la partie. Ma femme ne devinera pas avant qu’il ne soit trop tard que j’ai le personnage des sous.

On finit le tour en apothéose après avoir joué au chat et à la souris. Bilan sur les évènements: moi 3 et elle 4, j’ai réussi à l’empêcher d’obtenir la 5ème pour son objectif. Je score donc 9 sur les personnages et elle 3. Cependant elle s’est beaucoup plus placée sur les métiers que moi, le comptage final est bien tendu et je gagne 45-43. Une super partie qui nous montre à nouveau le renouvellement du jeu, c’est la première fois qu’on se bat autant sur les évènements et on n’a quasiment pas cherché à changer nos positionnements de départ pour les dés. Plus je joue et plus je trouve ce jeu incroyable, tendu et délicieux! 
My top
No board game found
Mauvais Karma
Mauvais Karma
Tu diras à ta femme qu'elle ne peut pas influencer les dés des adversaires,  et donc elle ne pouvait pas transformer ton 1 en 6.
My top
No board game found
léo(nard)
léo(nard)
Avec le forgeron c’est possible non?
un dé 1 acheté à l’adversaire peut être transformé en 6 ( sur l’enclume)
ça n’ est pas influencer dans ce cas.
My top
No board game found
el payo
el payo
Oui Léo tu as raison : avec le forgeron c'est possible.
Et c'est bien ce que raconte Tonione.
 
Tonione dit :De son côté elle se place chez le forgeron qu’elle utilisera à bon escient, même par exemple pour me voler un 1 rouge et le transformer en 6

C'est quand il décrit la carte Forgeron que la confusion s'installe. On dirait qu'il parle de la carte Apprentissage.
 
Tonione dit :Le deuxième tour voit arriver le forgeron, le métier religieux qui transforme tout lot en lot de 5
Tric TracTric Trac

 
Mauvais Karma
Mauvais Karma
My bad , je ne me souvenais plus de l effet du forgeron.
 
My top
No board game found
Tonione
Tonione
Oui j’aurais du être plus précis, c’était bien avec le forgeron et l’apprentissage (merci el payo, en fait les deux cartes étaient présentes et je n’arrivais plus à me souvenir du nom ‘apprentissage’) qu’elle m’a piqué mes dés pourris pour les rendre potables ;).
My top
No board game found
Proute
Proute
De notre côté, léo(nard) et moi avons fait une petite partie de Troyes sur BGA hier soir, à 2, tranquillou.

Il s'est plutôt placé sur le palais, je prends donc plus de place à l'hôtel de ville et nous sommes à égalité à l'évêché.
J'ai Le Florentin et Chrétien de Troyes, tandis que de son côté léo(nard) a Urbain IV et Thibaut II.

Les événements ne feront pas long feu dans cette partie, léo(nard) s'y intéresse sérieusement et je me dis donc qu'il doit avoir Henry I. De plus, j'ai besoin d'influence et nos dés rouges sont plutôt de valeur élevée, je contre donc en force. Et là, au bout de ma petite trentaine de parties, avec BGA je réalise que j'avais toujours résolu les événements dans le mauvais sens, de la droite vers la gauche au lieu de gauche à droite. no
Cela me coûtera bêtement un cube à la cathédrale, parce que je pensais que le soutien finirait de contrer la perturbation des travaux avant qu'elle n'ait lieu.

Les premières activités révélées seront le Moine, le Marchand et la Chevalerie, que léo(nard) apprend à dompter tandis que je base ma fortune sur un duo Moine-Marchand grâce à mes bons dés blancs (parfois il me faut les retourner pour cela). Il y a pas mal de dés de petite valeur, et plutôt que de les payer cher à mon adversaire ou au joueur neutre, je les achète un à un pour me placer sur les bâtiments officiels, ce qui fait bien plaisir à Chrétien de Troyes, mais ne tient pas compte des vœux du Florentin, forcément incompatibles. Je me retrouve donc à la tête d'une force vive de neuf instances dans les bâtiments, chose plutôt confortable. Je redescends à 8 hommes dans la place pour engager le Milicien, mais de façon vraiment stupide puisque sur le moment je cafouille et pense à une action immédiate et non à engranger des cubes d'action sur une carte sablier, enfin bref, cela me rapportera au moins les points de la carte activité.

Bref, on fait tous les deux plein d'erreurs et je pense que nous aurions nettement mieux joué à une vraie table, devant le vrai beau jeu, où l'on peut reprendre son coup au moment où on le fait quand on se rend compte que non, ce n'est pas ça du tout ce qu'on avait en tête. Néanmoins, la partie fut agréable, simplement parce que Troyes est un très bon jeu dans lequel on a toujours des choses à faire.
léo(nard)
léo(nard)
Ah cool beau compte-rendu et tu ne mets pas les scores...quelle classe !

je crois me souvenir que ça donnait du 29 à 47 pv pour toi...
c’est vrai qu’on a fait beaucoup d’erreurs et que l’interface ne pardonne rien mais bon faut avouer que tu as été bien meilleure.

je regrette juste mon dernier coup ( le seul dont je me souvienne) lors duquel au lieu de relancer 3 fois le dé 3 pour n’obtenir finalement que 3 , j’aurais dû retourner mon dé 1 ,que j’avais aussi relancer précédemment pour n’obtenir qu’un 4 insuffisant,le but de tout ce gâchis de pts d’influence étant d’avoir au moins 15 en dés rouges pour activer le type qui permet de piquer du fric aux bonhommes sur le palais ,soit 3 des tiens et 2 neutres , 3x5 sous , je passais la barre des 18 sous de mon objectif Jean XXIII ( ou un nom comme ça) et de descendais la tienne de quelques deniers aussi...
Bon le score aurait été sensiblement le même mais j’aurais au moins réalisé un bon coup...du coup j’ai eu du mal à m’endormir...

Jeu en tout cas auquel je m’amuse beaucoup...et c’ est tout ce que je demande à un jeu ( ça tombe bien)
Merci Pearlgames.
 
My top
No board game found
Default
Proute
Proute
Une nouvelle partie de Troyes, avec monsieur Proute, en tête à tête.

Pour la première fois, nous intégrons enfin les cartes bonus de la boîte de base, ce qui va nous faire découvrir le Banquet. Mais ça, bien sûr, nous ne le savons pas encore lorsque nous commençons à jouer.

Je suis première joueuse, avec Chrétien de Troyes et Thibaut II.
Monsieur Proute m'enquiquine et me pique toute la place à l'évêché durant le placement, j'y ai donc un seul homme, pour trois au palais et deux à l'hôtel de ville. Bon, heureusement, j'avais décidé en lisant vos comptes rendus qu'il faudrait décidément que j'apprenne à les jouer, ces nobles !!! C'est donc avec une grande goulée d'air que je plonge dans le jeu en révélant les premières activités.

Ce seront les cartes Dîme, Chevalerie et Marchand. Alors normalement, quand je vois le Marchand, c'est ma première action dans le jeu. Mais là, un peu déphasée par tout ce rouge, je fonce bille en tête sur la Chevalerie et une fois ceci fait et monsieur Proute bien installé sur le Marchand, je me rends compte que sans un denier en poche, ça va être dur et je me vois obligée de me rabattre sur l'agriculture pour obtenir quelques piécettes (bah oui, les serfs, c'est pas très riche hein, j'ai dû leur réquisitionner leur blé noir pour le fourguer à un marchand secondaire) et il faudra donc attendre le deuxième tour pour que je me jette sur le Marchand (heureusement, monsieur Proute qui était premier joueur pour le deuxième tour n'a pas pensé à corrompre mes citoyens).

Durant ce premier tour, je vais aussi m'occuper du Maraudage et je commence à contrer, mais pas trop, la perturbation des travaux de la cathédrale (après tout, c'est mon adversaire, l'ecclésiastique, pas moi). Monsieur Proute, de son côté, s'occupe de la Dîme après avoir récolté les impôts du Marchand et finit de régler le problème des travaux.

Au deuxième tour apparaissent la Confession, la Chasse et l'Aubergiste. Monsieur Proute va embaucher ce dernier tandis que pour ma part, après avoir embauché le Marchand, je me suis mise à la Chasse, histoire d'avoir de l'influence après avoir réactivé la Chevalerie, elle aussi porteuse d'influence. Les miettes qui me restent servent à placer un quatrième homme au palais. Bah oui, une fois décidée, autant y aller à fond ! Et puis j'ai Chrétien de Troyes dans ma poche, après tout, si je veux qu'il y reste, il va falloir le contenter.

Les événements s'enchaînent avec, en plus des Escarmouches persistantes depuis le début, l'arrivée du Brigandage et du Soutien.

Monsieur Proute remarque qu'il a de très bons dés, mais pas de stratégie (dommage, hihihi). Eh bien oui, parce que normalement, il se jette sur le palais et là, il doit apprendre à composer avec une majorité de novices et d'ailleurs il en a maintenant quatre !

Je contre le Brigandage avec l'aide du Soutien et les activités suivantes se dévoilent : la Procession, le Banquet et l'Orfèvre. Monsieur Proute avisant mes 4 dés rouges et son beau 4 rouge se jette sur le Banquet, mais j'achète le 5 rouge du Gris pour en faire autant et hop, je rattrape les 4 points qu'il a faits, ouf.

Juste avant sont arrivés des problèmes de conflit de succession, que je vais vite régler à l'aide de mes Chevaliers, et la Sécheresse, hélas.

Malgré tous ces aléas, nous participons à l'édification de la cathédrale, doucement mais sûrement, et je me dis que si monsieur Proute a Hugues de Payns dans ses petits papiers, il cache bien le jeu de son deuxième "ami". Peut-être que, comme moi, a-t-il décidé de n'en favoriser qu'un ?

Que nenni ! Car au dernier tour il place soudain quatre cubes de plus sur la cathédrale, pour un total de huit ! Et je n'ai alors que mes yeux pour pleurer, d'autant que les blancs restants ont tous des valeurs déjà occupées du plancher à la flèche ! Ne me reste plus qu'à timidement combattre le conflit théologique, juste pour y avoir pris part, ainsi qu'à la guerre qui fait rage. Elle remplit les caisses de l'État puisque cela n'empêche pas mes Chevaliers de faire bombance au Banquet ! D'ailleurs je préfère les envoyer se confesser, sait-on jamais, s'ils avaient une âme...


Il se trouvera que monsieur Proute avait bien Urbain IV et Hugues de Payns et qu'il honora fort bien les deux.
De mon côté, si j'eus l'heur de ne pas trop déplaire au pape et de combler monsieur de Payns, je suis arrivée à respecter une bonne partie de mon engagement auprès de Chrétien de Troyes, mais alors, j'ai totalement vidé les caisses de la ville et cela n'a pas plu à Thibaut II, non non non, mes deux petits deniers l'ont moins convaincu que les sept de monsieur Proute.


Cette formidable épopée s'achève sur un score de 57 à 42 en ma faveur. La conclusion de monsieur Proute sera qu'en effet il avait de bons dés, mais qu'il n'a pas su qu'en faire.
Rwain
Rwain
Il y a quelques jours, mes compères BGAesques Mumut, Jahwork et moi-même finissions une partie de Troyes en tour par tour.
Le sieur Mumut avait évoqué son début de partie manqué, mais son expérience à ce jeu lui a permis de vite reprendre le dessus sur nous, puisque malgré son premier tour raté, il finit avec une confortable avance : 44 / 33 / 30.

Le positionnement des meeples est assez symétrique : nous en plaçons tous 2 à l'hôtel de ville, puis Jahwork et moi-même optons pour 2 au palais et 1 à l'évêché quand Mumut fait l'inverse.
Messires Mumut et Jahwork commencent leur partie de piètre manière, en se positionnant sur la chevalerie pour un bénéfice nul, tous deux oubliant que la chevalerie nécessite de posséder encore des dés rouges après son activation. J'eus pu profiter de cette erreur au démarrage, mais il n'en fut rien. Avide de deniers, j'active le marchand pour récolter moults deniers (et aussi dans l'optique de satisfaire mon protecteur, le Florentin), jahwork fera de même.
Dans ce premier tour, nous contribuons tous quelque peu à la construction de la cathédrale, et entamons aussi la lutte contre les escarmouches (1 cube de moi-même) et l'hérésie (2 cubes de jahwork). Et alors que nous oeuvrons pour le bien de la ville, sir Mumut nous montre le visage de la vilénie qui le caractérise : il utilise un premier dé jaune pour remplacer un de ses citoyens à l'hôtel de ville, avant de reproduire la même manoeuvre pour me prendre ma place !!!! Quel félon ! (sur le plan des activités, seule la dîme n'aura pas été sollicitée)

Au second tour, conception, percepteur et aubergiste sont de la partie. Je commence par brûler tous mes dés rouges pour lutter contre le brigandage (je regretterais juste après de ne pas avoir plutôt opté pour le percepteur, afin de placer un nouvel habitant pour le florentin, et aussi afin d'alléger les finances de mes "camarades"), et jahwork met fin à l'hérésie. Mumut décelera très vite que cela indique la présence d'Henri Ier comme protecteur de jahwork, pas moi... naïvement, je miserai jusqu'à la fin sur l'influence...
Coup sur coup, Escarmouches et Soutien sont contrés par Mumut et jahwork, et le tour se termine par une double construction à la cathédrale de Mumut. Jouerait-il pour le pape ?

Troisième tour : pèlerinage, orfèvre et joutes.
Mais le temps me manque pour finir maintenant... la suite bientôt !
Proute
Proute
Rwain dit : Et alors que nous oeuvrons pour le bien de la ville, sir Mumut nous montre le visage de la vilénie qui le caractérise : il utilise un premier dé jaune pour remplacer un de ses citoyens à l'hôtel de ville, avant de reproduire la même manoeuvre pour me prendre ma place !!!! Quel félon !

Ah oui, quand même !

Proute
Proute
Nous avons fini cet après-midi notre partie de Troyes sur BGA, znokiss et moi. Première partie pour lui, je gagne de peu 38 à 36.

Avec les trois parties faites récemment, et le tour par tour, j'ai peur de m'emmêler les pinceaux, alors je préfère le laisser vous raconter (je suis sûre que sa mémoire est meilleure que la mienne) s'il le souhaite !
znokiss
znokiss
Euh.. s'agissant de ma première partie, après avoir lu les règles sans tout capter (car en général, je déploie le jeu devant moi sur une table et je fais une partie virtuelle "pour voir"), je vais avoir du mal à raconter..

Disons que j'ai fait plein de coups dans l'eau tout en captant les mécanismes.. "aaah, mais en fait, là, j'ai pas eu l'action.. j'ai juste placé des cubes à utiliser plus tard pour ladite action"

De belles erreurs, souvent suivie d'un "bon sang mais c'est bien sûr, c'est comme ça que ça marche !!"

Après, j'ai vu venir Mme Proute avec son armée de dés rouges, elle voulait aller à la chasse et transformer son prestige en PVs. J'ai donc prestement acheté la grosse majorité de ses dés rouges avec mon pécule de 30 pièces pour les dépenser sur une carte du bas.. hin hin hin.
La cathédrale m'apporte quelques points, et je termine 2 points derrière, avec une furieuse envie de rejouer, en vrai cette fois-ci (mais en ligne également, faute de mieux).
Proute
Proute
Une nouvelle partie à 2 avec monsieur Proute.
Toujours jeu de base + les 4 cartes bonus.

Cette fois-ci j'ai Thibaut II et Henri I (oui j'en ai marre du y à Henry).

Donc je décide de me placer fort chez les nobles, mais finalement je me retrouve avec 3 citoyens, 2 militaires et 1 membre du clergé.

Au premier tour sortent le Marchand, le Diplomate et le Moine. Ah ça, ces derniers jours je les aurai pas mal vus ces trois-là, on commence à les connaître ! Monsieur Proute est premier joueur et choisit le Moine, pour moi ce sera le Marchand. Je m'occupe ensuite assez rapidement des problèmes de sécheresse grâce à l'intervention du diplomate, et voilà pour cette première période.

Ensuite arrivent la Chasse (où je me placerai), l'Aubergiste (pour monsieur Proute) et l'Apprentissage. Je n'oublie pas, durant mes choix, que Thibaut II attend certains résultats malgré les finances englouties par les événements qu'Henri Ier aimerait que je traite. Je pense aussi à participer à la construction de la cathédrale, ce serait dommage que le chantier n'avance pas. Grâce à la Chasse, je garde de l'influence et m'assure d'avoir moi aussi un Moine dans mes petits papiers.

Tout cela attire un Troubadour qui restera sans mécène à jouer dans les rues pour le peuple, un Orfèvre, que monsieur Proute ira visiter à deux reprises (14 points de prestige en tout) et un Verrier. Étant donné notre avancée ridicule sur le chantier, nous l'avons tous deux proprement ignoré. En effet, j'ai préféré m'occuper de sauvegarder la ville contre un événement extérieur tout en veillant à remplir les caisses de Thibaut II.

A ce moment, nous nous sommes fait la réflexion que malgré des cartes bien engageantes et des dés plutôt dans la moyenne (ie certains bons, d'autres très bons, d'autres faibles, un peu de tout, en fait), nous avions un peu l'impression de ramer quand même.

Au dernier tour je veille à construire aux deuxième et troisième niveaux de la cathédrale, je remplis encore les caisses du trésor, en dépense une partie pour contrer encore une attaque externe, et voilà.

Je découvre que monsieur Proute était chapeauté par Urbain IV qu'il aura encore moins satisfait que moi, et Hugues de Payns, deux personnages pas si difficiles à contenter.

La partie de termine donc 48 à 34 en ma faveur, et je suis surprise que l'écart fut si grand.
Rwain
Rwain
Rwain dit :
Mais le temps me manque pour finir maintenant... la suite bientôt !

La suite maintenant :

Le tour 3 démarre bien pour moi puisque je me fais chasser du palais par un conflit de succession :( Je choisis de placer cet habitant disponible sur la carte Activité Confession, espérant faire ainsi fructifier mes lots de dés, visant notamment l'orfèvre.
Mumut, ce félon :) , prend quant à lui position sur la Dîme, anticipant qu'il sera bien placé dans les 2 tours à venir pour chiper nos dés jaunes.
Jahwork continue à se concentrer sur les événements avant de miser lui aussi sur la confession. Pour finir, je me fais gentiment chasser du palais par Mumut, mais parvient à lui rendre la pareille avant la clôture du tour.

Pas de chance pour moi, le conflit de succession me retombe dessus au tour 4 ! Heureusement, jahwork s'empresse d'y mettre un terme, pendant que Mumut et moi-même nous concentrons sur l'orfèvre (sauf que Mumut le fait avec mes dés !!!!, et gratuitement, quand je suis obligé de payer cher ceux de jahwork). 
La fin du tour est assez classique : Jahwork contre son 3ème événement et Mumut son 2ème. De mon côté, je me positionne sur la dime, dans l'espoir de remonter dans l'estime du florentin, et d'affaiblir un peu la force jaune de mumut (qui vient de placer un 3ème habitant à l'hôtel de ville, en prenant la place de jahwork).

Dernier tour : Mumut utilise sa Dime pour un gros lot jaune qui lui permet de contrer la Sécheresse. Je prends tous les jaunes restants pour marquer 4 points avec l'orfèvre. Jahwork active sa chevalerie pour 4 cubes, ce qui lui donne son 4ème événement, et un 5ème bien entamé. Profitant de l'aubaine, Mumut achète les derniers dés rouges pour activer Joutes 3 fois (un coup à 9 points qui a donné un bon coup de boost à sa fin de partie). Pour ma part, je me contente d'acheter les reliquats blancs (2 dés à 1) pour éviter les malus de la cathédrale, tout en marquant un peu d'influence (puisque je pense encore qu'elle sera nécessaire à la fin de partie). Jahwork conclura par l'élimination de son 5ème événement, alors que Mumut ira en pèlerinage avec nos gros dés blancs restants (un 6 pour Jahwork, un 5 pour moi).

Fin de partie avec 44 pour Mumut, 33 pour moi et 30 pour jahwork.
Partie très agréable, où j'ai bien senti que Mumut avait le petit plus sur ce jeu par rapport à nous : bonne gestion de son placement de départ (quand nous nous mettions sur des emplacements peu intéressants assez tôt, comme le 1 rouge); bonne lecture du jeu adverse avec l'identification des personnages, bonne anticipation dans l'ordre du tour : savoir quand aller dans les bâtiments pour couper l'herbe sous nos pieds, quelles activités et quand les rentabiliser (son choix de la dime et des joutes ont été décisifs à mon avis).
Du coup, jahwork et moi-même avons souhaité une revanche ! Elle est en cours (avec une grosse pause pour le moment, ils sont en vacances ! )

@Sysyphus ; je peux leur proposer de relancer une partie à 4 plutôt qu'à 3 si tu le souhaites, notre revanche a à peine débuté.

mumut
mumut
Super CR Rwain. 
A la première lecture j'ai été abasourdi par ta mémoire, puis je me suis rappeleé que tout est écrit sur BGA 😃
 
Rwain dit :sir Mumut nous montre le visage de la vilénie qui le caractérise : il utilise un premier dé jaune pour remplacer un de ses citoyens à l'hôtel de ville, avant de reproduire la même manoeuvre pour me prendre ma place !!!! Quel félon !

Moi vil et félon 😲😱 ! Quelle mauvaise interprétation de mes intentions. Étant dès le départ plus proche de l'église que vous deux, mon seul soucis était de vous privé de vos biens matériaux qui vous éloignent de la Voie, et tout cela uniquement pour le salut de votre âme éternelle 😇😇😇😁
 

Partie très agréable, où j'ai bien senti que Mumut avait le petit plus sur ce jeu par rapport à nous : bonne gestion de son placement de départ (quand nous nous mettions sur des emplacements peu intéressants assez tôt, comme le 1 rouge); bonne lecture du jeu adverse avec l'identification des personnages, bonne anticipation dans l'ordre du tour : savoir quand aller dans les bâtiments pour couper l'herbe sous nos pieds, quelles activités et quand les rentabiliser (son choix de la dime et des joutes ont été décisifs à mon avis).
Ouais enfin c'était qu'une partie hein, je pense que la deuxième se passera un peu moins bien pour moi 😨.
Il y a eu surtout de gros écarts sur les personnages (12 pour bibi et seulement 5 et 8 pour vous). Tu m'as d'ailleurs perdu puisque je n'ai compris qu'au dernier tour que tu ne jouais pas le tien. J'ai eu du bol au dernier coup de tenter Chrétien de Troyes alors que rien ne me laissait entendre que tu l'avais. S'il y avait eu la guerre entre nous pour ce dernier, l'écart aurait été bien moindre.
Le -4 de Jahwork à la cathédrale pique un peu aussi; juste deux dés blanc joués plus tôt dans la partie auraient fait un différentielle de +6.

Troyes, tel que je le conçois, est dans la même lignée que Puerto Rico (du haut de ma haute expérience d'une seule partie). C'est un jeu ou certes il faut scorer, mais ou il faut plutôt penser au différentiel de points. Le coup le plus juteux pour soit n'est pas forcement le plus judicieux. C'est un jeu méchant ou il faut essayer de marquer des points en faisant un maximum pleurer les autres. 
 
Du coup, jahwork et moi-même avons souhaité une revanche ! Elle est en cours (avec une grosse pause pour le moment, ils sont en vacances ! )
@Sysyphus ; je peux leur proposer de relancer une partie à 4 plutôt qu'à 3 si tu le souhaites, notre revanche a à peine débuté.

Aucun problème de mon coté. On a tout juste placé les dés, on peut donc annuler et recommencer avec Sysyphus.

Proute
Proute
mumut dit :

Troyes, tel que je le conçois, est dans la même lignée que Puerto Rico (du haut de ma haute expérience d'une seule partie). C'est un jeu ou certes il faut scorer, mais ou il faut plutôt penser au différentiel de points. Le coup le plus juteux pour soit n'est pas forcement le plus judicieux. C'est un jeu méchant ou il faut essayer de marquer des points en faisant un maximum pleurer les autres. 
 

Oooooooooooooh...

mumut
mumut
Proute dit :
mumut dit :

Troyes, tel que je le conçois, est dans la même lignée que Puerto Rico (du haut de ma haute expérience d'une seule partie). C'est un jeu ou certes il faut scorer, mais ou il faut plutôt penser au différentiel de points. Le coup le plus juteux pour soit n'est pas forcement le plus judicieux. C'est un jeu méchant ou il faut essayer de marquer des points en faisant un maximum pleurer les autres. 
 

Oooooooooooooh...

Aaaaaaaaaaaah ... 😁
Tu ne partages pas mon avis ?

Default
Proute
Proute
Eh bien... eh bien... mais... euh... Mais pas que, quand même !

C'est sûr qu'à Troyes il vaut mieux comprendre la stratégie des autres joueurs et leur couper l'herbe sous le pied, seulement je ne dirais pas que le jeu se résume à ça, d'ailleurs à la maison on y joue souvent tranquillou, même si on va empêcher un ou deux coups juteux à l'autre joueur, mais notre façon de jouer ne repose pas là-dessus, quand même.

On est des joueurs gentils. (Y a pas d'émoticône bisounours.) Et tu nous exterminerais sans doute assez facilement. laugh
serraangel
serraangel
Proute dit : d'ailleurs à la maison on y joue souvent tranquillou, même si on va empêcher un ou deux coups juteux à l'autre joueur, mais notre façon de jouer ne repose pas là-dessus, quand même.

On est des joueurs gentils. (Y a pas d'émoticône bisounours.) laugh

Merci pour cet état d'esprit, ça fait du bien à lire

mumut
mumut
Proute dit :Eh bien... eh bien... mais... euh... Mais pas que, quand même !

C'est sûr qu'à Troyes il vaut mieux comprendre la stratégie des autres joueurs et leur couper l'herbe sous le pied, seulement je ne dirais pas que le jeu se résume à ça, d'ailleurs à la maison on y joue souvent tranquillou, même si on va empêcher un ou deux coups juteux à l'autre joueur, mais notre façon de jouer ne repose pas là-dessus, quand même.
Oula, je n'ai pas dit que ça se résumait qu'à ça. D'ailleurs, si je devais résumer Troyes en deux mot je dirais : opportunisme et stratégie.
Mais en général ceux qui joue dans leur coin finissent par se faire bouffer le nez. Il faut avoir un peu de vice pour ce jeu.
 
On est des joueurs gentils. (Y a pas d'émoticône bisounours.) Et tu nous exterminerais sans doute assez facilement. laugh

Pour l'émoticone bisounours qu'est ce que tu pense de ça : 😻
Moi j'aime bien faire des coups de fourbe 😈😁 mais exterminer là non, quand même pas. D'ailleurs je déteste voir une personne à ma table être complètement largué, ça me gâche la partie de savoir que quelqu'un subit et n'apprécie pas. Je suis peut être pas aussi méchant que ça au fond...

Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard
Partie très agréable, où j'ai bien senti que Mumut avait le
Du coup, jahwork et moi-même avons souhaité une revanche ! Elle est en cours (avec une grosse pause pour le moment, ils sont en vacances ! )
@Sysyphus ; je peux leur proposer de relancer une partie à 4 plutôt qu'à 3 si tu le souhaites, notre revanche a à peine débuté.

Aucun problème de mon coté. On a tout juste placé les dés, on peut donc annuler et recommencer avec Sysyphus.

Comme ça vous arrange ! On peut en lancer une en parallèle si vous préférez.
Sinon, tout comme Mumut, fourbe mais sympa.yes
mumut
mumut
Sysyphus - Pommard dit : Sinon, tout comme Mumut, fourbe mais sympa.yes

Attention, j'ai jamais dit que j'étais sympa hein ! 😁
 

jahwork
jahwork
(retour de vacances)
Yeah très sympa la partie BGG avec les comparses
Bon moi je débute total, alors j'essaie déjà d'au moins faire mon perso :-) donc après devine (et faire) le perso des autres... ya encore de la marge :D
Et puis oui le coup de la chevalerie manquée ça fait un peu mal... :/
Pour le -4 à la cathédrale, j'ai eu du mal à peser le pour/contre d'y aller ou pas... finalement j'y suis pas allé...

Bon là on commence la partie avec l'ami Sysyphus
Liopotame
Liopotame
Bonsoir,

2 parties avec Léonard sur BGA, je poste un résumé de la deuxième tant que c'est frais, car c'était une partie bien sympa !

Mes personnages sont Thibaut II (deniers) et Chrétien de Troyes (habitants sur les bâtiments). Du coup je positionne dans un premier temps de nombreux habitants à l'hôtel de ville, mais la première activité jaune qui sort est le meunier. Je dois donc placer davantage d'habitants sur le palais pour en tirer pleinement partie, heureusement que ça matche bien avec Chrétien. Du coup avec tous ces dés rouges je combats les événements car je ne sais pas trop quoi en faire...

Heureusement au deuxième tour Léo va se placer à l'auberge pour gagner d'un coup une vingtaine de points d'influence. Je trouve ça louche et poursuit donc sur les événements en espérant qu'il ait Hugues de Payns (points d'influence).

Comme je dois réserver mes habitants aux bâtiments pour Chrétien, je me pose sur une unique carte d'activité de la partie. De son côté Léo se place sur toutes les activités, je flaire Le Florentin, mais dur d'essayer d'en profiter vu que je dois conserver mes points d'influence (en espérant ne pas m'être trompé sur Hugues) ainsi que mes habitants dans les bâtiments ! (ce qui est d'ailleurs difficile entre Léo qui les vire et les événements : il ne me plaît pas beaucoup ce Chrétien de Troyes) [d'ailleurs me vient une interrogation, peut-on s'en sortir avec Chrétien et Le Florentin comme personnages de départ ?]
Léonard ayant de solides économies, il se place sur le sculpteur au 3ème tour, et il va lui rapporter une tripotée de points en l'espace de 2 tours (14 !).

Le premier événement sortit étant la perturbation des travaux, et personne ne l'ayant contré de la partie, aucun de nous ne va se positionner à la cathédrale jusqu'au dernier tour. A ce moment, ayant deux dés 2 et Léo un, je construis d'un coup un obélisque dans la cathédrale (© Léonard) m'évitant ainsi de sacrées pénalités de fin de partie. J'étais bien fier de mon coup.cool
Finalement, mes points proviendront essentiellement des événements contrés ainsi que des personnages, alors que Léo aura fait énormément de points sur les hommes de métier et le sculpteur ; mais ses pénalités sur la cathédrale et l'insatisfaction de Hugues feront la différence. Ca c'est vraiment joué à pas grand chose !

Le plateau à la fin (Léo est bleu et moi vert) :

Tric Trac
Tric Trac
Proute
Proute
Je vois que léo remonte.
léo(nard)
léo(nard)
yes
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
C'est avec un peu de retard que j'ai fait ma première partie de la session "en vrai" avec Madame. 

J'ai Chrétien de Troyes et Hugues de Paynes. Comme je commence par contrer un événement (pour l'influence), je comprends que Madame a Henry 1er, car elle s'étonne "mais pourquoi tu fais ça ?" no
Du coup les événements ne feront pas long feu. Pour rester dans cet axe, je place de nombreux soldats au palais, ce qui a en plus le mérite de synergiser avec Chrétien. Avec le meunier et 4 habitants au palais, je me ferai au second tour une action à 24 écus qui me suffiront pour le reste de la partie. 

Au 3ème tour, j'ai la chance de voir arriver le pèlerinage, et je vais bien en abuser (au moins 8 PV sur la partie) ayant plein de dés de toutes les couleurs comme j'ai placé de nombreux habitants pour satisfaire Chrétien de Troyes. Je profite aussi de mon pécule pour me placer sur le sculpteur, pour les 6 points qu'il me rapportera en fin de partie. 

Madame subira pendant toute la partie l'absence de moteur à argent, ayant du coup du mal à se positionner sur les activités pour satisfaire son 2ème personnage, le Florentin.

Moment amusant quand elle contre le maraudage et essaie de prendre la "carte" 
Scores finaux : 53 à 36.

J'ai remarqué que le meunier et le percepteur partagent la même iconographie, alors que le percepteur prend l'argent chez ses adversaires.
​​​​​​Heureusement qu'on a consulté les règles, le percepteur nous apparaissant un peu faiblard avec son facteur 5.

​​​​​

​​​​
Default
Docky
Docky
Oh le vilain, j'imagine ton regard lors de la tentative de prendre la "carte" maraudage ! ;) Sinon, effectivement, les icones sont très similaires pour le meunier et le percepteur. Mais du coup, le différentiel est assez équivalent, entre gagner 2 ducats de la banque et prendre 1 ducat de ses adversaires. Bon jeu !
Proute
Proute
léo et moi avons joué à Troyes sur BGA il y a quelques jours.
Il y avait du Meunier, il y avait du Diplomate, du Capitaine et la Dîme.

Dans mes souvenirs brumeux, il m'a empêchée de me placer sur l'Apprentissage en me piquant le dé qu'il fallait.

Il a bien fait plaisir à Hugues de Payns en étant au taquet à l'influence (et moi je devais être plus bas que tout), mais en m'achetant mon dé (oui, bon, il l'avait pas tout à fait volé, il m'avait donné quatre petites pièces, honnête), il me fait rentrer au summum des grâces de Thibaut II. (ça veut dire quelque chose, cette phrase ? pas sûre)

Henri 1er est définitivement difficile à contenter quand il y a tant à s'occuper, et Urbain IV fut un peu délaissé, je crois.

Voilà, je ne me souviens plus non plus du score, mais ça devait être quelque chose comme 30 à 32 en ma faveur, de justesse !


Ce que j'en retiens, c'est que nous étions tous deux dissipés et comme d'habitude peu à l'aise sur BGA, mais qu'on a quand même passé un très bon moment et on s'est bien amusés ! Merci léo. laugh