66
réponses
0
follower
By : Yzar | Tuesday, March 29, 2011 at 9:15 AM
Default
Mr Yoshi
Mr Yoshi
lilajax dit:regarde mon message page 3 de ce post... :pouicboulet:

Milou!

:mrgreen:
wolfy
wolfy
Salut yzar,

Je ne sais pas s'il y a nécessairement du "double guessing" lorsqu'il y a du bluff, il y en a dés que tu essayes d'analyser le mouvement de ton adversaire pour pouvoir réaliser le tien. Et cela ne tient pas nécessairement au hasard, car normalement lui comme toi utilise un certain nombre d'informations finies pour réfléchir, ce qui est plus difficile avec des jeux comme chifoumi, car effectivement dans ce cas on se base quasiment uniquement sur une certaine forme d'empathie (ou d'effet miroir comme l'a si bien illustré Docteur Mops via son exemple littéraire).

J'ai plusieurs jeux que j'apprécie et qui sont, je pense de bons exemples, pour du "double guessing" :

- Air Force : Un jeu de combat aérien où l'on programme à l'avance les mouvements de ses appareils, et selon la position finale, on peut faire feu. Ici tout dépendra des caractéristiques données par les feuilles des appareils, de l'altitude, de la vitesse initiale, ainsi que de la plus où moins grande motivation/agressivité de ton adversaire. Mais aussi de l'objectif à atteindre.

- Great War at Sea : Encore un jeu de programmation mais de flottes de combat, ici tu essayeras de deviner les mouvements des flottes de ton adversaire en fonction de vos objectifs, de vos forces et faiblesses respectives et de vos emplacements géographiques.

On peut aussi voir apparaître ce phénomène dans un wargame tactique comme Lock'n Load qui se joue par "impulsion" c'est à dire chaque joueur joue une troupe puis son adversaire une des siennes et ainsi de suite. Il faut donc toujours se demander où l'on va jouer pour ne pas s'offrir aux coups de l'adversaire tout en essayant de gagner un avantage en terme de position. Ce système à tendance à entraîner un effet domino parfois fatal à l'un des deux adversaires, voire les deux.

En règle général la plupart des jeux dits de programmation suscitent beaucoup de "double guessing".

A bientôt,
Thierry :wink: