8151
réponses
125
followers
By : barbi | Monday, October 2, 2017 at 10:06 AM
Default
palferso
palferso
Doc Topus dit :Nouvelle partie d'Age of Steam Deluxe, à 4 joueurs, dont 2 débutants, sur la carte Rust Belt.

C'était ma 4ème partie et je peux dire que ce jeu rassemble tout ce que j'aime : des règles simples, une mécanique fluide, une énorme interaction et de l'adaptation. Le jeu est difficile et très punitif

 

Merci à toi pour tes retours sur ce grand jeu. Rust Belt devient effectivement tendue à partir de 4 joueurs et très violente à 5. Une fois que vous serez plusieurs à maîtriser certains tenants et aboutissants d'AoS, il faudra veiller à jouer les bonnes cartes en fonction des configs afin de ne pas risquer d'avoir des parties trop plan-plan (trop peu de joueurs sur une map idéale à plus) ou au contraire trop destructrices pour le premier qui commettrait une erreur (trop de joueurs sur une map idéale à moins).

My top
No board game found
Proute
Proute
BlueLight dit :
Concernant mes vaisseaux. Pourquoi 10? Parce que j'avais une carte mission qui me permettait de les échanger avec des ravageurs contre des PV. Malheureusement, j'ai traine à obtenir les ravageurs, pas les des de la bonne couleur et valeur au bon moment. Aussi, a chaque première séquence A, on utilise naturellement (ou pas} nos débris pour activer nos tuiles techno. C'est gratuit, tant qu'on garde quelques débris pour échanger les valeurs de des. Alors on prend plein de choses dont on a pas besoin, en se disant que ça pourra servir si on pioche la bonne carte mission. Au pire, ce sera converti en PV si on atteint Spes. Bref, on espère. 


 

Je n'ai pas ouvert ma boîte depuis quelques semaines, mais si j'ai bien compris ce que tu dis, je pense à une erreur de règle, parce que dans mon souvenir je n'ai le droit d'activer les technos avec les débris que si je choisis l'action qui correspond au nettoyage des dégâts dans le vaisseau ; dans ce cas, j'ai le droit de poser les débris ramassés sur mes tuiles de techno pour une activation immédiate même si j'ai aussi activé ces technos avec mes cartes en début de séquence. En plus, Lors d'une séquence B ultérieure, j'ai le droit de remettre ces débris dans ma réserve.

sebduj
sebduj
Proute dit :
BlueLight dit :
Concernant mes vaisseaux. Pourquoi 10? Parce que j'avais une carte mission qui me permettait de les échanger avec des ravageurs contre des PV. Malheureusement, j'ai traine à obtenir les ravageurs, pas les des de la bonne couleur et valeur au bon moment. Aussi, a chaque première séquence A, on utilise naturellement (ou pas} nos débris pour activer nos tuiles techno. C'est gratuit, tant qu'on garde quelques débris pour échanger les valeurs de des. Alors on prend plein de choses dont on a pas besoin, en se disant que ça pourra servir si on pioche la bonne carte mission. Au pire, ce sera converti en PV si on atteint Spes. Bref, on espère. 


 

Je n'ai pas ouvert ma boîte depuis quelques semaines, mais si j'ai bien compris ce que tu dis, je pense à une erreur de règle, parce que dans mon souvenir je n'ai le droit d'activer les technos avec les débris que si je choisis l'action qui correspond au nettoyage des dégâts dans le vaisseau ; dans ce cas, j'ai le droit de poser les débris ramassés sur mes tuiles de techno pour une activation immédiate même si j'ai aussi activé ces technos avec mes cartes en début de séquence. En plus, Lors d'une séquence B ultérieure, j'ai le droit de remettre ces débris dans ma réserve.

Tu as raison Proute, je n'avais pas tilt en lisant sans doute en diagonale...

Proute
Proute
Cool.
Et pour être plus précise, j'aurais dû écrire "même si j'ai aussi activé ces technos avec l'une de mes cartes".
znokiss
znokiss
Hier, ou plutôt, depuis le début de l'année, j'ai joué à : 
  • Dice Forge. Les enfants en redemandent chaque jour, et c'est vrai que ça tourne bien et que c'est bien plaisant, ce machin.
  • The River. 1 joueur fonce sur les bâtiments, l'autre se mets à remplir son plateau de terrains bien alignés, je fais un peu de tout au mieux (8 terrains tous alignés donc 4 x 2 points, construit 4 bâtiments sur 5 possible et j'avais un tas de ressources dispo à la fin), je l'emporte à 50 points (-46-42-39). Toujours aussi bon et mignon, ce petit jeu d'intro à la pose d'ouvrier.
  • Clank. On commence à bien enchaîner les parties, j'attends avec impatience le plateau Jungle/Temple du singe. Les parties ne se ressemblent pas. Parfois on fonce tout droit et un joueur mets vite fin à la partie, parfois on tente, on erre et on ramasse masse de bonus... parfois ça tape du monstre à qui mieux-mieux, parfois ça file à travers les portes fermées à clés. Toujours un plaisir, il a détrôné Pillards dans nos soirées du jeudi.
  • Goblivion : enfin gagné, mode "moyen" en coop à 2. Le principe est le même : on partage le même deck de carte, on entraine le même machin en début de tour et chacun doit taper les ennemis de son côté, ceux-ci étant vaincus lorsque les 2 joueurs le battent. Je trouve le jeu un poil plus facile en coop : on peut filer une carte à l'autre en payant 1 ressources, ça permet de mitiger un peu les "mains pourries" et de s'entraider, c'est pas mal vu. Mais ça s'est joué sur le fil, je trouve le challenge bien relevé, et j'adore ça.
  • Unlock, boite 3 "Mystery adventure", scénario "Train vers Tombstone" gagné sur le fil, c'était extra. Scénario "Noside 2" : classique mais bien rigolo (jeux de mots en pagaille, parfait pour moi), mais on a fini raclette à +8mn au delà de la limite, honte à nous.
  • Lindisfarme : 3ème partie de ce très bon petit jeu de majorité à l'univers Viking magnifiquement illustré. Mais un point de détail m'a intrigué, j'ai posé ma question dans la section idoine.

Bref, grâce aux congés, l'année 2020 démarre sur les chapeaux de roue.
BigYo
BigYo
Quelques jeux en famille pendant les vacances d'hiver :
- Las Vegas (5 parties / 4 et 5 joueurs) : offert par le barbu à Noël. Un carton, ça a plu à tout le monde, c'est rapide et les parties sont bien vivantes.
- Downforce (2 parties / 3 et 5 joueurs) : toujours plaisant et accessible.
Je me fais défoncé lors de la 1ère partie à 5j, mes adversaires prenant un malin plaisir à me bloquer, puis joué des cartes fortes dans ma couleur (ils ont bien compris comment le jeu fonctionnait les sagouins ^^). Je finis donc bon dernier.
Je gagne la seconde en terminant 1er et dernier avec mes 2 voitures.
J'aime bien ce jeu, mais j'ai l'impression que bien souvent celui qui gagne la course, gagne la partie :/ A confirmer, n'ayant que 4 parties à mon actif.
- Les Charlatans de Belcastel (1 partie / 2 joueurs) : en tête à tête avec Madame. Sympa, mais pas la claque à laquelle je m'attendais. Moins accessible que je ne pensais, mais du coup c'est plutôt positif car il y a de la profondeur et de la rejouabilité. Cependant, j'aurais du mal à le sortir en famille je pense :/
- Kingdomino (1 partie / 2 joueurs) : j'initie mon beauf, et me fait rétamer du haut de mes 50 parties ... Toujours un succès avec un très bon ratio réflexion/durée.
My top
No board game found
boby0ne
boby0ne
2 premières parties de Terraforming Mars ce weekend à 2. Jeu reçu a Noel. J’en ai entendu parle depuis longtemps mais je pense que son visuel me rebutait. Et puis j’ai fini par vraiment me renseigner sur le jeu, regarder des videoregles pour finir par me convaincre de le demander au père noël.
Bien m’en a pris car quel plaisir ! Nos parties ont probablement duré 3h à chaque fois mais on n’a pas vu le temps passer ! C’est finalement très simple à comprendre et j’adore devoir adapter la stratégie en fonction des cartes reçues et des progrès de l’adversaire. Prochaine partie, nous ajouterons le choix des corporations.
Le risque c’est qu’on ne joue qu’à celui la pendant 3 mois maintenant !
 
Alfa
Alfa
elshaka dit :
grissom87 dit :Va falloir que j'achète Love letter un jour....ca a l'air bien...

Ca ne paie pas de mine comme ça. Mais c’est vraiment excellent et ça se joue presque avec tout le monde.

Essaie le quand meme avant (il y a des pnp rethelatises un peu partout sur le net)
de mon cote cela n'a pas marché, ni en famille, ni le midi, ni avec des habitues

beri
beri
Idem : deux parties de Love Letter et je n’ai pas compris l’intérêt. Pas de bluff, pas de décisions excitantes…
driepick
driepick
beri dit :Idem : deux parties de Love Letter et je n’ai pas compris l’intérêt. Pas de bluff, pas de décisions excitantes…

J ai cru la meme chose après deux parties à 3 joueurs puis j’ai emporté le jeu en vacances, parce que j’avais pas de place, parce qu’on était 4 et qu’on voulait jouer un peu partout et là, REVELATION ! En 10 jours, peut être une centaine de parties, voir plus. La mayonnaise a pris et avec les mmes joueurs, de parties en parties cela devient tendu ! Mais oui, peu controlable....

My top
No board game found
Default
MasterMindM
MasterMindM
beri dit :Idem : deux parties de Love Letter et je n’ai pas compris l’intérêt. Pas de bluff, pas de décisions excitantes…

Jouer partout. Jouer vite. Jouer avec un large public. Zéro place de transport occupée. Tu peux attaquer / cibler qui tu veux. C'est un bon jeu pour passer le temps, mais à jouer à mon avis avec des gens que tu apprécies, pour pouvoir "les pourrir", "les charrier", balancer de la phrase grandiloquente en dévoilant les cartes. Le contexte qu'à l'air de décrire driepick en somme ;)

Après ce n'est pas un jeu de 'réflexion', il ne faut pas s'y tromper. Pas beaucoup de choix, et tu ne contrôle pas leur conséquence. Mais c'est pas grave, c'est fun !

My top
thepetolet
thepetolet
Voilà ma 3e partie de Barrage finie avec une impression de "Put*** que ce jeu n'est pas facile".
Suis-je le seul? J'ai eu l'impression de ramer tout le long de la partie.

Et ce n'est que ma 3e partie, mais j'ai l'impression que le jeu doit obligatoirement commencer de la même manière si on ne veut pas se faire directement distancer, à savoir se coller aux barrages neutres.

Je serais très intéressé par d'autres avis.
My top
No board game found
Bourbon kid
Bourbon kid
thepetolet dit :Voilà ma 3e partie de Barrage finie avec une impression de "Put*** que ce jeu n'est pas facile".
Suis-je le seul? J'ai eu l'impression de ramer tout le long de la partie.

Et ce n'est que ma 3e partie, mais j'ai l'impression que le jeu doit obligatoirement commencer de la même manière si on ne veut pas se faire directement distancer, à savoir se coller aux barrages neutres.

Je serais très intéressé par d'autres avis.

Le jeu n'est pas particulièrement difficile selon moi mais il peut être punitif. Un mauvais placement peu être décisif et rendre ta partie bien longue... Ne pas tirer profit des barrages neutres dès le début de la partie est une erreur. En tout cas, si tu vois que tu ne profite pas de ces barrages ou que d'autres en profitent bien plus que toi, il faut essayer de leur couper l'alimentation le plus vite possible. 

Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard
Entre amis 

Russian Railroads + module Allemagne de German Railroads (pas de charbon) - 3 joueurs - 8ème partie (1ère avec ext.)

Mrs et Dutchie (notre ami hollandais) se lancent sur Dresde, celle du Nord avec le nouvel emplacement de la médaille de Kiev. Dutchie avant son rail noir rapidement également vers Nüremberg pour placer sa première extension avec une case bonus supplémentaire, alors que Mrs prend le premier ingénieur et ouvre des usines sur la piste dédiée.

Je me lance sur la voie principale vers Münich pour ajouter un ouvrier, je poursuis dans mon idée en m'octroyant la loco à 9 et en ouvrant le rail marron dès le tour 2, le beige et le blanc au tour 3. Malgré quelques parties d'expérience je repète toujours la même erreur, je néglige les ingénieurs. Comme je n'optimise pas à fond et sans emplacement supplémentaire pour mes ouvriers, je me retrouve rapidement à faire des actions de loser (1 avancement noir ou gris).
Si j'avais fait attention aux ingénieurs en début de partie, il y avait beaucoup d'avancements violets ou noirs.

Dutchie enchaine les bonus pendant que Madame multiplie les usines. Hélas, un peu rouillée, elle a perdu un peu trop de temps à avancer son rail noir à Munich pour rien. Ils échangent coup pour coup sur les ingénieurs et posent tous les deux la médaille de Kiev (Dutchie un tour plus tôt). Une fois qu'il a activé 4 bonus, Dutchie se lance également sur la voix de Münich. Il est diablement efficace, Mrs ne le rattrapera pas pendant que je me noie dans la choucroute.

403-343-280.

Je réalise mon plus faible score et c'est mérité.
Le module d'extension démultiplie les choix de personnalisation de sa voie de chemin de fer et atténue, je trouve, la spécialisation sur une ou deux voies. Dutchie a pu jouer sur les 4 voie sans donner l'impression de se disperser.
Bref, du tout bon si vous avez fait le tour de la boite de base pour selon moi, un super jeu de pose d'ouvriers, certes calculatoires mais avec des choix hyper tendus sur le plateau (ingénieurs, pièces, locomotives, rails noirs, ordre du tour). Hâte d'essayer le module charbon.


Concordia Italie - 3ème partie - 3 joueurs

On poursuit notre découverte avec notre troisième partie de la semaine.
3ème joueur, j'ouvre Architecte Outil/Vin en Corse et en Etrurie (il me semble). J'achète un architecte et le Forgeron pour me donner une marche à suivre pendant la partie, mais je n'arriverai pas à produire de blé avant mes deux premiers tribuns à cause de choix une nouvelle fois douteux. Donc je rate le coche sur les colons. La partie est d'ailleurs rythmée par l'achat de cartes plus que sur le développement. Dutchie prend le Maçon et le Marchand de Vin, Mrs le Fermier et le Tisserand.
Je joue pas mal du marchand et je suis blindé de thunes. Je pense mettre un terme à la partie grâce à ma 15ème colonie mais je retrouve une de mes maisons perdue avec la réserve de ressource un tour plus tôt. Dommage, Dutchie était complétement pris à contre à pied. Il bourrine sur les trois derniers tour avec du gros développement et de l'achat de cartes.

Victoire sans appel 154-120-118

Bonne semaine à tous !
 
brokoli
brokoli
Bourbon kid dit :
thepetolet dit :Voilà ma 3e partie de Barrage finie avec une impression de "Put*** que ce jeu n'est pas facile".
Suis-je le seul? J'ai eu l'impression de ramer tout le long de la partie.

Et ce n'est que ma 3e partie, mais j'ai l'impression que le jeu doit obligatoirement commencer de la même manière si on ne veut pas se faire directement distancer, à savoir se coller aux barrages neutres.

Je serais très intéressé par d'autres avis.

Le jeu n'est pas particulièrement difficile selon moi mais il peut être punitif. Un mauvais placement peu être décisif et rendre ta partie bien longue... Ne pas tirer profit des barrages neutres dès le début de la partie est une erreur. En tout cas, si tu vois que tu ne profite pas de ces barrages ou que d'autres en profitent bien plus que toi, il faut essayer de leur couper l'alimentation le plus vite possible. 

"Ne pas tirer profit des barrages neutres en début de partie est une erreur" : Pas d'accord. Mais ne pas laisser un joueur se gaver tout seul, d'accord évidemment.
J'ai répondu plus en détail dans le topic Barrage.

ed5150
ed5150
Bourbon kid dit :
thepetolet dit :Voilà ma 3e partie de Barrage finie avec une impression de "Put*** que ce jeu n'est pas facile".
Suis-je le seul? J'ai eu l'impression de ramer tout le long de la partie.

Et ce n'est que ma 3e partie, mais j'ai l'impression que le jeu doit obligatoirement commencer de la même manière si on ne veut pas se faire directement distancer, à savoir se coller aux barrages neutres.

Je serais très intéressé par d'autres avis.

Le jeu n'est pas particulièrement difficile selon moi mais il peut être punitif. Un mauvais placement peu être décisif et rendre ta partie bien longue... Ne pas tirer profit des barrages neutres dès le début de la partie est une erreur. En tout cas, si tu vois que tu ne profite pas de ces barrages ou que d'autres en profitent bien plus que toi, il faut essayer de leur couper l'alimentation le plus vite possible. 

J'ai fait ma quatrième partie ce week-end, et justement j'ai voulu essayer une autre stratégie qui s'est avérée payante : j'ai volontairement fait l'impasse sur les productions au premier tour, n'utilisant donc pas de barrage neutre en début de jeu, et je me suis concentré à débloquer les revenus du plateau personnel tôt dans la partie.

Du coup, mes 2 premiers tours se sont résumés à de la construction : 2 bases (ce qui me rapportera 3 PV par tour, soit 18 PV en tout avec le bonus immédiat), 2 élévations (3 pièces par tour), et 2 conduits (1 rotation de roue par tour). Puis plus tard dans la partie, une centrale par tour (avec la tuile techno qui octroie une production à +2 lors de la construction d'une centrale).

Le fait d'être à 0 de prod fait certes perdre 3 PV, mais gagner 3 précieuses piécettes (comme la livraison à Kansas City dans Great Western Trail).
J'avais le directeur qui permettait de payer 3 pièces à la place de machines lors des constructions, ça tombe bien :)

Du coup, j'étais prêt à dérouler pour le reste de la partie, même si au final je n'ai pas fait tant de contrats que ça. J'ai marqué bon nombre de points grâce aux revenus (je finis la partie avec 2 revenus à 7 PV, c'est la première fois que je construis 2 lignes complètes de bâtiments) et bonus de fin de manche.
Au final, j'ai fait moins de production qu'habituellement, mais j'ai préparé un gros tour de production à la 4ème manche, vu que le bonus de tour était 4PV par base construite (j'avais déjà posé mes 5 bases).

Je l'emporte 136 à 119. Ce jeu est vraiment excellent, et cette partie me le confirme une fois de plus.

bast92
bast92
Tout à fait exact, on peut tout à fait faire un beau score en ne produisant par sur la première, voire même la seconde manche, et l'avantage c'est qu'on est peu en concurrence avec les copains qui eux se battent pour les actions de prod.
Ce jeu est fabuleux, plein de chemins peuvent mener à la victoire, du coup il y a des remontadas épiques à ce jeu, et les coups de pute fusent de partout pour parvenir à prendre le large/remonter son retard.

Par contre une constante à respecter : bien exploiter la capacité de son plateau directeur et les bonus de son plateau société.

 
My top
No board game found
Antoinette
Antoinette
Alors depuis le début de l'année j'ai joué à :

*Ceylan (3joueurs) : l'un des joueurs a joué en blitz, du coup frustration pour ma part car on n'a absolument pas eu le temps de faire ce qu'on voulait. De mémoire ça faisait un final à 65 - 40 - 15.
Sinon le jeu est toujours aussi plaisant à jouer. J'aime beaucoup.

*Reliques & Co : ouais bof, trop long pour ce que c'est.

*Terramarra : j'ai bien aimé la mécanique de ce jeu de pose d'ouvriers avec gestion de différentes pistes, après niveau fun, bah y'en avait pas trop.

*Paladins : hé ben c'est la première fois que je ne comprends absolument pas le but du jeu (si ce n'est que de faire du scoring). Plein de possibilités d'actions, j'oserai même dire trop. J'ai commencé à y prendre un peu goût sur la toute fin du jeu, dommage. Le jeu se finit dans les 70 - 53 - 35 - 15 (visiblement je n'étais pas la seule à ne rien capter au jeu ^^). Pareil ici je n'y ai pas trouvé le fun que j'aime dans les jeux.

*Obscurio (j'étais le grimoire) : comme Mysterium si la communication avec le grimoire/fantôme ne passe pas ça peut faire une partie en flop. Les jetons pièges donnent pas mal de saveurs au jeu des sorciers. On a perdu, et il faut dire que le traitre a été sacrément malin !

*Sushi Draft : sympa jeu de début de soirée.

*Conspiracy : En voilà une agréable surprise. Le jeu fonctionne bien dans toutes les configurations : rapide, rythmé, avec des choix à faire. On a enchaîné les parties.

*Clank! (plateau de base, côté rouge) : un de nous chouchous. Bon je ne sais pas ce que j'ai fait mais j'me suis perdue dans les salles sans issue, mes tirages de cartes n'étaient pas top niveau combinaison et mes clanks ressortaient souvent. Mon adversaire s'est goinfré et est ressorti. J'ai eu le temps de ressortir aussi, résultat 136 à 101. Le coup de stress à la fin de chaque partie est tip-top.

*Azul 3 : coup de coeur pour cette nouvelle variation de mécanique. La plus fluide et aboutie, un brin plus tactique et moins frustrant avec les jokers. Ca finit avec 103 - 82 - 75
 
ed5150
ed5150
bast92 dit :Par contre une constante à respecter : bien exploiter la capacité de son plateau directeur et les bonus de son plateau société.
 

J'ajouterais, essayer d'exploiter au maximum au moins 2 bonus de fin de round.
Et bien sûr, savoir analyser et prévoir le cheminement de l'eau (tuiles Source, placement de nos barrages en fonction des lieux de production adverses).

Quel bonhomme ce Simone Luciani !angel
C'est vraiment mon designer favori du moment, j'enchaine les parties sur ses jeux, quel plaisir ! Il y a plusieurs constantes dans ses jeux : un ratio assez fou entre accessibilité des règles/profondeur de jeu (Marco Polo en est la quintessence), les combos dans tous les sens et la montée en puissance au fil de la partie qui en résulte. Et tout ça autour de mécaniques de jeu qui changent grandement à chaque fois.
A l'opposé, Rosenberg (que j'aime beaucoup aussi) lui va plutôt développer autour de mécaniques déjà éprouvées.


D'ailleurs, pour revenir au sujet, ces derniers temps j'ai joué à :

Marco Polo : Toujours une référence, sorti pendant les fêtes, comme dit plus haut il reste bien accessible pour un public non initié et nous on se régale toujours autant. Une partie à 3, une autre à 5 avec l'extension Venise.
J'avais également rajouté la mini-extension "Secret Paths" et j'ai joué le perso associé (André de Longjumeau). Donc, beaucoup de voyages pour moi, je l'emporte avec 13 comptoirs posés, 4 villes missions remplies et assez peu de contrats. Très sympa à jouer cet André, même si l'analyse du chemin est forcément plus prise de tête (et peu changer en cours de partie en fonction des cartes que l'on va piocher).

Grand Austria Hotel : Sorti aussi en famille, alors celui-ci, même si les règles sont du même niveau que Marco, je le trouve un peu plus compliqué à gérer pour les non-initiés car on pioche constamment des cartes avec de nouveaux bonus, notamment les cartes staff qu'il faut comprendre, jouer, et se souvenir de leurs bonus à chaque action. On a donc pris soin de bien rappeler aux autres joueurs de prendre leurs bonus 1x, leurs bonus permanents, et on les a guidés dans le choix des bonus de fin de partie.

Pour cette même raison, je n'ose pas sortir Lorenzo, qui a encore plus de cartes différentes à expliquer, à combotter entre elles.

Newton + la nouvelle extension Les Grandes Découvertes : Celui-ci à 2 joueurs habitués. Encore un joli coup de Luciani. Il transpire de tous ses pores le "Eurogame moyen" : thème inexistant, marronnasse au possible, Klemens Franz au pinceau... et pourtant, quel pied !
C'est peut-être celui où les enchaînements de combos sont les plus fous, on peut se retrouver à faire 3, 4 actions en un seul tour si les astres sont bien alignés. La mécanique de cartes à sacrifier mais apportant un +1 à une action est excellente. J'adore.
L'extension est vraiment pas mal aussi, les nouvelles cartes à double sens apportent de nouveaux bonus intéressant, au prix d'un "+1 action" en moins.
Et les tuiles découvertes sont encore une trouvaille ingénieuse : à quel moment doit-on les retourner ? Profiter de leur bonus permanent encore un moment, ou gagner de suite un bon nombre de PV, qui risque de décroitre si on attend trop ?

Et enfin Barrage à 2 (4ème partie), déjà évoqué plus haut, qui hisse pour moi Luciani à la première place du podium des designers. Peut-être son meilleur jeu, en concurrence avec Marco Polo.

elshaka
elshaka
MasterMindM dit :
beri dit :Idem : deux parties de Love Letter et je n’ai pas compris l’intérêt. Pas de bluff, pas de décisions excitantes…

Jouer partout. Jouer vite. Jouer avec un large public. Zéro place de transport occupée. Tu peux attaquer / cibler qui tu veux. C'est un bon jeu pour passer le temps, mais à jouer à mon avis avec des gens que tu apprécies, pour pouvoir "les pourrir", "les charrier", balancer de la phrase grandiloquente en dévoilant les cartes. Le contexte qu'à l'air de décrire driepick en somme ;)

Après ce n'est pas un jeu de 'réflexion', il ne faut pas s'y tromper. Pas beaucoup de choix, et tu ne contrôle pas leur conséquence. Mais c'est pas grave, c'est fun !

Exactement pour ça qu’il fonctionne chez nous.
 Peu de contrôle, une partie catastrophique : on en refait une ?

Default
loïc
loïc
Kingdom Builder : Madame voulait faire un jeu de placement, le fiston a flashé sur la boîte de celui-ci.
On a un plateau avec une partie isolée, les citoyens (avoir plein de maisons adjacente), les ouvriers (être à coté des lieux) et les ambassadeurs (être à coté des autres). Je me développe assez bien avec un gros ensemble central. Madame me coupe la route, m'empêchant de rejoindre les jardins. Je me développe vers le fiston, qui maîtrise très bien le replacement (mais, malheureusement, avec les citoyens, c'est une partie où c'est moins intéressant). J'arrive à contrôler 2 châteaux, je suis le seul et les citoyens me permettent de prendre la tête. Le décompte des ouvriers replace madame à ma hauteur, mais je reprends l'avantage avec les ambassadeurs : 57-49-34.
Ca faisait bien longtemps que je n'y avait pas joué. Le jeu est d'un efficacité redoutable, simple, accessible, malin, on a joué en moins de 30 minutes avec de très belles sensations de jeu. Clairement un must
My top
No board game found
loïc
loïc
Les princes de Florence à 5 joueurs
Un grand classique que je ressors toujours avec succès. Mon tirage initial de personnage est plutôt cohérent et me donne une ligne directrice. Mais comme trop souvent à ce jeu, je vais me disperser en essayant de courir trop de lièvres à la fois. Ca me permettra de réaliser quelques Prestige, mais à un prix trop important. Le joueur à ma droite réussit à avoir son 3° architecte et à bien construire tout en utilisant la princesse pour faire de magnifiques oeuvres. Un autre joueur jouera sur une stratégie opposée avec 3 saltimbanques et 3 Recrutement. Il ne construira qu'un seul bâtiment et avec ses recrutement, il jouera 8 (!) oeuvres. Je laisse échapper le dernier Recrutement et le dernier Architecte (mon marchand ayant été inefficace pour en récupérer 2 tours plus tôt par manque de liquidité).
77-72-64-62-60. C'est évidemment le joueur aux 8 oeuvres qui l'emporte devant le joueur aux bâtiments. Mon incapacité à faire les bons choix au bon moment, fais que je termine un peu loin, dans un mouchoir de poche avec les autres joueurs.
Il a beau avoir prêt de 20 ans (un peu moins dans sa version "complète"), le jeu reste une pure merveille, l'un des premiers grands eurogames.

Futuropia à 4 joueurs
C'est ma 2° partie, les autres découvrent. Je décide de jouer avec un peu moins d'habitants pour créer une surproduction de nourriture qui me permettra de gérer les pénuries d'énergie ou de thunes. Je ne m'y prend pas très bien, entre autre en choisissant des appart' un peu trop petits qui ne me permettront pas de rattraper mon retard en fin de partie. Je m'enlise un peu, n'ayant plus rien à robotiser et n'ayant pas d'appart assez grands pour accueillir des habitants que je pourrais nourrir. 128-116-108-99.
Comme à son habitude (même si ça faisait longtemps qu'il n'était pas revenu sur ce terrain), Friese nous pond un jeu court, efficace, tendu, aux choix cornéliens, mais qui ne se laisse pas apprivoiser facilement. Le cycle d'action proposer semble être immuable et répétitif, et sûrement que beaucoup de joueurs s'arrêteront à cette première impression. Mais Friese nous laisse énormément de moyen de casser ce cycle pour réussir à prendre les autres de court. Savoir trouver le bon tempo et accélérer la partie au bon moment, seront des choses essentielles pour gagner. Friese reste vraiment un auteur à part.
My top
No board game found
christophej2
christophej2
Mythical Island : un petit jeu de tuiles qu'on m'a offert suite à un séjour en Islande. Une production locale apparemment.
Le thème est donc dans les légendes nordiques. Il y a même un ptit bouquin avec plein d'explications dessus.
Il faut invoquer des cartes créatures via un système de contrats pour marquer des PVs. Les créatures ne servent pas dans le jeu.
Le jeu est très simple, avec un système de 5 tuiles différentes (Terre, air, Feu, Eau et aurore boréale) qui forment un carré de 5*5 placées au hasard. Un meeple se promène sur les tuiles. On peut changer les tuiles, bouger son meeple et remplir des contrats.
Des contrats persos et cachés genre 3 feu alignés, d'autres formes à la tétris pour marquer des PVs.
Il y a aussi des contrats communs basés sur le même principe.
Chaque joueur a un ptit pouvoir de départ (y'en a 8) et une affinité avec un des éléments (Feu, Terre, Eau, Air) et score 1 PV supplémentaire pour les contrats remplis correspondants.
La partie s'arrete quand un joueur a rempli 6 contrats persos.
On a joué à 3 joueurs et ça a duré 30 min. Original et sympa pour son format.

On Mars : Une partie à 3 joueurs (4 au début mais un joueur s'est tapé 1h d'explication et après 2 tours, sa femme l'a appelé et il a du partir. Les boules !!!)
Bref, Lacerda est tout ce que je n'aime pas dans les jeux de gestions. Je trouve que la complication de ses jeux n'apporte rien. Ils sont surement tous très bons quand tu rentres dedans mais je n'y arrive pas. Pas le temps ni l'envie mais le besoin de creuser pour apprécier.
Je trouve les mêmes sensations dans des jeux qui durent 2 fois moins longtemps et de bien meilleures dans d'autres jeux aussi long. Une fois de plus, je me rends compte ce soir que mes gouts s'affinent et à quel point Wallace et Luciani sont des génies pour la simplicité et la richesse de leurs jeux.
Vinhos, Kanban, Escape Plan, je n'ai pas gardé de bons souvenirs de ces 3 la mais je suis quand même curieux alors je tente On Mars.
Les règles sont nombreuses mais les actions, les voyages, tout sur le plateau principal semble claire. Les ressources, les robots, les objectifs de fin de partie aussi.
Les cartes, les tuiles, les batiments, c'est déjà plus compliqué !
On se lance pour 2h30 de partie (on a joué assez vite pour une 1ere grace a un joueur qui maitrisait très bien les règles) mais on a quand même posé des questions sur les règles jusqu'à la fin de la partie et tout n'est pas clair encore pour moi.
Le jeu doit être bon une fois maitrisés le fonctionnement et la logique du jeu mais je pense qu'il va me falloir au minimum 2 parties encore pour y voir vraiment clair. On est dans ce que j'ai expliqué plus haut. Pas réussi à rentrer dedans après 1 partie, pas sur d'avoir le temps et l'envie d'en faire une autre mais je dois reconnaitre qu'il a plus attisé ma curiosité que ses grands frères. Il faut dire que le matos est sympa même si ça n'aide pas à la lisibilité et la compréhension. 
Je crois que le seul Lacerda que j'apprécierai vraiment sera la carte du Portugal qu'il a faite pour Railways of the World si j'y joue un jour. ^^
 
grissom87
grissom87
loïc dit :Kingdom Builder : Madame voulait faire un jeu de placement, le fiston a flashé sur la boîte de celui-ci.
On a un plateau avec une partie isolée, les citoyens (avoir plein de maisons adjacente), les ouvriers (être à coté des lieux) et les ambassadeurs (être à coté des autres). Je me développe assez bien avec un gros ensemble central. Madame me coupe la route, m'empêchant de rejoindre les jardins. Je me développe vers le fiston, qui maîtrise très bien le replacement (mais, malheureusement, avec les citoyens, c'est une partie où c'est moins intéressant). J'arrive à contrôler 2 châteaux, je suis le seul et les citoyens me permettent de prendre la tête. Le décompte des ouvriers replace madame à ma hauteur, mais je reprends l'avantage avec les ambassadeurs : 57-49-34.
Ca faisait bien longtemps que je n'y avait pas joué. Le jeu est d'un efficacité redoutable, simple, accessible, malin, on a joué en moins de 30 minutes avec de très belles sensations de jeu. Clairement un must

J'adorerais partager une Partie avec toi, j'aime ta façon d'analyser et d'appréhender les jeux

My top
No board game found
palferso
palferso
christophej2 dit :Lacerda est tout ce que je n'aime pas dans les jeux de gestions. Je trouve que la complication de ses jeux n'apporte rien. Ils sont surement tous très bons quand tu rentres dedans mais je n'y arrive pas. Pas le temps ni l'envie mais le besoin de creuser pour apprécier.
Je trouve les mêmes sensations dans des jeux qui durent 2 fois moins longtemps et de bien meilleures dans d'autres jeux aussi long. Une fois de plus, je me rends compte ce soir que mes gouts s'affinent et à quel point Wallace et Luciani sont des génies pour la simplicité et la richesse de leurs jeux.
 

+1000. Je n'ai jamais aimé les jeux de Lacerda (sauf peut-être, mais pas plus que ça non plus, Kanban) et plus le temps passe, plus rien que d'y penser un profond ennui me submerge...

Quand je vois que durant ces 2 semaines de vacances de fin d'année, j'ai fait 58 parties de 16 jeux différents courts, dynamiques, funs, intéressants avec des personnes qui immédiatement en redemandaient... Un Lacerda "tout compris" (installation, explication, jeu, rangement, récupération/prise d'aspirine) aurait facilement pu occuper la place d'une petite 10aine de ces jeux aux sensations et qualités différentes (et je ne parle même pas de l'élitisme exacerbé des jeux de Lacerda...).

Après, il y aura toujours des jeux à 120 boules destinés à des Geeks "professionnels de la profession" qui seront joués en moyenne entre 2 et 5 fois pour en explorer au mieux 10% de leur potentiel (et je ne m'exclus pas de ce cadre là même si j'essaie de m'en extraire...). Cela reste cohérent et en phase avec la civilisation du gachis et du déchet que nous sommes (et je ne m'exclus pas de ce cadre là non plus...).

Quant aux jeux comme Kingdom Builder dont parle Loïc, je pense effectivement que ceux-ci resteront car ils reposent sur un ratio accessibilité/durée/intérêt extrêmement haut et donc, loin de l'élitismo-autismo-autarcisme et forcément bien plus porteurs humainement, socialement et commercialement.

Wallace et Luciani dont parle christophe sont effectivement remarquables car ils arrivent dans un cadre (très relativement) épuré, sans 94 pages de règles, à faire des jeux à la prise en main relativement accessible, rapidement jouables et profitables (au sens où l'on peut vite s'y lancer et s'y amuser) et à la profondeur très marquée.

My top
No board game found
fabrice1984
fabrice1984
palferso dit :
christophej2 dit :Lacerda est tout ce que je n'aime pas dans les jeux de gestions. Je trouve que la complication de ses jeux n'apporte rien. Ils sont surement tous très bons quand tu rentres dedans mais je n'y arrive pas. Pas le temps ni l'envie mais le besoin de creuser pour apprécier.
Je trouve les mêmes sensations dans des jeux qui durent 2 fois moins longtemps et de bien meilleures dans d'autres jeux aussi long. Une fois de plus, je me rends compte ce soir que mes gouts s'affinent et à quel point Wallace et Luciani sont des génies pour la simplicité et la richesse de leurs jeux.
 

Après, il y aura toujours des jeux à 120 boules destinés à des Geeks "professionnels de la profession" qui seront joués en moyenne entre 2 et 5 fois pour en explorer au mieux 10% de leur potentiel (et je ne m'exclus pas de ce cadre là même si j'essaie de m'en extraire...). Cela reste cohérent et en phase avec la civilisation du gachis et du déchet que nous sommes (et je ne m'exclus pas de ce cadre là non plus...).
 


Je n'apprécie pas plus que ça les jeux de Lacerda que je trouve également trop complexe. Par contre je vois pas trop le rapport avec la "civilisation du gachis" et le fait que certaine personnes aiment les très gros jeux.

Il y'a certainement plein de gens qui préfèrerons jouer à 1 gros jeux sur une soirée que de jouer à 10 jeux différents, c'est simplement une question de goût je crois.

Sinon en ce début d'année, j'ai joué, comme pas mal de monde apparemment, à Barrage. Et ben dit donc, quel jeu ! Je suis également fan de Luciani qui à fait certains de mes jeux préférés comme Marco Polo ou Lorenzo, mais ce Barrage, c'est encore un niveau au dessus. Les règles sont simple, mais la profondeur, la complexité et l'interaction permanente en font un jeu absolument génial. Je n'ai fait pour l'instant que 3 parties mais ça à été un véritable plaisir. 

J'ai également joué à Paladin du Royaume de l'Ouest. Sur les 2 parties que j'ai faites, j'ai trouvé le jeu très sympa. Par contre c'est vrai que que je le mets en paralèlle avec Barrage, dont les règles ne sont pas forcément beaucoup plus longue et un temps de jeu similaire, y'a pas photo ! Le gros défaut selon moi de Paladin est qu'il n'y a presque aucune interaction, chacun joue sur son plateau. 

Bref gros gros coup de coeur pour Barrage, et Paladin très sympa, mais pas l'étincelle. 

Bon jeu !

 
palferso
palferso
fabrice1984 dit :Il y'a certainement plein de gens qui préfèrerons jouer à 1 gros jeux sur une soirée que de jouer à 10 jeux différents, c'est simplement une question de goût je crois.

 

Oui. Et j'apprécie les deux quand il s'agit de jeux de qualité et c'est aussi pour ça que je ne m'exclus d'aucun des schémas que je critique (même si j'essaie de me soigner...). Simplement, je vois de moins en moins la valeur ajoutée réelle des gros jeux (et ça a là aussi à voir bien entendu avec mon cadre de vie perso actuel).

My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
It's a Wonderful World face A. C'est sympa, c'est fluide, mais ça ne me donne pas plus envie de creuser que ça, même face B. Mon empire aztèque s'impose devant les chinois, alors que les Africains se sont trop dispersés.

Sushi Roll : me fait beaucoup penser à Ra the Dice Game, l'aspect draft en plus. Tout le monde se tient en deux points, c'est plaisant et thématique.
My top
No board game found
Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
palferso dit :
christophej2 dit :Lacerda est tout ce que je n'aime pas dans les jeux de gestions. Je trouve que la complication de ses jeux n'apporte rien. Ils sont surement tous très bons quand tu rentres dedans mais je n'y arrive pas. Pas le temps ni l'envie mais le besoin de creuser pour apprécier.
Je trouve les mêmes sensations dans des jeux qui durent 2 fois moins longtemps et de bien meilleures dans d'autres jeux aussi long. Une fois de plus, je me rends compte ce soir que mes gouts s'affinent et à quel point Wallace et Luciani sont des génies pour la simplicité et la richesse de leurs jeux.
 

+1000. Je n'ai jamais aimé les jeux de Lacerda (sauf peut-être, mais pas plus que ça non plus, Kanban) et plus le temps passe, plus rien que d'y penser un profond ennui me submerge...

Quand je vois que durant ces 2 semaines de vacances de fin d'année, j'ai fait 58 parties de 16 jeux différents courts, dynamiques, funs, intéressants avec des personnes qui immédiatement en redemandaient... Un Lacerda "tout compris" (installation, explication, jeu, rangement, récupération/prise d'aspirine) aurait facilement pu occuper la place d'une petite 10aine de ces jeux aux sensations et qualités différentes (et je ne parle même pas de l'élitisme exacerbé des jeux de Lacerda...).

Après, il y aura toujours des jeux à 120 boules destinés à des Geeks "professionnels de la profession" qui seront joués en moyenne entre 2 et 5 fois pour en explorer au mieux 10% de leur potentiel (et je ne m'exclus pas de ce cadre là même si j'essaie de m'en extraire...). Cela reste cohérent et en phase avec la civilisation du gachis et du déchet que nous sommes (et je ne m'exclus pas de ce cadre là non plus...).

Quant aux jeux comme Kingdom Builder dont parle Loïc, je pense effectivement que ceux-ci resteront car ils reposent sur un ratio accessibilité/durée/intérêt extrêmement haut et donc, loin de l'élitismo-autismo-autarcisme et forcément bien plus porteurs humainement, socialement et commercialement.

Wallace et Luciani dont parle christophe sont effectivement remarquables car ils arrivent dans un cadre (très relativement) épuré, sans 94 pages de règles, à faire des jeux à la prise en main relativement accessible, rapidement jouables et profitables (au sens où l'on peut vite s'y lancer et s'y amuser) et à la profondeur très marquée.

Bon, je vais y aller de mon petit commentaire de Geek "professionnel de la profession"...yesmême si je ne me sens pas particulièrement visé, dans le sens où, oui, j'aime les gros jeux qui nécessitent un peu d'investissement au départ, mais j'aime les "poncer" (+ de 100 parties de TTA sur table par exemple, de 2 à 4 joueurs). Je ne prendrai pas la défense des jeux de Lacerda (il n'en a pas besoin), je ne connais que On Mars, que nous apprécions beaucoup (9 parties à seulement 2 joueurs pour l'instant); je ne m'évertuerai pas à polémiquer sur ce qu'il apporte par rapport à d'autres jeux plus légers (je pense que tu n'en as pas envie, et moi non plus), d'autant plus que tu as l'air bien "vindicatif" dès qu'il s'agit des jeux de cet auteur.

Ne vois aucune animosité dans ce petit billet (tu as le droit de penser ce que tu penses, de ressentir ce que tu ressens), j'apprécie en général ta prose sur ce forum (depuis longtemps, donc j'ai pu noter l'évolution de tes goûts ludiques), mais je trouve que tu y vas un peu fort, particulièrement dans les passages que j'ai mis en gras. On peut préférer faire une partie d'un gros jeu (intéressant :)) plutôt que X parties de jeux plus légers, on peut aimer se casser un peu la tête sur des règles ("boursouflées" ;)), ces règles ("non élégantes") maîtrisées peuvent engendrer un game play profond, on peut avoir l'entourage pour, on peut y trouver du plaisir (j'irai jusqu'à dire du fun), et tout ça sans se croire au-dessus de la mêlée. (enfin j'espère).

Je ne cherche pas à convaincre quiconque de quoi que ce soit, je tenais simplement à apporter une forme d'équilibre à tes propos un peu à l'emporte-pièce (et je ne doute pas un seul instant que tu en aies conscience).

J'atteindrai peut-être mes propres limites avec High Frontier

 

palferso
palferso
Ara Qui Rit dit :
Je ne cherche pas à convaincre quiconque de quoi que ce soit, je tenais simplement à apporter une forme d'équilibre à tes propos un peu à l'emporte-pièce (et je ne doute pas un seul instant que tu en aies conscience).

J'atteindrai peut-être mes propres limites avec High Frontier

Oui. J'adore caricaturer/exagérer/provoquer (je n'entrerai pas dans le débat sur le fondement et le fond de vérité qu'il peut y avoir directement et/ou indirectement dans la caricature, l'exagération et/ou la provocation et sur les réflexions qu'elles peuvent éveiller et provoquer).

Merci pour ton apport et ton contrepoint.


PS: ça fait très (trop) lontemps que je n'ai pas rejoué à High Frontier mais il est selon moi plus facilement abordable et jouable que les usines à gaz de Lacerda même si c'est aussi évidemment un jeu Geeko-Geek...

My top
No board game found
Default
Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
 
palferso dit :
PS: ça fait très (trop) lontemps que je n'ai pas rejoué à High Frontier mais il est selon moi plus facilement abordable et jouable que les usines à gaz de Lacerda même si c'est aussi évidemment un jeu Geeko-Geek...

Mmm... ce n'est pas l'impression que j'ai après avoir lu à plusieurs reprises les plus de 100 (150 ?) pages de règles de la totale de la 4ème édition, en incluant tous les modules (même si je sais, pour apprécier Pax Renaissance, que la rédaction de règles concises et accessibles n'est pas le fort de Eklund, c'est le moins que l'on puisse dire). Peut-être que tu as raison si on ne considère que le jeu "de base" (50 pages quand même).

Rhôôôoo... mais c'est qu'il en profite pour rajouter une couche sur les jeux de Lacerda...

yes


EDIT : ah, et j'ajoute que J'AIME lire des règles, c'est grave docteur ?

bast92
bast92

Quel provocateur ce Palferso !
Il cherche les réactions et ça marche.

Petite réaction personnelle donc.
Aimer les gros jeux et/ou les petits jeux c'est pour moi comme aimer les films qui posent question et/ou les films plus légers. Pourquoi les opposer et mettre dans des cases les gens qui apprécient les uns ou les autres ????
On peut très bien aimer les deux ou même que certains, sans être pour autant élitiste, consumériste ou je ne sais quel autre adjectif à la mode...
Palferso on sent une certaine nostalgie dans tes propos, un petit goût de "c'était mieux avant".

​​​​​​

​​​​​
My top
No board game found