This game has been added to the database at Oct 11, 2016

edition 2016

Standalone 2 extensions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Amazon
By : pingouin | Sunday, September 22, 2019 at 3:56 PM
pingouin
pingouin
Avant-propos
Non, rien.
ça n'a pas eu grande utilité jusqu'à présent, pourquoi continuer ?

18ème étape : Trie-sur-Baïse - Pau

Après la victoire attendue mais pas si confortable de GianRicardo Onmorémenti, et l'explosion finalement limitée du peloton, les coureurs aborderaient presque cette étape gersoise et landaise comme une étape de transition avant les derniers feux en montagne et le CLM...

Tric Trac
Etape sans difficulté notable, en effet, qui laissera la part belle aux sprinters mais où il sera certainement difficile de faire de gros écarts. A moins d'une bordure bien préparée...

Sprint intermédiaire précoce à Aurensan donc, avant deux petites côtes de 4ème catégorie et à présent sans enjeu autre que le dossard de la combativité...

Tric Trac
La ligne de départ est constituée (avant placement de vos coureurs) ainsi :

Tric Trac

Nota :
- retour de Stefano Sovedeso aux avant-postes, ça faisait longtemps : faites attention à son deck, qui est un peu spécial
- la variante de l'échappée est autorisée !

 
CONSIGNE TOUJOURS IMPORTANTE
 
AU DEPART, votre deck doit inclure autant de Cartes Fatigue que mentionné (en semi-caché, juste avant votre numéro de dossard) en vis-à-vis de vos coureurs en page 1 du topique général. Personne n'a eu de "bonification" lors de la 17ème mais certains ont été rattrapés par le Gruppetto...

 
.....Météo.....
Le temps se gâte franchement, mais ça devrait tenir cette fois encore


Vos comptes rendus sont toujours vivement encouragés sur le présent topique !

Je vous remercie par avance d'y éviter, dans toute la mesure du possible, toute mention du nombre de tours et du nombre de cartes Fatigue accumulées.


Vos résultats sont à transmettre au plus tard le dimanche 6 octobre 2019 à 00:59 heure de mon PC (05/10/19 23:59 Lisboa time).

Pour ce faire, vous utiliserez ce formulaire, et je rappelle les consignes principales :
  • répondez pour vous, donc... avec votre pseudo
  • concernant le nombre de tours, le plus simple est a priori de compter les cartes jouées.
  • pour les coureurs qui sont restés dans le Gruppetto (= n'ont pas couru cette étape), NE REMPLISSEZ PAS le champ "Nombre de tours" (promis, je n'oublie pas) Vous êtes en revanche obligé.e.s de cliquer sur l'un des boutons de la ligne d'arrivée (c'est comme ça)
  • pour les coureurs qui ont RALLIE le Gruppetto en cours d'étape, sélectionnez l'option "G" dans le menu déroulant du nombre de tours. Vous êtes aussi tenu.e.s de cliquer sur n'importe quel bouton de la ligne, mais ne vous inquiétez pas ça n'a aucune incidence. Vous devez toujours déclarer le nombre de CF dans votre deck+défausse après retrait du coureur
N'oubliez pas de vérifier le nombre de tours et de CF sur le page de validation, c'est très important !!!

Le classement final de l'étape sera dévoilé peu de temps après la clôture, et peu de temps avant le lancement de la 19ème étape, prévu le 06 octobre à un horaire imprécis
 
Bonne course à tou.te.s !

 
My top
No board game found
Janabis
Janabis
"Bonjour cher tous & chères toutes.
Aujourd'hui, faute de moyens, nous sommes retournés à Paris pour attendre la dernière étape.
C'est donc notre consultant Picol O'Goulo qui va nous retranscrire la course depuis sa moto suiveuse. Je me ferai un plaisir d'éclaircir quelques commentaires houblonneux.

Alors Picol, quoi de neuf au menu de cette étape aujourd'hui ?
Hé bien, les Pyrénées ont fait mal aux organismes & j'ai misé sur le fait qu'il devrait être difficile de creuser des écarts par l'avant de la course & que ce sera donc surtout par l'arrière que nous devrions avoir le plus de surprise, gare au gros coup de pompe !

Attention, Picol, la dernière fois que vous avez dit cela, on sait ce qui est arrivé ...

Oui, oui, mais tiens ! Tenez ! Dès le premier kilomètre Ranabis est déjà à la traîne !!!
Bon, ça va, son co-équipier Canabis est là pour le ramener dans la roue de Raymond Coquiveille qui les ramène aussitôt dans les roues de Pierrick Rack.
On dirait que cela démarre assez fort, il va y avoir de la casse je vous dis !!!

Picol ! Picol !! On nous annonce à la radio une attaque des dossards 58 & 93 !!! Portez-vous à l'avant bor*** de m**** !!!

Quoi ? Une attaque ? Mais ils devraient être fatigués, c'était pas prévu !

...

Effectivement, nous revenons sur Stefano Sovedeso qui a peut-être présumé de ses forces, mais le 58 est toujours devant, on va tenter de revenir à sa hauteur.


Tric Trac​​​​​
Le voilà ! Nous ne retrouvons juste sous la bannière du sprint intermédiaire. Mais, bien qu'il avait fait un sacré trou, il se relève aussitôt.
Vous voyiez, pas la peine de s'affoler, ils sont trop fatigués pour tenir un rythme soutenu toute la course.


Tric Trac
Par contre, derrière, cela tarde à revenir ... Sibanaj roule pépère, seul, devant. Il s'enquille tranquillou-Pilou les points de la montagne ...

On s'ennuie, je retourne à l'arrière, parce que quand cela va accélérer, sa va péter par derrière ! Je vous le dis.

Accélération de Rack, Picol ! C'est une grosse attaque que Pierrick vient de nous placer là ! Picol, où êtes-vous ? Pu*** de ***sultant à la ... !

Mais ! Mais, j'attendais que cela explose de l'arrière ... Mais tout le monde joue à l'élastique :/

Je remonte devant ... mais les GiBiCi me collent aux basques ... J'accélère, mais ils sont toujours là & on revient sur Rack juste dans l'ultime ascension. Le coureur Poumon me fait un doigt alors que les coureurs de la formation italienne le dépose, mais il s'accroche.
Je ne comprends pas.

Mais gardez vos distances !!! Sacré nom de ...! 


Tric Trac
Bon d'accord, je reviens derrière.
Oh ! Qu'est-ce que j'ai été bien inspiré, Stefano Sovedeso gicle de ce qui reste du peloton !!!
C'est incroyable l'aisance avec laquelle il amène du braquet ! C'est fou ! Il va les croquer. Je crois que nous avons-là notre vainqueur d'étape !!! Je ne le lâche plus.

Derrière, c'est fini pour eux, la victoire va se jouer entre ces quatre, dont Stefano ...
Je vois Ranabis qui se relève, il demande un relais, mais personne ne réagit, cela doit cogiter dans sa tête, alors que  Stefano attend bien sagement. Sibanaj est au bord de l'asphyxie ...
On dirait que le rouleur de la GiBiCi voudrait y aller en solitaire, mais il discute avec son équipier & se remet à rouler, au train. Quel bluff !!!

Mais c'est un sacré train, je regarde le compteur, c'est affolant !!!

Le sprint approche, Ranabis démarre. Aouch ! Quelle puissance !!! Personne ne réagit & n'arrive à supplanter la domination du jeune espagnol, il dégage une telle aisance de puissance que si j'étais sur un vélo, j'en serai dégoûté.
Quelle démonstration ! Il a tué le suspense !


Tric Trac
Ce coureur est impressionnant. Il vient tout juste de remporter cette étape mais il semble encore en pleine forme, comme s'il en avait encore gardé sous la pédale, là où tous ses adversaires semblent avoir du mal à reprendre leur souffle.

Merci Picol, Ranabis est justement interviewé sur sa course à la radio ...

"Bueno ! Je me sentais muy bien, Canabis a fait oun souper travail. Il ma protégé du vent toute la première moitié de la tapa. Yé pou mé préserver largement & à la fin yé tout donné. Pero, quando yé vou Sibanaj dans ma roue, yé hésité, j'aurai pou accélérer & gagner quelques ségoundes, mais pour l'équipe & le travail qu'il a fait, c'était bien de ne pas lui en faire perdre. Alors yé lé attendu tout en sourveillent les autres & ça a marché. Yé souis très content !"

En effet, Ranabis a été très fort durant cette étape, contrairement à d'autres ... n'est-ce pas Picol !?
Je pense que certains contrats de ne seront pas reconduit pour la saison prochaine ...

Ah bon !? Mince. Tant pis, mais avec ma paye & mes primes, j'aurai de quoi tenir jusqu'à la saint-Patrick :D

Vous êtes si mal payé que cela !?

Hein ? Non pas du tout, au contraire, pourquoi ?

Ah bon. Avec votre salaire moyen de consultant, je n'aurai pas pensé que vous tiendrez plus d'un mois dans un bar ...
Mais tant mieux si vous le prenez comme cela. Merci & à bientôt !
"

Bon, je m'emballe un peu sur ce compte-rendu parce que je crois que cela a été ma meilleure course du Tour, mais au final, comme pour l'étape de Carcassonne qui avait été ma meilleure étape jusque-là il me semble, je risque encore une fois de finir dans le ventre mou du peloton. Pourtant, je suis super content du déroulement. J'ai bénéficié d'un nombre incroyable d'aspirations multiples, tellement que je me suis même payé le luxe de ne pas jouer deux "7" !? oO Tout cela, juste pour emmener mon sprinter dans un fauteuil jusqu'à l'arrivée & lui éviter une triste fringale.
Etait-ce un bon choix ? ...
Syr99
Syr99
Après le numéro que Ray Ussyr a fait lors de la dernière étape, on pouvait s'attendre à une étape de récupération mais pas du tout : il est parti comme une flèche dès le début  ! Et Stefano Sovedeso n'a même pas pu s'accrocher  ! 
Tric Trac
Par contre, le peloton a décidé de faire tout ce qu'il faut pour ne pas le laisser partir. Du coup, nous assistons à une grosse cassure et Syr Ose se fait piéger à l'arrière frownTric Trac
Heureusement celui-ci réagit très vite, et au pris d'un gros effort, rejoint la tête de course. Devant, Ray Ussyr gagne le Sprint intermédiaire et passe en tête au sommet de la 1ere difficultés du jour,  avant d'être rejoint. 
Tric Trac
Par contre, on sent que Ray Ussyr n'a plus de jus et que cela va être dur pour la fin de course. Petit moment de tergiversations à l'avant dont profite Syr Ose pour porter une violente accélération en 2 temps et c'est la débandade derrière  ! 

Tric Trac
Raymond Coquiveille va faire de gros efforts, pour revenir sur la tête de course, mais Syr Ose, malgré un coup de mou sur la fin, aura gardé suffisamment de force pour franchir la ligne d'arrivée en tête et ainsi assurer 1 deuxieme victoire d'affilée, sur sa table, pour l'équipe Syr99 ​​​​​​! 

Tric Trac



 
sprigan
sprigan
Belle course. Victoire de Rafi. Soizic fait un beau 3eme.

Une course en accordéon dans cette monotone première partie où mon équipe ne joue pas le sprint intermédiaire en le laissant à un Sprinter éco au avant poste, jusqu'à remporter le 1er pk.

Alternant les efforts, mon équipe économise jusqu'à la première côte. Au virage Rafi accélère, le but étant de le placer devant avant la deuxième côte. S'il ne l'est pas, alors c'est que son rythme de course aura été trop lent. Soizic reste dans le peloton non loin de Rafi qui prend la tête. Son but à lui est de ne pas se faire distancer avant de grimper à son rythme avant de placer ses accélérations. 

Soizic choisi d'ailleurs d'en faire une d'accélération, pour prendre temporairement la tête de la course, protégeant son coéquipier de la fatigue. Mes deux coureurs profitent de la descente de mi parcours pour s'économiser encore un peu plus avant une nouvelle accélération de Rafi qui se positionne comme prévu en première position pour cette petite ascension. Il est pas mal.

Sur cette dernière​​​​​​ côte, Rafi remporte le pk. Tout se déroule bien, il n'a plus à calculer, et met ce qui lui reste dans ce dernier tronçon d'étape.

Derrière Soizic peine davantage dans la montée, se faisant dépasser par le peloton. Mais il lui reste suffisamment de gaz dans les chaussettes pour lui aussi finir en trombe.

Rafi passe la ligne, satisfait de cette course sans accroc. Soizic avec deux accélérations fulgurantes monte sur cette troisième marche du podium en dépassant l'équipe éco. Seul un poursuivant m'empêche de fêter un doublé.

Après un passage montagneux qui n'a pas été glorieux pour mon équipe, cette étape fait un peu figure de maigre consolation. 
sunkart
sunkart
Etape mi-figue mi-raisin pour les VelOcc :
- Bonne gestion de la fatigue malgré une course offensive
- Le sprint intermédiaire pour Scotty Speedy
- Mais étape lente, le rouleur aurait du être un peu plus offensif
- 2 tours où le rouleur perd 1 case :(
My top
No board game found
pingouin
pingouin

Le champagne a coulé à flots jusque tard hier pour fêter le maillot à pois de Staska Kowalski !

Les AlcaTorda prennent donc le départ à Trie-sur-Baïse dans un état de forme discutable, mais avec un moral inoxydable : les trois dernières étapes rattrapent largement le début de Tour un peu erratique.
A ceux qui voulaient bien l'entendre (et même à d'autres), Staska K affirme qu'elle n'en a pas encore fini avec ce Tour et, si le maillot jaune est clairement hors de portée (ainsi que, pour les rouges, le classement par équipe), elle n'exclut pas de prétendre à un nouvel accessit, dossard de la combativité ou, pourquoi pas, maillot vert. Pour ce dernier, l'étape du jour vers Pau est une aubaine : 70 points en jeu, c'est à peu près le retard qu'elle accuse sur sa rivale Séléné de la Fratrie...

Mais les jambes sont lourdes et elle ne parvient pas à s'extraire rapidement du peloton... et lorsque le sprint intermédiaire à Aurensan se profile, elle est copieusement gênée par des nombreuses rivalités

Tric Trac

Mais son célèbre coup de reins fusera trop tard, et elle échoue sur la ligne devant Peggy Sousseh-Marieh, elle toujours aux aguets

Tric Trac

Stefano Sovedeso, vexé de s'être laissé distancer dans sa discipline de prédilection, prend les commandes au passage de Madiran... Kowalski s'est laissé glisser vers le coeur du peloton, à la recherche de ses coéquipiers... elle dialogue longtemps avec eux et,  dans l'un des moments faibles d'une étape un peu monotone...

Tric Trac

Elle porte l'attaque ! En deux temps, d'abord avec Rico Lamiré et un valeureux porteur d'eau puis...

Tric Trac
seule !
Hélas, La discipline d'équipe a quand même des limites, et Rico cherche à recoller... mais ce faisant il ramène les AsPhalTe dans son sillage, alors que les Poumon sont restés englués dans le peloton

Tric Trac

Et juste après que Kowalski ait fièrement fêté le passage d'Anos en tête, elle échange quelques mots avec son coéquipier et...
les deux portent une violente attaque que les AsPhalTe n'arrivent pas à suivre !
L'étape ne peut plus leur échapper à présent ! Reste à savoir dans quel ordre et sur quel rythme !
L'harmonie et l'équilibre de l'équipe demanderait à Kowalski de s'effacer...

Tric Trac
mais la fierté et les objectifs au classement priment, et c'est à nouveau la sprinteuse qui l'emporte à Pau, d'un courte tête devant son coéquipier, décidément mal récompensé de son abnégation depuis le début de ce Tour... Les nuages vont peut être finir par s'amonceler dans les dortoirs de l'AlcaTorda...

Notes de course
  • course effectuée dimanche dernier
  • la Force était avec moi...
  • fun fact : Sovedeso coincé deux fois par les deux seuls PK de la course. La première il a été "sauvé" par sa règle spéciale, mais le fameux 5 est sorti précisément sur le second... Coquiveille a peine mieux loti (je crois qu'il a été bouchonné deux ou trois fois)... Ce n'était pas la journée des Poumon...
  • et oui, je confirme qu'il ne faut jamais hésiter à prendre les commandes d'une course lorsque l'occasion se présente... Là, pour le coup, il y a eu deux cassures décisives mais elles furent à mon avantage. L'équipe finit avec une nouvelle brouette de CF, mais quel pied de larguer les fantômes !
My top
No board game found
antonynoh
antonynoh
personne ne tente l'échappée, mais surprise, les Asphlates tentent le fameux coup "je bloque les autres pour que tu files devant" ! 
leur action place les coureurs en file indienne tout au long de la ligne droite, et Raymond profit d'une petite désorganisation pour prendre les points du SI. 
Un coup de mou oblige Sox à rester bon dernier pour passer la première ascension, mais sans dommage car tous les coureurs restent bloqués dans la côte. 
Après un cour round d'observation Peggy prend sa chance et file vers l'avant à grande allure, faisant l'écart sur les autres qui pensaient tranquillement profiter de a descente.
Sox, en jambes, décide de rejoindre Peggy. les deux coureurs prennent un peu d'avance juste avant la deuxième montée, suivi par un peloton regroupé qui prend de la vitesse. 
Sox, décidément bien inspiré, reste dans la roue de Peggy et attend son tour pour décocher sa dernière accélération. cette décision permet à son coéquipier de le rejoindre dans la descente, suivi par le reste du peloton qui ne ménage pas ses efforts.
Comme prévu Sox accélère et laisse sur la carreau tous les autres. il franchit la ligne seul et loin devant !
Rooky a essayé de suivre mais il manque un peu de puissance pour finir dans la roue de son partenaire...
derrière, le rythme a baissé, et chacun finit la course comme il peut....
My top
No board game found
pingouin
pingouin
Suis un peu inquiet car à quelques heures de la clôture il me manque quelques retours,
dont au moins un pourrait avoir des impacts significatifs aux classements...
et pas de nouvelles des concernés...
My top
No board game found
cemi59
cemi59

voici les images de la 18 éme étape qui voit Raimond Tada l'emporter en solitaire 


Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac
Tric Trac
 
My top
No board game found
pingouin
pingouin
Flash Spécial

TOUR DE FRANCE

 
18ème étape : Trie-sur-Baïse - Pau

C'est la dernière étape "de transition", une étape pour sprinters et c'est donc la bonne occasion pour les équipes de donner quelques bons de sortie... une belle échappée se forme très vite avec les jeunes Salvatore Spicatto (SODA), Sébastien Voiladu (Pourf), Sylvain Coeur (VVSC) mais surtout Sachla (Tilous), Sibanaj (Giana Bici) et... Ray Ussyr (Syr99), monté sur piles après son exploit au Col du Portet. Ces trois-là ont encore une carte à jouer pour espérer remporter le dossard de la combativité et ils jouent leur chance à fond !

Mais le tracé du jour est vraiment très roulant, et ils sont bien vite repris par un groupe de contre-attaque qui vient casser leur rythme et modère leurs ambitions.
Le village d'Aurensan arrive bien vite, et c'est Sita Bécaen qui règle le sprint...

Tric Trac
... puis double la mise au passage de Madiran, au nez et à la barbe de Sibanaj et Ray Ussyr, qui restent aux avant-postes avec une fougue admirable !
Tric Trac

Mais la contre-attaque accentue son travail de sape, et le peloton ne tarde pas à revenir sur eux. Une fois rattrapés, le rythme accélère progressivement, jusqu'à provoquer des premières défaillances... Ray Ussyr marque manifestement le pas... Quelques journalistes sur les motos en tête du peloton semble détecter des conciliabules entre quelques coureurs et... c'est la GROSSE ATTAQUE DU JOUR !
Elle est à l'initiative de Rafi Fété Fifimple et Staska Kowalski, qui veulent manifestement tenter un "coup" aujourd'hui. Ils sont suivis par l'increvable Sibanaj et accompagnés par Salvatore Spiccatto, Seigneur Lajabert et quelques autres... notamment Roulta Bécaen. L'attaque est violente, et les antonynoh perçoivent bien le danger potentiel qu'elle recèle : 3 coureurs de cette offensive sont 3ème, 4è et 5ème à 2 petites minutes de son maillot jaune... Après un bref échange avec ses coéquipiers, Simon Sox prend les commandes d'une redoutable manoeuvre : il temporise un peu puis, au moment opportun compte tenu, accélère brutalement.
Parti en contre-attaque de ses rivaux, il fait coup double en infligeant une violente bordure à un peloton où les D20 étaient englués

Devant, les échappés redoublent d'effort, et le passage d'Anos est avalé à toute allure...

Tric Trac
et la contre-attaque qui revient encore plus vite derrière ! Avec des organismes marqués par l'épreuve de la veille au Col du Portet et l'accumulation d'efforts depuis 3 semaines, les échappés sont au bord de la rupture, les relais se font moins fluides... Staska Kowalski s'agace devant et, soudainement, porte une accélération pour tenter de rallier Pau en solitaire ! Elle n'a plus confiance en son groupe d'échappés pour aller au bout et tente le diable ! Elle est en feu sur cette fin de Tour ! Rafi Fété Fifimple ne semble pas avoir les jambes pour la suivre, pas davantage que les autres... Le coup semble même dur à encaisser pour Roulta Bécaen, qui donne des signes de fatigue de plus en plus évidents...

Lorsque les échappés sont rattrapés par les antonynoh, Kowalski a près d'une minute d'avance et semble déterminée à poursuivre son effort démentiel seule en tête. Derrière, le peloton borduré essaie de revenir, mais le moral semble touché également. Simon Sox jauge ses partenaires du jour : outre son fidèle lieutenant Rooky, il a embarqué avec lui Raymond Tada (Vertigo) et Romain Cocotte (VVSC), autant d'alliés objectifs face à Fifimple, Bécaen et... Rico Lamiré, qui s'est infiltré dans la poursuite et pourrait bien venir empoisonner le groupe au pire moment...

Mais il était écrit que cette étape serait totalement hors-norme : lorsque Sox apprend dans l'oreillette que les D20 essaient de relancer le peloton derrière, son sang ne fait qu'un tour et il hurle un ordre à Rooky, qui répond immédiatement. Les deux partent comme des balles et cassent totalement le groupe de poursuite ! Seuls parviennent à prendre leur roue Romain Cocotte, Rico Lamiré eux-mêmes suivis par Sophie Fonfec (Lessteph) et Ramory (Tilous) ! La cassure est faite !

Roulta Bécaen comme Rafi Fifimple ne sont pas parvenus à prendre le train, et les voilà contraints de constater les dégâts... car Sox est déchaîné ! Sous son impulsion, les 6 poursuivants impriment un rythme infernal que personne ne peut soutenir. Devant, Kowalski donne tout ce qu'elle a mais son avance se réduit progressivement... Pau est en vue à présent, va-t-elle conserver suffisamment d'avance pour une passe de trois ?

C'est compter sans l'orgueilleux maillot jaune, qui est manifestement envie d'en découdre... après avoir tempêté contre Lamiré qui prend paresseusement ses relais, il se coordonne brièvement avec Rooky, qui vient coincer le lieutenant de l'AlcaTorda lorsque Sox décide de partir seul en chasse ! Quelle fin de course ! Fidèle à son tempérament de sprinter, le maillot jaune a produit une accélération fantastique et file à une allure impressionnante vers Kowalski à présent dans sa ligne de mire...
Son état de forme après 19 jours de course est assez hallucinant... Il rattrape Kowalski sous la flamme rouge, et la jeune sprinteuse polonaise paie clairement tous ses efforts déployés dans la montagne... récompensée par un inattendu maillot à pois, elle n'a plus les armes pour lutter face à Simon Sox déchaîné, qui relance encore son effort comme s'il tentait de battre le record de l'heure sur piste...

Tric Trac
Et il franchit la ligne d'arrivée en solitaire, avec une rage qui en dit long sur sa détermination aujourd'hui !

Personne ne s'y attendait, mais c'est finalement cette 18ème étape qui aura été le tournant de l'épreuve.
Les dégâts au classement sont en effet éloquents. Séléné de la Fratrie, prise au piège d'une bordure infernale, dégringole au classement général, voit Sox s'envoler au classement par points, et perd également le dossard de la combativité qu'elle portait fièrement depuis la 2ème étape... au profit de Roulta Bécaen qui, lui, voit le maillot blanc filer sur les épaules de Romain Cocotte pour une petite seconde...
 
My top
No board game found
Vicen
Vicen
Oups, pas eu le temps de participer.
Janabis
Janabis
& c'est cher payé !

(Pour moi, comme je m'y attendais, ou pas, malgré le fait d'avoir roulé ma plus belle étape de ce tour, pour l'heure, je finis encore dans le ventre mou. Je ne vois vraiment pas comment faire mieux ...)
Nakorlecavalierbleu
Nakorlecavalierbleu
c'est fou, je pensais avoir fait une course correct mais perdre autant de temps pour le maillot blanc... je paye sans doute la fatigue accumulée et des choix de course un peu trop prudent
My top
No board game found