This game has been added to the database at Oct 11, 2016

edition 2016

Standalone 2 extensions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Amazon
By : pingouin | Sunday, August 25, 2019 at 2:40 AM
pingouin
pingouin
Avant-propos

Encore et toujours, un gros bout de TTiens ne donne aucune nouvelle... Je ne sais pas ce que je dois en déduire...
Si vous savez que vous aurez du mal voire une réelle impossibilité à faire la course, je ne vous demande pas un mot signé de vos parents ni même aucune excuse mais si vous pouvez : prévenez-moi. Je n'en prendrais pas ombrage (diable, ce n'est qu'un jeu), je ne suis pas là pour vous juger ou distribuer des mauvais points, par contre toute information est bonne à prendre pour m'organiser (attendre l'heure limite pour rien et improviser des CR au milieu de la nuit n'est pas une passion dévorante)


Avant-propos bis

Les vacances s'achèvent... J'envisage donc de reprendre le rythme de course de deux semaines. Pour celle-ci au moins on peut examiner les choses avec un peu de tolérance, mais merci de me signaler si vous pensez avoir une difificulté à boucler avant la date précisée ci-dessous


16ème étape : Carcassonne - Bagnères-de-Luchon

Même si la 15ème étape n'a pas créé de vraie surprise, elle a été l'occasion de quelques clarifications au sein du peloton. Mais l'étape du jour pourrait donner un résultat surprenant car certains pourraient vouloir s'épargner pour la redoutable 17ème étape, et laisser ainsi des ouvertures... Quelle tactique vont adopter les uns et les autres ???

Etape de moyenne montagne aujourd'hui, avec donc l'accession dans les Pyrénées

Tric Trac


Tric Trac
Nota : une fois encore, je colle à l'étape "officielle" du goodies, même si elle ne correspond absolument pas au tracé du vrai Tour.

La vérité des noms étant donc largement inaccessible, il va falloir s'en passer...


Les rendez-vous de l'étape sont :
  • PK1 : franchissement de la jonction E-F (10pts au 1er jusqu'à 5pts au 4ème, minimum 4pts pour toute déclaration*)
  • PK2 : milieu de la tuile L (21pts au 1er jusqu'à 7pts au 10ème, minimum 6 pts pour toute déclaration)
  • SI : franchissement de la jonction m-n
  • PK3 : franchissement de la jonction D-P (15pts au premier jusqu'à 6pts au 8ème, minimum 5pts pour toute déclaration)
  • PK4 : pas de PK
* mais, vu la proximité du PK avec la ligne de départ, je le neutraliserai si d'aventure il n'était squatté que par les fantômes...

La ligne de départ est constituée (avant placement de vos coureurs) ainsi :

Tric Trac
Nota :
- la composition des équipes est la même que sur E15, tout comme la disposition. C'est "normal".
- en revanche, la variante de l'échappée n'est pas autorisée !!!


 
CONSIGNE TOUJOURS IMPORTANTE
 
AU DEPART, votre deck doit inclure autant de Cartes Fatigue que mentionné (en semi-caché, juste avant votre numéro de dossard) en vis-à-vis de vos coureurs en page 1 du topique général. Compte tenu de l'anticipation, ladite page 1 n'est à jour que des éléments connus de moi ce mercredi à 20h. Si vous avez un doute, contactez-moi

 
.....Météo.....
Le temps se couvre pas mal.
Mais, pour le moment, la course se déroule dans des conditions normales...


Vos comptes rendus sont toujours vivement encouragés sur le présent topique !

Je vous remercie par avance d'y éviter, dans toute la mesure du possible, toute mention du nombre de tours et du nombre de cartes Fatigue accumulées.


Vos résultats sont à transmettre au plus tard le samedi 7 septembre 2019 à 00:59 heure de mon PC (06/09/19 23:59 Lisboa time). Avec, cette fois-ci, une certaine largesse dans la réception des résultats : au coeur de l'été, ça ne devrait pas être frénétique.

Pour ce faire, vous utiliserez ce formulaire, et je rappelle les consignes principales :
  • répondez pour vous, donc... avec votre pseudo
  • concernant le nombre de tours, le plus simple est a priori de compter les cartes jouées.
  • pour les coureurs qui sont restés dans le Gruppetto (= n'ont pas couru cette étape), NE REMPLISSEZ PAS le champ "Nombre de tours" (promis, je n'oublie pas) Vous êtes en revanche obligé.e.s de cliquer sur l'un des boutons de la ligne d'arrivée (c'est comme ça)
  • pour les coureurs qui ont RALLIE le Gruppetto en cours d'étape, sélectionnez l'option "G" dans le menu déroulant du nombre de tours. Vous êtes aussi tenu.e.s de cliquer sur n'importe quel bouton de la ligne, mais ne vous inquiétez pas ça n'a aucune incidence. Vous devez toujours déclarer le nombre de CF dans votre deck+défausse après retrait du coureur
N'oubliez pas de vérifier le nombre de tours et de CF sur le page de validation, c'est très important !!!

Le classement final de l'étape sera dévoilé peu de temps après la clôture, et peu de temps avant le lancement de la 17ème étape, prévu le 8 septembre plus ou moins sans faute;
 
Bonne rentrée pour la plupart...
Bonne course à tou.te.s !
My top
No board game found
pingouin
pingouin
Emportés par l'enthousiasme de la victoire, l'équipe AlcaTorda se présente au départ à Carcassonne avec le moral gonflé à bloc.
Pour les jambes, c'est une autre affaire...

Et quid de la stratégie ? En apparté, le directeur de course ne cache pas son inquiétude à la perspective de la 17ème étape jusqu'au col du Portet : avec la succession de cols, la quantité de points en jeu et une arrivée en côte, ce sera clairement le juge de paix de la compétition et, si les deux leaders de l'AlcaTorda n'ont plus aucune chance au général, il reste largement possible d'y... perdre le maillot à pois. La stratégie pour aujourd'hui n'a pas transpiré, mais on peut supposer que les coureurs vont prioritairement s'économiser...

Tric Trac
La configuration de départ est donc ultraclassique pour les rouges : Staska devant, Rico derrière, et l'équipier prêt à faire son travail.


Et, au final... les jambes sont lourdes en effet. Staska Kowalski peine à trouver le bon rythme avant la première ascension du jour... ce n'était pas la course où rater son départ car, au contraire, GianRicardo Onmorémenti fait le choix d'une échappée sauvage !

Tric Trac

Et il poursuit à un rythme impossible à suivre par quiconque... mais AsPhalTe contre-attaque quand même, suivi par l'infatigable Raymond Coquiveille...

Tric Trac
Les AlcaTorda sont les grands perdants de ce début de course, totalement largués et même Kowalski est victime d'un coup de pompe dans la deuxième ascension (on ne le voit pas trop sur la photo mais, mauvais calcul de ma part ou oubli de la règle d'aspiration, l'équipier est une case devant, donc 1CF dans la musette des deux suivants...)

Tric Trac
Presque à l'agonie au sommet de la difficulté principale du jour, les rouges tremblent (le maillot à pois est-il en train de s'envoler ?) mais ne plient pas. Toujours solidaires dans l'effort, ils produisent un énorme effort dans la descente vers Saint-Girons. Et grâce à un prodigieux travail de Rico Lamiré dans les passages cruciaux...

Tric Trac
ils recollent dans Saint-Girons, même si Onmorémenti garde suffisamment d'allure pour passer la ligne en tête !
La course est-elle relancée ?

Tric Trac
Et oui ! Onmorémenti et AsPhalTe commencent à payer leurs efforts, et Staska Kowalski fait parler la poudre dans les lacets avant la dernière ascension du jour ! Une résurrection presque christique ! Personne n'arrive à la suivre !

Tric Trac

Evidemment, l'un de ses objectifs du jour étant de prendre des points au GPM, elle met un point d'honneur à passer en tête au col du Portillon !
Elle conservera sa large avance dans une descente rageuse vers Bagnères-de-Luchon, et savourera pleinement le nouveau doublé de son équipe, car Rico Lamiré termine brillamment le travail entamé !

Tric Trac
Une belle victoire à laquelle les deux leaders ont également contribué ! Qu'aurait été le résultat final si Lamiré n'avait produit son effort dans la descente du col de Menté ?
On ne le saura pas*. Mais l'accolade des deux après la ligne d'arrivée ne laisse pas de place au doute...

*Note de course : moi, je sais... sans ce coup-là, qui fait gagner 3 cases d'aspiration, ça devenait beaucoup plus tendu... Pour le coup, une bonne inspiration (sacrifice du rouleur) doublée d'une dose de chance... parce que c'était vraiment mal barré...
My top
No board game found
cemi59
cemi59
Départ de la 16 éme étape

Tric TracDe suite Onmorémenti sur son terrain de prédilection , prend la téte de la course et imprime un rythme soutenu , derriére l'équipe vertigo tente de suivre le peloton 


Tric TracOnmorémenti ne faiblit et passe en téte au second sommet de l'étape , Vertigo limite les dègats grace à un précieux travail de Reja Labert

Tric TracOnmorémenti continu sur sa lancé et se permet de remporter le sprint intermédiaire à la barbe de tout les sprinters
Dérriere toujours aussi efficace Reja Labert maintien ses leaders dans la course
Tric TracDans la derniére difficulté du jour ; c'est l'équipe vertigo qui à accéléré dans la plaine permettant à Raymond Tada de passer seul en téte au sommet et se place idéalement pour remporter l'étape 

Tric TracRaymond Tada remporte l'étape , tandis que Simon Tagne au prix d'une descente vertigineuse viens lui tenir compagnie sur la ligne d'arrivée devançant tout les autres concurrents
Encore une belle victoire d'étape pour l'équipe vertigo 
My top
No board game found
antonynoh
antonynoh
Ca fait plusieurs courses que l'équipe joue avec beaucoup de calcul, hésitant toujours entre ne pas perdre de temps sur le poursuivants au général et faire un bon résultat sur la course du jour.

celle-ci, on a laissé passer un peu de temps avant de la courir, pour se libérer de cette pression (relative hein) et bien observer le parcours (petit survol en hélicoptère) pour viser un résultat ; l'idée étant de pourquoi pas gagner du temps sachant que la course suivante, grosse étape de montagne, sera difficile pour l'équipe.

objectif du premier Pk : rester accrocher au peloton sans dépenser des forces inutiles.
réussi. Peggy devance d'un cheveu Gianricardo. sans s'épuiser Sox et Rooky passe le col et se permettent une récupération dans la descente, accrochés aux roues des coureurs Asphalte. 

objectif du 2ème Pk : monter sans se faire bloquer par le peloton.
moyennement réussi. Gianricardo sûrement vexer de ne pas avoir gagner le premier col, s'échappe pour filer seul au sommet. derrière Pierrick et Peggy essaient une drôle de tactique, le premier ralentissant pour que la deuxième attaque. mais en montée, pas très efficace. Tout juste réussi à bloquer les autres coureurs qui ne cachent pas leur mécontentement.
dans la descente suivante, on économise ses forces, laissant Gianricardo loin devant.

objectif sprint intermédiaire : garder le contrôle pour mieux exploser après. 
réussi. et ce n'est pas l'envie qui manque d'accélérer. mais rester encore un peu dans la roue du peloton permet de ne pas se fatiguer. et Gianricardo commence à s'essouffler seul en tête. C'est le moment de mettre le turbo. Sox lance le sprint, et décroche les points, pourtant disputés par tous les coureurs. 
Et ce n'est pas fini ! Sox accélère encore pour distancer ses concurrents. Rooky profite de l'effort de son co-équipier pour prendre d u temps lui aussi sur les autres coureurs.

objectif pk3 : passer le col pour finir la descente à toute vitesse.
réussi. Sox seul en tête ne se ménage pas pour garder le contrôle. même si, dans la dernière partie du col, la fatigue de son échappée se fait sentir. Rooky, copiant son partenaire garde le rythme et son avance sur le peloton un peu abasourdi. Dans la descente, Sox accélère encore une fois et passe la ligne loin devant les autres. Maîtrisant sa course, Rooky la franchit bon deuxième. derrière, le peloton peine à finir et Pierrick prend une troisième place sans intérêt.

à voir ce qui se passe sur les autres tables, mais je me suis bien fait plaisir !
et la course d'après, bah on verra après.

 
My top
No board game found
Rwain
Rwain
Après un début de tour catastrophique, le moral est au plus bas chez les coyotes... largués au classement général, largués au classement par point, largués au classement du meilleur grimpeur qui était pourtant l'objectif principal cette année, les raisons de se réjouir sont ... inexistantes !
Du coup, seule une hypothétique victoire d'étape pourrait un peu redorer le blason de cette saison bien terne...
mais au vu de la forme des coureurs EPO, cela tiendrait du miracle ! Et cette nouvelle étape pyrénéenne ne fait que confirmer qu'il ne faudra pas compter sur les coyotes en cette fin de tour !

Tric Trac
Et comme de coutume dans les étapes de montagne, Gianricardo Onmorémenti , le grimpeur des Poumons, part sur un rythme fou pour s'assurer les points des PK ! Personne n'est en mesure de suivre son départ tonitruant dans la première bosse. Le rythme est tel que derrière, ça craque déjà ! Seigneur Lajabert, parti sur un train de sénateur, se laisse glisser tranquillement dans les roues de son frère.

Tric Trac
Onmonrémenti baisse un peu de rythme dans la descente, ce qui permet à tout le monde de recoller. Il assure tout de même un train suffisant pour s'assurer la tête du peloton durant toute l'ascension... derrière, ça coince et ça bouchonne ! Rivenque, qui pensait reprendre les devants, se fait tasser à deux reprises et perd beaucoup d'énergie pour rien ! (je ne sais pas comment je me débrouille, mais j'arrive toujours à me faire surprendre ! Là, au coup suivant encore celui-ci, Rivenque joue une petite carte pour ne pas se faire tasser, mais les 2 devants jouent 2 et 3... j'arrive à perdre une case sur un 3 .... )

Tric Trac
C'est sans surprise qu'Onmonrémenti arrive en tête de la deuxième ascension du jour, juste devant les Asphalte et les EPO en queue (Rivenque a définitivement renoncé à jouer les premiers rôles, il retourne se placer dans la roue de l'équipier... )

Tric TracAprès être resté à couvert dans la descente, Lajabert, bien en jambe, trouve le rythme trop faible à son goût... il lance donc une grosse accélération avant le sprint intermédiaire... laissant tout le monde sur place ! Pendant ce temps, Rivenque derrière continue de se faire tasser (encore une case de perdue sur le coup, puis encore une autre au suivant, j'étais en super forme sur les anticipations des mouvements des bots ! )

Tric TracPersonne ne semble en mesure de suivre le rythme de Lajabert... il hésite une seconde. L'arrivée est encore loin, doit-il se lancer dans une échappée en solitaire ? En même temps, attendre le reste du peloton, qui a décidé de rouler en mode escargot, lui ferait perdre trop de temps. Il part donc en solitaire dans la montée...
Onmonrémenti tente de revenir, mais il a trop donné dans le début d'étape... Rivenque s'accroche, mais lui aussi a trop de fatigue dans les pattes pour pouvoir reprendre son équipier. Lajabert avale facilement la dernière côte. Il était frais comme un gardon au début de l'étape et ça se sent sur le final ! (je rêve alors d'un temps intéressant... peut-être une place à moins de 2 minutes du futur vainqueur pour une fois... il reste un 9 à jouer... il faut qu'il sorte ...  ça serait bien qu'il sorte... mais il ne sort pas forcément)...
Et là... Lajabert cale ! Il n'a pas le jus pour finir sur une grosse accélération et est obligé de reprendre son souffle dans la descente. Son avance était largement suffisante pour qu'il ne craigne pas le retour des poursuivants, mais le temps final risque de pâtir de cette faiblesse dans les derniers mètres.
pingouin
pingouin
### ANNONCE GENERALE ###

Je sais, c'est la rentrée, c'est une période bousculée pour tout le monde...
Le rythme des retours est toutefois plus bas que pendant les vacances et, pas de chance, je ne pourrai pas (pour des raisons d'organisation personnelle) prolonger beaucoup l'échéance de clôture pour cette 16ème étape

Merci de me tenir au courant si vous pensez avoir des difficultés à faire votre course d'ici à samedi soir !

 
### FIN DE L'ANNONCE ###
My top
No board game found
sprigan
sprigan
Début compliqué avec des blocages gênants qui épargnent un grimpeur décidé pour tout déchirer...
Après avoir remporté le pk1 il est déjà en bonne position pour le pk2 qui ne va pas lui échapper. Le duo éco est devant toute la première partie de cette étape. En bas de la longue descente, le grimpeur se transforme en sprinter, avec trois 7 d'affilé... Il remporte le Sprint intermédiaire loin devant son coéquipier qui lui même devance un peloton beaucoup plus sur la réserve. Sur le plat Rafi accélère, Soizic suit ensuite, dépassants tout le monde... Sauf le grimpeur qui s'essouffle, mais pas assez pour laisser échapper le pk3 de peu! Car mon équipe s'est donné les moyens pour un doublé qui verra Soizic triompher devant son ami rouleur sur de belles accélérations. Le grimpeur éco finira tout de même 3eme... Car il est clair que ce fut lui le héro du jour, sans qui j'aurai trouvé ma victoire plus méritoire. Impressionnant.
Janabis
Janabis
Désolé, vacances, travaux, etc ... j'ai effectué ma course il y a deux ou jours en "express", donc pas de compte-rendu cette fois, encore désolé.
Rapidement, petite désillusion, impossible de passer devant au départ avant quelques tours, du coup, je la joue à la récupération, débarrassage de fatigue à gogo :D Après, c'est de la gestion, je comble le trou & bim ! je surclasse tout le monde dans le final, mais bon, passé la victoire d'étape sur ma table, le reste est décevant, même le délestage de fatigue n'est si pas mirobolant au final.
Syr99
Syr99
Course enfin réalisée, et j'ai eu l'impression de ne rien pouvoir faire jusqu'à la dernière montée, à par subir. Syr Ose a quand même réussi à faire jouer sa pointe de vitesse sur la fin.
Vu le déroulé de ma course, Ray Ussyr aurait dû employer la même tactique que son coéquipier, à savoir se reposer derrière leur porteur d'eau. Là, il a pas arrêté d'essayer de se retrouver devant sans jamais en avoir l'occasion. Un Leader de pacotille assurément! 
Vicen
Vicen
Trop crevé pour pédaler. (horaires d'usine)
Je vais essayer de faire ça samedi.
Vicen
Vicen
Fait.

Une bonne perf, même si un 9 qui refuse de sortir sur le final fait perdre 24s à la Louve et 8s à sa partenaire.
pingouin
pingouin
### ANNONCE GENERALE (mais un peu ciblée quand même) ###

10 participants ont donné un coup de collier dans les 3 derniers jours, et je les en remercie

L'un d'entre eux doit terminer sa course dans les heures qui viennent...
les résultats ne seront donc proclamés que demain (avant la fin de matinée si tout va bien)

Les plus motivé.e.s peuvent donc s'endormir paisiblement...
...ou pas : il y a quelques changements dans les classements

Conséquence collatérale : il y a un sursis pour ceux qui n'ont ni répondu ni transmis leurs résultats...

 
### FIN DE L'ANNONCE ###
My top
No board game found
pingouin
pingouin
Flash Spécial

Tour de France

16ème étape : Carcassonne - Bagnères-de-Luchon

Après la fausse transition de la 15ème étape, les rescapés du Tour se présentent au départ de Carcassonne avec détermination. Cette 16ème a les allures d'une étape piège : les difficultés et les opportunités existent, et il faut en même temps s'épargner en vue du sommet des Pyrénées le lendemain...

Peu de temps après le départ, la Direction de course annonce aux équipes que des éboulis dans la première ascension imposent une grande prudence : les chronos au col sont neutralisés, et les coureurs le franchissent en peloton massif sous surveillance de l'organisation.

Dans la descente après la zone bloquée, c'est le jeune Roberto Granpié (qu'on avait déjà vu sur le sprint intermédiaire à Bessèges sur la 14ème) part en solitaire et tente un "coup" sur l'étape ainsi raccourcie. Le velléitaire du jour ne menace pas les grandes écuries, aussi le peloton temporise-t-il pour le moment... et aucune vraie contre-attaque n'est lancée.

Lorsque le col de Menté se profile toutefois, les grimpeurs d'AsPhalTe et de Poumon se portent en avant et, après un bref conciliabule, se lancent à la poursuite de Granpié ! Assez curieusement, personne ne les suit.
Le maillot à pois Staska Kowalski ne réagit pas davantage... et semble même en légère difficulté : l'équipe AlcaTorda a toutes les peines du monde à rester au contact du peloton mais les équipiers et Rico Lamiré restent solidairement groupés autour de leur leader !

Malgré les efforts des poursuivants dans les dernières encablures, le sommet du jour est franchi en premier par le valeureux Roberto Granpié, qui commence à donner quelques signes de faiblesse !

Tric Trac

Et si le col est franchi massivement, le peloton se casse dès les premiers hectomètres de descente : un groupe de poursuivants, lancé par Seigneur Lajabert et encadrés par les Sharks, se détache rapidement pour tenter de revenir sur les échappés. Dans le moment de flottement qui suit directement l'attaque, on voit Simon Sox discuter brièvement avec ses équipiers et son Directeur de course, jeter un coup d'oeil aux équipes D20 et Zprigan qui encadrent solidement leurs leaders respectifs et... à la surprise générale, il porte une énorme accélération pour s'arracher seul du peloton et recoller au groupe de poursuite de Lajabert !

Quel pari du maillot jaune ! Il s'expose dans un "moment faible" de la course, avec le risque de se voir repris voire pire... A l'approche de Saint-Girons toutefois, son pari tient puisque aucune contre-attaque n'est lancée...

Les poursuivants ont facilement repris les échappés et les escarmouches commencent à l'entrée du village... On se croirait à l'arrivée de l'étape ! Et, de façon tout à fait sidérante c'est Simon Sox, décidément peu avare de ses efforts aujourd'hui, qui passe en tête en premier ! Incroyable ! Depuis le début de ce Tour, jamais il n'était venu chercher de points ici avec une telle détermination... Seule explication possible : il tente de l'emporter en solitaire à Bagnères-de-Luchon pour assommer la concurrence avant les deux dernières étapes de montagne qui peuvent coûter cher... Virtuellement et ironiquement, il vient également de ravir le maillot vert à Séléné de la Fratrie qui s'était pourtant fait une spécialité de l'exercice du sprint intermédiaire (3 fois première et 2 fois 3ème notamment...).

Tric Trac
Il doit également soutenir son effort car prévenu à l'oreillette des réactions du peloton... Et il y en a !

L'équipe AlcaTorda, en nette difficulté dans l'ascension du col du Menté, est parvenue à recoller grâce à un énorme travail de Rico Lamiré dans la descente et, lorsque les D20 lancent une contre-attaque rageuse, elle est suivie par Lamiré et Kowalski, accompagnés par Raymond Tada et les "inséparables" du maillot blanc : Roulta Bécaen et Romain Cocotte ! Les leaders se sont presque tous découverts ! Le final promet d'être grandiose !

Avec un tel aréopage, la contre-attaque est d'une rare efficacité : les premiers échappés sont repris largement avant l'ascension du col du Portillon : seuls Simon Sox et Seigneur Lajabert gardent quelques virages d'avance dans les premiers lacets.

Mais elle ne dure pas ! C'est au tour des deux AlcaTorda de faire l'effort en tête de la poursuite : ils relancent et impriment un rythme d'enfer pour reprendre les deux fuyards... Au moment fatidique, les deux coéquipiers échangent quelques phrases et... Kowalski porte l'estocade ! Revenue en pleine forme du Diable-Vauvert, elle se permet de déposer seule Sox et Lajabert en deux virages, et accélère encore alors que le col de Portillon se profile...
Pour Sox, le coup est manifestement rude : incapable de suivre, il relâche et se fait rattraper par les poursuivants solidement encadrés par Lamiré et les D20.

Tric Trac
Kowalski franchit le col du Portillon en tête avec déjà une petite avance, et consolide son maillot à pois... mais cela ne lui suffit manifestement pas ! Dans la descente vers Bagnères-de-Luchon, elle ne lâche rien et ne cède pas la moindre seconde lorsqu'un petit groupe accélère au passage du col.

Les antonynoh, rassemblés autour de leur leader, bloquent les lignes et empêchent de La Fratrie de prendre la tangente... et c'est Rhéa Dopter qui gagne un bon de sortie... L'autre victime collatérale du verrou est Romain Cocotte, qui voit partir Roulta Bécaen dans les derniers kilomètres

L'arrivée sur Bagnères-de-Luchon ne verra pas les positions bouger, malgré une ultime tentative de Sachla, le sprinter de Tilous déjà bien en vue à l'arrivée sur Carcassonne... et Staska Kowalski signe en solitaire un invraisemblable doublé, après son improbable victoire de la veille à Carcassonne !

Tric Trac
Séléné de la Fratrie n'est pas parvenue à fausser compagnie à Sox, et en est quitte pour céder à nouveau directement contre lui dans le sprint final ! Le choc des ambitions aura-t-il porté un coup au moral de la leader des D20 ?
Au classement général, elle ne perd rien mais ne gagne rien non plus...
Les étapes défilent et le dénouement est proche...

Le vrai perdant du jour est Rafi Fété Fifimple, pas dans un mauvais jour mais pris au piège des éclats de course et sans doute victime d'une stratégie trop approximative : il cède de précieuses secondes au général et voit revenir dans son sillage de sérieuses menaces pour le podium...

Rendez-vous, très vite, pour la vertigineuse ascension vers le col du Portet...

 
My top
No board game found
antonynoh
antonynoh
ahhh ce coup de mou dans la dernière ascension... ça aurait pu être magique !
My top
No board game found