This game has been added to the database at Oct 11, 2016

edition 2016

Standalone 2 extensions
Achetez le sur
Button to buy on PhilibertButton to buy on Boutique LudiqueButton to buy on Amazon
By : pingouin | Saturday, February 23, 2019 at 1:42 AM
Default
pingouin
pingouin
FLASH SPECIAL
TOUR DE FRANCE


4ème étape : LA BAULE - SARZEAU

Le contre-la-montre de Cholet semble avoir laissé des traces au sein du Peloton. Et si au départ de La Baule le ciel n'est "que" très menaçant, les directions de course préparent les stratégies de leurs poulains en fonction de la partie la plus piégeuse annoncée sous la pluie.

Mais les coureurs sont aussi gens d'instinct et, sans doute misant sur la fatigue générale et une certain appréhension de la pluie, certains prennent leur chance dès le coup de feu de La Baule : un petit groupe composé par Simon Tagne (Vertigo) et 3 jeunes R.Cocotte (VVSC), R.Laguibole (Bic Cyclette) et Ranabis (GianaBici) prennent la tangente pour se disputer les premières bonifications de Guérande.
Las, ils sont repris par des contre-attaquants roublards, et c'est l'inattendu Syr Oze qui chippe le point symbolique au nez et à la barbe des jeunes téméraires.

Tric Trac

Le passage sous la pluie ne dissuade pas les ardeurs des attaquants et, dans les lacets de la côte de Vay, le bouillant Ranabis semble en position de force alors que les chutes se multiplient à l'arrière... mais il est déposé par un Rondinhas Redondo revenu du Diable Vauvert en prenant des risques ahurissants sous le déluge.

Tric Trac

Les deux maintiennent côte-à-côte un rythme démentiel, et il faudra une photo pour les départager à Derval sur la ligne du sprint intermédiaire, loin devant les autres.

Tric Trac


Le jeune portugais, deux fois victorieux sous la pluie, a semble-t-il beaucoup puisé dans ses réserves car il lâche prise très rapidement, pendant que Ranabis poursuit sa folle échappée, cette fois seul en tête...
Va-t-il réussir à conserver son avantage ?

A l'arrière, les grandes manoeuvres sont lancées : les cadors du peloton, restés prudents sous l'orage, ont positionné les grognards aux avant-postes, qui impriment à présent un rythme infernal pour revenir sur l'effronté de la GianaBici, qui serre les dents et résiste... Beaucoup d'équipes et des grands noms ont du mal aujourd'hui, seule l'équipe antonynoh fait le job pour tenir le maillot jaune de Simon Sox...
L'avance de Ranabis fond à vue d'oeil alors que les faubourgs de Sarzeau approchent... La tension est maximale, et c'est à ce moment que l'expérience finit par parler : les équipes AsPhalTe et Poumon, manifestement de concert, se projettent en avant sur une énorme accélération qui fait littéralement exploser le peloton : Peggy Soussey-Marieh et Stefano Sovedeso prennent la tête de la poursuite, constituée d'un petit groupe de courageux.

Les deux sprinters produisent un effort tellement impressionnant que personne ne parvient à tenir longtemps leur rythme, et à l'entrée de Sarzeau le vaillant Ranabis est littéralement déposé ! Tout va se jouer entre ces deux-là... mais sous la Flamme Rouge, Stefano Sovedeso fait parler sa pointe de vitesse et finit en solitaire, les bras levés, pour une revanche éclatante après un début de tour difficile !

Tric Trac


Pour la jeune Peggy Sousseh-Marieh, une belle deuxième place malgré tout, et le podium du jour est complété par le maillot jaune Simon Sox, qui aura cette fois encore été idéalement porté par son équipe, jusqu'à produire son effort au meilleur moment, régler le sprint des poursuivants et asseoir sa domination sur le début de la compétition.

Le prix de la combativité est remis sous les applaudissements à l'incroyable Ranabis, qui a bien failli réussir son hold-up et finit avec une belle 8ème place à Sarzeau et une belle pelletée de points un peu partout. Il aura surtout beaucoup marqué les esprits.

Dans les classements annexes c'est un quasi statu quo, Séléné de la Fratrie conserve son maillot vert et son dossard grâce au sprint de Derval, tandis que Sam Epiletoi réussit à contenir le retour des Giana Bici.

De quoi alimenter le suspense pour la prochaine étape jusqu'à Quimper !
My top
No board game found
Vicen
Vicen
Et bien, je pensais pas revoir les bots remporter d'étape. Pas mécontent que ce soit le sprinteur Stefano qui se positionne sur le classement par point. Et du coup, finalement je conserve le maillot vert grâce au sprint intermédiaire.
pingouin
pingouin
Vicen dit :Et bien, je pensais pas revoir les bots remporter d'étape. Pas mécontent que ce soit le sprinteur Stefano qui se positionne sur le classement par point. Et du coup, finalement je conserve le maillot vert grâce au sprint intermédiaire.

La performance de Sovedeso, en valeur absolue, est ahurissante mais dûment vérifiée.
Cela étant dit, cette étape a été manifestement particulière car nous sommes collectivement passés d'un taux de victoires humaines de 71% et 68% lors des deux premières étapes à... 25% pour celle-ci.
broken heartLa fatigue du CLM, peut-être...

Donc même si les deux premières places ne sont pas tout à fait représentatives du temps médian des fantômes, ils ont dans l'ensemble été plus solides que nous.
Les temps sont durs...

My top
No board game found
Vicen
Vicen
Ce qui explique aussi pourquoi Séléné ne s'est pas fait ravir le dossard de la combativité. Peu ont bénéficié des 100pts.
sunkart
sunkart
Pour les VélOCC, les consignes étaient de jouer les quelques points en montagne et le sprint intermédiaire, le départ était donc crucial et devait être nerveux. Manque de bol, les Asphalt et le rouleur des Poumons en ont decidé autrement, bloquant Raoul Rouli sur les 2 objectifs de montagne.
Pour Speedy, il a tenté le Sprint Intermédiaire mais il a payé la fatigue du CLM et a donc rejoint le Grupetto en fin d'étape pour récupérer un peu.
My top
No board game found
Syr99
Syr99
Ouais, j'ai gagné 1 pts au maillot du meilleur grimpeur .... avec mon Sprinteur !! broken heart
Tout fout le camp ma bonne dame !